Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Rebelles, un peu

Couverture du livre « Rebelles, un peu » de Claire Castillon aux éditions Editions De L'olivier
Résumé:

Que faire avec des parents hystériques ? À quel âge est-il normal de perdre sa virginité ? Comment réagir quand on reçoit par erreur un texto adressé par son père à une maîtresse ? Est-ce que fumer des pétards est mauvais pour la mémoire ? A-t-on le droit de porter des dreadlocks au lycée ?... Voir plus

Que faire avec des parents hystériques ? À quel âge est-il normal de perdre sa virginité ? Comment réagir quand on reçoit par erreur un texto adressé par son père à une maîtresse ? Est-ce que fumer des pétards est mauvais pour la mémoire ? A-t-on le droit de porter des dreadlocks au lycée ? Peut-on fuguer légalement ?
En vingt-neuf monologues, Claire Castillon capte l'humeur des adolescents d'aujourd'hui, détecte leurs peines, leurs angoisses, décrypte leurs secrets.
Et surtout nous rappelle qu'ils passent leur temps à observer les adultes, et à commenter leurs actes, sans leur faire trop de cadeaux.
Autant de mini-comédies qui tournent parfois au drame, quand la solitude ou la tristesse sont les plus forts.
Après le succès des Messieurs, un livre tendre, impertinent et pétillant d'humour.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis (3)

  • Dans ce recueil de nouvelles, Claire Castillon met en scène des adolescentes (et quelques rares adolescents), pas vraiment en rupture ni en crise majeure pour la plupart d'entre eux.

    Elle a su capter dans ce moment trouble entre enfance et âge adulte, cette période de questionnements, de...
    Voir plus

    Dans ce recueil de nouvelles, Claire Castillon met en scène des adolescentes (et quelques rares adolescents), pas vraiment en rupture ni en crise majeure pour la plupart d'entre eux.

    Elle a su capter dans ce moment trouble entre enfance et âge adulte, cette période de questionnements, de découvertes, de mal-être parfois ...

    On y trouve bien évidemment les cas classiques de boulimie, anorexie et auto-mutilation ... certainement parce qu'on aurait reproché à l'auteur de ne pas les évoquer ...

    Mais il y a aussi de grands moments de tendresse, tels ceux de cet ado qui est persuadé qu'aucune de ses petites amies à venir ne saura supplanter sa mère (bon courage !) 

    Des moments drôles aussi, quand l'ado efface les messages coquins que son père a surement adressé à sa mère par erreur ... 

    Bref, un recueil rempli de personnages attachants qui m'a bien plu 

    Un bémol cependant : cet ensemble de nouvelles aurait pu être un roman avec 'de la sauce en plus' et un fil conducteur ... 

    En tous cas, il m'a donné envie de lire d'autres textes de Claire Castillon, dont certains traînent dans ma PAL depuis plusieurs années !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J’étais plutôt séduite par l’idée de ce recueil de nouvelles. Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par le résultat. Les nouvelles sont extrêmement courtes. Ce sont vraiment des épisodes très précis qui sont relatés chaque fois. Je ne sais pas si la contrainte de la longueur y est pour quelque...
    Voir plus

    J’étais plutôt séduite par l’idée de ce recueil de nouvelles. Malheureusement, j’ai été plutôt déçue par le résultat. Les nouvelles sont extrêmement courtes. Ce sont vraiment des épisodes très précis qui sont relatés chaque fois. Je ne sais pas si la contrainte de la longueur y est pour quelque chose mais j’ai trouvé les personnages trop caricaturaux. Certes, l’adolescence est un âge où les excès sont permis. Mais tout de même…

    Les registres varient selon les histoires. Les nouvelles plus humoristiques ne m’ont pas plus fait rire que ça. Parmi celles qui m’ont le plus touché, une nouvelle parle de la pression exercée par une mère sur sa fille qui a tellement intégré ce mode de fonctionnement qu’elle ne peut plus s’en passer. Une autre, la dernière, aborde le thème de la maladie. Elle m’a bouleversée et dérangée à la fois. Certains registres fonctionnent plus que d’autres donc.

    Globalement, je n’ai pas vraiment trouvé mon compte dans cette lecture. Je suis restée assez extérieure à ces histoires et je ne pense pas garder beaucoup de souvenirs de ce recueil.

    https://lecturesdemistinguette.wordpress.com/2017/10/31/rebelles-un-peu-claire-castillon/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Recueil de 29 nouvelles sur l'adolescence, toutes rédigées à la première personne, où tous les narrateurs adolescents s'appellent "Je" (voire "Moi, je") et leur parents "ils". Comme les ados, certaines nouvelles nous agacent, par leurs intransigeance, leur mauvaise foi et surtout leur syntaxe...
    Voir plus

    Recueil de 29 nouvelles sur l'adolescence, toutes rédigées à la première personne, où tous les narrateurs adolescents s'appellent "Je" (voire "Moi, je") et leur parents "ils". Comme les ados, certaines nouvelles nous agacent, par leurs intransigeance, leur mauvaise foi et surtout leur syntaxe simplifiée à l'extrême. Attention! Je ne dis pas que Claire Castillon écrit comme une élève de quatrième, mais faisant parler des ados, le style - sans être caricatural (pas trop de tics de langage "Nobod" excepté - se limite à des phrases simples. Nouvelles inégales, qui s'avalent aussi vite qu'une tablette de chocolat en pleine crise de régression infantile, certaines sont plus réussies que d'autres. Tous les registres cohabitent parfois même dans un seul texte. J'ai un petit faible pour "Élève un peu le niveau s'il te plaît" et "Plus tard, tu auras un beau métier", nouvelle désopilante où les ados ne sont pas les enfants mais les parents, la chute est cependant glaçante! Car dans le recueil les parents en prennent pour leur grade! Certaines d'entre elles sont pathétiques voire tragiques, la dernière en particulier...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.