Requiem pour une République

Couverture du livre « Requiem pour une République » de Thomas Cantaloube aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072787560
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Automne 1959. L'élimination d'un avocat algérien lié au FLN vire au carnage. La famille charge Antoine Carrega, ancien résistant mais voyou corse, d'enquêter sur les meurtres. Un ancien collabo devenu exécuteur des basses oeuvres du pouvoir, Sirius Volkstrom, est lui aussi à la poursuite du... Voir plus

Automne 1959. L'élimination d'un avocat algérien lié au FLN vire au carnage. La famille charge Antoine Carrega, ancien résistant mais voyou corse, d'enquêter sur les meurtres. Un ancien collabo devenu exécuteur des basses oeuvres du pouvoir, Sirius Volkstrom, est lui aussi à la poursuite du tueur, tandis que Luc Blanchard, jeune flic naïf, est chargé de mener l'enquête officielle, manipulée dès le début par la préfecture...

En retraçant cet épisode fort de la fin de l'Empire colonial français, l'auteur interroge subtilement notre époque.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis(5)

  • Une belle découverte que le premier roman de ce nouvel auteur ! Le récit se déroule de septembre 59 à octobre 61 en France... Excellent polar politico-historique. L'auteur manie l'intrigue avec brio, s'inspirant de faits réels tout en les relatant sous une fiction haletante. Entrainés par les...
    Voir plus

    Une belle découverte que le premier roman de ce nouvel auteur ! Le récit se déroule de septembre 59 à octobre 61 en France... Excellent polar politico-historique. L'auteur manie l'intrigue avec brio, s'inspirant de faits réels tout en les relatant sous une fiction haletante. Entrainés par les trois protagoniste de l'histoire on découvre aussi des noms connus de la politique et des évènements de l'époque…
    Un sans faute, une plume précise, un suspens bien maitrisé, des personnages finalement peu fréquentables mais intrigants. Et un seul conseil : à lire sans modération !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je remercie Lecteurs.com et Les Editions Gallimard pour cette lecture, que j'ai lu dans le cadre des explorateurs des polars.
    Un roman percutant et d'une réelle actualité. Ce texte romanesque nous raconte un pan de l'histoire de la France contemporaine, car il débute en 1959. Il mêle avec brio...
    Voir plus

    Je remercie Lecteurs.com et Les Editions Gallimard pour cette lecture, que j'ai lu dans le cadre des explorateurs des polars.
    Un roman percutant et d'une réelle actualité. Ce texte romanesque nous raconte un pan de l'histoire de la France contemporaine, car il débute en 1959. Il mêle avec brio des personnages réels (on croise le Préfet Papon, le jeune député Mitterrand, le déjà sulfureux Le Pen..), des personnages de fiction (un manchot homo qui va virer sa veste au fil du livre, un résistant corse qui est un trafiquant de drogue mais qui va mener une enquête en souvenir de liens d'amitié de résistance, puis un jeune policier, qui va découvrir les méandres de la police judiciaire parisienne). On lit un roman policier avec une enquête sur un mystérieux meurtre, on lit aussi un pan pas très glorieux de la France de l’après guerre, de la fin de la colonisation (avec les événements d'Algérie, avec des essais nucléaires au Maroc), des fonctionnaires reclassés après la guerre (comme le Préfet Papon, et en tant que bordelaise, on ne peut pas oublier son rôle pendant la seconde guerre mondiale et sa "récidive" lors des années 59 (épisode du métro Charonne). Le livre décrit aussi de manière très précise la création du Sac et ses basses œuvres dans une nouvelle république, qui préfère oublier ou pas les années d'occupation et qui essaie de gérer les "événements" de la décolonisation. Ne soyez pas effrayé par le contexte de tous ses événements car malgré des personnages réels que l'on croise dans les pages c'est aussi un roman avec des personnages fictifs touchants, des personnages qui ne sont pas que de vrais méchants ou de vrais bons (!!),l'ambivalence de leurs sentiments, de leurs actions. Et il nous interroge sur notre société et sur nos institutions.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lorsque je me suis inscrite aux explorateurs des polars sur lecteurs.com, j'ai fait ma petite sélection de 4 livres, des auteurs que je connaissais, des valeurs sûres pour moi. Requiem pour une République n'en faisait pas partie.... honnêtement c'est un livre vers lequel je ne me serais pas...
    Voir plus

    Lorsque je me suis inscrite aux explorateurs des polars sur lecteurs.com, j'ai fait ma petite sélection de 4 livres, des auteurs que je connaissais, des valeurs sûres pour moi. Requiem pour une République n'en faisait pas partie.... honnêtement c'est un livre vers lequel je ne me serais pas tournée ...
    Quelle n'a pas été ma surprise de le recevoir ! Après un premier temps de déception, j'ai décidé de m'y plonger et bien m'en a pris parce que ce livre est fabuleux ! Un véritable coup de cœur !

    Dès les premières lignes on est embarqué dans une histoire sordide mais haletante, ancrée dans une réalité de l'époque, les débuts de la Ve République dont l'auteur sonne déjà le glas avec un titre très orienté.

    Paris, 1959, la France est en pleine guerre avec l'Algérie, De Gaulle est à la tête de l'Etat et Maurice Papon est le préfet de police de Paris. Ce dernier commandite l'assassinat d'un avocat algérien que l'on soupçonne d'être proche de FLN. Mais cette exécution ne passe pas comme prévue... le crime est odieux et on tente de l'étouffer.

    S'en suit une enquête absolument passionnante que l'on suit à travers trois personnages totalement disparates, chacun poursuit ses propres intérêts à savoir ce qui s'est réellement passé, à retrouver l’exécuteur qui s'est envolé...
    Sirius Volkstrom, ancien collabo, l'homme de main de Maurice Papon, manchot mais redoutable, dont la mission n'a pu aboutir, est maintenant considéré comme suspect.
    Antoine Carrega, ancien résistant corse devenu truand, les mains pas tout à fait propres mais avec un code d'honneur chevillé au corps, se retrouve mêlé à l'histoire par amitié.
    Quant au jeune flic bourré d'illusions en charge de l'affaire, il va se révéler d'une grande ténacité.

    Trois forts personnages dont la qualité première est d'être troubles, à la fois admirables par certains côtés mais aussi capables du pire. Aucun manichéisme chez eux, ils s'adaptent aux circonstances et tentent de s'en sortir.

    Un réalisme, une maîtrise du propos et de l'intrigue, une histoire ancrée dans la réalité d'une époque, le racisme, la violence, les manigances politiques, la corruption, des dialogues criants de vérité... l'enquête est passionnante jusqu'à la toute fin.

    Et puis il y a la découverte d'un épisode épouvantable de notre passé : La Nuit Oubliée - 17 octobre 1961, une répression policière d'une violence insoupçonnée sous la houlette d'hommes dont le nom résonne encore de nos jours... c'est profondément troublant...
    J'avais découvert le métro Charonne à 15 ans avec les chansons de Renaud, Thierry Cantaloube m'aura ouvert les yeux sur un autre épisode peu glorieux dont on ne parle jamais.... mais sur lequel on peut entendre le témoignage du photographe Georges Azenstarck...

    Je remercie Lecteurs.com et Les Editions Gallimard pour cette formidable lecture,
    un livre que je relirai assurément !

    https://chezbookinette.blogspot.com/2019/04/requiem-pour-une-republique.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Requiem pour une République débute le 15 septembre 1959 et se termine le 18 octobre 1961. Tout se déroule donc durant les années troubles les plus sombres de la Ve République.
    Un avocat algérien, Bentoui, lié au FLN, est assassiné ainsi que toute sa famille, assassinat orchestré par le Préfet...
    Voir plus

    Requiem pour une République débute le 15 septembre 1959 et se termine le 18 octobre 1961. Tout se déroule donc durant les années troubles les plus sombres de la Ve République.
    Un avocat algérien, Bentoui, lié au FLN, est assassiné ainsi que toute sa famille, assassinat orchestré par le Préfet de Police, Maurice Papon, et savamment enterré par le 36, Quai des Orfèvres. Trois personnages centraux, aux opinions et aux caractères différents, veulent trouver l’assassin : Sirius Volkstrom, ancien collabo, manchot devenu exécuteur de basses œuvres pour Papon, Antoine Carrega, ancien résistant corse devenu convoyeur de drogue et Luc Blanchard, jeune policier assez naïf.
    Ces trois individus que tout oppose vont se croiser et devoir, malgré eux, œuvrer ensemble pour déjouer cette importante manipulation politique.
    Chaque chapitre raconte une journée avec un de ces trois hommes comme personnage central. Ce sont bien sûr trois héros de fiction mais le talent de Thomas Cantaloube a été de leur permettre, lors de cette enquête, de rencontrer ou de croiser de vrais personnages politiques historiques : Mitterrand, De Gaulle, Le Pen, Papon… Ce qui en fait une fiction plus vraie que nature.
    Cette enquête est un véritable plongeon dans un Paris pourri par la lutte sanglante pour l’indépendance de l’Algérie, les trahisons politiques et les basses œuvres du Préfet de police, Maurice Papon.
    Outre les personnages réels, les événements tels que les essais nucléaires français dans le Sahara, l’attentat perpétré par l’OAS à Vitry-le-François contre le train Strasbourg – Paris, le 18 juin 1961 - le plus meurtrier sur le territoire hexagonal jusqu’au 13 novembre 2015, au Bataclan – et le massacre de manifestants algériens par la police française, le 17 octobre 1961, tous ces événements contribuent à rendre ce roman exceptionnel, d’autant que l’évocation de ces faits historiques n’est jamais pesante, bien au contraire.
    Ceci fait de Requiem pour une République un grand polar historique dans lequel la trame policière est aussi passionnante que le fond politique. Tout y est : les sentiments, l’action, l’Histoire !
    Thomas Cantaloube, dans ce premier roman, a su mêler avec brio faits réels et fiction pure en le rendant palpitant de bout en bout. Difficile de sortir indemne de cette lecture qui nous rappelle ce que fut cette période : une tragédie pour les Algériens vivant en France, victimes de ratonnades et du racisme ambiant, une période dont on n’est pas fier, qu’on a préféré taire et qui pourtant, fait partie de notre Histoire : la fin de l’empire colonial français.
    Je remercie vivement Lecteurs.com, dans le cadre des Explorateurs du Polar, et les éditions Gallimard qui m’ont permis de découvrir ce livre passionnant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com