Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tornade

Couverture du livre « Tornade » de Jennifer Brown aux éditions Albin Michel Jeunesse
Résumé:

Dans le Midwest, où Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite soeur Marine, on ne sait jamais ce que la météo réserve. Le jour où sa mère et Marine disparaissent, emportées par une tornade, Jersey se retrouve seule et sans maison. Son beau-père n'a pas la force de s'occuper d'elle et... Voir plus

Dans le Midwest, où Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite soeur Marine, on ne sait jamais ce que la météo réserve. Le jour où sa mère et Marine disparaissent, emportées par une tornade, Jersey se retrouve seule et sans maison. Son beau-père n'a pas la force de s'occuper d'elle et son père biologique la rejette. La jeune fille échoue chez ses grands-parents maternels, qu'elle n'a jamais connus. Ballottée d'endroit en endroit, Jersey doit tenir bon, tout en apprenant des choses qu'elle ignorait sur sa mère.

Mêlant avec justesse catastrophes naturelles et émotionnelles, Tornade est un livre remarquable. Un roman prenant qui, même une fois fini, restera dans l'esprit du lecteur des jours, voire des semaines. Voya Reviews.

Brown dépeint avec brio le combat de Jersey pour continuer à vivre après un événement traumatisant. C'est tout simplement l'histoire déchirante d'une volonté de vivre à toute épreuve. School Library Journal.

Donner votre avis

Avis (4)

  • Après avoir lu l'excellent "Hate List", je suis tombée par hasard sur cet autre roman de Jennifer Brown à la médiathèque. Stupeur ! Joie ! Ni une ni deux, je l'ai embarqué avec moi, direction un moment livresque sous ma couette ! Va-t-il être à la hauteur du précédent roman ? Et bien, je dis oui...
    Voir plus

    Après avoir lu l'excellent "Hate List", je suis tombée par hasard sur cet autre roman de Jennifer Brown à la médiathèque. Stupeur ! Joie ! Ni une ni deux, je l'ai embarqué avec moi, direction un moment livresque sous ma couette ! Va-t-il être à la hauteur du précédent roman ? Et bien, je dis oui ! Pensant lire le récit sur le passage d'une tornade, j'ai totalement était prise au dépourvu. En se focalisant sur l'après, l'auteure surprend une fois de plus le lecteur avec une histoire dramatique élevé par une plume sensible. Car pour Jersey, personnage principal, la tornade n'est que le début de la catastrophe. En perdant des êtres chers, celle-ci est envoyée par son beau-père chez son père biologique...qu'elle n'a jamais connu ! Du travail de deuil s'accumule la perte des repères et la violence des sentiments. Bouleversant, ce roman traduit une émotivité à fleur de peau dont on ne peut sortir indemne.

    Un jour banal pour Jersey, seize ans. Sa mère conduit sa pénible petite sœur Marine à son cours de danse tandis qu'elle est de corvée de dîner. Soudain, sans prévenir, une tornade d'une rare violence s'abat sur la ville d'Elizabeth, détruisant tout sur son passage. Se réfugiant au sous-sol, Jersey ne se doute pas un instant des conséquences de la catastrophe sur sa vie future. Perdue au milieu des décombres, rien ne semble avoir survécu ou presque. Comment vont sa mère et sa sœur ? En retrouvant Ronnie son beau-père quelques jours plus tard, Jersey est confrontée à la triste réalité : les deux êtres qui comptaient le plus pour elle sont morts. Bouleversé et incapable de surmonter la douleur, Ronnie prend une décision radicale : confier Jersey à son père biologique habitant Caster City et avec lequel elle n'a jamais eu de contact.

    De ce drame adolescent, je ne m'attendais pas à ça ! En imaginant un huis-clos angoissant, j'étais complètement à côté de la plaque et tant mieux, car en passant avec rapidité sur la tornade, Jennifer Brown m'a de nouveau surprise. Déstabilisée par cette approche, je l'ai été encore plus par la suite. Échapper à une tornade, ok. Perdre sa mère et sa sœur, je commence à avoir le cœur qui chavire, mais se retrouver du jour au lendemain dans une famille inconnue sensée être la sienne, là il coule tout net. 

    De l'impuissance de l’héroïne, le sentiment d'empathie est totale. Avec minutie, l'auteur nous plonge dans la longue et douloureuse spirale du deuil, mais surtout de la reconstruction. Comment faire son deuil lorsqu'on n'assiste pas au funérailles ? Comment aller de l'avant quand on perd absolument tous ses repères ? De la perte, le brouillard s'épaissit autour de Jersey.

    D'un pincement au cœur, on assiste à la lente descente aux enfers de la jeune fille. Ébranlée face à l'incompréhension du comportement de son beau-père, je n'en ai pas moins été par l'accueil réservé par la famille paternelle. Composée de grands-parents, d'une tante et ses rejetons ainsi que de son propre père, belle-mère et demi-sœurs, si Jersey a vécu jusqu'ici une vie heureuse, le passé s'invitant, va changer la donne. Absolument immonde et exécrable, cette famille va remettre en doute l'image de la mère de Jersey...

    Poignant, ce récit m'a touché par la maturité de son écriture. Loin d'être un roman adolescent lambda, il questionne tout en provoquant de fortes émotions. Passant des larmes à la colère, j'en suis ressortie remuée tant par l'histoire que par la description affective puissante de la romancière.

    Dans le saisissement le plus total, un thé noir Betjeman & Barton "Eden Rose", aux intenses notes florales, se complétera avec aisance aux fraises tagada pour une lecture efficace.
    http://bookncook.over-blog.com/2018/05/tornade-jennifer-brown.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dès le début, j'ai accroché au sujet. Jersey est une jeune fille de 17 ans qui se retrouve seule chez elle au moment où une tornade passe sur son quartier. Elle a tout perdu. J'avais déjà lu des livres sur des catastrophes naturelles (tsunamis, tremblement de terre) mais jamais sur des tornades....
    Voir plus

    Dès le début, j'ai accroché au sujet. Jersey est une jeune fille de 17 ans qui se retrouve seule chez elle au moment où une tornade passe sur son quartier. Elle a tout perdu. J'avais déjà lu des livres sur des catastrophes naturelles (tsunamis, tremblement de terre) mais jamais sur des tornades. La force des éléments me terrifie et me fascine à la fois, j'ai donc adoré découvrir une catastrophe telle dans un roman.

    Désemparée, perdue et attachante, Jersey est une adolescente semblable à toute les autres. Elle se font dans la masse et sa banalité nous rend proche de son personnage. Je me suis plusieurs fois reconnue en elle. L'amour qu'elle porte à sa famille m'a beaucoup touché. On sent la sincérité dans ses propos et sa relation avec sa mère et sa petite sœur est criante de vérité. Les sentiments qu'elle ressent à leur égard est tout à fait semblable à ceux que j'éprouverais dans la même situation. Il est rare que je me sente aussi proche d'un personnage de fiction.

    L'éloignement des personnes qu'elle pensait proche d'elle, la question de la confiance et la solitude sont des thèmes abordés tout au long du roman avec un réalisme désarmant. On a tous déjà ressenti un jour ou l'autre ces sentiments et (en tout cas pour ma part) j'ai pu me reconnaître dans certaines situations, la comprendre. Jennifer Brown décrit parfaitement ce que Jersey ressent après que la Tornade ait bouleversé toute sa vie.

    Après lecture, on s'aperçoit que ce livre est divisé en trois parties : la tornade, la période sombre et l'acceptation. La 2ème est celle qui m'a le moins plu car il s'agit de la plus décalée. Les personnages y sont sans doute pour quelque chose. Odieux, je n'ai pas toujours compris leurs réactions face aux évènements mais je sais que de telles persones existent.

    La couverture du livre est très représentative du texte. J'aime beaucoup le contraste avec les couleurs du titre et du nom de l'auteure avec la photo en noir et blanc qui donne une image de l'héroïne, déjà recroquevillée sur elle même, en totale accordance avec l'histoire. De plus, les choix graphiques restent dans l'univers de Jennifer Brown en choisissant les mêmes couleurs que la couverture de Hate list, son précédent livre.

    Tornade prouve que ce qu'on pense qui ne peut arriver qu'aux autres peut nous tomber dessus sans prévenir. Ce livre nous offre une plongée dans le Missouri et dans la tête de Jersey, cette héroïne incroyablement proche du lecteur. Les sujets m'ont passionnée et j'espère qu'ils vous passionneront à votre tour car je vous recommande 1000 fois ce livre.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après avoir adoré Hate List de Jennifer Brown, j’étais impatiente de découvrir son nouveau roman, et c’est désormais chose faite au bout de quelques années avec Tornade. Encore merci à Wiz pour son envoi et sa confiance.

    Dès les premières pages nous sommes entraînés dans l’histoire de Jersey....
    Voir plus

    Après avoir adoré Hate List de Jennifer Brown, j’étais impatiente de découvrir son nouveau roman, et c’est désormais chose faite au bout de quelques années avec Tornade. Encore merci à Wiz pour son envoi et sa confiance.

    Dès les premières pages nous sommes entraînés dans l’histoire de Jersey. On sent la tornade arriver (logique me direz-vous, c’est un peu le titre du roman !). Au début on voit que Jersey est habituée, les tornades ne semblent inquiéter personne, on voit d’ailleurs son voisin et ami se poster sur le porche pour l’observer (mais ils sont fous !). Cependant assez vite, elle comprend que celle-ci est différente et doit se réfugier dans la cave. Juste le temps d’un appel à sa mère où elle ne comprend que quelques mots, mais nous comprenons très vite ce qui arrive à sa mère et à sa petite sœur, Marine. A partir de ce moment, c’est parti pour avoir les larmes aux yeux pendant tout le reste du livre.

    Jersey est une héroïne forte, elle est attachante et sait parfaitement nous émouvoir. On ne connaît de Marine que par Jersey et cela peut nous manquer. J’aurai aimé connaître davantage cette petite fille à la passion si originale, qui semble si pleine de vie. A côté de ça, certains personnages m’ont semblés trop … « too much ». On se retrouve après la tempête dans une famille horrible, où tout est trop fort. On entre vraiment dans les Misérables et Jersey nous semble devenir une Cosette nouvelle génération. C’est le petit point noir de l’histoire, la partie qui m’a fait un peu tiquer mais sinon tout est mené parfaitement. Jennifer Brown maîtrise une fois encore la montée en puissance de l’émotion. On sent les larmes monter monter et une fois au paroxysme ou ce qu’on pensait l’être, bam, elle nous assène une nouvelle émotion.

    Toute mon enfance, on m’avait dit et redit ce qu’il fallait faire en cas de tornade : écouter les sirènes, se réfugier à la cave, au sous-sol, dans un placard au milieu de la maison, et se pelotonner, se protéger et attendre. A l’école, nous avions des alertes deux fois par an depuis toujours. Nous en discutions en classe, à la maison. La météo ne cessait de parlait de tornade.
    Mais jamais – pas une seule fois – on ne nous avait dit ce qu’il fallait faire après.
    Car jamais personne n’avait imaginé qu’il y aurait un après comme celui-ci.
    Tornade est une vraie réussite, c’est un roman qui reste en tête, auquel on repense régulièrement et surtout qui pose une question : comment réagirions-nous si nous étions dans le cas de ces personnages ? J’espère que mes proches n’auraient pas l’attitude du beau-père de Jersey. J’espère que mes proches seraient aussi forts que cette jeune adolescente, qui montre une force admirable, qui remonte la pente après avoir tout perdu. Mais surtout qui est capable de nous toucher, de nous émouvoir une dernière fois, dans sa conclusion. Un très beau roman qui se lit très vite, qui se dévore et que je ne peux que vous recommander (ainsi que l’excellent Hate List de la même auteure, si vous ne l’avez pas déjà découvert).

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier
    http://revesurpapier.blog4ever.com/tornade-de-jennifer-brown-1

    Quand une tornade détruit tout ce que vous avez...
    Une lecture qui donne un sacré coup !

    Jersey vit à Elisabeth, avec sa mère, son beau-père Ronnie et sa petite soeur Marine. Le soir...
    Voir plus

    L'avis des Rêveurs et Mangeurs de Papier
    http://revesurpapier.blog4ever.com/tornade-de-jennifer-brown-1

    Quand une tornade détruit tout ce que vous avez...
    Une lecture qui donne un sacré coup !

    Jersey vit à Elisabeth, avec sa mère, son beau-père Ronnie et sa petite soeur Marine. Le soir du drame, Jersey était de corvée de ménage à la maison, Ronnie au travail, sa soeur et sa mère au cours de danse. Au moins, Jersey était débarrassée de sa petite soeur trop énergique et casse-pieds, qui ne porte rien d'autre que des justaucorps. Mais ce soir là, une tornade traverse la ville. Jersey se réfugie au sous-sol, sous la table de billard. Jamais elle n'aurait cru vivre ça, malgré les alertes et exercices réguliers, et encore moins toute seule. Lorsque la tempête est passée, Jersey réalise qu'elle a tout perdu en un clin d'oeil. Et où est sa famille?

    C'est un phénomène météorologique exceptionnel et douloureux qui s'abat sur la ville d'Elisabeth. Les routes sont détruites et les maisons arrachées. Et comme beaucoup de gens, la vie de Jersey est dévastée en un effroyable coup de vent. Ne lui reste plus que le sac à main de sa petite soeur, un rouge à lèvres, un paquet de chewing-gum et un chat en porcelaine. D'abord dans l'incertitude concernant la survie des membres de sa famille, on découvre une Jersey qui s'accroche au peu qu'il lui reste. Elle reste un moment dans les ruines de sa maison, attendant le retour de sa famille. Lorsque son beau père réapparaît, la situation est encore plus pénible, alors qu'elle aurait dû logiquement s'arranger avec son retour, nous soulageant au passage.

    Malheureusement, son beau père est trop bouleversé pour se sentir capable de la garder avec lui. Il l'envoie alors chez ses grands parents, à Caster City, où vit son père biologique. C'est une famille qu'elle n'a jamais vu, pour plusieurs raisons et on se rend compte que cette famille (qui devrait être naturellement la sienne) est bien loin de l'être. C'est seulement une famille méprisante, une bande d'inconnus pour Jersey, qui voudrait juste retrouver ses repères. Retourner à Elisabeth, retrouver sa maison, ses amis... Jersey est perdue et on s'inquiète pour son futur. Vers qui doit-elle se tourner? Elle ne sait plus à qui s'accrocher et a l'impression que personne ne veut d'elle. C'est tellement injuste que c'en est très éprouvant. On ne sait pas comment on réagirait à sa place, si tout ce qu'on connaît, tous nos repères partait en fumée...

    J'ai beaucoup aimé les petits souvenirs de sa mère et de sa soeur. Ils sont très touchants et l'aide à surmonter cette terrible épreuve. Ce sont des petits détails qui lui reviennent, qui nous font parfois sourire et qui nous touchent en plein coeur. Jersey a pas mal de regrets lorsqu'elle se les remémore. Elle aurait du réagir différemment dans telle situation, être moins désagréable dans celle ci etc... Mais ce dont elle se souvient est important pour elle, pour garder le lien avec sa vie passée. Du coup, j'ai pleuré comme un bébé au chapitre 29. C'était un passage très attendu et il était parfait. Très émouvant et juste. La pression était telle pendant la lecture que je ne pouvais que fondre en larmes, car Jersey relâche aussi la pression à ce moment là. La toute fin est aussi pleine d'espoir et on ferme le livre en quittant une Jersey plus apaisée.

    Verdict : C'est une lecture impossible à lâcher tant le sort de Jersey nous tient à coeur. Le roman porte bien son nom. Après la tornade, la vie de Jersey est complètement chamboulée et plus rien ne sera comme avant. La jeune fille veut retrouver sa vie passée et le déroulement de l'histoire ne fait que l'en éloigner, injustement. C'est terrible et ça secoue. Comment se reconstruire lorsqu'on a tout perdu? Vers qui se tourner?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions (1)