Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rose

Couverture du livre « Rose » de Tatiana De Rosnay aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253162063
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Paris sous le Second Empire.
Les ambitieux travaux d'Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour... Voir plus

Paris sous le Second Empire.
Les ambitieux travaux d'Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, elle ne peut se résoudre à partir.
Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé.Portrait d'une âme pure, récit documenté d'une implacable mutation, ce livre marie la sobriété de l'écriture aux élans du romantisme classique. Pierre Vavasseur, Le Parisien.Les lettres tendres, au charme délicat que Rose adresse à son défunt mari recréent le vieux Paris et nous serrent le coeur.
Marie Claire.

Donner votre avis

Articles (4)

  • Son carnet rouge de Tatiana de Rosnay
    Son carnet rouge de Tatiana de Rosnay

    Le nouveau livre de Tatiana de Rosnay est sorti, c’est un recueil de nouvelles sur un thème familier mais terriblement dérangeant.

  • La Bibliothèque des romans épistolaires
    La Bibliothèque des romans épistolaires

    Le goût pour l’écriture, la passion des mots, le besoin de s’exprimer sont autant de raisons de prendre la plume et de coucher ses pensées sur du papier. Insolites, désinvoltes ou informatives, les lettres demeurent un moyen d’expression traditionnel.

  • L'escale littéraire

    Diane Schittenhelm de la Libraire L'escale littéraire, Boulevard du Montparnasse dans le 14ème arrondissement de Paris, vous présente ses coups de coeur du moment.

  • Rose de Tatiana de Rosnay
    Un roman épistolaire qui allie histoire et romantisme

    Quinze jours après sa sortie, il est déjà numéro 7 des ventes (classement Livres Hebdo) : le nouveau roman de Tatiana de Rosnay, Rose (ed. Héloïse d’Ormesson) semble parti pour faire un beau succès.

Avis (21)

  • Belle description sur Paris avant les grands travaux d haussman et la vie de ses quartiers et de leur bataille pour rester en vie en quelque sorterester dans leurs maisons dans leir ville.

    Belle description sur Paris avant les grands travaux d haussman et la vie de ses quartiers et de leur bataille pour rester en vie en quelque sorterester dans leurs maisons dans leir ville.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un livre émouvant pendant les travaux du grand Paris;;;on se laisse prendre par les personnages.

    Un livre émouvant pendant les travaux du grand Paris;;;on se laisse prendre par les personnages.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La vie à Paris sous le règne du baron Haussmann et ses rêves de faire de la Capitale une ville salubre. Certains en ont payé le prix, telle Rose qui souhaite si fort terminer ses jours dans sa maison...

    La vie à Paris sous le règne du baron Haussmann et ses rêves de faire de la Capitale une ville salubre. Certains en ont payé le prix, telle Rose qui souhaite si fort terminer ses jours dans sa maison...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un bout d'histoire de Paris, sur les constructions de style Haussmann à travers les yeux d'une vieille dame très attachante et surtout très attachée à sa maison familiale.

    Un bout d'histoire de Paris, sur les constructions de style Haussmann à travers les yeux d'une vieille dame très attachante et surtout très attachée à sa maison familiale.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une très grosse déception.
    Pour avoir lu pratiquement tous les ouvrages de Tatiana de Rosnay (il ne me reste que Boomerang à lire), j'ai toujours apprécié l'auteure, et c'est avec confiance que j'ai entamé ma lecture... Et pour la première, je n'ai pas accroché.. Je n'arrive toujours pas à...
    Voir plus

    Une très grosse déception.
    Pour avoir lu pratiquement tous les ouvrages de Tatiana de Rosnay (il ne me reste que Boomerang à lire), j'ai toujours apprécié l'auteure, et c'est avec confiance que j'ai entamé ma lecture... Et pour la première, je n'ai pas accroché.. Je n'arrive toujours pas à l'expliquer, mais je n'ai réussi à me plonger vraiment dedans que dans les 50 dernières pages, qui, elles, ont été passionnantes.. Comme une petite nouvelle.. C'est pour cette raison que je lui ai tout de même attribué 3 étoiles, pour la fin que j'ai beaucoup aimé.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • On retrouve la jolie plume de Tatiana de Rosnay dans cette douce histoire qui fleure bon.Rose vit dans un immeuble à Paris, et elle a promis à son défunt mari d’y rester jusqu’à la fin.Mais nous sommes dans la période des grands travaux du Baron Haussmann, et l’immeuble où vit Rose est condamné...
    Voir plus

    On retrouve la jolie plume de Tatiana de Rosnay dans cette douce histoire qui fleure bon.Rose vit dans un immeuble à Paris, et elle a promis à son défunt mari d’y rester jusqu’à la fin.Mais nous sommes dans la période des grands travaux du Baron Haussmann, et l’immeuble où vit Rose est condamné à la démolition.A travers les lettres que Rose écrit à son défunt marin, Rose nous fait revivre une partie de sa destinée, de sa vie de femme, de citoyenne, on revit le quotidien du Paris de cette époque.C’est désuet, doux, chargé en émotions, c’est une histoire prenante et intéressante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rose vit rue Childebert depuis son mariage avec Armand Bazelet, elle est née et a grandi tout près, Place Gozlin. Cette maison de la rue Childebert appartient à la famille Bazelet depuis deux siècles et à l’heure où Paris change sous le second empire, Rose à promis à son mari, avant qu’il ne...
    Voir plus

    Rose vit rue Childebert depuis son mariage avec Armand Bazelet, elle est née et a grandi tout près, Place Gozlin. Cette maison de la rue Childebert appartient à la famille Bazelet depuis deux siècles et à l’heure où Paris change sous le second empire, Rose à promis à son mari, avant qu’il ne quitte ce monde, de ne jamais abandonner cette maison qu’il aimait tant et qu’elle a appris à aimer avec la même constance. Mais, le Baron Haussmann veut moderniser la capitale en la dotant de grands boulevards au nom de son embellissement : « Le préfet et l'empereur rêvaient d'une cité moderne. Une très grande cité. Et nous le peuple de Paris, n'étions que des pions dans cette gigantesque partie d'échecs ».

    Comme toujours dans ces cas-là, l’expropriation est inévitable et la population doit abdiquer et s’en aller. Seulement, Rose ne le voit pas du même œil et ne veut pas céder, malgré le dédommagement pécuniaire. Des peines et des douleurs, Rose en a vécu quelques-unes dans cette bâtisse, y compris la pire de toute, alors que le choléra avait fait des ravages : « Non, pas mon fils […] Cette nuit-là, j’ai vu mourir mon fils chéri et j’ai senti ma vie perdre tout son sens. »

    Elle voit les rues se vider, les amis et voisins partir, jusqu’à se retrouver presque seule : « Je vis une époque d’isolement et de lutte, et me surprends à en supporter les rigueurs ».

    Comment quitter des lieux sans ombrage, lorsqu’on y est né, qu’on y a vécu toute une vie et que tout s’y trouve, souvenirs, joies, bonheurs, peines aussi ? Comment renier une promesse faite à l’être aimé disparu sans ressentir culpabilité et douleur ?

    Rose décide de prendre la plume pour écrire une longue lettre à Armand pour lui conter l’avancement des travaux qu’elle exècre : « Oui, je la voyais, cette progression inexorable de la rue de Rennes jaillissant droit dans notre direction depuis la gare de chemin de fer de Montparnasse, et le boulevard Saint-Germain, ce monstre affamé, rampant vers l’ouest depuis le fleuve ». Mais aussi, parce qu’il est temps pour elle de lui faire un aveu. Un aveu pour lequel elle n’a jamais trouvé le courage suffisant pour le partager lorsqu’il était encore en vie. Aujourd’hui, elle veut le faire, il le faut : « La seule chose que je redoute est de ne pas réussir à vous dire ce que je dois vous révéler tant qu’il en est temps ». Cependant, avant d’y parvenir, elle se laisse emporter par ses souvenirs qu’elle relate avec douceur, même lorsqu’ils sont tristes ou douleur, c’est selon. C’est ainsi que je la ressens Rose au cours de ma lecture : une femme douce que l’on aurait envie de choyer.

    Un très beau roman où l’on appréciera les détails apportés quant aux descriptions des travaux, des destructions des maisons à la construction des grands boulevards, les souvenirs et les sentiments de Rose, la douceur qui émane d’elle, l’amour indéfectible qui l’aura uni à son mari dès le premier instant. Bien que le tragique de la situation ne soit pas gai, on ne peut s’empêcher d’éprouver une véritable tendresse pour cette femme de cœur.

    À l’heure où notre société est secouée de-ci delà, dans cet ouvrage nous (re)découvrons ce qu’ont été certains moments tragiques, pour peut-être nous faire prendre conscience que, finalement, nous ne sommes pas tant à plaindre que cela à l’époque actuelle que nous traversons avec mécontentement trop souvent !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Même si j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, ce livre est une vraie petite merveille qu'il faut, je pense, lire au moins une fois dans sa vie. Tout au long du livre, Rose va nous retracer sa vie sous la forme de lettres écrites à son défunt mari au moment où toute sa vie risque d'être réduite...
    Voir plus

    Même si j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, ce livre est une vraie petite merveille qu'il faut, je pense, lire au moins une fois dans sa vie. Tout au long du livre, Rose va nous retracer sa vie sous la forme de lettres écrites à son défunt mari au moment où toute sa vie risque d'être réduite à néant par la destruction de sa demeure lors des travaux du baron Hausmann ...

    La seule phrase qui me vient à l'esprit pour résumer ce roman est : Une bien jolie fleur sous une très belle plume !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.