Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Raboliot

Couverture du livre « Raboliot » de Maurice Genevoix aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253009221
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Maurice Genevoix Raboliot On l'appelle Raboliot parce qu'il ressemble à un lapin de rabouillère (nid de garennes). Braconnier passionné, hardi, sûr de lui et de son adresse, rien ne peut l'empêcher d'obéir à ce besoin de chasse nocturne qui l'empoigne chaque soir. Le gendarme Bourrel, cependant,... Voir plus

Maurice Genevoix Raboliot On l'appelle Raboliot parce qu'il ressemble à un lapin de rabouillère (nid de garennes). Braconnier passionné, hardi, sûr de lui et de son adresse, rien ne peut l'empêcher d'obéir à ce besoin de chasse nocturne qui l'empoigne chaque soir. Le gendarme Bourrel, cependant, a failli le prendre sur le fait. Excité par le danger, Raboliot multiplie les imprudences et va jusqu'à narguer ouvertement Bourrel. Dès lors, entre les deux hommes, commence une lutte sans merci.
Traqué, Raboliot doit fuir, vivant dans les bois comme un loup. Au bout de trois mois, accablé de solitude, torturé par le désir de revoir sa femme et ses enfants, Raboliot revient chez lui. et c'est le drame.
Raboliot est sans doute le plus représentatif des romans que Maurice Genevoix, conteur exceptionnel, consacra à son terroir, la Sologne.

Commentaires de Francine Danin.

Donner votre avis

Avis (3)

  • Maurice Genevoix nous donne envie d'aller balader en forêt solognote Son livre nous fait ressentir la peur des animaux qui se terrent, effrayés par les chasseurs et le braconnier du coin. On y sent l'humus, les fougères, un livre qui est hymne à la nature, avec des personnages attachants, que ce...
    Voir plus

    Maurice Genevoix nous donne envie d'aller balader en forêt solognote Son livre nous fait ressentir la peur des animaux qui se terrent, effrayés par les chasseurs et le braconnier du coin. On y sent l'humus, les fougères, un livre qui est hymne à la nature, avec des personnages attachants, que ce soit Bourrel le gendarme ou Raboliot le braconnier. Quant à son écriture, quel plaisir !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L’entrée au Panthéon deMaurice Genevoix, ce grand amoureux de la lange française m’à donné l’envie de relire «  Raboliot » ce roman qui fut prix Goncourt en 1925.
    L’histoire de Raboliot s’appuie sur un descriptif détaillé d’une région : la Sologne.
    C’est un amoureux de la nature qui nous...
    Voir plus

    L’entrée au Panthéon deMaurice Genevoix, ce grand amoureux de la lange française m’à donné l’envie de relire «  Raboliot » ce roman qui fut prix Goncourt en 1925.
    L’histoire de Raboliot s’appuie sur un descriptif détaillé d’une région : la Sologne.
    C’est un amoureux de la nature qui nous parle, un premier écologiste, on pourrait dire !....
    Quand il nous présente le contexte de l’histoire, M.Genevoix nous parle de l’automne, des arbres, des feuilles « il y avait dans l’air des tournoiements de feuilles lasses, détachées on ne savait de quels bouleaux, qui venaient se poser une à une dans le lit de la Sauvagere, s’éteindre au toucher de la boue » c’est toujours d’une grande délicatesse, d’un grande poésie. On découvre ainsi l’essentiel de la flore d’automne de cette région. Et que dire de la faune : Raboliot est un braconnier qui donc chasse la nuit ; à nous d’imaginer tous ces lapins, lièvres et faisants qu’il rencontre. Et puis il y a le beau-père de Raboliot qui est Taxidermiste, alors chez lui on découvre toute la faune qui peuple la région. Il faut dire que dans les années 1920, le petit gibier ne manquait pas . Les oiseaux étaient encore nombreux dans les talus et dans les haies aujourd’hui disparus. Ils avaient aussi de quoi se nourrir, les insectes étaient encore présents.
    C’est aussi une époque où la campagne vivait : « ....elle resplendissait toute sous la lumière vespérale. Très loin .....quelques hommes se courbaient sur un champ, près d’une charrette attelée d’un cheval rouan.... » il y avait des hommes et des bêtes dans les champs. Il ne faut pas être nostalgique de cette période où les travaux paysans étaient très durs, mais quand même la technique ne fait pas tout !.....
    Bien sur dans la campagne de cette période, tout Solognot est plus ou moins braconnier. Raboliot est sans doute le meilleur , le plus efficace ce qui crée bien entendu des jalousies. Il faut dire que chez lui cette chasse est une passion. On sent poindre le drame au fil des pages.
    Maurice Genevoix oppose cette nature magnifique et accueillante à la sauvagerie des hommes.
    Mais il n’omet pas de trouver chez les plus durs l’humanité qu’ils renferment . Ainsi quand il parle de la Souris, Raboliot se dit «  on l’a trop battue .....il faut plaindre ce bout de monde, trop durci pour son âge, déjà incapable d’aimer
    Raboliot lui, a échappé à la Grande Guerre, saura t il échapper à sa passion et au duel qu’elle va entraîner ?

    Voilà un roman que l’on ne se lasse pas de relire, un livre qui fait du bien, car même si la nature soumise à l’homme n’y a rien gagné, la Sologne reste une belle région qui mérite le déplacement

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • A lire absolument !!! sur les traces d'un braconnier "attachant".

    A lire absolument !!! sur les traces d'un braconnier "attachant".

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.