Ru

Couverture du livre « Ru » de Kim Thuy aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253158035
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Découvrez Ru, le livre de Kim Thuy. Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie,... Voir plus

Découvrez Ru, le livre de Kim Thuy. Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l'enfance dans sa cage d'or à Saigon, l'arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d'un bateau au large du golfe de Siam, l'internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop-plein, l'égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragicomiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d'un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d'argent, Kim Thúy restitue le Vietnam d'hier et d'aujourd'hui avec la maîtrise d'un grand écrivain.Comme un ruisseau ? un ru ? qui va son chemin selon les caprices de la folie des hommes (?). Martine Laval, Télérama.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Un cadeau délicat et poétique qui vous laissera au fond de l'âme la joie d'être au monde.
    Ce voyage de Saïgon au Québec, entre guerre et paix est extraordinaire de pudeur et nous offre le bonheur de vivre, le temps d'une lecture, au côté de personnages attachants et émouvants.
    Une citation ?...
    Voir plus

    Un cadeau délicat et poétique qui vous laissera au fond de l'âme la joie d'être au monde.
    Ce voyage de Saïgon au Québec, entre guerre et paix est extraordinaire de pudeur et nous offre le bonheur de vivre, le temps d'une lecture, au côté de personnages attachants et émouvants.
    Une citation ? "La vie est un combat où la tristesse entraîne la défaite".

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une histoire extraordinaire

    Une histoire extraordinaire

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je relis ce livre pour la deuxième fois et je ne suis toujours pas
    enthousiaste. Etant sur mon terrain de prédilection (j'ai un faible pour
    tout ce qui à attrait à la civilisation asiatique, livres, cinéma, histoire,
    gastronomie), je n'arrive pas à être émue par le récit de cette...
    Voir plus

    Je relis ce livre pour la deuxième fois et je ne suis toujours pas
    enthousiaste. Etant sur mon terrain de prédilection (j'ai un faible pour
    tout ce qui à attrait à la civilisation asiatique, livres, cinéma, histoire,
    gastronomie), je n'arrive pas à être émue par le récit de cette jeune
    vietnamienne déracinée qui va devoir réapprendre à vivre dans un pays aux
    antipodes du sien, le Canada. Certains passages sont poignants, j'apprécie
    beaucoup l'écriture simple, fluide qui à l'avantage de ne pas ennuyer son
    lecteur, mais je ne sais pas si c'est la façon découpée de ses chapitres ou
    un réel manque d'émotion de la part de l'auteur, mais rien ne passe au
    travers de ses lignes. Une légère empathie pour des horreurs que nous autres
    européens pouvont difficilement imaginer, mais c'est tout. C'est à croire
    que l'enfant timorée, repliée sur elle-même, incapable de laisser paraître
    ses émotions, n'est autre que l'écrivain en personne, c'est ce que l'on
    ressent au fil des pages, un manque absolu d'émotions.Hors les asiatiques qui sont un peuple peu bavard et qui s'interdisent les démonstrations
    affectueuses en public, sont des gens capables de véhiculer toutes sortes
    d'émotions. De leurs visages jusqu'à leur façon de se déplacer, dans leurs
    sourires, leurs jeux, dans leur regard et dans leur gestuelle, c'est tout un
    monde d'humanité que renferme leur attitude effacée et soumise.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un très beau roman, où la protagoniste nous raconte le Vietnam, son immigration au Québec et ce qu'il reste de ses origines.
    J'ai été transportée!

    Un très beau roman, où la protagoniste nous raconte le Vietnam, son immigration au Québec et ce qu'il reste de ses origines.
    J'ai été transportée!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un agreable ensemble qui melanges des images et temoignages d’un pays et d’un peuple dechire, exploite. Des lignes de vies ou grandes joies et detresses se suivent, comme d’eternels recommencements mais sans jamais de plaintes … plutot un temoignage que toujours on peut se relever …
    Un livre...
    Voir plus

    Un agreable ensemble qui melanges des images et temoignages d’un pays et d’un peuple dechire, exploite. Des lignes de vies ou grandes joies et detresses se suivent, comme d’eternels recommencements mais sans jamais de plaintes … plutot un temoignage que toujours on peut se relever …
    Un livre tres touchant et intime, qui invite a en connaitre plus sur un pays et une epoque dont personnellement je ne connais que quelques cliches …

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Du Vietnam, je ne connaissais que les romans de Marguerite Duras, c’est à dire, que c’était toujours de l’Occident que partait mon regard.
    Kim Thuy, pourtant québécoise de cœur depuis de nombreuses années, est parvenue à elle seule, à nous laisser entrevoir ce que je ne soupçonnais pas si près...
    Voir plus

    Du Vietnam, je ne connaissais que les romans de Marguerite Duras, c’est à dire, que c’était toujours de l’Occident que partait mon regard.
    Kim Thuy, pourtant québécoise de cœur depuis de nombreuses années, est parvenue à elle seule, à nous laisser entrevoir ce que je ne soupçonnais pas si près de moi. Elle a su avec une infinie délicatesse emprunte de poésie, à nous faire pénétrer dans son monde, celui des émigrés du sud-est asiatique. Au travers de son récit, présenté sous formes de brefs flashs, nous nous immergeons tout entier dans son univers . C’est celui des camps de réfugiés en attente d’un exil, c’est celui de la découverte de l’univers occidental si étrange à ses yeux. C'est aussi celui du passage à l’âge adulte d’une adolescente, d’ailleurs comme toute adolescente pleine de rêves, d’espérances et de craintes pourtant si peu conformes aux miens, au même âge. Ces pages alternent entre pensées, faits, souvenirs et impressions de manière complètement aléatoire, semble-t-il. C’est cette composition qui rend ce petit livre si attachant, tout est présenté sur le même plan. L’auteur ne donne pas plus d’importance, dans ces lignes, à l’évocation qu’elle fait de son fils Pascal, enfant autiste qu’à monsieur An dont le pied a glissé sur la rosée du matin. Ce roman est comme un long hommage à tous ceux qui ont jalonné sa vie durant ces quarante premières années. Tantôt l’évocation des siens nous fait sourire, tantôt elle nous tire une larme et parfois, tout simplement, nous questionne sur notre propre relation aux autres et au monde.
    Ce fut un moment très doux que la lecture de ce court roman, qui lorsque vous le posez, comme par enchantement, vous fait vous sentir meilleur et regorgé d’humanité.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il faut un grand talent pour raconter sa souffrance avec autant de poésie, de pudeur et parfois d'humour.

    Kim Thuy livre ici ses souvenirs par petites touches puisque le livre est une suite de petits paragraphes, enchaînés sans ordre chronologique, au fil des sensations.
    Elle nous fait...
    Voir plus

    Il faut un grand talent pour raconter sa souffrance avec autant de poésie, de pudeur et parfois d'humour.

    Kim Thuy livre ici ses souvenirs par petites touches puisque le livre est une suite de petits paragraphes, enchaînés sans ordre chronologique, au fil des sensations.
    Elle nous fait partager l'histoire mais aussi les croyances et coutumes de son pays. Sans jamais tomber dans le pathétique, on perçoit l'horreur des épreuves traversées lors de son exil. Par contre , elle est très solide grâce à l'éducation altruiste de ses parents.

    Tout est dans l'émotion, les sensations puisque l'auteur conte avec les mots mais aussi avec les odeurs et les couleurs de sa mémoire.

    C'est un livre très court mais très puissant que l'on peut relire afin de s'imprégner du vécu et du courage de cette mère qui semble encore vivre d'autres épreuves (un de ses fils est autiste). On voudrait retenir de nombreuses phrases tant elles sont belles et lourdes de sens.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Kim THUY se met à nue. Elle nous raconte sa fuite de Saigon, vers les camps de réfugiés en Malaisie, puis son expatriation au Canada et plus particulièrement au Québec. En nous contant toutes ses enfances et ses vies d’adulte partagées entre Asie et Amérique, Kim THUY nous livre le portrait...
    Voir plus

    Kim THUY se met à nue. Elle nous raconte sa fuite de Saigon, vers les camps de réfugiés en Malaisie, puis son expatriation au Canada et plus particulièrement au Québec. En nous contant toutes ses enfances et ses vies d’adulte partagées entre Asie et Amérique, Kim THUY nous livre le portrait poignant d’une femme à la fin du vingtième siècle, dont le sentiment d’être étrangère dans son pays natal, comme dans son pays d’adoption fait naître un certain sentiment de malaise.
    Elle a choisi de s’exprimer en français, de façon parfois maladroite mais réellement sincère. Elle évoque le destin des boat people, les hauts et les bas de leurs vies, la possible renaissance après l’exil et le toujours possible, mais souvent inaccessible, rêve américain, qui alterne avec le cauchemar de même origine. Ce livre est proche du carnet intime et du recueil de souvenirs, à la limite de l’auto-analyse. Mais le manque de chronologie déstructure fortement le récit et en rend parfois difficile la lecture. Ce n’est qu’après avoir fortement progressé dans le récit que l’on se prend véritablement au jeu de ce jonglage chronologique, où la nostalgie côtoie l’horreur sans transition.

    En remontant à la surface ses souvenirs les plus marquants, elle nous fait partager ces moments intimes qui ont fait d’elle une femme et son passage à l’âge d’adulte. Le témoignage est souvent émouvant, notamment lorsque sont évoqués les souvenirs les plus anciens :

    Le texte est puissant et parfois poétique. Il est également par moments et paradoxalement, terriblement optimiste, voire humaniste.

    Le rapport à la guerre est troublant, notamment lorsque l’auteur nous avoue qu’elle ne s’est véritablement rendue compte des conflits qu’à leur issue. Elle nous livre avec beaucoup de pudeur la difficile mécanique de l’amour filial et fraternel.

    « La vie est un combat où la tristesse entraîne la défaite ».

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qui nous transporte d'un bout de page à l'autre, d'un fragment de vie à un autre,laissant l'être en souffrance, sans désir, sans projet. Une femme ayant perdu son orient, un livre qui désoriente.

    Un livre qui nous transporte d'un bout de page à l'autre, d'un fragment de vie à un autre,laissant l'être en souffrance, sans désir, sans projet. Une femme ayant perdu son orient, un livre qui désoriente.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avec des mots simples, justes, une écriture fluide, Kim Thuy a su m'émouvoir, me bouleverser, me toucher. Un livre qui va me marquer longtemps. Quelle vie...

    Avec des mots simples, justes, une écriture fluide, Kim Thuy a su m'émouvoir, me bouleverser, me toucher. Un livre qui va me marquer longtemps. Quelle vie...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Présent dans les listes

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !