Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Retour à Martha's Vineyard

Couverture du livre « Retour à Martha's Vineyard » de Richard Russo aux éditions Table Ronde
Résumé:

Le 1er décembre 1969, Teddy, Lincoln et Mickey, étudiants boursiers dans une fac huppée de la côte Est, voient leur destin se jouer en direct à la télévision alors qu'ils assistent, comme des millions d'Américains, au tirage au sort qui déterminera l'ordre d'appel au service militaire de la... Voir plus

Le 1er décembre 1969, Teddy, Lincoln et Mickey, étudiants boursiers dans une fac huppée de la côte Est, voient leur destin se jouer en direct à la télévision alors qu'ils assistent, comme des millions d'Américains, au tirage au sort qui déterminera l'ordre d'appel au service militaire de la guerre du Vietnam. Un an et demi plus tard, diplôme en poche, ils passent un dernier week-end ensemble à Martha's Vineyard, dans la maison de vacances de Lincoln, en compagnie de Jacy, le quatrième mousquetaire, l'amie dont ils sont tous les trois fous amoureux.
Septembre 2015. Lincoln s'apprête à vendre la maison, et les trois amis se retrouvent à nouveau sur l'île. À bord du ferry déjà, les souvenirs affluent dans la mémoire de Lincoln, le «beau gosse» devenu agent immobilier et père de famille, dans celle de Teddy, éditeur universitaire toujours en proie à ses crises d'angoisse, et dans celle de Mickey, la forte tête, rockeur invétéré qui débarque sur sa Harley. Parmi ces souvenirs, celui de Jacy, mystérieusement disparue après leur week-end de 1971. Qu'est-il advenu d'elle? Qui était-elle réellement? Lequel d'entre eux avait sa préférence? Les trois sexagénaires, sirotant des bloody-mary sur la terrasse où, à l'époque, ils buvaient de la bière en écoutant Creedence, rouvrent l'enquête qui n'avait pas abouti alors, faute d'éléments. Et ne peuvent s'empêcher de se demander si tout n'était pas joué d'avance.

Donner votre avis

Avis (6)

  • Lincoln, Teddy et Mike sont allés dans la même petite université en 1969. Ils ont été serveurs ou cuisinier dans une des maisons de filles, une sororité de l’université.
    Richard Russo nous les présente à travers leur relation avec leurs parents puis on les retrouve 40 ans après, chacun ayant...
    Voir plus

    Lincoln, Teddy et Mike sont allés dans la même petite université en 1969. Ils ont été serveurs ou cuisinier dans une des maisons de filles, une sororité de l’université.
    Richard Russo nous les présente à travers leur relation avec leurs parents puis on les retrouve 40 ans après, chacun ayant pris un chemin très différent mais fidèle à son caractère.
    Lincoln, marié, père de 6 enfants a mené une vie dans les règles. Teddy, le discret, est éditeur de textes religieux, célibataire, soumis à des crises d’angoisse et Mike au sang chaud, mystérieux et bourru est musicien.
    40 ans après un week-end passé dans la maison de Lincoln, ils se retrouvent sur la même île et plusieurs intrigues se mêlent à ces retrouvailles : la vente de la maison que Lincoln avait promis à sa mère de ne vendre qu’en cas de nécessité, un voisin indiscret et envahissant, un policier à la retraite plein de remords, l’instabilité de Mike.
    Mais l’intrigue principale, qui devient le point de gravité de ces retrouvailles, hante les 3 amis et nous captive c’est le souvenir de la disparition de Jacy. La fille dont les trois étaient amoureux et qui a disparu après leur dernière soirée sur l’île lors d’un week-end à 4.
    Un très très bon Russo que j’ai retrouvé grâce à tout le relief qu’il donne à ses personnages qu’il nous présente subtilement et délicatement à travers leur psychologie, leur passé, leurs pensées. On sent qu’il aime ses personnages et il nous transmet toute la tendresse qu’il a pour eux.
    J’ai adoré accompagner Lincoln, Teddy, Mike dans leur cheminement pour comprendre ce qui est arrivé à Jacy, dans leurs retrouvailles, leur belle amitié.
    L’intrigue est prenante. C’est un mystère qui plane sur la disparition de Jacy et qui nous accroche au livre en plus de ces personnages si attachants. C’est un travail sur leur mémoire que font nos trois amis.
    La plume est magnifique et pleine de douceur. C’est avec regret que j’ai du quitter ceux que j’aurais voulu connaître, ces personnages avec lesquels je me suis sentie si bien et auxquels je me suis attachée. Un roman riche qui vous imprègne.
    Tout est complet, tout est à sa place dans cet univers offert par Russo. J’ai été à nouveau charmée. Je ne peux que vous le conseiller.

    comment Commentaire (0)
  • Un jour de septembre, trois hommes se réunissent sur l’ile de Martha's Vineyard dans la maison de l’un d’eux. Amis depuis leur rencontre en fac dans les années soixante, il sont aujourd’hui âgés d’une soixantaine d’années. Ils étaient les 3 mousquetaires et pourtant ils n'auraient pas pu être...
    Voir plus

    Un jour de septembre, trois hommes se réunissent sur l’ile de Martha's Vineyard dans la maison de l’un d’eux. Amis depuis leur rencontre en fac dans les années soixante, il sont aujourd’hui âgés d’une soixantaine d’années. Ils étaient les 3 mousquetaires et pourtant ils n'auraient pas pu être plus dissemblables à l'époque. Aujourd'hui c’est pareil, ils habitent loin les uns des autre et ils ont emprunté des chemins différents - Lincoln est dans l’immobilier, marié avec des enfants et des petits-enfants; Teddy ne s'est jamais marié, il est professeur et éditeur; Mickey est le rocker éternel dont le passé reste insaisissable. Chacun détient ses propres secrets, en plus du mystère qui plane sur leur dernier weekend passé ici en 1971 et qui s’est terminé par la disparition de la femme que chacun aimait, Jacy.
    L'un des Trois Mousquetaires a-t-il décidé qu'il ne pouvait plus supporter cet amour non partagé et l’a-t-il tué? A-t-elle renoncé au bus qui devait la ramener, décidé de faire du stop et croisé un meurtrier? Est-ce que le voisin dont elle avait repoussé les avances s’est vengé ?
    40 ans plus tard, ce nouveau séjour sur l’ile va être l’occasion de fondre le présent dans le passé pour tenter de résoudre l’énigme Jacy, la femme qui n’a jamais quitté leurs pensées.

    On aime classer les romans par style mais ce roman fortement axé sur les personnages - qui chose rare sont des sexagénaires – est traversé de tellement de moments différents que je ne saurais dire s’il s’agit d’une tragédie, d’une comédie ou d’un polar. A la fois mélancolique, drôle, percutant, tragique, chaleureux, plein de suspens, il est ce qui est sûr d’une humanité profonde. L’auteur a donné vie à un trio d’hommes terriblement réels. Des hommes que l’on pourrait connaitre, avec des défauts, des angoisses, des hommes vulnérables et qui nous rappellent que nous le sommes tous d’une manière ou d’une autre.

    Totalement charmée par ce roman, je me dois de continuer à découvrir Richard Russo. J’ai trouvé ça intelligent, minutieux, tendre. Un petit bijou de subtilité et de finesse dont la mélodie reste après avoir refermé le livre.

    Traduit par Jean Esch

    comment Commentaire (0)
  • A l’image de « copains d’avant », c’est une bande de copains qui se retrouvent et qui évoquent le passé, les souvenirs, les choix et les regrets.

    Dans son roman, Richard Russo nous dresse le portrait de trois hommes : Lincoln, Teddy et Mickey âgés de soixante-six ans. Ils se retrouvent à la...
    Voir plus

    A l’image de « copains d’avant », c’est une bande de copains qui se retrouvent et qui évoquent le passé, les souvenirs, les choix et les regrets.

    Dans son roman, Richard Russo nous dresse le portrait de trois hommes : Lincoln, Teddy et Mickey âgés de soixante-six ans. Ils se retrouvent à la maison Chilmark à Martha’s Vineyard quarante ans après y avoir passé un week-end, en 1971.

    Rien ne prédestinait cette bande de copains à se rencontrer à la résidence étudiante en première année à l’université de Minerva dans les années soixante-dix. Une amitié qui va pourtant perdurer quatre décennies, mais avec une ombre au tableau ; la disparition soudaine de Jacy, une amie de la bande, lors de ce fameux week-end de 1971.

    J’ai beaucoup aimé ce roman très bien conçu et qui présente un suspens tout le long du récit. Que s’est-il passé ce fameux week-end ? Pour y répondre, les protagonistes vont tour à tour effectuer une introspection et nous délivrer leurs souvenirs et leurs hypothèses. J’ai trouvé la description des personnages très crédibles et je me suis attachée à certains d’entre eux.

    A travers ses personnages Richard Russo aborde une multitude de sujets sociétaux : la guerre au Vietnam, les classes sociales et le mariage…Le tout abordé dans un style très agréable à lire et avec humour.

    En définitif, j’ai beaucoup apprécié cette découverte littéraire qui m’a plongé dans les petites villes de la côte Est du New Jersey au Maine.

    comment Commentaire (0)
  • Christine Butcher est secrétaire depuis près de vingt ans au siège social des supermarchés Appleton. Sa patronne Mina Appleton est en plein procès, la gestion de l’entreprise familiale ayant dérapée vers des pratiques frauduleuses. Le personnage de Christine est effacée, elle est détentrice...
    Voir plus

    Christine Butcher est secrétaire depuis près de vingt ans au siège social des supermarchés Appleton. Sa patronne Mina Appleton est en plein procès, la gestion de l’entreprise familiale ayant dérapée vers des pratiques frauduleuses. Le personnage de Christine est effacée, elle est détentrice des secrets de Mina, elle sait tout et ne dit rien, elle ne semble pas avoir de Mina une vision réaliste. A la suite du procès tout cela est sur le point de basculer. Ce livre se lit rapidement tant il a eu pour moi un côté addictif et pourtant, il a une construction qui pourrait s’apparenter à celle d’un journal intime. Il n’y a qu’un seul point de vu, celui de Christine qui nous relate sa vie professionnelle auprès de sa patronne. Même si les thèmes abordés sont parfaits : pouvoir, vengeance, trahison, loyauté, les personnages n’ont pas suffisamment de profondeur pour que leur comportement soit crédible et surtout ils sont antipathiques au possible. On ne devient pas une « Mina » de but en blanc, j’aurai aimé en apprendre plus sur elle mais aussi sur Christine. Alors que celle-ci semble avoir eu une enfance « normale », un mariage heureux. Qu’est ce qui la pousse à agir ainsi ? Il est évident que si on le provoque, même la réaction de quelqu’un de discret peut nous surprendre. Pour ce qui est de l’écriture, on a ici un long monologue avec des dialogues occasionnels. Du coup les événements progressent lentement et sont peu passionnants, un peu ennuyeux à ce stade même s’il y a eu des moments de bon suspense. Je sentais bien que cela nous préparait à une fin inattendue. Jamais je n’aurai pu prédire cette suite mais pour moi c’était définitivement trop. L’intrigue devient bizarre et pour tout dire c’est assez choquant. Un livre fait pour un lecteur patient qui aime les combustions lentes. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2020/08/27/38427141.html

    comment Commentaire (0)
  • CHRONIQUE EXPLORATEUR DE LA RENTRÉE 2020 :

    Bienvenu à Martha’s Vineyard car c’est là où nous entraîne Richard Russo dans les quatre cent pages qui constituent ce nouveau roman. Ce fut une découverte, pour moi, qui ne connaissait pas encore cet auteur, une découverte que je dois qualifier de...
    Voir plus

    CHRONIQUE EXPLORATEUR DE LA RENTRÉE 2020 :

    Bienvenu à Martha’s Vineyard car c’est là où nous entraîne Richard Russo dans les quatre cent pages qui constituent ce nouveau roman. Ce fut une découverte, pour moi, qui ne connaissait pas encore cet auteur, une découverte que je dois qualifier de belle. Une heureuse rencontre, en somme, comme celle entre Teddy, Lincoln, Mickey et Jacy ; les quatre principaux protagonistes de cet ouvrage. Tout le talent de l’auteur, à mon sens, réside dans la manière dont il parvient à alterner entre passé et présent. Les souvenirs de ces amis d’enfance dialoguent, s’entrecroisent, se composent et se recomposent au gré des cheminements mémoriels de chacun. Pourquoi ce retour dans le passé ? Parce-que les trois garçons qui ont partagé un amour commun pour cette fille, Jacy, qui semble être l’incarnation de l’esprit des années soixante-dix, se retrouvent quarante-quatre ans plus tard à Martha’s Vineyard. Cette maison, Lincoln et son épouse envisage, désormais, de la vendre. C’est cette maison, encore, qui a servi de cadre au dernier été que la bande des Mousquetaires a passé en commun, en 1971. Ce fameux été 1971 qui marque aussi la date de la disparition de Jacy qui n’a plus, jamais, donné signe de vie. Je n’ai vraiment pas été déçue par l’intrigue, d’autant plus que Richard Russo joue, habilement, avec les codes du roman policier qui devient ici, surtout, le prétexte pour venir toucher au cœur de personnages terriblement attachants dans leur humanité faite de petites manies et autres défauts. C'est précisément cela qui les rend bien vivants. Je reste sur ma première impression de lecture où j’ai pu retrouver l’atmosphère, captivante, qui m’a fait écho à la série TV Cold Case dans la manière talentueuse avec laquelle le passé, tel un fantôme, se réinvite dans le présent. Le tout est globalement harmonieux et l’attention ne fait que se renforcer aux derniers chapitres lorsque tout se dénoue. Promis, le lecteur ne sera pas déçu par le point final mis à cette « cold case » des plus captivantes.

    Mon avis de la page 100 : Je suis ravie de pouvoir partager avec vous de nouvelles impressions de lecture dans le cadre des Explorateurs de la rentrée 2020 : ). Lincoln, Teddy et Mickey sont trois hommes aux parcours diamétralement opposés pour lesquels la croisée des chemins a eu lieu à l’université de Minerva. De là est née une solide amitié dont le point de gravité s’appelle Jacy : seule fille de la bande. Oui mais voilà, des décennies après les années 70 et la guerre du Vietnam c’est à trois et non pas à quatre que se retrouve la bande d’amis à Martha’s Vineyard, la maison dont a hérité Lincoln. Pourquoi ? Parce-que Jacy est portée disparue depuis plus de quarante ans. Durant les cent premières pages, Richard Russo que je découvre par cette lecture, brosse le portait de ces Mousquetaires auxquels il est facile de s’attacher. L’alternance entre les souvenirs de ces trois acolytes et leur présent me rappelle, un peu, l’atmosphère de la série TV ColdCase et j’ai hâte de poursuivre ma lecture pour, peut-être je l’espère, pouvoir connaître le dénouement de cette « affaire » toujours en suspend...

    comment Commentaire (0)
  • Mon avis à la page 100

    Véritablement séduite par la couverture de ce livre et le résumé, je me suis rapidement lancée dans ma lecture. Celle-ci est très agréable tant la plume de l'auteur, par son style cinématographique, nous embarque au cœur des années 70. Nous suivons trois hommes liés par...
    Voir plus

    Mon avis à la page 100

    Véritablement séduite par la couverture de ce livre et le résumé, je me suis rapidement lancée dans ma lecture. Celle-ci est très agréable tant la plume de l'auteur, par son style cinématographique, nous embarque au cœur des années 70. Nous suivons trois hommes liés par une amitié vieille de 45 ans. L'auteur décrit l'histoire sur deux temporalités et alterne les chapitres du point de vue de chacun des personnages ce qui donne un certain rythme au récit. Un mystère entoure les trois protagonistes et je n'ai qu'une hâte, connaître le fin mot de l'histoire.

    comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.