Taqawan

Couverture du livre « Taqawan » de Eric Plamondon aux éditions Quidam
  • Date de parution :
  • Editeur : Quidam
  • EAN : 9782374910789
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n'est pas dans les veines, c'est sur les mains ».
Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s'emparer des filets des Indiens mig'maq. Emeutes, répression et crise d'ampleur : le pays... Voir plus

« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n'est pas dans les veines, c'est sur les mains ».
Le 11 juin 1981, trois cents policiers de la sûreté du Québec débarquent sur la réserve de Restigouche pour s'emparer des filets des Indiens mig'maq. Emeutes, répression et crise d'ampleur : le pays découvre son angle mort.
Une adolescente en révolte disparaît, un agent de la faune démissionne, un vieil Indien sort du bois et une jeune enseignante française découvre l'immensité d'un territoire et toutes ses contradictions. Comme le saumon devenu taqawan remonte la rivière vers son origine, il faut aller à la source...
Histoire de luttes et de pêche, d'amour tout autant que de meurtres et de rêves brisés, Taqawan se nourrit de légendes comme de réalités, du passé et du présent, celui notamment d'un peuple millénaire bafoué dans ses droits.

Donner votre avis

Avis(9)

  • Puissant, digne, attentionné Taqawan d’Eric Plamondon est indispensable. On pénètre dans ce roman vaste, vivifiant en plongée naturaliste dans un Québec dont les plus subtils contours sont des majuscules palpitantes et majeures. L’idiosyncrasie de l’amérindianité relève ce roman en kaléiodoscope...
    Voir plus

    Puissant, digne, attentionné Taqawan d’Eric Plamondon est indispensable. On pénètre dans ce roman vaste, vivifiant en plongée naturaliste dans un Québec dont les plus subtils contours sont des majuscules palpitantes et majeures. L’idiosyncrasie de l’amérindianité relève ce roman en kaléiodoscope sociologique, culturel, philosophique. Les sciences humaines sont en filigrane. La fiction devient intime, une rencontre avec des êtres qui osent. L’habitus est décrit avec une telle souplesse, en mailles ciselées, que le lecteur ne lit plus. Il est le roman. On prend à pleins bras, ces étendues paysagères, ce Québec de 1981, on glisse vers ses hôtes qui foudroient les lignes à l’instar des destructions des indiens mig’mag. Les couleurs changent. Les nuances affirment le majeur de Taqawan. Ici on apprend, ressent, s’éveille, frémit, aime. On s’élève en symbiose du saumon par lequel la destinée Amérindienne est soumise, symbole de luttes et de renaissance. Plus que tout ce roman est sublime. Aérien, solaire, gracieux par ce style appuyé, fin et donnant. Le lecteur change de regard selon le chapitre qui n’est jamais trop chargé, dans ce juste affirmé. La clarté mentale de Taqawan est une prouesse. Mature, il sait. L’auteur est ce Québec, son souffle, ses souffrances, ce peuple d’indiens qui prouve que leur bravoure résistante est un modèle en construction. Le summum est ici, la vie aussi. On sait avoir lu du grand. Le lecteur est fier de sa lecture, couronné par ce roman hors pair, atypique, mémoriel, donnant. Publié par Quitam Editeur ce roman est culte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Nous sommes en 1981, moment où se delcare la guerre du saumon, le conflit touche au droit de la peche concernant les lcubs de peche, le gouvernement federal canadien, et le gouvernement provincial, et bien sur les indiens Mi gmaq. Ceux ci pechent depuis longtemps dans la riviere restigouche qui...
    Voir plus

    Nous sommes en 1981, moment où se delcare la guerre du saumon, le conflit touche au droit de la peche concernant les lcubs de peche, le gouvernement federal canadien, et le gouvernement provincial, et bien sur les indiens Mi gmaq. Ceux ci pechent depuis longtemps dans la riviere restigouche qui se trouve sur leur reserve
    c est a partir de là qu'eric plamondon a tissé la toile de son roman. le jour du raid, oceane disparait mais elle finit par etre retrouvee, par hasard, par yves leclerc ( un es agents du gouvernement qui a démissioné , ecoeuré par cette violence)
    dix mille ans plus tot, les indiens s etaient installés ici, a la fin des terres, Gespeg. Ce sont les mig maqs. les permiers francais les appalaient les souriquois. puis on a ecrit de differentes manieres leurs noms: miquemaques, micmacs
    cette histoire est relle , mais l auteur a choisi la fiction pour les personnages
    cela tient du roman hsitorique , politique, du polar. les chapitres sont courts , tres rythmés. S y inserent des legendes, un peu d humour: un chapitre sur celine dion!! et on a droit aussi au miskweissabo ( soupe aux huitres)
    le fond de l ouvrage traite bien - avec ce Taqawan qui tient à retrouver son territoire comme les indiens, du probleme de la colonisation
    un tres beau roman que j ai lu d une traite

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J’avais entendu parler de ce roman lors d’une émission à la radio.
    J’avais pris note de la référence, l’histoire des amérindiens est un sujet qui a toujours retenu toute mon attention.
    Je suis ravie en refermant ce livre et à plusieurs titres.
    Le contexte dans lequel se situe l’histoire est...
    Voir plus

    J’avais entendu parler de ce roman lors d’une émission à la radio.
    J’avais pris note de la référence, l’histoire des amérindiens est un sujet qui a toujours retenu toute mon attention.
    Je suis ravie en refermant ce livre et à plusieurs titres.
    Le contexte dans lequel se situe l’histoire est très bien documenté et décrit : que ce soient les incidents de Restigouche, l’histoire du Quebec, les références concernant la pêche, les repères linguistiques.
    L’intrigue est rondement menée.
    Les quatre personnages principaux sont parfaitement campés et représentent des archétypes.
    La forme de l’écrit est particulière : de tout petits chapitres construisent un puzzle, un kaléidoscope, on entre dans le récit de différentes manières : c’est tantôt un personnage qui s’exprime, parfois une référence historique, de temps à autre des notions d’histoire naturelle ou de linguistique, le tout est extrêmement bien ficelé pour constituer un récit coup de poing qui m’a fait perdre haleine et m’a coûté quelques nuits blanches.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je pense qu' il est captivant bizarre c est 2 hommes morts ,les pêcheurs ,une ado ,qui est humiliée par son père , une jeune étudiante tout sa bien mélanger il a une histoire concrète et a decouvrir de su vie et de résistance

    Je pense qu' il est captivant bizarre c est 2 hommes morts ,les pêcheurs ,une ado ,qui est humiliée par son père , une jeune étudiante tout sa bien mélanger il a une histoire concrète et a decouvrir de su vie et de résistance

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Autres éditions(1)

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions