Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Que nos vies aient l'air d'un film parfait

Couverture du livre « Que nos vies aient l'air d'un film parfait » de Carole Fives aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757833360
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. Ils ramassaient leurs oeufs de Pâques lorsque les parents ont dit qu'ils avaient une nouvelle à leur annoncer. Le garçon, Tom, 8 ans, est choisi comme bouée de sauvetage par sa mère tandis que son aînée, 12 ans,... Voir plus

Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. Ils ramassaient leurs oeufs de Pâques lorsque les parents ont dit qu'ils avaient une nouvelle à leur annoncer. Le garçon, Tom, 8 ans, est choisi comme bouée de sauvetage par sa mère tandis que son aînée, 12 ans, reste avec son père. Vacances, calendriers, zone A, zone B... Les enfants jouent le rôle de messager ou de bouclier.
Sa grande soeur s'accuse d'avoir abandonné son petit frère et met des mots sur ce qui signa la fin de l'enfance.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Carole Fives répond à nos questions ! (28/01/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Je suis auteur et peintre, enfin surtout auteur depuis quelques années, et c'est aux Beaux-arts que j'ai commencé à écrire, d'abord en peignant des mots sur des toiles (la première était «Dire que») puis des textes plus longs, avant de passer à un premier roman sur papier. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La culpabilité. Et surtout la culpabilité des enfants de divorcés, leurs déchirements intérieurs, suite aux multiples tensions qu'ils supportent de la part des parents quand un divorce se passe de façon... disons brutale. Un autre thème est la fraternité, l'importance du lien dans la fratrie, pour surmonter tout cela... 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Je me souviens de la voiture qui démarre, du bruit du moteur de la Renault 5, la mère qui tape un petit coup sur la vitre et toi qui regardes droit devant, qui fixes le bout de la rue, ton petit profil qui se découpe et, au moment où la voiture s'élance, ton pauvre sourire quand tu tournes la tête, l'esquisse d'un pauvre sourire, on t'emmène comme un petit paquet, un petit colis, un cadeau de Noël au milieu des marrons glacés et des chaussettes sales, alors que tu es mon petit frère, ma seule famille.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? «Amoureux Solitaires» de Lio (paroles Eli Medeiros, musique Jacno), pour les années 80. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? J'aimerais que la lecture de mon roman provoque chez le lecteur le même genre d'émotions qu'un très bon morceau de musique, parvenir avec les mots à rivaliser avec l'impact immédiat des notes et de la composition. J'aimerais partager ça, la musique des mots.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (1)

Avis (10)

  • 1er roman de cette jeune auteur, roman choral qui évoque les émois des premiers enfants de divorcés, du temps où ils faisaient figures d'OVNI. Vaut surtout pour la bande son, dont le titre chanté par Lio

    1er roman de cette jeune auteur, roman choral qui évoque les émois des premiers enfants de divorcés, du temps où ils faisaient figures d'OVNI. Vaut surtout pour la bande son, dont le titre chanté par Lio

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Carole Fives a su trouver les mots justes pour traduire toutes ces souffrances, permettant aussi au lecteur de glisser ses propres sentiments dans les interstices d'un récit jamais appuyé et aux accents de vérité.
    Remarquablement construit et écrit, "Que nos vies aient l'air d'un film parfait"...
    Voir plus

    Carole Fives a su trouver les mots justes pour traduire toutes ces souffrances, permettant aussi au lecteur de glisser ses propres sentiments dans les interstices d'un récit jamais appuyé et aux accents de vérité.
    Remarquablement construit et écrit, "Que nos vies aient l'air d'un film parfait" impressionne par la sensation de gâchis qu'il fait naître au fur et à mesure de la lecture, sans jamais sombrer dans le manichéisme ni le parti-pris.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.