Thérèse Raquin

Couverture du livre « Thérèse Raquin » de Émile Zola aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070418008
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Le Figaro du 23 janvier 1868 à propos de Thérèse Raquin : « C'est le résidu de toutes les horreurs. Le sujet est simple, le remords physique de deux amants qui tuent le mari mais qui, ce mari tué, n'osent plus s'étreindre, car voici le supplice délicat qui les attend : "Ils poussèrent un cri et... Voir plus

Le Figaro du 23 janvier 1868 à propos de Thérèse Raquin : « C'est le résidu de toutes les horreurs. Le sujet est simple, le remords physique de deux amants qui tuent le mari mais qui, ce mari tué, n'osent plus s'étreindre, car voici le supplice délicat qui les attend : "Ils poussèrent un cri et se pressèrent davantage, afin de ne pas laisser entre leur chair de place pour le noyé. Et ils sentaient toujours des lambeaux de Camille, qui s'écrasait ignoblement entre eux." Enfin, un jour, ces deux forçats de la morgue tombent épuisés, empoisonnés, l'un sur l'autre, devant le fauteuil de la vieille mère paralytique, qui jouit intérieurement de ce châtiment par lequel son fils est vengé... Forçons les romanciers à prouver leur talent autrement que par des emprunts aux tribunaux et à la voirie. »

Donner votre avis

Avis (24)

  • Un classique incontournable. On suit Thérèse tout au long du roman et on suit ses pensées, même les plus inavouables...

    Un classique incontournable. On suit Thérèse tout au long du roman et on suit ses pensées, même les plus inavouables...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Zola s'est toujours essayé à la peinture de l'âme humaine dans ce qu'elle peut avoir de plus beau....ou de plus vil. Ici c'est la culpabilité qui se trouve au centre de la réflexion de l'auteur, à travers 2 meurtriers / amants. Tuer semble facile... mais après ????

    Zola s'est toujours essayé à la peinture de l'âme humaine dans ce qu'elle peut avoir de plus beau....ou de plus vil. Ici c'est la culpabilité qui se trouve au centre de la réflexion de l'auteur, à travers 2 meurtriers / amants. Tuer semble facile... mais après ????

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Zola décrit la folie d'un couple d'amants après qu'ils aient tué le mari gênant.

    Zola décrit la folie d'un couple d'amants après qu'ils aient tué le mari gênant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Thérèse est élevée par sa tante dans une petite ville de la campagne parisienne avec son cousin Camille. Alors qu'elle est de nature vive, elle reste malléable et se plie volontiers aux principes de vie de sa tante. Son cousin quant à lui est plutôt chétif, maladif et surprotégé par sa mère....
    Voir plus

    Thérèse est élevée par sa tante dans une petite ville de la campagne parisienne avec son cousin Camille. Alors qu'elle est de nature vive, elle reste malléable et se plie volontiers aux principes de vie de sa tante. Son cousin quant à lui est plutôt chétif, maladif et surprotégé par sa mère. Celle-ci verrait d'un bon œil qu'ils se marient. 
    Camille rêve de travailler au sein d'une grande administration, il décide donc de quitter la campagne pour s'installer à Paris. Sa mère achète alors un fond de commerce (une mercerie) passage du pont neuf, c'est alors le  début d'une terrible monotonie pour Thérèse, les jeudis soirs seront consacrés à jouer aux dominos et à boire du  thé, y seront présent un commissaire de police retraité Michaud, ami de Madame Raquin, son fils Olivier, aussi policier, sa femme Suzanne et Grivet, collègue de Camille.
    Camille retrouve Laurent, un ami d'école, attiré par la peinture qui est aussi employé aux chemins de fer parce qu'il n'a pas réussi à vivre de sa peinture.  Il l'invite à venir un jeudi soir. Pendant la soirée, Laurent propose à Camille de faire un portrait qui accepte.
    Une relation toute particulière va prendre forme entre Camille, Thérèse et Laurent. Cette relation va prendre une tournure non prévue et avoir des conséquences sur la vie des protagonistes. Ainsi nous découvrons la face cachée des différents personnages. 

    J'ai beaucoup aimé ce roman, tout d'abord pour la qualité de l'écriture avec une très belle mélodie des mots, ensuite pour le rythme du récit qui ne nous donne pas le temps de nous ennuyer sans pour autant dévoiler trop rapidement la fin de l'histoire, il reste dynamique même si certains passages sont plus ralentis, puis pour la description des différents protagonistes qui nous révèlent différentes facettes de l'être humain avec ses qualités et ses défauts mais aussi par le fait que rien n'est jamais vraiment acquis et qu'un tout petit grain de sable pour renverser toute une vie et de l'imbrication des relations entre ces différents personnages, enfin par la qualité de l'intrigue car si on devine ce qui va se passer on ne sait pas ni où ni comment ni même ce qui va en découler.
    ce roman est vraiment à (re)découvrir

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai beaucoup aimé ce livre que je devrais relire. C'est mon préféré d'Emie ZOLA. Malgré les déboires de l'héroïne, c'est une très belle oeuvre.

    J'ai beaucoup aimé ce livre que je devrais relire. C'est mon préféré d'Emie ZOLA. Malgré les déboires de l'héroïne, c'est une très belle oeuvre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Responsabilité de ses actes, culpabilité, remords... tous les plus violentes et indécentes horreurs humaines...
    Un livre fascinant...

    Responsabilité de ses actes, culpabilité, remords... tous les plus violentes et indécentes horreurs humaines...
    Un livre fascinant...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • j'avoue m'être laissée porter par cette histoire encore tellement vibrante de réalisme, tant dans les émotions des personnages que dans les descriptions.

    J'avais déjà lu ce livre quand j'étais ado et j'avais un vague souvenir de l'histoire, je me suis régalée de cette replongée dans...
    Voir plus

    j'avoue m'être laissée porter par cette histoire encore tellement vibrante de réalisme, tant dans les émotions des personnages que dans les descriptions.

    J'avais déjà lu ce livre quand j'étais ado et j'avais un vague souvenir de l'histoire, je me suis régalée de cette replongée dans l'univers de Zola.

    Ecrit il y a 160 ans, il n'en reste pas pour autant d'une étrange modernité dans les propos comme dans l'écriture qui tut en étant d'une grande richesse, n'a pas pris une ride.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre n'est pas très intéressant pour les adolescents. Les phrasés sont difficiles à comprendre. De plus ce livre est rempli de descriptions (a mon sens) inutiles. Sur 300 pages on ne trouve, en réalité que très peu d'actions. On commence ce roman et très rapidement on peut deviner la fin et...
    Voir plus

    Ce livre n'est pas très intéressant pour les adolescents. Les phrasés sont difficiles à comprendre. De plus ce livre est rempli de descriptions (a mon sens) inutiles. Sur 300 pages on ne trouve, en réalité que très peu d'actions. On commence ce roman et très rapidement on peut deviner la fin et cela est assez regrettable! Si je n'avais pas été obligée de lire ce livre je n'aurai certainement pas été au bout de ces 300 pages.
    Il est long et pour moi ennuyeux même si une morale intéressante se cache derrière.

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.