Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Reflex

Couverture du livre « Reflex » de Maud Mayeras aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266250801
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Photographe de l'identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.
Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar :... Voir plus

Photographe de l'identité judiciaire, Iris Baudry est discrète, obsessionnelle, déterminée. Disponible nuit et jour, elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant.
Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans la ville maudite où son enfant a disparu, un tueur en série s'est mis à sévir. Et sa façon d'écorcher ses victimes en rappelle une autre...
La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu'Iris croyait éteint va s'enflammer à nouveau dans l'objectif de son reflex.

Donner votre avis

Articles (1)

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

Avis (11)

  • J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur ce livre, mais moi j'ai bien aimé.

    Dès les premières pages, on fait la connaissance d'Iris Baudry, photographe munie de son reflex, sur les lieux de scènes de crime. Elle intervient sur un corps retrouvé, et d'un seul coup perd tous ses moyens en...
    Voir plus

    J'ai lu beaucoup de critiques négatives sur ce livre, mais moi j'ai bien aimé.

    Dès les premières pages, on fait la connaissance d'Iris Baudry, photographe munie de son reflex, sur les lieux de scènes de crime. Elle intervient sur un corps retrouvé, et d'un seul coup perd tous ses moyens en s'apercevant que c'est un enfant... Cela lui ravive un cauchemar. Son cauchemar. Son enfant disparu, enlevé dans son propre jardin alors qu'il s'amusait tranquillement. Que s'est-il vraiment passé ? Il est déclaré mort, mais elle n'y croit pas. Et ça fait maintenant onze longues années.

    Ce roman est partagé en deux. Dans un premier temps, on a le personnage d'Iris, parlant à la première personne du singulier, la protagoniste. On en découvre plus sur sa vie, ses angoisses qui la rongent, son quotidien. Dans un deuxième temps, on a un flash back dans le passé, une histoire parallèle sur une autre personne, une jeune fille maltraitée, délaissée par sa mère lorsque celle-ci apprend qu'elle attend un enfant. On attend tout le long de savoir quelle sera le lien entre les deux histoires, et je vous jure, qu'on ne trouve pas la réponse avant d'avoir tourné toutes ses pages, jusqu'à la fin. Moi j'ai dévoré le bouquin !

    Malgré les critiques, il faut toujours se faire sa propre opinion ! Voilà ce que j'ai à dire :)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Iris Baudry est photographe judiciaire. Un coup de fil de la police et elle saute sur sa moto pour aller immortaliser les scènes de crime les plus sordides. Solitaire, silencieuse, compétente, toujours disponible, la jeune femme n'a pas de vie en dehors de son métier. Après un de ces appels,...
    Voir plus

    Iris Baudry est photographe judiciaire. Un coup de fil de la police et elle saute sur sa moto pour aller immortaliser les scènes de crime les plus sordides. Solitaire, silencieuse, compétente, toujours disponible, la jeune femme n'a pas de vie en dehors de son métier. Après un de ces appels, Iris se rend compte qu'elle est dans sa ville natale où l'on vient de retrouver le corps d'un enfant. Immédiatement les souvenirs ressurgissent. Cette ville, elle l'a fuie il y a bien longtemps, quand son fils Swan a été assassiné, son pauvre corps de six ans à peine, meurtri, dépecé, abandonné. Pour ne pas se retrouver en tête à tête avec sa mère, ce monstre froid et intransigeant, le croque-mitaine de son enfance, elle est partie avec la ferme intention de ne plus jamais revenir. Rien n'a changé dans cette ville perdue et sans avenir qui se dessèche sous un soleil de plomb. Sauf sa mère. Folle à lier, elle est désormais à Bellevue, l'hôpital psychiatrique dont nul n'est jamais ressorti, Bellevue, ce mouroir qui a toujours eu pour vocation d'abriter la misère humaine. C'est ici que Lucie a vu le jour en avril 1920, fruit du viol de la jeune Julie Carville, reniée par ses parents après cette infamie. A l'époque, Bellevue était un couvent et un orphelinat tenus par des bonnes sœurs et Lucie y a grandi dans la misère et les coups. A priori, aucun rapport entre Iris et Lucie. Et pourtant...

    Deux époques différentes mais les mêmes destins marqués par la noirceur et la violence.
    De nos jours, la vie d'Iris Baudry, jeune femme tourmentée, secrète, bègue, brisée par le désamour de sa mère et le meurtre de son fils. Son retour en ville lui donne l'occasion d'affronter ses démons. Voir sa mère tant détestée réduite à rien, se souvenir de son père adoré emporté trop tôt par un cancer, retrouver la voisine Jackie, toute en sucre et en miel, sa seule source de douceur maternelle à l'époque, et affronter le détestable journaliste local qui avait couvert la mort de Swan et reste persuadé que celui qui est derrière les barreaux pour ce meurtre n'est pas coupable.
    Dans les années 20, le calvaire d'une jeune fille de bonne famille violée, vilipendée, reniée par les siens puis finalement abandonnée dans un couvent où elle fut humiliée, battue avant de donner naissance à une petite Lucie, née avec une jambe estropiée.
    De la souffrance, de la violence et du sang pour une ambiance très noire. Un tueur en série qui écorche ses victimes, assassinant sans distinction des hommes, des femmes, des enfants. Une mère qui pleure son enfant mort. Une maison qui renferme bien des secrets. Et une auteure machiavélique qui nous emmène dans les tréfonds de l'âme humaine, nous promène tout au long de son roman pour nous assommer avec les pires révélations à la toute fin. Quel talent pour manipuler son lecteur et le surprendre ! Une lecture noire et addictive.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après avoir lu Hématome il y a quelques années, j'ai voulu découvrir d'autres de ses romans. Et si le premier m'a clairement chamboulé celui-ci m'a juste totalement retourné le cerveau sur la fin. Si je devais décrire ce livre en trois mots ? Oppressant, intriguant et surprenant.
    On suit Iris...
    Voir plus

    Après avoir lu Hématome il y a quelques années, j'ai voulu découvrir d'autres de ses romans. Et si le premier m'a clairement chamboulé celui-ci m'a juste totalement retourné le cerveau sur la fin. Si je devais décrire ce livre en trois mots ? Oppressant, intriguant et surprenant.
    On suit Iris et ses pensées tout au long du livre entrecoupé par un retour dans le passé, à partir de 1920, permettant de faire connaissance d'une famille dont le destin est déjà tracé.

    Le sentiment d'oppression, d'angoisse avec cette pointe de curiosité que suscite l'auteure, fait que j'ai eu beaucoup de mal à décrocher.

    Peu d'actions dans ce thriller mais ce n'est pas indispensable tant l'ambiance du livre fait beaucoup. J'ai presque eu l'impression d'être dans un huis clos par le peu de détail que nous livre Maud Mayeras sur l'environnement qui entoure les protagonistes. Une fin qui vous laissera sûrement bouche bée et pas que... Encore une fois, l'auteure a réussi ce tour de force de nous surprendre jusqu'au bout!

    En bref, foncez, savourez, ne cherchez pas à comprendre mais juste à vous lancer dans l'histoire d'Iris et de cette famille de 1920. Pas sûre que vous en sortiez indemne. A ceux qui aime ressentir ce sentiment d'oppression, d'angoisse, qui ne sont pas après l'action à tout prix.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je me joindrai pour une fois au chœur de louanges et me fendrai d'un grand "Pfiouuuuuu".
    Mention spéciale à l'écriture de Mayeras, sans concession, étouffante, nerveuse, d'une efficacité à toute épreuve. Mention également à la construction du roman, lancinante et en échos, à ses références...
    Voir plus

    Je me joindrai pour une fois au chœur de louanges et me fendrai d'un grand "Pfiouuuuuu".
    Mention spéciale à l'écriture de Mayeras, sans concession, étouffante, nerveuse, d'une efficacité à toute épreuve. Mention également à la construction du roman, lancinante et en échos, à ses références musicales qui plombent bien l'ambiance si cela était encore nécessaire et à son final surprenant.
    Je ne déplore pas comme j'ai pu le lire l'absence de réelle "enquête", mais il s'agit plus en effet d'une chronique glauque des quelques jours que passe la narratrice principale dans son village d'origine, son métier à l'identité judiciaire est finalement très secondaire, et je comprends qu'on puisse être agacé de la quatrième de couv qui effectivement semble avoir été rédigée pour vendre un tout autre bouquin.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Reflex de Maud Mayeras a séduit de nombreuses personnes grâce à une histoire dite remarquable, bluffante et à une plume incroyable. Avec de tels attributs, ce roman avait tout pour me plaire. Tout d’abord, une couverture magnifiquement intrigante dotée d’un résumé séduisant…


    Pourtant la...
    Voir plus

    Reflex de Maud Mayeras a séduit de nombreuses personnes grâce à une histoire dite remarquable, bluffante et à une plume incroyable. Avec de tels attributs, ce roman avait tout pour me plaire. Tout d’abord, une couverture magnifiquement intrigante dotée d’un résumé séduisant…


    Pourtant la réalité a été tout autre… Je ne fais malheureusement pas partie de ceux qui ont adoré ce roman. Mais, je ne l’ai pas détesté non plus. Je lui reconnais même quelques qualités mais je suis passé clairement à côté de ce roman, de cette histoire, au point que certains choix m’ont laissé dubitative.


    Ma première déconvenue vient de son titre et de son résumé qui nous promettent une toute autre histoire. Le titre ? Aucun rapport à l’histoire. Le résumé ? Beaucoup d’informations, beaucoup d’éléments intéressants pour être oubliés dès les premières pages. Comment ne pas être un peu déçu quand on te parle d’une jeune photographe de l’identité judiciaire, shootant en rafales les cadavres pour s’oublier, pour oublier ses cauchemars, son passé, mais se voyant obligée de retourner dans sa ville natale suite à une macabre découverte.


    Je m’attendais à un réel jeu macabre, du chat et de la souris, entre Iris Baudry, jeune femme déterminée, et ce tueur, dont la façon d’écorcher lui rappelle de sombres souvenirs. C’était cela que je voulais absolument découvrir dans l’objectif de son reflex… De l’action, une enquête.


    Finalement je me suis retrouvée à suivre le récit d’une jeune femme faisant face à son passé, entrecoupé de flashbacks… créant un peu plus le gouffre et m’éloignant davantage, à mesure que je parcourais cette histoire, de ce fameux coup de cœur qu’il aurait pu être…parce indéniablement si je suis restée de marbre face à Iris, n’ayant pas pu m’attachée à ce personnage, j’ai adoré le style particulier de l’auteur qui a su décrire une ambiance oppressante tout au long de ce roman.


    Ma deuxième déconvenue vient ensuite des flashbacks. Je vous rassure, j’aime ce genre de procédé quand il est utilisé à bon escient, ni trop court, ni trop long. Généralement cela apporte beaucoup à l’histoire, cela relance souvent l’intrigue par l’ajout de détails, mais voilà je n’ai pas été convaincue par cette seconde histoire, même si tu te doutes et tu comprends l’importance de ces flashbacks pour l’histoire principale. Je n’ai pas saisi pourquoi il a fallu remonter aussi loin dans son passé pour nous livrer ce final qui peut surprendre. Pour moi, cela nuit à l’histoire…


    Donc voilà, finalement ce roman de Maud Mayeras ne m’a pas réellement convaincue, même si je lui reconnais un style d’écriture qui donne envie de découvrir ses autres romans. Tout ce que je retiens de Reflex c’est d’incessants flashbacks prévisibles à la longue et qui donne un peu le tournis ainsi que des longueurs interminables pour finir sur un final, une dernière page étonnante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’ai presque eu un coup de cœur pour ce roman.
    C’est une histoire prenante et qui peut malheureusement arriver à n’importe qui… En effet les protagonistes peuvent faire partie de vos voisins, de vos amis ou pire… de votre famille.
    On ne peut vraiment pas ressortir indemne de cette...
    Voir plus

    J’ai presque eu un coup de cœur pour ce roman.
    C’est une histoire prenante et qui peut malheureusement arriver à n’importe qui… En effet les protagonistes peuvent faire partie de vos voisins, de vos amis ou pire… de votre famille.
    On ne peut vraiment pas ressortir indemne de cette lecture.

    Dans ce roman Maud Mayeras nous fait partager le quotidien parfois touchant, parfois malsain de ses personnages.
    J’ai beaucoup apprécié l’alternance passé/ présent. Au début on ne comprend pas tout puis petit à petit les pièces s’imbriquent et les choses deviennent plus claires.
    Les points de vue s’alternent mais seulement deux sont vraiment exploités ce qui est dommage… J’aurais souhaité avoir d’autres visions de l’histoire pour comprendre certaines choses.

    Les parties de l’enquête et des inspecteurs sont par contre mises de côté. J’aurais peut-être voulu avoir des points de vue concernant les recherches faites lors des disparitions ou de la découverte des corps des enfants.
    Les descriptions sont bien écrites. Je suis arrivée assez facilement à m’imaginer ce que pouvait ressentir les personnages. J’aurais par contre voulu un peu plus de détails concernant les lieux et le physique des protagonistes. Je ne suis pas vraiment arrivée à m’imaginer l’ensemble.

    La fin est surprenante. Je ne m’attendais pas à ce genre de révélations.
    C’est par contre une conclusion comme je les aime, digne d’un vrai polar et thriller.
    En résumé, un bon roman qui après l’avoir terminé ne vous laissera pas de marbre.

    http://fais-moi-peur.blogspot.fr/2016/08/affaire-n213-reflex-de-maud-mayeras.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quand il te faut deux jours pour te remettre de ta lecture avant de rédiger ton avis, tu sais que t'as lu un bon livre...

    Reflex, c'est l'histoire d'Iris, photographe à l'identité judiciaire. C'est une femme seule, profondément marquée par la perte de son fils, retrouvé quelques années plus...
    Voir plus

    Quand il te faut deux jours pour te remettre de ta lecture avant de rédiger ton avis, tu sais que t'as lu un bon livre...

    Reflex, c'est l'histoire d'Iris, photographe à l'identité judiciaire. C'est une femme seule, profondément marquée par la perte de son fils, retrouvé quelques années plus tôt massacré, un morceau de chair découpé sous le bras. Iris a une relation chaotique avec sa mère, depuis toujours. Au moment de l'intrigue, elle est en train de finir sa vie dans un asile. Le meurtrier de son fils sous les verrous, Iris vit une vie solitaire, on ne parle à aucun moment d'éventuels amis ou relations amoureuses. Elle se retrouvera par la force des choses dans son village qui l'a vu grandir. Alors les démons du passé feront à nouveau surface... Une deuxième histoire est suivie en parallèle, on ne comprendra que très tard le lien entre ces deux récits... Plus qu'un thriller nous sommes véritablement dans le roman noir. On se retrouve tout au long de ce livre plongé dans les pensées intimes du personnage principal, dans sa douleur de mère à qui on a retiré sa raison de vivre, son enfant.

    La lecture est rapide, les chapitres sont courts, j'aime ça ! J'avoue que par moment l'histoire de la mère éplorée m'a un peu ennuyée, mais il m'a été impossible de me décrocher de l'histoire tant l'écriture de Maud est accrocheuse, magnifique, quasi poétique par moment. Certaines scènes sont difficiles mais ça reste à la marge. Le livre n'est pas axé sur une enquête, ni sur les découvertes de cadavres, mais plutôt sur la vie de cette femme écorchée vive. Le dénouement est surprenant, je n'ai rien vu venir du genre "prends toi ça dans ta tête de lectrice!"... je suis revenue à plusieurs reprises en arrière pour être bien sûre de ce que je lisais et que ce n'était pas la fatigue qui me donnait des hallucinations. Chapeau, car deux jours après avoir terminé ma lecture je suis toujours sous le choc de mettre faite balader comme ça!

    Je recommande, et je vais rapidement enchaîner avec d'autres livres de la même auteure !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Lorsque l'on quitte ce roman,on sait déjà qu'on n'est pas prêt de l'oublier.Difficile de savoir qui est qui parmi tous ces personnages:à savoir les "bons" le sont-ils vraiment et les "méchants"ne le sont-ils pas devenus car ils ont été abîmés par la vie,souvent dès leur enfance.Ils deviennent...
    Voir plus

    Lorsque l'on quitte ce roman,on sait déjà qu'on n'est pas prêt de l'oublier.Difficile de savoir qui est qui parmi tous ces personnages:à savoir les "bons" le sont-ils vraiment et les "méchants"ne le sont-ils pas devenus car ils ont été abîmés par la vie,souvent dès leur enfance.Ils deviennent des monstres qui n'ont de répit que lorsqu'ils font subir le pire aux autres.
    Une dernière phrase qui pourrait annoncer...un autre voyage en enfer.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.