Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Tibi la blanche

Couverture du livre « Tibi la blanche » de Hadrien Bels aux éditions L'iconoclaste
Résumé:

A Thiaroye, un quartier proche de Dakar, trois amis passent le bac. Issa a toujours l'air de savoir où il va quand il marche. Il a passé les épreuves avec un Bic marabouté, un Bic qui donne la confiance. Il aime les ragots de quartier et sa machine à coudre. Il sera styliste, c'est... Voir plus

A Thiaroye, un quartier proche de Dakar, trois amis passent le bac. Issa a toujours l'air de savoir où il va quand il marche. Il a passé les épreuves avec un Bic marabouté, un Bic qui donne la confiance. Il aime les ragots de quartier et sa machine à coudre. Il sera styliste, c'est sûr.

Neurone a le cerveau bien huilé, c'est une bête à concours. Il déteste les costumes-cravates, ceux qui font la sieste dans les hémicycles les mains croisées sur leurs ventres bien remplis. Lui, il n'aime que Tibilé.

Tibilé, on l'appelle Tibi la Toubab, Tibi la Blanche ou Tibi la Française, car tout le monde sait qu'elle va partir en France. Elle est la plus intelligente de mes enfants, répète son père.

Dans une semaine, les résultats du bac vont les percuter. La vie court trop vite, il faut la croquer.

Donner votre avis

Avis (7)

  • Voyage au Sénégal avec 3 adolescents qui passent leur bac,on apprend à connaître leurs familles et leurs façons de vivre,mais surtout leurs aspirations à faire leurs études en France.J'ai appris beaucoup,y compris sur les relations franco-sénégalaises.Sympathique et enrichissant,un livre qui...
    Voir plus

    Voyage au Sénégal avec 3 adolescents qui passent leur bac,on apprend à connaître leurs familles et leurs façons de vivre,mais surtout leurs aspirations à faire leurs études en France.J'ai appris beaucoup,y compris sur les relations franco-sénégalaises.Sympathique et enrichissant,un livre qui ,parfois même,fait sourire.
    "(il) croise les bras,façon mannequin pour une sous-marque de costume italien fabriqué en Turquie[...]Il ressemble à un footballeur congolais sous contrat.
    -Les mots sont des traîtres.Ils créent désordres et polémiques.
    -La richesse part avec la maladie,l'accident ou la vieillesse."

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après « Cinq dans tes yeux », dont l’action se situait à Marseille, Adrien Bels revient cette fois-ci avec un roman qui se déroule à Dakar.
    C’est l’histoire de trois adolescents, Tibilé, Neurone et Issa. Ils sont amis depuis l’enfance , ont vécu dans le même quartier mais sont issus de milieux...
    Voir plus

    Après « Cinq dans tes yeux », dont l’action se situait à Marseille, Adrien Bels revient cette fois-ci avec un roman qui se déroule à Dakar.
    C’est l’histoire de trois adolescents, Tibilé, Neurone et Issa. Ils sont amis depuis l’enfance , ont vécu dans le même quartier mais sont issus de milieux différents.
    Tibilé est issue d’un milieu conservateur, Rigobert ,surnommé Neurone car hyper intelligent ,vient d’une famille aisée dont le père possède l’une des plus grosses concessions automobiles de Dakar, Issa, quant à lui vit dans une famille recomposée, sa mère l’ayant eu très jeune d’un homme qui l’a répudiée. Nous découvrons ces trois amis au moment où ils attendent les résultats du bac. On ressent toute la tension qui est liée à ces résultats. Est-ce que Neurone décrochera la mention « très bien » tant convoitée ? Est-ce que Tibilé aura la mention qui lui permettra d’aller étudier en France ? Est-ce qu’Issa obtiendra son bac, lui qui est le moins bon élève des trois et qui a besoin de ce diplôme pour pouvoir faire une école de stylisme afin de devenir tailleur ?
    Au travers de ces trois amis, on entre dans l’intimité familiale , qui chacune à une histoire compliquée.
    Ce récit situe les trois adolescents au premier grand tournant de leur vie. Ils vont quitter le giron familial pour entrer dans le monde du travail.
    Un très beau texte qui nous transporte au Sénégal auprès d’une jeunesse pleine de vie de d’espoir en l’avenir qu’elle compte bien croquer à belles dents.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un roman qui fait voyager au cœur de la jeunesse dakaroise. Il y a Neurone, il y a Issa et il y a Tibi. Ils ont 18 ans et attendent les résultats du bac. Ils ont des rêves plein la tête, ils sont jeunes et croient en l'avenir, leur avenir.

    Une plume simple et facile à lire qui nous emmène...
    Voir plus

    Un roman qui fait voyager au cœur de la jeunesse dakaroise. Il y a Neurone, il y a Issa et il y a Tibi. Ils ont 18 ans et attendent les résultats du bac. Ils ont des rêves plein la tête, ils sont jeunes et croient en l'avenir, leur avenir.

    Une plume simple et facile à lire qui nous emmène dans les quartiers de Dakar, entre ethnie, entre coutumes, entre les petites rues et les croyances.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Dès les premières pages, Hadrien Bels nous plonge direct dans cette ambiance survoltée d’une banlieue dakaroise et de sa jeunesse.
    Trois lycéens attendent les résultats du bac. Malgré leurs différences sociales et ethniques, ces trois-là sont amis. Il y a Tibilé, surnommée Tibi la blanche...
    Voir plus

    Dès les premières pages, Hadrien Bels nous plonge direct dans cette ambiance survoltée d’une banlieue dakaroise et de sa jeunesse.
    Trois lycéens attendent les résultats du bac. Malgré leurs différences sociales et ethniques, ces trois-là sont amis. Il y a Tibilé, surnommée Tibi la blanche parce que, grâce à sa double nationalité, elle pourra aller étudier en France. Puis Rigobert, surnommé Neurone, le bon élève de la bande dont le père qui a réussi vend de grosses voitures. Puis Issa, de père inconnu et de famille pauvre, il rêve de devenir styliste et gagne déjà sa vie en cousant des boubous et des pagnes en wax.
    Ces trois amis font des projets d’avenir, inquiets quant à leur réussite à l’examen qui conditionne la suite de leurs études.

    « C’est tout le département qui est venu s’entasser devant le portail du lycée. L’air est moite d’angoisse. A quelques mètres, Soda et sa bande de conasses qui se prennent pour Miss Sénégal. A côté d’elles, les frères Cissé, les stars d lycée. … A l’écart de la foule, enfin, Neurone. Il s’est fait beau. Malheureux ! Il sait pas que ça porte malheur quand tu arrives devant la porte du jugement dernier ? »

    Le lecteur partage le quotidien et les rêves de ces ados pleins d’une énergie contagieuse. Ils grandissent dans un monde antagoniste : d’un côté l’influence occidentale, les études et le mariage le plus tard possible, voire pas du tout pour Issa et de l’autre, les traditions ancestrales, la famille élargie et les mariages arrangés. Tibi sait qu’elle devra accepter le mari soninké choisi par sa mère.
    Leur vie est un mélange foutraque d’exubérance adolescente et de respect ancestral. Ils peuvent écouter Booba ou Youssou N’Dour, le roi du mbalax et consulter un marabout. Leur culture, épicée et colorée, est à l’image de ce français qu’ils parlent, héritage du colonialisme, mais qu’ils truffent d’expressions imagées et de gouaille. On sourit en les écoutant parler et leur sincérité, leur spontanéité nous séduit.

    Grâce à des chapitres courts et un récit rythmé par les dialogues, l’auteur a su nous plonger dans le quotidien d’une jeunesse africaine qui se cherche un avenir. L’atmosphère urbaine est très bien rendue et le récit est à la fois drôle et instructif car bien documenté.
    Un roman attachant qui se lit avec facilité.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Roman intéressant : une jeune fille et ses deux amis passant le bac, au Sénégal, avec deux d’entre eux qui veulent poursuivre leurs étude en France.
    Bien évidemment, chacun a ses problèmes et ses envies.
    D’ailleurs, ces chroniques de vie sont assez dépaysantes.
    C’est joliment écrit et cet...
    Voir plus

    Roman intéressant : une jeune fille et ses deux amis passant le bac, au Sénégal, avec deux d’entre eux qui veulent poursuivre leurs étude en France.
    Bien évidemment, chacun a ses problèmes et ses envies.
    D’ailleurs, ces chroniques de vie sont assez dépaysantes.
    C’est joliment écrit et cet ouvrage fait passer un bon moment.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2022/08/tibi-la-blanche-dhadrien-bels.html

    A Thiaroye, un quartier proche de Dakar, trois amis passent le bac.

    Issa a toujours l'air de savoir où il va quand il marche. Il a passé les épreuves avec un Bic marabouté, un Bic qui donne la confiance. Il...
    Voir plus

    https://leslivresdejoelle.blogspot.com/2022/08/tibi-la-blanche-dhadrien-bels.html

    A Thiaroye, un quartier proche de Dakar, trois amis passent le bac.

    Issa a toujours l'air de savoir où il va quand il marche. Il a passé les épreuves avec un Bic marabouté, un Bic qui donne la confiance. Il aime les ragots de quartier et sa machine à coudre. Il sera styliste, c'est sûr.

    Neurone a le cerveau bien huilé, c'est une bête à concours. Il déteste les costumes-cravates, ceux qui font la sieste dans les hémicycles les mains croisées sur leurs ventres bien remplis. Lui, il n'aime que Tibilé.

    Tibilé, on l'appelle Tibi la Toubab, Tibi la Blanche ou Tibi la Française, car tout le monde sait qu'elle va partir en France. Elle est la plus intelligente de mes enfants, répète son père.

    Si l'atmosphère et la culture du Sénégal sont bien restituées, j'ai trouvé l'histoire sans grande originalité et j'ai eu du mal à m'y intéresser. On retrouve le sort peu enviable réservé aux jeunes filles, les mariages arrangés, les mariages avec un homme de la même caste, du même village mais les personnages sont peu consistants, leur psychologie aurait mérité d'être plus fouillée et leurs histoires familiales plus développées. Le tout est servi par une écriture ordinaire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Bien loin d’un récit d’aventure, ce roman nous raconte la vie de la jeunesse dakaroise, dans un Sénégal encore influencé par le néocolonialisme.

    Dans ce pays à la grande diversité ethnique, Issa est d’origine Peul alors que Tibilé est une Soninké et Neurone un Diola. Ces trois lycéens...
    Voir plus

    Bien loin d’un récit d’aventure, ce roman nous raconte la vie de la jeunesse dakaroise, dans un Sénégal encore influencé par le néocolonialisme.

    Dans ce pays à la grande diversité ethnique, Issa est d’origine Peul alors que Tibilé est une Soninké et Neurone un Diola. Ces trois lycéens viennent de passer leur bac et attendent les résultats. Avec les réflexions et les hésitations de ces adolescents, c’est tout le devenir de la jeunesse sénégalaise que soulève Hadrien Bels.

    Ici les traditions africaines côtoient les influences occidentales et les jeunes sont partagés entre le respect pour leur culture et leur envie de modernisme.

    Tibi veut partir étudier en France et on la surnomme La Blanche, comme si en quittant l’Afrique, elle allait perdre sa couleur de peau. Issa, tailleur pour les habitants de son quartier, veut se lancer dans le stylisme et Neurone, à qui tout réussit, prévoit de reprendre l’entreprise automobile familiale.

    De la musique mbalax au repas de thiep traditionnel, en passant par les vêtements en wax et les sandales Tic Tic, l’auteur nous plonge dans la vie quotidienne de ces jeunes sénégalais.

    Un instantanée de la vie africaine vue à travers le regard de sa jeunesse, où tout est si imagé et animé que j’ai eu l’impression de regarder un reportage.

    J’ai trouvé très intéressant de connaître les problématiques et les aspirations de ce pays d’Afrique de l’Ouest autrefois colonisé par la France et dont l’indépendance ne date que de 1960.

    Un roman haut en couleur et une petite fenêtre ouverte sur le monde.


    Merci à Cultura et aux éditions l'Iconoclaste pour cette découverte de la rentrée littéraire 2022.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.