Rien ne se perd

Couverture du livre « Rien ne se perd » de Cloe Mehdi aux éditions J'ai Lu

4

4 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290141236
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Saïd avait quinze ans quand un banal contrôle policier lui a coûté la vie. Mattia, onze ans, ne le connaissait pas mais se sent pourtant en empathie avec lui face à la violence de la société et à la défection de sa propre famille : un père disparu, une mère absente et un frère indifférent. Prix... Voir plus

Saïd avait quinze ans quand un banal contrôle policier lui a coûté la vie. Mattia, onze ans, ne le connaissait pas mais se sent pourtant en empathie avec lui face à la violence de la société et à la défection de sa propre famille : un père disparu, une mère absente et un frère indifférent. Prix Etudiant du polar 2016, prix Dora Suarez 2017, prix Mystère de la critique 2017.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    J'ai voulu tester un autre univers avec ce roman de poche signé par Cloé Mehdir qui a raflé pas mal de distinction avec le prix des étudiant du polar 2016, le prix Dora Suarez 2017 et le prestigieux prix mystère de la critique 2017. Je ne suis pas adepte de polar, mais ni trop de thriller non...
    Voir plus

    J'ai voulu tester un autre univers avec ce roman de poche signé par Cloé Mehdir qui a raflé pas mal de distinction avec le prix des étudiant du polar 2016, le prix Dora Suarez 2017 et le prestigieux prix mystère de la critique 2017. Je ne suis pas adepte de polar, mais ni trop de thriller non plus, mais j'y ai fait de belle découverte dernièrement, du coup, pourquoi pas un polar...



    Je ne suis pas spécialement fan de la couverture trop simple à mon goût, mais en même temps totalement en phase avec le genre. C'est plus le résumé qui m'a parlé. En 4e de couverture, on découvre que la base de ce livre tourne autour d'un enfant abattu par un policier qui n'a pas était puni, une histoire dont on a tous entendu parler. On découvre cet univers de la cité du point de vue de Mattia qui à un regard bien spéciale sur la société.



    Les 350 pages de cette histoire se laissent lire très vite grâce à une belle écriture fluide et rythmée qui offre les détails nécessaire à l'immersion du lecteur dans cet univers très lourd. On arrive très très vite au bout du livre. Les fans du genre sauront apprécier ce roman à sa juste valeur, mais perso, je n'ai pas adhéré à cet univers de polar bien trop sombre à mon goût. Ce n'est pas encore aujourd'hui que je vais adhérer au genre.

  • 0.2

    Cloé Mehdi est une très jeune auteure (née en 1992, ça ne me rajeunit pas !), un peu confidentielle, dont j’avais entendu beaucoup de bien sur la blogosphère. La sortie de son deuxième roman en format poche a été l’occasion de découvrir cette artiste précoce.

    Dès les premières lignes,...
    Voir plus

    Cloé Mehdi est une très jeune auteure (née en 1992, ça ne me rajeunit pas !), un peu confidentielle, dont j’avais entendu beaucoup de bien sur la blogosphère. La sortie de son deuxième roman en format poche a été l’occasion de découvrir cette artiste précoce.

    Dès les premières lignes, l’écriture est fluide, accessible et on entre rapidement dans le vif du sujet. Et le sujet en l’occurrence, c’est la banlieue. Par le regard d’un enfant, on ouvre la porte d’un appartement de quartier. On se retrouve au milieu d’une famille de fortune composée de personnages aux destins tourmentés. Chaque acteur porte sur ses épaules de lourds secrets et de lourdes culpabilités qui hantent son quotidien. Ils errent donc dans leurs petites vies défavorisées, toujours sur un fil, embourbés dans leur détresse. Par ailleurs, autour d’eux, règne une atmosphère encore plus malsaine. Un terrible drame est survenu quelques années auparavant et les séquelles sont encore présentes dans tous les esprits. L’ambiance de l’histoire est donc particulièrement tendue et navigue entre mélodrame familial et véritable tragédie.

    Cloé Mehdi utilise un style simple afin de nous entraîner dans les engrenages d’une justice partiale qui déclenche les désillusions des exclus de la rue. La misère et le désespoir s’ajoutant au tableau, les représailles ne sont pas loin.

    L’atmosphère désenchantée m’a beaucoup plu. On sent que l’auteure maîtrise son thème, les personnages sont attachants et l’étude sociale est très intéressante. J’apporterais seulement une petite nuance à l’engouement général. J’ai trouvé que le texte perdait parfois un peu de son objectivité. Le parti pris de l’auteure est flagrant et tourne à certains moments au règlement de compte. Elle tombe même par moments dans le jeu des préjugés qu’elle voudrait combattre. Sinon, malgré ce mini bémol, j’ai beaucoup aimé cette immersion au cœur de la cité, à la fois dure et tendre, qui donne la parole aux écorchés.

  • 0.25

    Je vous parle aujourd’hui d’un roman très touchant aux éditions J’ai lu, il paraîtra le 20 septembre 2017 et je vous invite d’ors et déjà à vous le procurer dès sa sortie. Mattia, un garçon de 11 ans à qui la vie n’a pas épargné grand chose m’a littéralement bouleversé…
    Une narration...
    Voir plus

    Je vous parle aujourd’hui d’un roman très touchant aux éditions J’ai lu, il paraîtra le 20 septembre 2017 et je vous invite d’ors et déjà à vous le procurer dès sa sortie. Mattia, un garçon de 11 ans à qui la vie n’a pas épargné grand chose m’a littéralement bouleversé…
    Une narration principalement faite par un enfant, qui pourtant fait preuve d’une maturité et d’une lucidité incroyable mais logique quand on connaît son vécu.
    Un roman, qui a pour toile de fond une bavure policière qui s’est déroulée il y a plusieurs années et qui pourtant refait surface sans que l’on comprenne immédiatement pourquoi. Mais Chloé Medhi va bien plus loin, elle nous plonge dans une réflexion multiple, sur la famille, la société, le bien et le mal, la justice et son impartialité et sur le sens de la vie en général.
    https://livresque78.wordpress.com/2017/09/12/rien-ne-se-perd-de-cloe-mehdi/

  • Lechoixdeslibraires.com

    Ce polar ultra noir, où chacun semble-t-il, même un enfant de 11 ans, porte la culpabilité confuse d'être né, est, bien au-delà de la résolution d'un fait divers, une plongée sans masque dans la partie de la société qui n'a ni le pouvoir, ni l'information, ni même la parole.
    Parce qu'au...
    Voir plus

    Ce polar ultra noir, où chacun semble-t-il, même un enfant de 11 ans, porte la culpabilité confuse d'être né, est, bien au-delà de la résolution d'un fait divers, une plongée sans masque dans la partie de la société qui n'a ni le pouvoir, ni l'information, ni même la parole.
    Parce qu'au tableau social sans concession qu'elle dresse Cloé Mehdi ajoute une descente dans l'enchevêtrement inextricable de sensations, de sentiments et de réflexions qui constitue chacun de ses personnages, elle réussit un roman qui vous habitera longtemps.

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Du même auteur

Monstres en cavale Cloe Mehdi EDITIONS DU MASQUE

Voir tous les livres de Cloe Mehdi

Autres éditions

Rien ne se perd Cloe Mehdi J'AI LU

4

Voir toutes les éditions

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com