Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Couverture du livre « Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien,... Voir plus

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et - plus encore - de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (46)

  • Ce livre m'a laissé un sentiment un peu partagé.
    Paul est le fils d'un Pasteur en mal de foi et d'une gérante de cinéma éprise de la nouvelle vie.
    Le livre est ainsi construit que nous suivons simultanément sa vie au cœur de la prison de Montréal où il purge une peine en compagnie de Patrick...
    Voir plus

    Ce livre m'a laissé un sentiment un peu partagé.
    Paul est le fils d'un Pasteur en mal de foi et d'une gérante de cinéma éprise de la nouvelle vie.
    Le livre est ainsi construit que nous suivons simultanément sa vie au cœur de la prison de Montréal où il purge une peine en compagnie de Patrick un hells angels et la construction de sa vie jusqu'à la cause de son incarcération.
    L'histoire est intéressante, les tableaux sont bien construits cependant c'est très souvent la voix envoûtante de Jacques Gamblin qui m'a tenu à la poursuite de la lecture.

    Je n'ai pas réussi à être passionnée par cette histoire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il n'est pas toujours aisé de dire pour quelle raison un livre nous plaît, pour moi c'est le cas de celui-ci.

    Il n'est pas toujours aisé de dire pour quelle raison un livre nous plaît, pour moi c'est le cas de celui-ci.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Goncourt 2019.
    C'est l'histoire de la vie de Paul emprisonné à Montréal. Il cohabite avec Patrick Horton qui attend son jugement. Nous suivons ses journées en cellule et remontons le temps, sa vie, ses parents, son enfance, sa vie d'adulte qui défilent lentement jusqu'au basculement puis la...
    Voir plus

    Goncourt 2019.
    C'est l'histoire de la vie de Paul emprisonné à Montréal. Il cohabite avec Patrick Horton qui attend son jugement. Nous suivons ses journées en cellule et remontons le temps, sa vie, ses parents, son enfance, sa vie d'adulte qui défilent lentement jusqu'au basculement puis la chute. Pourquoi est-il incarcéré ? Dès le début nous nous posons la question. Il faudra attendre la fin pour savoir.

    C'est un univers humain et touchant, mélancolique mais aussi de révolte et de désespoir.
    La rencontre du partage de l'entraide de l'égoïsme et la mesquinerie .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’ai un gros coup de cœur pour ce magnifique roman de Jean-Paul Dubois, d’une très belle humanité et d’une écriture pleine de lumière et de tendresse. Je ne connaissais pas son univers mais je me suis vraiment sentie emportée par ses mots, par son regard sur les hommes et les femmes dans ce...
    Voir plus

    J’ai un gros coup de cœur pour ce magnifique roman de Jean-Paul Dubois, d’une très belle humanité et d’une écriture pleine de lumière et de tendresse. Je ne connaissais pas son univers mais je me suis vraiment sentie emportée par ses mots, par son regard sur les hommes et les femmes dans ce qu’ils ont de plus joli et de moins glorieux. Les passages sur le milieu carcéral sont bouleversants. Une très belle découverte que je prolongerai pas la lecture de ses autres livres.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jean Paul Dubois a un don du romanesque et de nous entraîner dans des histoires à entrée multiple. Cette fois, il va nous raconter la vie de Paul Hansen : il vient d'être incarcéré dans une prisé au Canada, pour deux ans, il va partager sa cellule-combo avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour...
    Voir plus

    Jean Paul Dubois a un don du romanesque et de nous entraîner dans des histoires à entrée multiple. Cette fois, il va nous raconter la vie de Paul Hansen : il vient d'être incarcéré dans une prisé au Canada, pour deux ans, il va partager sa cellule-combo avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre (qui va aussi nous narrer sa vie et ses visions de vie). Ils vont alors nous raconter leur vie avant mais aussi le quotidien dans la prison (des confidences narrées assis sur les toilettes (il fallait oser raconter cela ainsi !!) . Paul Hansen a été homme à tout faire, concierge dans une résidence à Montréal (une autre occasion pour l'auteur de nous raconter d'autres vies..). Les parents de Paul sont un père danois (d'où le Hansen son nom) et sa mère, qui a hérité d'un cinéma d'art et d'essai à Toulouse. J'ai trouvé quelques longueurs et un suspense tout relatif, car on ne saura pourquoi il a écopé d'une peine de deux ans de prison que dans les dernières pages. J'avais beaucoup plus apprécié le précédent "la succession", sur le monde des pelotaris à Miami. Un Goncourt qui va surtout faire découvrir un auteur, avec une imagination romanesque très ample, peut être trop parfois..

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lire le Goncourt pour dire d'avoir lu le Goncourt de l'année c'est pas mon truc. Mais là le résumé me plaisait bien et comme je partais en vacances je me suis laissée tenter. Bien m'en a pris.
    Le narrateur est également le personnage principal. Dès le début nous comprenons qu'il est emprisonné...
    Voir plus

    Lire le Goncourt pour dire d'avoir lu le Goncourt de l'année c'est pas mon truc. Mais là le résumé me plaisait bien et comme je partais en vacances je me suis laissée tenter. Bien m'en a pris.
    Le narrateur est également le personnage principal. Dès le début nous comprenons qu'il est emprisonné mais on ne sait pas pourquoi. En fait on le découvre assez loin dans le récit et rien que pour ça on a envie de lire le livre. On se doute assez rapidement pourquoi il est en prison mais on veut connaître les détails…
    L'auteur alterne le récit de la vie de son personnage en dehors et dans la prison. Il y a toute la subtilité de la vie en prison (enfin s'il est possible que la vie en prison soit subtile) avec les descriptions de la vie en communauté. Comment une brute épaisse et une personne relativement effacée peuvent-elles cohabiter ?
    Pour la vie en dehors de la prison on suit l'histoire familiale avec ses joies, ses douleurs. Elle aussi s'avère être un crescendo constant jusqu'à ce que les galères s'accumulent.
    L'alternance entre les souvenirs et la vie en prison donne le rythme du livre. C'est bien construit, les deux univers sont tout aussi impitoyables l'un que l'autre. le style laisse toujours transparaître une légère ironie qui fait sourire.

    On y découvre toute la subtilité des rapports humains, que ce soit dans la vie de couple quand il décrit la vie de ses parents, dans ses rapports avec les personnes dans le cadre de son travail. Pour ces derniers on pourrait faire un parallèle avec « stupeur et tremblements » d'Amélie Nothomb pour le côté montée en puissance d'une personne qui entraîne la dégringolade d'une autre.

    Un roman d'une belle humanité que je vous recommande.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Roman qui se lit bien. Début au style extrêmement travaillé, un peu moins la suite bien que la plume reste agréable à suivre.
    On prend plaisir à suivre cet ancien gardien d'immeuble dont on se demande tout le roman ce qu'il fait en prison (cette intrigue permet à l'auteur de tenir en haleine)....
    Voir plus

    Roman qui se lit bien. Début au style extrêmement travaillé, un peu moins la suite bien que la plume reste agréable à suivre.
    On prend plaisir à suivre cet ancien gardien d'immeuble dont on se demande tout le roman ce qu'il fait en prison (cette intrigue permet à l'auteur de tenir en haleine).
    Les paysages, de Toulouse au Canada en passant par la Scandinavie apportent un moment d'évasion.
    Les personnages, de Paul Hansen (protagoniste principal) au biker canadien en passant par le pasteur ou l'aviatrice compagne de Paul sont tous habités d'une liberté totale, même si, d'où le titre, ils n'habitent pas le monde de la même façon.
    Un très bon moment de lecture avec ce M. Dubois qui n'en finit plus de m'évader.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jean-Paul Dubois nous propose l'histoire d'une vie, de la rencontre presque inconcevable des parents de Hansen à l'incarcération de leur fils. Un père danois originaire d'une terre de peintres, Skagen, tout au nord du pays, pasteur qui s'interroge sur sa foi, et une mère française, propriétaire...
    Voir plus

    Jean-Paul Dubois nous propose l'histoire d'une vie, de la rencontre presque inconcevable des parents de Hansen à l'incarcération de leur fils. Un père danois originaire d'une terre de peintres, Skagen, tout au nord du pays, pasteur qui s'interroge sur sa foi, et une mère française, propriétaire d'un cinéma d'Art et d'essais qui présentera des films engagés et parfois révolutionnaires, qui accueille des débats politiques à la fin des années 1960 et programmera Gorge profonde sorti au milieu des années 1970. Cela ne pouvait que mal se terminer et Hansen père finit par s'exiler au Québec où son fils le rejoindra quelques années plus tard.

    On assiste ensuite à la vie québécoise de Paul Hansen et particulièrement dans son univers à l'Excelsior où il devient rapidement l'homme à tout faire, indispensable aux 60 copropriétaires de la résidence. Outre ses compétences techniques et de logisticien, il sait être patient et à l'écoute des résidents, leur témoigner des attentions qui permet de diffuser la paix et la sérénité au sein de la copropriété. Sa compagne, Winona, née dans les territoires autochtones du nord du Québec, l'y rejoindra rapidement. Paul Hansen vivra alors ses plus belles années. Jusqu'à ce que... tout finisse par tourner mal.

    J'ai aimé le récit de la vie de la famille Hansen : les parents de Paul d'abord et son histoire à lui ensuite. C'est le récit d'une famille qui traverse les époques et se trouve confrontée à des choix décisifs qui peuvent les séparer. C'est aussi le récit d'une société qui broie les plus faibles et les plus fragiles d'entre nous, d'un monde où la bienveillance et l'humanité n'est pas toujours la règle. Ce récit porte beaucoup d'injustice(s) et de soumission. Il honore aussi ceux qui savent faire fi des humiliations et de l'ingratitude. Mais arrive forcément le moment où la limite est franchie et où même le plus humble et pacifiste finit par réagir... pour finir en prison.

    L'amour et la fraternité traversent cette histoire qui parvient à nous apaiser malgré ces injustices qui nous invitent à la révolte. Une bonne dose d'humanité dans un monde qui en manque finalement cruellement : et celle-ci ne se trouve pas toujours à l'endroit où on l'attendrait.

    Je ne sais pas si c'est un grand roman, je ne le définirais pas ainsi, mais c'est un beau récit.

    https://itzamna-librairie.blogspot.com/2020/03/tous-les-hommes-nhabitent-pas-le-monde.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.