Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Saubon, le petit canard

Couverture du livre « Saubon, le petit canard » de Carlos Nine aux éditions Les Reveurs
Résumé:

Saubon a déjà pointé le bout de son bec chez nous, dans une autre version.
Et un autre format publié en l'an 2000 par les éditions albin michel sous le titre " le canard qui aimait les poules ". fut récompensé au festival d'angoulème de l'alph'art du meilleur album étranger. depuis quelques... Voir plus

Saubon a déjà pointé le bout de son bec chez nous, dans une autre version.
Et un autre format publié en l'an 2000 par les éditions albin michel sous le titre " le canard qui aimait les poules ". fut récompensé au festival d'angoulème de l'alph'art du meilleur album étranger. depuis quelques années, saubon avait disparu des étagères des librairies, car le livre était tout simplement épuisé. c'est alors que nous suggérons à carlos nine de rééditer les histoires de son canard adoré, et il nous a prit au mot en nous proposant cette nouvelle version que vous tenez entre les mains.
Nouvelle version, car l'auteur a redessiné plus de la moitié de ses planches et elles sont pour la première fois éditées au format original. c'est donc un vrai plaisir de vous faire partager à nouveau les aventures de saubon, le petit canard.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Carlos Nine répond à nos questions ! (31/07/2009)

1) Qui êtes-vous ? Je suis un dessinateur argentin absolument convaincu que la BD est la plus haute expression de l'art moderne, c'est l'art d'aujourd'hui. 2) Quel est le thème central de votre livre ? "Saubon, le petit canard" est un livre existentiel qui exprime le malaise d'une époque (crise de la gauche, de la famille, de l'emploi, sensation de vide et manque d'horizons, etc) et qui est en ce sens relativement "Sartrien". En réalité il s'agit d'un livre dramatique déguisé en comédie, par le simple recours de l'utilisation d'un canard et d'autres animaux en tant que personnages principaux. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de votre livre, laquelle choisiriez-vous ? Ma phrase préférée est : "misérable !, alors que je pourrais vivre comme une reine de mes charmes, j'ai accepté pour te faire plaisir de gagner une misère en vendant des fleurs ! Pendant ce temps-là, tu fais le joli coeur avec cette putain de chatte qui n'est même pas digne de me laver le cul" 4) Si votre livre était une musique, quelle serait-elle ? La musique qui représente le mieux les mésaventures de ce canard est "Amigos, presente !" un tango de Ricardo Tanturi, de 1959. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Il y a deux chapitres qui m'intéressent plus personnellement pour différentes raisons. Le premier est "La rose de fer", car il représente le quartier des ouvriers métallurgiques dans lequel j'ai grandi et qui est ensuite entré en crise quand le capitalisme du "bien-être" a été détruit. L'autre chapitre est le dernier et le plus long, "Voyage Sentimental" relativement influencé par une oeuvre que j'ai toujours admiré "Le facteur sonne toujours deux fois" (James Cain) qui s'intéresse à la nature du mythe le plus vieux et le plus fragile de la culture occidentale : "l'amour".

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.