Repose-toi sur moi

Couverture du livre « Repose-toi sur moi » de Serge Joncour aux éditions Flammarion
  • Date de parution :
  • Editeur : Flammarion
  • EAN : 9782081306639
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Aurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement mais... Voir plus

Aurore est styliste et mère de famille. Ludovic est un ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils partagent la cour de leur immeuble parisien et se rencontrent car des corbeaux s'y sont installés. Leurs divergences pour régler ce problème les mènent à l'affrontement mais ils finissent par apprendre à se connaître.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (38)

  • Superbe découverte !Coup de coeur pour une écriture magnifique et pour cette histoire, la rencontre improbable de deux êtres que rien à priori ne prédestinait à nouer une relation.
    Ludovic, ancien rugbyman, ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes vit depuis deux ans de...
    Voir plus

    Superbe découverte !Coup de coeur pour une écriture magnifique et pour cette histoire, la rencontre improbable de deux êtres que rien à priori ne prédestinait à nouer une relation.
    Ludovic, ancien rugbyman, ancien agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes vit depuis deux ans de façon bien solitaire à Paris dans un immeuble un peu miteux en arrière plan d'un autre, hôtel particulier rénové, modernisé côté rue. Entre les deux une cour, avec deux grands arbres qui en font un havre de paix, un bout de campagne en pleine ville. Depuis quelque temps deux corbeaux y ont élu domicile au grand dam d'Aurore qui en a une peur panique, parisienne jusqu'au bout des ongles, styliste de sa propre marque, habitant un appartement côté rue mais dont les fenêtres donnent sur la cour et ses arbres. Ludovic et Aurore ne se sont jamais parlé en deux ans, elle n'est pas très rassurée par ce grand type quand elle le croise. Pourtant il va percevoir sa détresse que personne ne veut entendre et ce sera le début d'une histoire étonnante. Ces deux êtres chahutés par la vie chacun à leur manière vont se trouver embarqués par une attirance irrésistible dans une histoire qui les dépasse. Le plus fragile n'est pas toujours celui que l'on croit...
    Je me suis régalée avec ce roman superbe où les sentiments sont décrits avec délicatesse et justesse, où je me suis attachée immédiatement aux personnages, où j'ai vibré, douté, aimé avec eux. Je vous avoue que j'ai adoré le personnage de Ludovic, complexe, touchant, délicat, mais habité par une colère qui dérive en grande violence s'il la laisse remonter en surface ...
    Lisez, si vous ne l'avez pas déjà fait, ce très beau roman !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C’est le premier livre que je lis de Serge Joncour. J’ai été surprise par son style, sa façon de décrire la vie, la société, les relations humaines. Le récit est fluide, accrocheur, addictif, et il maintient dans un état de doute permanent entre le "Ça va aller" et "on n'y arrivera jamais". On...
    Voir plus

    C’est le premier livre que je lis de Serge Joncour. J’ai été surprise par son style, sa façon de décrire la vie, la société, les relations humaines. Le récit est fluide, accrocheur, addictif, et il maintient dans un état de doute permanent entre le "Ça va aller" et "on n'y arrivera jamais". On est vite happé par la montée en puissance de cet amour dont on a envie de connaitre la chute. L'auteur a une vraie tendresse pour ses personnages, et cela se voit lors des scènes de tendresse et de sexe. Il évoque des thèmes qui lui tiennent sans doute à cœur : le surendettement, l’usage des pesticides, la mondialisation.
    Repose-toi sur moi est donc une belle histoire d’amour, tendre et enveloppante même si la lecture n’est évidente. Il donne à croire que le hasard fait parfois bien les choses. Toutefois je n’aime pas trop le procédé qui consiste à laisser choisir comment le lecteur imagine la suite.
    C’est donc une lecture agréable mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Donc une jolie lecture à lire en hiver sous la couette, mais pas la découverte que j’attendais.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://lettresexpres.wordpress.com/2018/10/29/lectures-du-mois-17-octobre-2018/

    Quand des corbeaux importuns dans une cour d’immeuble amènent deux voisins à se rencontrer… ils n’ont rien en commun, elle est parisienne jusqu’au bout des ongles, mère de famille et travaille dans la mode, il...
    Voir plus

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/10/29/lectures-du-mois-17-octobre-2018/

    Quand des corbeaux importuns dans une cour d’immeuble amènent deux voisins à se rencontrer… ils n’ont rien en commun, elle est parisienne jusqu’au bout des ongles, mère de famille et travaille dans la mode, il vit quasiment en ermite, et travaille dans le recouvrement tout en regrettant sa ferme familiale et son épouse disparue. De Serge Joncour, j’ai lu L’écrivain national et Repose-toi sur moi, et je suis encore mitigée cette fois : j’ai aimé le style, vraiment enlevé et agréable à lire, mais trouvé la psychologie des personnages, et les histoires en elle-mêmes, un peu sommaires. Une comédie romantique, pour moi, rien de plus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "c'est un choix démesuré de quitter la personne avec qui on vit, avec qui on est installé depuis des années, avec qui on a des enfants, c'est une décision impossible à prendre, parce qu'elle ouvre sur trop d'abîmes, rompre c'est assumer de défaire son existence, mais aussi celle des autres...
    Voir plus

    "c'est un choix démesuré de quitter la personne avec qui on vit, avec qui on est installé depuis des années, avec qui on a des enfants, c'est une décision impossible à prendre, parce qu'elle ouvre sur trop d'abîmes, rompre c'est assumer de défaire son existence, mais aussi celle des autres autour, au risque de tout perdre, de les perdre eux-mêmes, au risque de tout déstabiliser. Quitter, c'est se redonner vie à soi, mais c'est aussi redonner vie à l'autre, quitter c'est redonner vie à plein de gens, c'est pour ça que les hommes en sont incapables, donner la vie est une chose qu'ils ne savent pas faire."

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un début assez prometteur pour ce roman, avec un beau style, épuré, et deux personnages intéressants, analysés de manière douce, avec les menus détails qui font que la lecture est belle. Malheureusement, cela se gâte rapidement, et on tombe dans le roman de l'été ... il n'y a pas besoin de...
    Voir plus

    Un début assez prometteur pour ce roman, avec un beau style, épuré, et deux personnages intéressants, analysés de manière douce, avec les menus détails qui font que la lecture est belle. Malheureusement, cela se gâte rapidement, et on tombe dans le roman de l'été ... il n'y a pas besoin de décrire les scènes de sexe pendant des pages pour évoquer une passion, pas besoin de faire durer pendant des chapitres une situation angoissante pour transmettre l'angoisse. C'est trop ! Trop long, trop convenu, trop attendu. Dommage ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Aurore, belle et élégante jeune femme, vit dans un luxueux appartement parisien. Auprès de son mari Charles, franco-américain, entrepreneur de génie à qui tout réussit, elle mène de front sa vie de mère de deux petits enfants et sa carrière. Styliste, elle a créé une marque à son nom il y a...
    Voir plus

    Aurore, belle et élégante jeune femme, vit dans un luxueux appartement parisien. Auprès de son mari Charles, franco-américain, entrepreneur de génie à qui tout réussit, elle mène de front sa vie de mère de deux petits enfants et sa carrière. Styliste, elle a créé une marque à son nom il y a quelques années, en s’associant avec son ami Fabian.

    Ludovic, la quarantaine, a quitté sa Corrèze natale il y a trois ans, après la mort de sa femme Mathilde d’un cancer. Il a fui en même temps la ferme familiale, laissant le champ libre à sa soeur et à son mari dans une exploitation à l’ancienne, qui ne pouvait de toutes façons plus tous les nourrir. Depuis il fait du recouvrement, visitant petites gens et filous afin de leur faire payer leurs dettes.

    C’est dans la cour commune de leurs appartements respectifs, l’une vivant dans la partie en façade, rénovée, l’autre dans la partie ancienne et un peu vétuste à l’arrière, que ces deux-là se croisent parfois, deux mondes parallèles que rien ne rassemble.

    Aurore a depuis quelques mois l’impression que sa vie se fissure, débordée par ses enfants, éloignée d’un mari dont la réussite aveuglante lui fait ressentir ses propres limites, méfiante désormais à l’égard d’un associé qui ne lui parle plus et semble prendre l’ascendant… Même les deux corbeaux qui ont élu domicile dans les grands arbres de sa cour semblent s’être ligués pour lui faire peur, elle en vient à paniquer de les rencontrer.

    Ludovic est simplement curieux de cette femme, de cette famille aisée qui lui paraît vivre dans un autre monde, inaccessible. Lorsqu’il surprend Aurore paniquée par les corbeaux, il revient avec un fusil de chasse et les tue, comme par réflexe de protection. Sa carrure imposante, son passé de rugbyman et son flegme ont toujours fait de lui, aux yeux des autres, un homme rassurant, que rien n’ébranle, que rien ne touche, et il s’est malgré lui enfermé dans ce personnage.

    C’est ce que voit Aurore en lui, à ce moment où elle perd le contrôle de sa vie, alors dans un réflexe elle se raccroche à lui, lui offre ses lèvres et se confie bientôt à lui. Ludovic, troublé, prend à bras le corps ce rôle de défenseur, accompagnant Aurore et la conseillant pour essayer de rétablir sa société, devenant également amants.

    Tous deux s’enfoncent dans des actes irraisonnés, Aurore se raccroche à cet homme qui lui est pourtant inconnu et terriblement éloigné, puisant du réconfort dans sa force présumée. Ludovic quant à lui n’ose espérer reprendre goût à la vie, retrouver un jour le chemin de l’amour. Dans un tourbillon, ils semblent vivre une parenthèse qui ne peut pas avoir d’issue positive… Et pourtant !

    J’ai adoré ce roman très bien construit, dont les portraits des personnages sont amenés par petites touches, évoluent, nous font ressentir toutes les facettes de deux personnalités bien distinctes, toutes les failles, les forces et les faiblesses, les hésitations et les coups de sang. J’ai beaucoup aimé le lien qui s’est tissé entre Aurore et Ludovic, un peu moins quand l’une a pris l’ascendant sur l’autre, et beaucoup le retournement final.

    Un grand roman qui nous livre l’intimité des sentiments, qui interroge sur la force des émotions, le pouvoir des êtres les uns sur les autres. Une très belle découverte d’un auteur également, dont j’ai hâte de lire d’autres titres.

    https://mesmotsmeslivres.wordpress.com/2018/05/12/repose-toi-sur-moi-de-serge-joncour/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Repose-toi sur moi , titre prometteur et roman fort agréable à lire , original , une rencontre , un amour naissant , le tout sur le fond d'une société à la triste réalité.
    Aurore , parisienne bourgeoise , mariée , deux enfants est une styliste reconnue dont l'entreprise connait hélas des...
    Voir plus

    Repose-toi sur moi , titre prometteur et roman fort agréable à lire , original , une rencontre , un amour naissant , le tout sur le fond d'une société à la triste réalité.
    Aurore , parisienne bourgeoise , mariée , deux enfants est une styliste reconnue dont l'entreprise connait hélas des difficultés , car elle essaye de faire travailler des entreprises françaises. Et son mari , grand entrepreneur américain ne lui accorde que très peux d'attention !De plus elle vit dans le psychose de deux corbeaux qui ont élu domicile dans les arbres et qui ont fait fuir les colombes qui y séjournaient . Ludovic , provincial , est un ancien agriculteur , grand , baraqué qui s'est reconverti dans le recouvrement de dette Ils vivent dans le même immeuble ou quasiment si on peut dire , puisque notre styliste gravite du côté rue , côte appartement haussmannien de standing et que notre ami Ludovic , c'est côté cour , appart vétuste , humide avec cage d'escalier plutôt raide. Deux personnalités différentes , deux mondes opposés et des corbeaux qui vont les faire se rencontrer , en effet pour Aurore , Ludovic va faire fuir les volatiles .....
    Et ses deux êtres si dissemblables vont commencer à se connaitre , à se dévoiler , à s'apprécier et peut être à s'aimer ....
    Car dans leur différences , ils ont une similitude , ils se sentent seuls ...
    Mais est ce que deux univers aussi radicalement séparés peuvent se fondre ....
    A vous de le découvrir !!!
    Roman , fort bien écrit , fluide et agréable , scénario au top , des personnages fort attachant que ce géant secret , discret au premier abord mais empli de douceur et Aurore fragile , vulnérable, touchante. Le tout ponctué du triste constat de notre société , problème d'entreprise , de créance etc
    Une jolie scène pleine de complicité dans la neige , un roman rafraîchissant , de la sensualité.
    Une romance d'amitié , d'amour , de confiance et d'écoute , un bol d'oxygène à savourer sans modération.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • c'est un beau roman, c'est une belle histoire...... on connaît la chanson mais pour moi c'est un peu trop beau ...
    Les états d'âme des héros s'étalent à longueur de chapitre et sont un peu trop " politiquement correct" : "le bon gas de la campagne honnête mais naïf qui déteste Paris et trouve...
    Voir plus

    c'est un beau roman, c'est une belle histoire...... on connaît la chanson mais pour moi c'est un peu trop beau ...
    Les états d'âme des héros s'étalent à longueur de chapitre et sont un peu trop " politiquement correct" : "le bon gas de la campagne honnête mais naïf qui déteste Paris et trouve tout merveilleux à la campagne " d'une part, et la belle jeune femme moderne un peu superficielle ...etc d'autre part. C'est agréable à lire mais il y a un peu trop de clichés à mon goût.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions