Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Retour à Martha's Vineyard

Couverture du livre « Retour à Martha's Vineyard » de Richard Russo aux éditions Table Ronde
Résumé:

Le 1er décembre 1969, Teddy, Lincoln et Mickey, étudiants boursiers dans une fac huppée de la côte Est, voient leur destin se jouer en direct à la télévision alors qu'ils assistent, comme des millions d'Américains, au tirage au sort qui déterminera l'ordre d'appel au service militaire de la... Voir plus

Le 1er décembre 1969, Teddy, Lincoln et Mickey, étudiants boursiers dans une fac huppée de la côte Est, voient leur destin se jouer en direct à la télévision alors qu'ils assistent, comme des millions d'Américains, au tirage au sort qui déterminera l'ordre d'appel au service militaire de la guerre du Vietnam. Un an et demi plus tard, diplôme en poche, ils passent un dernier week-end ensemble à Martha's Vineyard, dans la maison de vacances de Lincoln, en compagnie de Jacy, le quatrième mousquetaire, l'amie dont ils sont tous les trois fous amoureux.
Septembre 2015. Lincoln s'apprête à vendre la maison, et les trois amis se retrouvent à nouveau sur l'île. À bord du ferry déjà, les souvenirs affluent dans la mémoire de Lincoln, le «beau gosse» devenu agent immobilier et père de famille, dans celle de Teddy, éditeur universitaire toujours en proie à ses crises d'angoisse, et dans celle de Mickey, la forte tête, rockeur invétéré qui débarque sur sa Harley. Parmi ces souvenirs, celui de Jacy, mystérieusement disparue après leur week-end de 1971. Qu'est-il advenu d'elle? Qui était-elle réellement? Lequel d'entre eux avait sa préférence? Les trois sexagénaires, sirotant des bloody-mary sur la terrasse où, à l'époque, ils buvaient de la bière en écoutant Creedence, rouvrent l'enquête qui n'avait pas abouti alors, faute d'éléments. Et ne peuvent s'empêcher de se demander si tout n'était pas joué d'avance.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (21)

  • En 1969, Lincoln, Teddy et Max sont étudiants boursiers à Minerva, université huppée du Connecticut. Le 1er décembre, ils suivent en direct à la télévision le tirage au sort, selon les dates de naissance, des futurs enrôlés pour l’armée, avec la guerre du Vietnam comme probable destination...
    Voir plus

    En 1969, Lincoln, Teddy et Max sont étudiants boursiers à Minerva, université huppée du Connecticut. Le 1er décembre, ils suivent en direct à la télévision le tirage au sort, selon les dates de naissance, des futurs enrôlés pour l’armée, avec la guerre du Vietnam comme probable destination finale pour les premiers appelés. Max tire un mauvais numéro.

    En mai 1971, les trois inséparables fêtent leur diplôme dans la maison de vacances de Lincoln, sur l’île de Martha’s Vineyard, avec Jacy, leur amie de fac dont ils sont tous trois éperdument amoureux. Pendant le week-end, sans doute le dernier qu’ils passent ensemble, il règne une atmosphère de fin d’époque, avec la fin des études (et de leur amitié?) et l’entrée dans la vraie vie et les questionnements qui l’accompagnent : qu’en faire, justement, de cette vie, alors que la guerre n’est toujours pas terminée et que Max y sera appelé, et les deux autres peut-être aussi ? Mais surtout il y a l’espoir fou et secret des garçons : que Jacy choisisse enfin l’un d’eux. Espoir déçu, puisque Jacy disparaît sans laisser de traces à la fin du week-end.

    Septembre 2015 : Lincoln, désormais agent immobilier à Las Vegas et patriarche d’une famille nombreuse, s’apprête à vendre la maison de Martha’s Vineyard, mais veut y passer un dernier week-end avec Teddy et Max. Restés en contact de loin en loin au cours de ces années, les trois mousquetaires se retrouvent et avec eux, leurs souvenirs, et le mystère de la disparition de Jacy. Presque par hasard (mais y a-t-il un hasard?), Lincoln interroge un flic de l’époque et tire ainsi le fil d’Ariane qui les mènera à la vérité.

    Mais “Retour à Martha’s Vineyard” est bien plus que la captivante résolution d’un mystère après 45 ans d’interrogations. C’est l’histoire d’une amitié inébranlable malgré le temps et la distance. C’est le récit des vies de trois jeunes hommes qui auraient tout aussi bien pu ne jamais se rencontrer et dont les vies auraient pu être totalement différentes, mais que le hasard (le hasard?) a réunis et a fait tomber amoureux de la même fille. L’histoire de trois hommes et une femme, de leur enfance entre des parents qui ont fait du mieux qu’ils le pensaient (mais certains parents pensent très mal), de leurs vies d’étudiants puis d’adultes jusqu’au seuil de la vieillesse. Les choix qu’ils ont faits, ceux qu’ils auraient dû faire ou pas, les causes et les conséquences, le libre arbitre ou le destin, les lâchetés et le courage ordinaire, les renoncements, les espoirs, les désillusions.

    Avec un grand souffle romanesque, ce talentueux conteur qu’est Richard Russo nous berce dans la nostalgie et le désenchantement, et nous emporte dans l’intime et la mémoire de ses personnages. Avec le flot de questionnements sur qui ils sont, qui ils ont été et s’ils sont restés les mêmes, sur ce qu’est une vie réussie ou heureuse, ils nous montrent que malgré le prix à payer parfois, il n’est jamais trop tard pour s’accepter, se libérer, et vivre.

    En partenariat avec les Editions 10/18 via Netgalley.

    #RetouràMarthasVineyard #NetGalleyFrance

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ils se sont connus à la fac, à la fin des années 60. Boursiers, Teddy, Lincoln et Mickey travaillaient comme serveurs et plongeur dans la même sororité.

    Venant de tous les coins des Etats-Unis, leur amitié fut totalement scellée le 1er décembre 1969, quand fut égrené, en direct à la...
    Voir plus

    Ils se sont connus à la fac, à la fin des années 60. Boursiers, Teddy, Lincoln et Mickey travaillaient comme serveurs et plongeur dans la même sororité.

    Venant de tous les coins des Etats-Unis, leur amitié fut totalement scellée le 1er décembre 1969, quand fut égrené, en direct à la télévision, le tirage des dates de naissance donnant l'ordre de conscription générale.

    Pas de bol pour Mickey, sa date de naissance était la 9ème, et son départ pour le Vietnam était assuré !

    A l'été 1970, pourvus de leur diplôme de fin d'études, ils partent pour Martha's Vineyard, où la mère de Lincoln possède une maison de famille. Jacy, la quatrième mousquetaire les y rejoint.

    Un dernier séjour insouciant, la fin de l'adolescence avant le plongeon dans l'âge adulte.

    A l'automne 2015, alors qu'ils frôlent tous la septantaine, les trois amis se retrouvent dans cette maison, ... et le récit de leurs vies, après ce week-end où tout a basculé, remonte à la surface.

    Que sont devenus leurs rêves ?

    Lincoln a épousé sa petite amie de l'époque, devenue avocat. Agent immobilier à Las Vegas, il vient d'être frappé par la crise des subprimes. 

    Teddy, après des études de théologie, est devenu professeur puis éditeur et réfléchit à devenir moine.

    Mickey, après avoir fui au Canada, est devenu rocker de deuxième zone, manager de groupes. Il a d'ailleurs un concert prévu sur l'île ce week-end là ...

    Et Jacy. Elle a mystérieusement disparu après le week-end de 1970. Son fiancé de l'époque, ses parents n'ont plus jamais eu de ses nouvelles. A-t-elle été victime d'un meurtre ? Pourquoi n'a-t-elle jamais contacté ses amis ? 

    Dans une narration où alternent les questionnements et les souvenirs des trois amis, Richard Russo nous dresse un portrait des 50 dernières années de l'Amérique, la blessure toujours vive du VietNam, les antagonismes du quotidien, les vies ordinaires et les moins ordinaires, les riches et les pauvres, les estivants et les résidents à l'année, les fêlures, les blessures, les relations aux parents, le rapprochement entre les rêves de l'adolescence et les réalités d'une vie vécue. 

    Une écriture fluide, une belle bande son qui rendent cette fresque nostalgique très agréable à lire.

    Merci à NetGalley de m'avoir fait parvenir ce roman et m'avoir permis de découvrir cet auteur 

    #RetouràMarthasVineyard #NetGalleyFrance

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Leurs bagages sont lourds de nostalgie.
    Trois mousquetaires comme ils se nomment : Lincoln, Teddy et Mickey se sont connus à l’université Minerva. Qu’avaient-ils en commun pour être ce trio, d’origines familiales très différentes, un point commun ils étaient boursiers et travaillaient au...
    Voir plus

    Leurs bagages sont lourds de nostalgie.
    Trois mousquetaires comme ils se nomment : Lincoln, Teddy et Mickey se sont connus à l’université Minerva. Qu’avaient-ils en commun pour être ce trio, d’origines familiales très différentes, un point commun ils étaient boursiers et travaillaient au restaurant d’une sororité. Mousquetaires, « tous pour un et un pour tous » ou branquignoles comme les surnomme le père de Lincoln ?
    Décembre 1969, tirage au sort pour faire partie du contingent qui ira se battre au Vietnam, dans les premiers tirés au sort Mickey.
    Lincoln est fils d’un actionnaire minoritaire d’une mine de cuivre et d’une femme soumise à la gloire de son mari, cependant pas dupe des mensonges sur lesquels elle a bâti sa vie. Elle a un trésor, un seul une maison à Martha’s Vineyard et elle la transmet à Lincoln en lui faisant promettre de ne s’en séparer qu’en cas d’extrême besoin.
    Lincoln deviendra agent immobilier commercial et sa femme Anita avocate.
    Teddy est le fils unique d’un couple de professeurs qui ont une haute idée d’eux-mêmes et pas le temps de s’occuper de lui. Cela en fait un enfant inadapté à son environnement viril et sportif, il se réfugie dans les livres non par passion mais par désœuvrement.
    Il souffrira toute sa vie de terribles crises d’angoisse.
    Il deviendra un professeur timoré avant de devenir un éditeur indépendant.
    Mickey a toujours vécu dans un quartier ouvrier, père irlandais et mère italienne, dernier de huit enfants et unique garçon. Plutôt choyé de ce fait, sa passion la musique.
    Il deviendra musicien.
    En 1971 à la fin de leurs études les trois garçons vont passer le week-end à Martha’s Vineyard avec Jacy la fille dont ils sont amoureux tous les trois.
    A la fin de ce week-end Jacy disparait pour ne plus réapparaître.
    Quarante quatre ans plus tard, Lincoln envisage de vendre la maison, sa situation étant fragilisée depuis la crise des subprimes.
    Alors il convie Teddy et Mickey pour un dernier week-end.
    En les voyant réunis Lincoln a une pensée qui résume toute l’histoire : mélancolie ou regrets et en point d’interrogation Jacy.
    « Salut, Jace. Tu sais quoi ? On est tous là. Teddy. Mick. Moi. Sur l’île. Tu te souviens de la maison de Chilmark ? Notre dernière soirée sur la terrasse ? Quand on a tous chanté, bras dessus bras dessous. Tu rigolerais si tu nous voyais aujourd’hui. Trois vieux bonhommes. Obsédés par toi. »
    La construction est celle d’un roman polyphonique, après un prologue dense, mais majoritairement se sont les voix de Lincoln et Teddy qui s’entrecroisent pour nous narrer les années de fac et leur vie d’adultes. Car s’il ne se sont pas perdus de vue leurs liens se sont distendus tout simplement par le fait que le temps file.
    Mais ils ont tous répondu présent.
    Que s’est-il réellement passé en 1971 ?
    Une multitude d’hypothèse sont être évoquées au fil du séjour : par les propos de l’agent immobilier qui doit vendre la villa, l’hôtesse d’accueil du journal local, un ancien flic à la retraite et qui a enquêté à l’époque, les rumeurs sur le voisin de Lincoln Mason Troyer pro-Trump et pas politiquement correct.
    Ces investigations et les réminiscences de leur jeunesse nous permettent d’avoir une vue de l’Amérique.
    Les années ont passé et le constat est que chacun d’eux n’a infléchi leur destin, Lincoln s’aperçoit sans vouloir l’admettre que l’âge le rapproche de la personnalité de son père, Teddy n’a jamais réussi à se défaire de cette solitude qui a englouti sa vie et Mickey tel qu’en lui-même, en apparence, celui qui aurait le mieux réussi à être ce qu’il rêvait d’être, mais est-ce bien vrai ?
    Le déterminisme, les contraintes de la vie, les rêves qui n’ont pas été oubliés et cette oscillation entre passé et présent, c’est en un mot : la vie.
    Alors et Jacy ?
    Vous aurez la clef de l’énigme en lisant ce superbe roman, où les portraits sont ciselés et très forts.
    Cette force vous la retrouverez dans le final que Richard Russo a concocté qui vous fera comprendre pourquoi le temps de votre lecture vous avez été vous aussi au cœur de cette villa sur cette île.
    Car vous y étiez, avec eux trois et Jacy ce visage qui a été l’incarnation de tous les possibles de leur jeunesse.
    Où passent nos révoltes de jeunesse quand les années passent ?
    Difficile de sortir de cette immersion tant l’auteur est habile dans ses propos et ses portraits aussi réalistes que tendres.
    En refermant le livre (que je n’avais pas envie de quitter) j’ai pensé à une citation de Camus :
    « La pensée d’un homme est avant tout sa nostalgie ».
    ©Chantal Lafon

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Excellent roman, étude psychologique des personnages très pertinente. Réflexion globale sur l'existence intéressante.

    Excellent roman, étude psychologique des personnages très pertinente. Réflexion globale sur l'existence intéressante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Amitié, psychologie, enquête, nostalgie, secrets de famille, émotions font les ingrédients de cet excellent roman de Richard Russo. Trois sexagénaires - Lincoln, Teddy, Mickey - se retrouvent en septembre 2015 à Martha's Vineyard, soit quarante-quatre ans après leur dernier week-end ensemble sur...
    Voir plus

    Amitié, psychologie, enquête, nostalgie, secrets de famille, émotions font les ingrédients de cet excellent roman de Richard Russo. Trois sexagénaires - Lincoln, Teddy, Mickey - se retrouvent en septembre 2015 à Martha's Vineyard, soit quarante-quatre ans après leur dernier week-end ensemble sur cette même île, et des parcours de vie bien différents. Seul manque à l'appel le quatrième mousquetaire, la fascinante et énigmatique Jacy, dont tous trois étaient fous amoureux. Celle-ci s'est volatilisée à la fin de ce fameux séjour de 1971. Et si le moment était venu d'éclaircir enfin cette affaire…

    Captivant et très bien traduit ! Difficile à lâcher !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • "Il y a quelque chose d'étrange, et d'approprié en même temps, dans le fait de se retrouver à l'endroit même où avait débuté cette vie de duperie qu'il n'avait pas prévue. Sur cette île. Dans cette maison. (p281)"

    Une amitié de presque 50 ans lie Lincoln, Teddy et Mickey, les Trois...
    Voir plus

    "Il y a quelque chose d'étrange, et d'approprié en même temps, dans le fait de se retrouver à l'endroit même où avait débuté cette vie de duperie qu'il n'avait pas prévue. Sur cette île. Dans cette maison. (p281)"

    Une amitié de presque 50 ans lie Lincoln, Teddy et Mickey, les Trois Mousquetaires comme ils aiment à se définir, adoptant même sa devise : Un pour tous, tous pour un et que l'on pourrait transformer en Une pour tous et tous pour une car au-delà de l'amitié qui les lie il y avait Jacy dont ils étaient tous les trois amoureux, Jacy qui a disparu 44 ans plus tôt, sans explication, sans raison apparente, lors des quatre jours où ils célébraient la remise de leurs diplômes. Alors quand ils décident de se retrouver au même endroit, dans la maison familiale dont Lincoln vient d'hériter, sur l'île de Martha's Vineyard pour faire le bilan de leur amitié, de leurs vies, ils répondent présents mais l'absente habite toujours leurs mémoires.

    Que sont-ils devenus maintenant qu'ils sont âgés de 66 ans, sont-ils les mêmes, leurs vies ont-elles été à la hauteur de leurs espérances, de leurs ambitions, éprouvent-ils les mêmes sentiments et l'un d'entre eux possède-t-il une explication à la disparition de Jacy ou la réponse réside-t-elle dans le lieu des retrouvailles ?

    Revenir sur les lieux d'une jeunesse avec ceux qui l'ont partagée, en débutant le récit par une soirée mémorable où chacun était suspendu au tirage au sort télévisé de son engagement pour partir au Vietnam en 1969, un tournant brutal dans chacune de leurs vies, mais également la confrontation à la fin de l'insouciance et du passage à la vie adulte en les mettant face à leurs responsabilités et choix, c'est le choix fait par l'auteur pour situer à la fois ses personnages mais aussi une époque où cette transition était brutale.

    Richard Russo dresse un portrait à la fois social, familial, amical et amoureux d'une génération mais également de ce qu'elle est devenue au fil du temps suivant le milieu dont on est issu, dans lequel on a été éduqué et pose la question de savoir si nous restons fidèles à nous-mêmes, aux amitiés du passé et si celles-ci peuvent résister au temps :

    "Le fait qu'il continue à les appeler Beau Gosse et Tedioski prouvait qu'il restait convaincu que quatre décennies ne les avaient pas abîmés ni corrompus. Curieusement, en présence de Mickey, tout paraissait moins menaçant, comme si la vie après l'avoir jaugé, avait décidé de ne pas le faire chier. (p216)"

    Retrouvailles amicales, retour sur le passé mais également constat sur le présent, sur leurs vies actuelles se mêlant à un mystère jamais élucidé, celui de la disparition d'une femme qui les liait par l'amour qu'ils lui portaient et dont chacun porte en lui regrets et remords et dont l'absence se fait encore présente plus de 40 ans plus tard.

    Un week-end sur une île du Massachussetts, dans un lieu chargé en souvenirs et en sentiments, un week-end pour se retrouver, se redécouvrir en hommes vieillissants, un week-end pour voir ce que le temps a fait d'eux mais surtout pour imaginer ce qui a poussé Jacy à disparaître. Ont-ils fait les bons choix, si Jacy n'avait pas disparu que seraient-ils devenus individuellement ou collectivement.

    Chacun croit connaître l'autre mais chacun a ses secrets, ses blessures, ses failles, son rapport à la vie, à ses rêves et pour chacun ces retrouvailles vont être l'occasion de savoir si leur amitié a résisté au temps et s'ils peuvent surmonter l'absence inexpliquée de celle qui, même après si longtemps, reste présente et habite leurs esprits.

    "Ce que j'essaie de dire, je crois, c'est qu'il y a un tas de choses qu'on ignore sur les gens, même ceux qu'on aime. (...) Hélas toutes ces choses que nous gardons secrètes sont souvent au cœur de notre personnalité. (p219)"

    Richard Russo prend pour prétexte la disparition d'une femme pour aborder le thème de l'amitié à travers le temps, à travers les événements et s'attache à disséquer chacun de ses personnages, fouillant leurs mémoires, revivant à travers eux les moments charnières d'une vie, celles où on la prend en mains, où l'on abandonne (ou pas) ses rêves, ses ambitions avec une écriture dynamique, rythmée, vivante avec parfois un petit regard malicieux qui nous entraîne sur ce coin de terre où les protagonistes vont se retrouver face à eux-mêmes mais également face à ceux qu'ils pensaient bien connaître, ceux avec qui ils ont partagé leur jeunesse.

    L'auteur construit en mêlant moments de mélancolie et de réjouissances,de nostalgie, s'amusant parfois des travers de chacun avec bienveillance, chacun si différent et si complémentaire aux autres, s'interrogeant de savoir si l'amitié peut résister au temps, aux questions restées sans réponse, aux doutes, peut-elle renaître sur les cendres d'un mystère et d'une femme aimée dont le fantôme les hante encore.

    J'ai beaucoup aimé partagé ce week-end avec eux, à écouter leurs pensées, leurs pudeurs, leurs regrets mais également leurs espoirs, avec en toile de fond une Amérique au bord de basculements tels qu'une guerre ou de l'arrivée d'un président à la mèche orange. A travers ses personnages c'est toute une génération qui revient sur les années de sa jeunesse mais dont les corps ont vieilli et où les esprits voudraient trouver la paix;

    J'avais lu il y a quelques temps Trajectoire du même auteur et j'avais apprécié ce mélange à la fois léger et profond des caractères, des apparences, des situations, du temps qui passe et je vais continuer (un de plus) à le lire (on m'a conseillé A malin et demi et Un homme presque parfait) car j'aime la fluidité de son écriture, son ironie et les sujets qu'il évoque parce que ce sont des sujets dans lesquels on se retrouve mais sans gravité ni jugement, simplement des instants de vie.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Titre : Retour à Martha’s Vineyard

    Auteur : Richard Russo

    Année : 2020

    Editions : Quai Voltaire

    Résumé : Quarante ans après la guerre du Vietnam, Teddy, Lincoln et Mickey se retrouvent à Martha’s Vineyard, sur la côte est des états-unis. Les trois mousquetaires, comme ils se...
    Voir plus

    Titre : Retour à Martha’s Vineyard

    Auteur : Richard Russo

    Année : 2020

    Editions : Quai Voltaire

    Résumé : Quarante ans après la guerre du Vietnam, Teddy, Lincoln et Mickey se retrouvent à Martha’s Vineyard, sur la côte est des états-unis. Les trois mousquetaires, comme ils se surnomment, ont quelques jours pour ressasser leurs souvenirs dont celui, encore très présent, de la disparition de Jacy, dont les trois amis étaient follement amoureux.

    Mon humble avis : J’aime Richard Russo. Je l’aime depuis son premier roman, je l’aime comme s’il était un ami que j’ai plaisir à retrouver à chacune de ses nouvelles parutions. D’emblée, je me dois de préciser que, pour moi, ce retour à Martha’s Vineyard n’est sûrement pas son texte le plus abouti, loin de là, mais on y retrouve la petite musique de Russo, son sens du détail, sa finesse, l’amour et la bienveillance qu’il porte à ses personnages mais aussi sa façon de dépeindre une époque, en l’occurence pour ce texte, celle de la guerre du Vietnam. Pour votre humble serviteur, Russo est l’écrivain de la simplicité. Pour lui nul besoin d’artifices, d’intrigues compliquées pour parler de choses essentielles. Avec son écriture ciselée, la précision de ses personnages, son humour omniprésent, l’auteur américain trace sa route, rencontre un succès populaire immense et ce n’est que justice. Retour à Marta’s Vineyard est un roman nostalgique qui n’a pas l’ampleur du déclin de l’empire Whiting ou d’autres romans du même auteur, mais peu importe, cela reste un excellent texte sur le temps qui passe, sur la transmission, l’amitié et les désillusions. Les trois personnages principaux sont tour à tour émouvants, attachants, irritants, chacun d’eux porte la croix de son éducation, chacun d’eux porte sur le monde un regard différent et tout le talent de l’auteur américain est là, dans la finesse de ses traits, dans la nostalgie dont tous ses textes sont empreints. Lisez Richard Russo, voici le message simple de cette chronique plus courte qu’à l’accoutumée, lisez Richard Russo et vous m’en donnerez des nouvelles.

    J’achète ? : Sans aucun doute, et tu en profites pour lire tous les textes de cet auteur génial.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lincoln, Mickey et Teddy sont amis depuis leurs années d’université. A l’époque, leur groupe comptait un quatrième mousquetaire, ou plutôt une quatrième : Jacy. Chacun des trois garçons étaient amoureux de Jacy mais la jeune fille était fiancée à un autre. En 1971, leur diplôme obtenu, ils...
    Voir plus

    Lincoln, Mickey et Teddy sont amis depuis leurs années d’université. A l’époque, leur groupe comptait un quatrième mousquetaire, ou plutôt une quatrième : Jacy. Chacun des trois garçons étaient amoureux de Jacy mais la jeune fille était fiancée à un autre. En 1971, leur diplôme obtenu, ils décident de passer un dernier été à Martha’s Vineyard dans la maison de la mère de Lincoln. Un été comme un adieu à la jeunesse et à l’enfance puisque Mickey a été appelé pour aller faire la guerre au Vietnam et que leurs années d’études prennent fin. Jacy les accompagne pour ce dernier week-end. C’est à l’issue de ce séjour qu'elle va disparaître, renonçant à son mariage. Aucun d’entre eux n’aura plus jamais de nouvelles d’elle.

    En 2015, alors que Lincoln s’apprête à vendre la maison, les trois amis décident de se rendre à Martha’s Vineyard. Une sorte de pèlerinage pour les trois sexagénaires qui verront là une occasion de renouer les fils d’une histoire inachevée et de revenir sur les grandes étapes de leurs vies. Mais un séjour hanté par le souvenir de Jacy et par toutes les questions restées sans réponses après son départ.

    Richard Russo tel qu’en lui-même ! Voilà un auteur qui ne déçoit jamais. Il nous plonge ici dans un récit légèrement nostalgique en mettant en scène des personnages qui, à plus de soixante ans, ont des regrets, des frustrations et quelques remords. Des personnages qui ont des secrets les uns pour les autres même s’ils sont amis. Des personnages totalement humains donc. Ce séjour à Martha’s Vineyard est l’occasion pour eux d’ouvrir les portes du souvenir mais aussi, peut-être, de résoudre quelques problèmes restés en suspens à la suite de la disparition de Jacy.

    Tout au long du récit, Richard Russo entrecroise le destin de ces personnages en revenant sur leur cheminement parallèle, sur leurs années d’enfance et d’adolescence, la relation avec leurs parents puis sur leurs vies d’adulte. Des vies marquées par des événements divers qui les ont faits choisir une route plutôt qu’une autre. Lincoln est aujourd’hui agent immobilier, mari comblé, père et grand-père. Teddy, éditeur universitaire, n’a jamais pu construire de relations avec une femme et est un être très solitaire en proie à des crises d’angoisse. Mickey a poursuivi une carrière de rockeur, toujours sur les routes. Mais chacun des trois a été marqué par leur rencontre avec Jacy et par sa brusque disparition. Le voile se lève ainsi au fil d’une intrigue prenante et parfaitement maîtrisée, livrant peu à peu les clés de ces vies entremêlées.

    Difficile de qualifier ce roman qui est à la fois polar, roman de société, drame. Richard Russo nous emmène dans un voyage dans le temps et dresse des parallèles entre les époques. C’est, comme à chaque fois, finement observé, toujours très juste et les personnages sont attachants.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.