Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rosa dolorosa

Couverture du livre « Rosa dolorosa » de Caroline Dorka-Fenech aux éditions La Martiniere
Résumé:

« Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l'aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes ».

Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder... Voir plus

« Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l'aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes ».

Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder un hôtel dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses. A peine dix-neuf ans d'écart, ils forment un duo inséparable. Jusqu'au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d'un enfant.
Pour Rosa, l'innocence de son fils est incontestable. Dans un ballet d'images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. Mais jusqu'où l'amour maternel peut-il conduire ?

Donner votre avis

Avis (5)

  • Un premier roman réussi et dont l'histoire m'a captivée de la première à la dernière page.

    Le thème de l'amour maternel est un sujet qui me touche particulièrement et je ne pouvais pas passer à côté de cette lecture.

    Je remercie Babelio et les éditions de la Martinière pour cet...
    Voir plus

    Un premier roman réussi et dont l'histoire m'a captivée de la première à la dernière page.

    Le thème de l'amour maternel est un sujet qui me touche particulièrement et je ne pouvais pas passer à côté de cette lecture.

    Je remercie Babelio et les éditions de la Martinière pour cet envoi.

    ↜↝↜↝↜

    Dans ce livre, il est question d'AMOUR, d'un amour fusionnel entre une mère et son fils.

    Rosa, la mère et Lino, le fils, sont inséparables. Ils ont appris à faire front ensemble, face la dureté et aux épreuves de la vie.

    Ils ont le projet d'ouvrir un hôtel où mère et fils travailleront main dans la main...

    Malheureusement, un événement dramatique va se produire, un enfant mort est retrouvé sur la plage.

    Lino se fait arrêter et là, commence le cauchemar pour tous les deux.

    Rosa n'aura de cesse de prouver l'innocence de son fils et je vous laisse évidemment découvrir l'intrigue de cette histoire bouleversante en le lisant.

    ↜↝↜↝↜


    Un récit poignant où l'amour maternel est rudement éprouvé,
    la détresse de Lino est palpable et terrifiante,

    jusqu'où va l'amour d'une mère,
    comment imaginer le pire de la part de son enfant,

    une quête infernale pour connaitre la vérité,

    un combat douloureux,

    et où l’inacceptable, l'insupportable, l’impensable sera au cœur de cet ouvrage poignant et fort bien mené.

    ↜↝↜↝↜


    Un très joli roman que je vous invite à découvrir de cette rentrée littéraire et une auteure à suivre, c'est certain.

    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2020/10/rosa-dolorosa.html

    comment Commentaire (0)
  • Rosa nous amène dans les rues du vieux Nice où elle et son fils rêvent de leur hôtel trois étoiles avec un somptueux aquarium de méduse. Jusqu'à ce que que Lino soit arrêté pour le meurtre d'un enfant.   
    Rosa Dolorosa c'est l'histoire du combat d'une mère pour son fils.    
    Jusqu'où l'amour...
    Voir plus

    Rosa nous amène dans les rues du vieux Nice où elle et son fils rêvent de leur hôtel trois étoiles avec un somptueux aquarium de méduse. Jusqu'à ce que que Lino soit arrêté pour le meurtre d'un enfant.   
    Rosa Dolorosa c'est l'histoire du combat d'une mère pour son fils.    
    Jusqu'où l'amour maternel peut-il conduire ? Voilà le fil conducteur de ce roman si hypnotique dont je n'ai pas su me défaire avant la toute fin. Car cette intrigue vous happe par ces petits détails, et l'écriture très visuel et aérienne de Caroline qui marquera votre lecture.   
       
    Un premier roman prometteur à l'ambiance unique et à la construction infaillible. C'est ce genre de surprise que j'aime avoir durant la rentrée littéraire !    
       
    Une plongée enivrante au coeur de cette quête dévorante entre l'amour maternel et l'implacable vérité. Rosa Dolorosa c'est la rencontre avec cette héroïne mystérieuse dont il vous sera impossible de la laisser s'échapper même une fois le livre refermé. Un très beau coup de coeur !

    comment Commentaire (0)
  • Direction les ruelles du Vieux-Nice où les couleurs des façades se mêlent au ciel bleu et au soleil de la Méditerranée, aux odeurs du Sud et des épices des restaurants. Au milieu de cette image de carte postale, Rosa vit avec son fils, Lino.

    Mère et fils rêvent de posséder un hôtel...
    Voir plus

    Direction les ruelles du Vieux-Nice où les couleurs des façades se mêlent au ciel bleu et au soleil de la Méditerranée, aux odeurs du Sud et des épices des restaurants. Au milieu de cette image de carte postale, Rosa vit avec son fils, Lino.

    Mère et fils rêvent de posséder un hôtel trois-étoiles avec un hall d'entrée unique dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses.

    Un rêve qui va s'arrêter net le jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d'un enfant retrouvé au bord d'une plage. Pour la belle Rosa, son fils est bien évidemment innocent ! A partir de là, commence le combat d'une mère qui veut prouver l'innocence de son fils aimé.

    Certains livres vous plaquent à votre canapé, chaise, lit, telle une moule à son rocher, sans pouvoir vous enlever les images de votre tête, sans pouvoir refermer cet écrin de littérature entre vos mains.

    "Rosa dolorosa" fait parti de ces livres ! Caroline Dorka-Fenech signe un premier roman captivant, à la mécanique rodée ou l'amour infini d'une mère est disséqué avec grandeur et justesse.

    Depuis 2019, les éditions La Martinière arrivent avec leurs petites pépites cachées, cette année, cette pépite c'est Caroline Dorka-Fenech-Fenech, un premier roman à lire absolument !

    Un roman travaillé, une plume limpide, simple qui vous embarque dans les premières lignes dans la vie d'une mère et son fils qui ne demandent qu'à vivre leurs rêves, avec une force magnétique à l'ambiance envoutante.

    L'amour maternel comme vous ne l'avez jamais lu ! Plongé vite au milieu des méduses incontrôlables de Caroline Dorka-Fenech-Fenech !

    comment Commentaire (0)
  • Rosa Messina a la quarantaine et a un fils Lino. Entre eux, un amour fusionnel les lie, seulement dix-neuf ans d’écart et chacun désire rendre heureux l’autre. Ensemble, ils arpentent les ruelles du Vieux-Nice avec l’espoir commun de pouvoir réaliser leur rêve qui commence à apparaître en...
    Voir plus

    Rosa Messina a la quarantaine et a un fils Lino. Entre eux, un amour fusionnel les lie, seulement dix-neuf ans d’écart et chacun désire rendre heureux l’autre. Ensemble, ils arpentent les ruelles du Vieux-Nice avec l’espoir commun de pouvoir réaliser leur rêve qui commence à apparaître en réalité : diriger un hôtel. Ils vont trouver un financement grâce à l’ami de Rosa, Marc, dirigeant d’une boîte de nuit et éperdument amoureux de la belle femme. Un amour réciproque, elle a enfin trouvé un homme qui la fait jouir et la rend heureuse après une union plus que malheureuse.

    Rosa dirige un restaurant mais ses problèmes veineux lui provoquent de plus en plus de douleurs, elle essaie de cacher ces tâches rouges qui colorent de plus en plus ses jambes mais la fatigue est plus difficile à maquiller. Elle a deux employés qui la suivront sûrement quand elle fermera le restaurant et ouvrira l’hôtel : Hassan le cuisinier et Anna la serveuse. Entente parfaite, tout va presque pour le mieux dans le meilleur des mondes malgré les difficultés économiques et le travail épuisant.

    Mais un jour les flics débarquent devant l’immeuble de Rosa. Ils sont là pour arrêter son fils Lino, suspecté d’être le responsable de la mort du petit Martin, le fils de onze ans d’Anna, l’employée de Rosa, enceinte d’un deuxième enfant. Tout s’effondre. Mais Rosa ne va pas baisser les bras, elle va tout entreprendre pour sauver son fils, persuadée qu’il ne peut être coupable, lui, son Lino, son cher et beau Lino, malgré ses coups de violence et son alcoolisme récurrent. Son combat devient d’éviter que des serpents démoniaques dévorent la tête de son fils et d’effacer toute tâche sur son destin. Elle en a toute la puissance féminine et maternelle.

    Rosa, la mater dolorosa. Rosa défile devant nos yeux, héroine inqualifiable de ce roman noir aux couleurs de la passion, de la mort, de l’amour, du déni. Rosa, est un personnage, mieux, on la voit, telle une Anna Magnani dans tout le drame qui se joue aux bords de la Méditerranée et à quelques kilomètres de la frontière italienne.

    Caroline Dorka-Fenech égrène une mécanique terrifiante entre l’amour inconditionnel d’une mère et la cruelle vérité dans une atmosphère à la Visconti, à la Pasolini. Un premier roman magistral, travaillé jusqu’au bout de la plume, d’une force incroyable, mêlant écriture poétique et des descriptions faisant éveiller tous les sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et même le goût.

    Autant vous prévenir tout de suite, prévoyez quelques heures avant le début de la lecture, vous ne pourrez lâcher cette descente aux enfers d’une beauté crépusculaire !


    Stabat Mater dolorosa
    Cuius animan gementem
    Contristatam et dolentem
    Mater Unigeniti

    Blog => https://squirelito.blogspot.com/2020/08/une-noisette-unerentree-litteraire-10.html

    comment Commentaire (0)
  • Qu'il est bon de voir déambuler Rosa et son fils adoré, Lino, dans les rues du Vieux Nice. C'est beau de voir cette maman, fière de son grand garçon et si heureuse.

    Rosa est une femme libre, belle, conquérante. Elle s'apprête à ouvrir un hôtel avec son entrepreneur de fils et jamais bonheur...
    Voir plus

    Qu'il est bon de voir déambuler Rosa et son fils adoré, Lino, dans les rues du Vieux Nice. C'est beau de voir cette maman, fière de son grand garçon et si heureuse.

    Rosa est une femme libre, belle, conquérante. Elle s'apprête à ouvrir un hôtel avec son entrepreneur de fils et jamais bonheur n'a été plus grand.

    Jusqu'à ce que la police débarque et que son précieux Lino se retrouve en garde en vue pour un meurtre ignoble.

    Rosa va se battre de toutes ses forces pour tenter de prouver l'innocence de sa progéniture.

    Car, oui, c'est l'histoire d'une mère.

    D'une mater dolorosa des temps modernes.

    Mais attention, Rosa n'est pas une victime ou sinon, celle de l'amour qu'elle porte à son fils. Rosa est une femme, debout malgré l'ouragan qui s'engouffre et va tenter de la noyer.

    Un roman captivant, au style direct, où ondoient sous la surface d'étranges et secrètes méduses. Un roman qui plonge dans un malaise indéfinissable, à la suite de cette mère de tous les courages.

    Un premier roman maîtrisé, implacable et marquant. Une écriture presque empoisonnée, imagée, ondoyante. Je me suis littéralement retrouvé en apnée, aux côtés de Rosa. Livre à la fois claque et caresse impossible à poser, même un instant.

    Une belle surprise de cette rentrée littéraire pour moi puisque j'ai dévoré cette histoire, à la lisière des genres et à l'ambiance unique, quasi cinématographique, qui m'est restée en tête des jours après ma lecture.
    Je n'attendais pas ce livre. Il m'a enveloppé, sans jamais que je ne puisse le lâcher jusqu'à cette fin …

    J'attends, dorénavant, le prochain roman de Caroline Dorka-Fenech car incontestablement, je suis tombé sous son charme vénéneux.

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.