Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Couverture du livre « Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon » de Jean-Paul Dubois aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien,... Voir plus

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L'Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et - plus encore - de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu'il n'est pas occupé à venir en aide aux habitants de L'Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l'emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L'Excelsior, des conflits éclatent. Et l'inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d'une plage, une mine d'amiante à ciel ouvert, les méandres d'un fleuve couleur argent, les ondes sonores d'un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d'une vie, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon est l'un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu'animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l'égard de toutes les formes d'injustice.

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (60)

  • Paul Hansen, fils d'un pasteur danois et d'une française gérante d'une salle de cinéma Art et Essai reconvertie dans le porno, est incarcéré au pénitencier de Montréal. IL y partage la cellule de Patrick Horton, un biker déséquilibré...
    Paul profite des longues journées d'inactivité et des...
    Voir plus

    Paul Hansen, fils d'un pasteur danois et d'une française gérante d'une salle de cinéma Art et Essai reconvertie dans le porno, est incarcéré au pénitencier de Montréal. IL y partage la cellule de Patrick Horton, un biker déséquilibré...
    Paul profite des longues journées d'inactivité et des nuits sans sommeil, où ses morts, son père, sa compagne et son chien, viennent le retrouver, pour essayer de comprendre comment il est arrivé là.

    Premier roman de Jean-Paul Dubois que je lis, près de trois ans après que celui-ci ait obtenu le prix Goncourt.
    J'ai apprécié la construction du récit, faite d'allers-retours entre le présent de la prison, et le passé du personnage central, qui entretient jusqu'à la fin le suspense sur les causes de son incarcération.
    Le personnage de Paul, avec toutes ses interrogations, est attachant. Les personnages secondaires exhibent sans trop de pudeur leur beauté (Winona, le chien, les premiers employeurs) ou leurs failles (le père, le codétenu, le dernier employeur).
    L'intrigue n'est pas palpitante ; il y a très peu d'action. Il s'agit là d'un roman de réflexion sur l'évolution d'un homme, et le poids de son environnement dans cette évolution.
    J'ai beaucoup aimé la simplicité de l'écriture, directe et sans fioriture inutile. Cela contribue grandement au plaisir de lecture.
    Je ne suis pas un grand fan des Goncourt, mais le prix a mis là en valeur un roman de qualité.

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2022/09/05/tous-les-hommes-nhabitent-pas-le-monde-de-la-meme-facon-j-p-dubois-pointseditions-de-lolivier/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Depuis deux ans, Paul Hansen purge une peine de prison à Montréal dans une cellule qu’il partage avec un Hells Angel coupable de meurtre, Horton. Au fil du récit le lecteur apprendra pour quelle raison il a été emprisonné. En parallèle, Paul raconte son enfance à Toulouse entre un père pasteur...
    Voir plus

    Depuis deux ans, Paul Hansen purge une peine de prison à Montréal dans une cellule qu’il partage avec un Hells Angel coupable de meurtre, Horton. Au fil du récit le lecteur apprendra pour quelle raison il a été emprisonné. En parallèle, Paul raconte son enfance à Toulouse entre un père pasteur danois et une mère qui tient un cinéma d’arts et d’essais. Il revient aussi sur ses vingt années passées comme superintendant dans un immeuble de standing et sur son histoire d’amour avec Winona.

    Un livre de Jean-Paul Dubois ne déçoit jamais et celui-ci est carrément exceptionnel. Tout y est. Les personnages, le style, l’humour, l’émotion. Oui, la vie de Paul Hansen n’est pas un long fleuve tranquille et il a traversé bien des difficultés, la dernière en date n’étant pas des moindres. Mais Jean-Paul Dubois ne tombe jamais dans la sensiblerie et l’affliction totale. L’auteur parvient à maintenir un juste équilibre entre la cocasserie de certaines situations et les drames qui émaillent la vie de son personnage principal.

    Paul Hansen est un être fondamentalement bienveillant et empathique que les événements ont poussé dans une mauvaise direction. Sa détestation de l’injustice, des bureaucrates et des petits chefs l’a fait basculer. Et on ne peut que s’attacher à lui.

    Ce roman est bourré de tendresse, d’amour et de mélancolie. Il nous montre aussi comment un adulte se construit à partir de ce qu’il a vécu enfant. C’est probablement, pour le moment, le meilleur des livres de Jean-Paul Dubois (même s’ils méritent tous d’être lus !).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Paul est incarcéré dans une prison à Montréal. Comment est-il arrivé là alors qu'il avait une vie des plus banale ?
    Le récit alterne entre ses souvenirs et sa vie en détention. Son codétenu, un biker accusé de meurtre, bourré de violence est malgré tout attendrissant.
    On suit Paul de son...
    Voir plus

    Paul est incarcéré dans une prison à Montréal. Comment est-il arrivé là alors qu'il avait une vie des plus banale ?
    Le récit alterne entre ses souvenirs et sa vie en détention. Son codétenu, un biker accusé de meurtre, bourré de violence est malgré tout attendrissant.
    On suit Paul de son enfance, entre un père pasteur et une mère soixante-huitarde qui projettera dans son cinéma d'avant-garde les premiers films érotiques, à sa vie d'adulte d'homme à tout-faire dans une résidence.
    Bien sûr, on comprendra pourquoi Paul se retrouve là mais ce n'est pas le plus important. Ses souvenirs, ses morts, ses errements font de ce roman une pépite.
    C'est plein de nostalgie mais aussi d'humour. Malgré l'ambiance parfois pesante, on rit. Les personnages sont attachants et ambivalents.
    Un vrai plaisir de lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Paul Hansen est en prison, à Montréal, incarcéré avec Patrick Horton, Hell’s Angel et présumé meurtrier qui le prend sous sa protection.
    Déjà deux ans qu’il partage cette cellule à la promiscuité indicible, où « l’enfermement a une odeur déplaisante. Des remugles de macération de mauvaises...
    Voir plus

    Paul Hansen est en prison, à Montréal, incarcéré avec Patrick Horton, Hell’s Angel et présumé meurtrier qui le prend sous sa protection.
    Déjà deux ans qu’il partage cette cellule à la promiscuité indicible, où « l’enfermement a une odeur déplaisante. Des remugles de macération de mauvaises pensées, des effluves de sales idées qui ont traîné un peu partout, des relents aigres de vieux regrets ». Alors il s’échappe comme il peut par l’écriture à travers un atelier de verbalisation et couche sur le papier ce qu’il a vécu et ce qui l’a amené dans cet univers carcéral.

    Le récit alterne donc entre l’avant et l’après prison. Nous ne comprendrons qu’à la fin la raison de son incarcération, mais là n’est pas le propos principal de ce roman récompensé en 2019 par le Goncourt.

    Non, il est question d’un enfant né d’un père danois, pasteur et d’une mère française, passionnée de cinéma d’art et d’essai. A leur séparation, Paul rejoindra son père parti s’exiler au Canada, loin de sa femme. De cette enfance, on découvre un enfant un peu solitaire, aimé de ses parents. Un peu long à mon goût, et si ce n’était la jolie plume de Jean-Paul Dubois, je crois que j’aurai abandonné. Mais je me suis accrochée et bien m’en a pris ! La deuxième partie est beaucoup plus intéressante.

    Paul a grandi, et est devenu ce que j’appelle, sans sarcasme aucun, un gentil. Concierge, homme à tout faire dans une grande résidence, il n’hésite pas à aider celui ou celle qui en a besoin, sans rien attendre en retour. Et c’est cette gentillesse, cette bienveillance, cet altruisme qui sont magnifiquement bien retranscrits. D’autant plus, quand il s’agit d’aller dans leurs opposés et de montrer la noirceur de certains, leurs manigances, leur intérêt personnel passant bien au delà du bien commun. Jean-Paul Dubois saisit avec une certaine mélancolie les moments de tendresse et d’amour des uns qui viennent en contraste avec toutes les formes d’injustice ou d’égoïsme des autres.

    Certainement pas le meilleur des Goncourt, mais finalement un moment plutôt agréable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un beau roman, à la fois sombre et lumineux, dont j'ai aimé la langue, les personnages, l'histoire et la belle humanité de l'auteur.

    Un beau roman, à la fois sombre et lumineux, dont j'ai aimé la langue, les personnages, l'histoire et la belle humanité de l'auteur.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Paul Hansen, fils de pasteur, gardien d’immeuble apprécié à la résidence L’Excelsior, purge deux ans de prison pour des faits de violence dans une prison canadienne.

    Au fil des pages, le narrateur nous livre sa vie, de son enfance en France au délit qui mena à son emprisonnement, et son...
    Voir plus

    Paul Hansen, fils de pasteur, gardien d’immeuble apprécié à la résidence L’Excelsior, purge deux ans de prison pour des faits de violence dans une prison canadienne.

    Au fil des pages, le narrateur nous livre sa vie, de son enfance en France au délit qui mena à son emprisonnement, et son quotidien aux côtés de Horton, son compagnon de cellule, Hells Angel incarcéré pour meurtre.

    J’aime habituellement beaucoup Jean-Paul Dubois et sa façon d’insuffler de la légèreté dans les histoires les plus graves. Avec ce roman, je me suis beaucoup ennuyée. Je n’ai pas retrouvé l’humour délicat de l’auteur et ça m’a manqué.

    À lire près de la piscine avec son chien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre lumineux, d’une grande humanité, raconte l’histoire de Paul Hansen, superintendant à Montréal de l’Excelsior, une résidence de soixante-huit copropriétaires. Il est l’indispensable homme à tout faire qui ne compte ni son temps ni ses efforts afin de satisfaire tout son petit monde qui...
    Voir plus

    Ce livre lumineux, d’une grande humanité, raconte l’histoire de Paul Hansen, superintendant à Montréal de l’Excelsior, une résidence de soixante-huit copropriétaires. Il est l’indispensable homme à tout faire qui ne compte ni son temps ni ses efforts afin de satisfaire tout son petit monde qui vit en parfaite harmonie jusqu’à l’élection d’un nouveau président de syndic.
    Nous faisons la connaissance de Paul dans la prison de Bordeaux à Montréal.
    Au fil des chapitres qui alternent sa vie en prison et son histoire personnelle, nous apprenons comment il est arrivé là.
    Ce roman est un plaidoyer contre l’injustice, d’une écriture sobre et avec une grande justesse, l’auteur nous dépeint le combat de la bonté, de la fraternité contre l’arrogance, la fourberie, la sournoiserie.
    Une fois terminé, ce livre nous laisse un petit goût de bonheur et de bien être.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Et voilà, c’est fini....
    « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon »
    de Jean-Paul Dubois
    aux éditions de L’Olivier
    Je l’avais gardé sous le coude depuis tout ce temps... quel meilleur moment que celui-ci, car nous sommes confinés depuis près de quoi? 4 semaines je...
    Voir plus

    Et voilà, c’est fini....
    « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon »
    de Jean-Paul Dubois
    aux éditions de L’Olivier
    Je l’avais gardé sous le coude depuis tout ce temps... quel meilleur moment que celui-ci, car nous sommes confinés depuis près de quoi? 4 semaines je crois...

    Les personnages principaux sont eux-mêmes en prison, à deux, dans une minuscule cellule.... Heu-reu-se-ment le compagnon de cellule du narrateur —qui compte pour 1,5 personne tellement il est imposant, en tout d’ailleurs— m’a fait vraiment rire!
    Et vous tomberez d’admiration et d’amour vous aussi pour Hansen, modèle d’abnégation, de patience, de compréhension et de moult qualités qu’on lui envie.
    C’est le livre de la répartie, des phrases, et des pensées justes et mesurées ; aussi et surtout de l’AMOUR !! Déclaré, à demi-mot, ou pas, le plus souvent d’ailleurs.
    impossible dans le contexte carcéral,
    très difficile aussi dans l’univers familial,
    le narrateur s’évade de sa prison le temps de recevoir -en pure imagination- parents, épouse, petite chienne et sa vie entière... Sa vie a été quelque peu chaotique, entièrement dévouée à son travail acharné depuis son plus jeune âge(vous comprendrez pourquoi ici mon radiateur Lollll)
    Enfin, la bienveillance, l’intelligence sont là, toujours et cette écriture! Savante ! sans excès mais savante.
    Je pense à ces comédies anglaises : ce serait un parfait scénario pour le cinéma burlesque et tendre à la fois.
    TOP
    C’est vraiment le livre parfait
    Paru en août 2019 et prix Goncourt la même année,

    Évidemment c’est mérité pour cet auteur qui n’en est pas à son coup d’essai déjà plusieurs fois primé pour ses œuvres ultérieures.

    Et voilà pourquoi alors que je ne suis pas seule dans ma tête je ne serai sûrement jamais publiée : parce qu’il y a bien meilleurs écrivains que moi
    Et je tiens à leur laisser cette place!! Lolll

    J’espère vous avoir transmis mon enthousiasme et que vous le savourerez à chaque prise en mains, comme moi en terrasse ou sur un nuage....
    On se retrouve sur mon Insta EMMANUELLEM06 pour d'autres pépites en photo

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.