Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sans raison

Couverture du livre « Sans raison » de Mehdy Brunet aux éditions Taurnada
  • Date de parution :
  • Editeur : Taurnada
  • EAN : 9782372580106
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

"Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m'appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette... Voir plus

"Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m'appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette chapelle, son fils est mort. Il vient d'assister, impuissant, à la naissance d'un prédateur. "

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Mehdy Brunet répond à nos questions ! (20/10/2017)

1) Qui êtes-vous ? ! Un papa de quatre enfants qui aime les voyages et qui s'est réveillé un matin avec l'envie furieuse d'écrire. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La vengeance, mais c'est involontaire. Je me suis assis et j'ai laissé couler l'encre. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Il vient d'assister, impuissant, à la naissance d'un prédateur.» «Sans raison...» est né à partir de cette phrase. 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? «Now We Are Free», de Hans Zimmer et Lisa Gerrard. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Leur expliquer mes émotions lors de l'écriture et connaître les leurs pendant la lecture. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? Ma vie et mon travail ne m'autorisent que peu de rituels. Pour oublier ma journée et me mettre dans l'ambiance je commence toujours par écouter de la musique. Bien souvent, le premier morceau c'est «Ameno» de Era, puis tout le répertoire d'Ennio Morricone. 7) Comment vous vient l'inspiration ? J'ai trop peu écrit pour pouvoir répondre à cette question correctement. Aujourd'hui je ne cherche pas un thème, mais une douleur, puis je m'assieds devant une feuille et je laisse faire le crayon. 8) Comment l'écriture est-elle entrée dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? C'est après avoir découvert l'univers de Jean-Luc Bizien que j'ai ressenti l'envie d'écrire. Il m'a amené si loin dans mon imaginaire que j'ai ensuite voulu m'en servir pour écrire ma propre histoire. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? «L'évangile selon Satan» de Patrick Graham, c'est le livre qui m'a donné goût à la lecture. 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Je pense que cela dépend du lecteur. Pour ma part, certains m'ont permis de découvrir des émotions que je pensais être incapable de ressentir.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Avis (10)

  • Ce livre m'a beaucoup touchée je l'avoue.
    Josey Kowalsky vit un véritable cauchemar lorsqu'il revient d'un match de foot à Bordeaux. Sa femme et sa fille ont disparu de la maison familiale de Merignac, son chien y est retrouvé pendu. La seule piste très mince : il a croisé un véhicule...
    Voir plus

    Ce livre m'a beaucoup touchée je l'avoue.
    Josey Kowalsky vit un véritable cauchemar lorsqu'il revient d'un match de foot à Bordeaux. Sa femme et sa fille ont disparu de la maison familiale de Merignac, son chien y est retrouvé pendu. La seule piste très mince : il a croisé un véhicule utilitaire qui l'a aveuglé juste en arrivant à son domicile.
    Il reçoit peu après des vidéos où il assiste horrifié au viol de son épouse par des individus cagoulés qui promettent de faire bientôt participer la fillette à leurs jeux sadiques. Pas de demande de rançon, rien pour se raccrocher. Les cadavres de la mère et de l'enfant sont bientôt retrouvés.
    Josey et son père Aleksander vont partir en guerre, ils vont pister les salauds, et, pour cela, franchir allégrement toutes les barrières. Aidés d'Adrian, le grand-père de Josey, au passé très trouble, les deux hommes s'enfoncent dans la clandestinité tandis que la police tente d'éviter l'affrontement en recherchant les coupables et les victimes.
    La chasse est lancée...
    Si j'avais été à la place de Josey, j'aurais sans doute agi de la même façon.
    Un premier thriller qui promet, pas de doute. L'intrigue est bien construite et le chemin des protagonistes tortueux à souhait. Les trois générations de Kowalsky vont se retrouver à l'occasion de cette terrible aventure où la douleur d'un père le pousse à oublier les lois. Un père aidé par son père aidé lui-même par le sien. Ancien agent de renseignement, Adrian va former la troupe, lui donner quelques clefs et les lâcher aux trousses des inconnus qui ont inexplicablement enlevé et torturé la femme et la fille de Josey.
    On sait dès le début qu'il n'y aura ni pitié ni merci, tout se règlera dans le sang. Reste à savoir ce qu'il y a justement à régler. Mehdy Brunet mène bien son affaire, les événements s'enchaînent, parfois un peu vite, mais rien de rédhibitoire, il sait tenir le rythme et ne pas se perdre dans ce récit aux multiples rebondissements.

    comment Commentaire (0)
  • Je remercie avant tout l'éditeur, Joël de sa gentillesse et de sa patience pour m'avoir permis de découvrir ce livre.


    La couverture m'attirait et en même temps me faisait flipper. Une petite fille privée de l'usage de la parole avec un titre qui ne laisse pas entrevoir grand chose, ça...
    Voir plus

    Je remercie avant tout l'éditeur, Joël de sa gentillesse et de sa patience pour m'avoir permis de découvrir ce livre.


    La couverture m'attirait et en même temps me faisait flipper. Une petite fille privée de l'usage de la parole avec un titre qui ne laisse pas entrevoir grand chose, ça interpelle !

    Allez, on se lance ...

    Le démarrage est fort, très fort. Les détails sont là, crus parfois, durs souvent. Mehdy Brunet rentre dans le vif du sujet à la vitesse de l'éclair mais passées les premières pages on se prend au jeu et finalement on ne veut pas s'arrêter avant de savoir plus.

    Les personnages sont tour à tour intéressants et bouleversants. Il y a de la cruauté en certaines personnes et à l'inverse la vengeance prend parfois tout son sens. Il suffit de connaître les tenants et les aboutissants... Ici il nous manque une info : pourquoi ?

    Ce roman est construit d'une manière originale car dès le début on sait ce qui s'est passé et on part dans une course contre le temps pour retrouver les coupables. On pourrait penser qu'on va s'ennuyer puisqu'on devine rapidement ce qui anime Josey, le personnage principal. Mais finalement on est pris dans son engrenage et on ne le lâche plus. On a presque la sensation d'être à ses côtés tout le long du livre alors évidemment certaines scènes sont dures à vivre pour des âmes sensibles ! Et puis il y a aussi ces petites scènes de la vie quotidienne qui permettent d'adoucir le ton et de retrouver des sentiments plus chaleureux. On assiste aussi à des moments cruciaux dans les relations familiales, ces moments qui permettent d'inverser la tendance et permettent de comprendre des souvenirs, des actes, des sentiments.

    Je trouve que pour un premier roman c'est une sacré belle réussite !!

    A la fin du roman, j'ai repris ma respiration et j'étais déçue de quitter Josey !

    comment Commentaire (0)
  • Quand l'agneau devient loup...
    Voilà le genre de thriller que j'adore. Violent, efficace, sans temps morts. Le bouquin qui fait grimper votre tension de la première à la dernière page , que même les médecins vous interdiraient de lire, s'ils savaient votre coeur fragile. Ce livre que vous...
    Voir plus

    Quand l'agneau devient loup...
    Voilà le genre de thriller que j'adore. Violent, efficace, sans temps morts. Le bouquin qui fait grimper votre tension de la première à la dernière page , que même les médecins vous interdiraient de lire, s'ils savaient votre coeur fragile. Ce livre que vous ouvrez avec l'espoir d'un peu de détente et que vous ne lâcherez plus avant la page 270.
    Ce livre, n'est pas un hasard dans ma vie de lecteur, si je l'ai lu, c'est parce que j'ai rencontré son auteur, deux fois, même, cette année. Nous avons eu une longue conversation au cours de laquelle Mehdy Brunet a piqué ma curiosité et il a eu raison. Enfin, Nous avons eu raison... lui de me parler de son entrée dans le monde de l'écriture et moi d'en lire ce premier résultat.
    Coup d'essai, coup de maître. J'ai lu quelque part que le deuxième est pour bientôt. S'il vous plaît, Libraire, veuillez m'en réserver un exemplaire...
    Sinon, vous voulez peut-être, accessoirement, savoir de quoi ça parle ?
    Soir de match à Bordeaux, Josey Kowalski qui vient d'y assister, avec son fils William, rentre à la maison. Celle-ci est en désordre. Sa femme et sa fille de 8 ans ont disparu. Á l'angoisse, succède bientôt l'horreur...
    Je pourrais vous donner...Cent raisons de lire Sans raison, mais en faut-il autant pour vous convaincre ? Pour une fois, faites moi confiance. ....

    comment Commentaire (0)
  • Lechoixdeslibraires.com

    Le jour où tout bascule ! ! !
    Perdre sa femme et sa fille peut engendrer la folie vengeresse d'un homme que rien ne pourra retenir dans sa course punitive.
    L'heure de la vengeance a sonné et ce, dès les premières pages car " Sans raison" démarre vite, très vite même et l'on se prend...
    Voir plus

    Le jour où tout bascule ! ! !
    Perdre sa femme et sa fille peut engendrer la folie vengeresse d'un homme que rien ne pourra retenir dans sa course punitive.
    L'heure de la vengeance a sonné et ce, dès les premières pages car " Sans raison" démarre vite, très vite même et l'on se prend au jeu de la mort et de l'horreur.
    Parfois violent, brutal, voir cruel, une mise en scène carabinée pour une intrigue on ne peut mieux ciselée.
    Extra ! ! !

  • Alors qu’il rentre d’un match de foot avec son fils William, Josey arrive non loin de son domicile et se fait éblouir par un fourgon fou !
    Arrivé chez lui, bizarre … tout est éteint alors que sa femme et sa fille devaient faire une soirée filles ! Et là, quelle horreur, il découvre son chien...
    Voir plus

    Alors qu’il rentre d’un match de foot avec son fils William, Josey arrive non loin de son domicile et se fait éblouir par un fourgon fou !
    Arrivé chez lui, bizarre … tout est éteint alors que sa femme et sa fille devaient faire une soirée filles ! Et là, quelle horreur, il découvre son chien Nemrod égorgé et pendu dans le garage !

    Sa femme et sa fille ont disparues ! Sa maison est retournée !

    Alors qu’il vient de passer une nuit infernale, chez ses parents, il consulte sa boite mails quand il découvre un lien vidéo … Il lance cette dernière et là comble de l’horreur, sa femme torturée et violée, sa fille spectatrice !

    A partir de ce moment-là une traque sans précédent va commencer …

    Plusieurs thèmes jonche se livre : l’appartenance à un clan, la torture psychologique, la véritable réaction humaine, la condition humaine, etc.

    On retrouve dans ce livre un père énigmatique (Aleksender) le père de Josey, mais qui est prêt à le suivre n’importe où …
    Un grand-père, Adrian, ancien ambassadeur de Pologne en France …

    Un bon cocktail détonnant !

    Mais je suis un peu resté sur ma faim à la fin … je pensais qu’elle serait un peu plus recherchée … Enfin c’est mon avis !

    Il n’empêche que j’ai bien apprécié ce livre et que je vous le recommande !

    comment Commentaire (0)
  • Il est des 1ers romans que je note avec une pointe de complaisance, en espérant que certaines maladresses de débutant disparaissent avec les écrits suivants.
    Il en est qui mettent en jeu toutes les règles, la technique et les ficelles du style mais qui me semblent plats, vides et sans âme.
    Et...
    Voir plus

    Il est des 1ers romans que je note avec une pointe de complaisance, en espérant que certaines maladresses de débutant disparaissent avec les écrits suivants.
    Il en est qui mettent en jeu toutes les règles, la technique et les ficelles du style mais qui me semblent plats, vides et sans âme.
    Et il y a des 1ers romans qui m'entraînent dès le début, qui me scotchent et qui ne me lâchent pas.
    Sans raison est ce genre de roman! Indéniablement!
    L'entrée en matière est percutante!
    Dès le court prologue, le lecteur est directement sous tension!
    Il sait qu'un drame atroce s'est joué. Il sent que Josey ne se complaira pas dans un deuil dépressif et larmoyant. Ce qui promet de l'action et de l'émotion.
    Et le lecteur ne se sera pas fourvoyé!
    D'une scène ordinaire de la vie quotidienne d'une famille banale, tout bascule en quelques heures. L'enfer est à la porte.
    Pas de blabla, pas de longues scènes de description pour créer l'empathie. Pas la peine! le lecteur est, dès les premières pages, au coeur de la famille, de la tragédie et il est déjà en totale symbiose avec Josey.
    C'est une histoire de vengeance, c'est la réaction viscérale d'un homme qui refuse de laisser à la Police et la Justice le temps de résoudre son affaire ou de la laisser s'endormir. Il ne peut attendre. Il ne veut pas attendre. Il devient sourd au discours de justice ou a fortiori de pardon. L'horreur, la violence et la mort ont touché ceux qui sont chers à son coeur. Il a été impuissant à l'en empêcher alors c'est à lui, et à lui seul, que revient le droit de leur rendre dignité et justice.
    C'est un sujet qui, bien entendu, nous questionne tous! Lorsqu'un drame survient sans nous toucher de près, le discours policé de la passivité est d'une rigueur toute sociale. Mais lorsque cela s'abat sur nos proches, de quoi sommes-nous capables?
    Josey ne se découvre pas Rambo en se levant un beau matin: c'est un homme meurtri, déterminé et qui se laissera guider par ses tripes, sa colère et son chagrin; ne sera pas exempt de maladresses au cours de sa traque mais ne déviera pas de son but. C'est en cela que ce personnage est touchant et puissant: ce n'est pas une machine de guerre. le prédateur est né avec le deuil de sa femme, de l'enfant à naître et de sa fille.
    C'est une histoire de vengeance mais avant tout une histoire d'amour et de loyauté.
    C'est un roman sur les liens familiaux, et surtout un roman sur trois générations d'hommes.
    Les femmes y sont absentes, c'est un choix délibéré qui permet d'offrir une large amplitude à la psyché masculine.
    Un grand-père, un père, un fils qui ne sont pas très proches a priori mais qui vont resserrer les rangs devant l'adversité.
    C'est masculin, âpre, bourru... mais avec cette sensibilité toute pudique qu'ont les hommes à transmettre leurs émotions par leurs silences ou leurs actes. Ce roman est puissant à suggérer et dévoiler par petites touches cette complicité latente qui lie Josey à son père, dans le respect et l'affection.
    Nous sommes dans l'émotion brute, sans pathos, sans grand discours, sans fioriture! Et c'est excellent!
    Outre le côté humain, c'est un thriller haletant, sans pause ni lenteur! A toute vitesse, c'est une course-poursuite, Josey, Aleksander et Adrian trébuchent parfois mais se relèvent sans attendre! Rythme enlevé, donc, fluide et énergique!
    L'action est trépidante, violente mais sans excès inutile.
    Le style est efficace, fluide, addictif et admirablement maîtrisé.
    Une fois démarré, on ne peut pas refermer ce livre avant la dernière page: l'auteur nous tient en haleine jusqu'au dénouement!
    Le bougre a également le chic pour nous entraîner sur une fausse piste à laquelle on croit jusqu'au bout, pour mieux nous surprendre dans un dénouement mortel.
    Suspens, une intrigue pas si simple, quelques flirts avec les limites et un final pas si prévisible que ça!
    Et une question: la vengeance apporte-t-elle la paix du coeur et de l'esprit?
    Tous les éléments d'un excellent thriller avec des personnages attachants que je vais avoir plaisir à retrouver dans une suite qui, je suis sûre, se profile!
    La magie a opéré dès le départ lorsque j'ai lu ce roman, il y a quelques mois maintenant.
    Et je peux assurer qu'avec cette relecture, la magie a oeuvré de nouveau, sans réserve!
    C'est un 1er roman, oui. Et j'espère qu'il ne restera pas solitaire!
    C'est un excellent premier roman que je recommande vivement et un sacré bon démarrage pour un auteur qui a encore de très bonnes histoires en réserve, c'est certain!

    comment Commentaire (0)
  • une histoire de vengeance implacable, un livre qu'on dévore jusqu'au bout sans le reposer. Très bon moment de lecture.

    une histoire de vengeance implacable, un livre qu'on dévore jusqu'au bout sans le reposer. Très bon moment de lecture.

    comment Commentaire (0)
  • Le roman débute sur une cérémonie de funérailles, triste, déchirante. Josey vient de perdre sa femme et sa fille dans de tragiques circonstances... Le temps du recueillement et de l'hommage passé, il est bien décidé à traquer les responsables et à les faire payer.

    S'en remettre à la justice...
    Voir plus

    Le roman débute sur une cérémonie de funérailles, triste, déchirante. Josey vient de perdre sa femme et sa fille dans de tragiques circonstances... Le temps du recueillement et de l'hommage passé, il est bien décidé à traquer les responsables et à les faire payer.

    S'en remettre à la justice après avoir vu ce qu'il a vu, ne va pas s'avérer possible. Ces agresseurs sont sans âme et Josey doit bien mesurer à qui il a affaire. D'une rage animale, il va partir en croisade, son père et son grand-père étant ses gardes fous pour mener à bien son expédition punitive. L'entreprise est rude, viscérale, endiablée. On assiste à la métamorphose d'un simple père de famille en tueur dénué de tout scrupule.

    L'écriture est urgente, rythmée. On suit cette folie meurtrière avec une frénésie constante. L'ambiance est tendue et torturée. Derrière des hommes de main, on apprend les secrets, les vieilles rancunes. L'intervention de la police est illusoire et anecdotique. La course est épuisante, infernale.

    On est malmené par le cauchemar de cette violence insondable et insoupçonnée.

    Terrifiant, perturbant une lecture qui me laisse un goût d'écorchée vive.

    On tue rarement "sans raison", croyez moi !

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.