Que nos vies aient l'air d'un film parfait

Couverture du livre « Que nos vies aient l'air d'un film parfait » de Carole Fives aux éditions Points
  • Date de parution :
  • Editeur : Points
  • EAN : 9782757833360
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. Ils ramassaient leurs oeufs de Pâques lorsque les parents ont dit qu'ils avaient une nouvelle à leur annoncer. Le garçon, Tom, 8 ans, est choisi comme bouée de sauvetage par sa mère tandis que son aînée, 12 ans,... Voir plus

Années 80. Déferlante rose sur la France. Première grosse vague de divorces aussi. Ils ramassaient leurs oeufs de Pâques lorsque les parents ont dit qu'ils avaient une nouvelle à leur annoncer. Le garçon, Tom, 8 ans, est choisi comme bouée de sauvetage par sa mère tandis que son aînée, 12 ans, reste avec son père. Vacances, calendriers, zone A, zone B... Les enfants jouent le rôle de messager ou de bouclier.
Sa grande soeur s'accuse d'avoir abandonné son petit frère et met des mots sur ce qui signa la fin de l'enfance.

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Carole Fives répond à nos questions ! (28/01/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! Je suis auteur et peintre, enfin surtout auteur depuis quelques années, et c'est aux Beaux-arts que j'ai commencé à écrire, d'abord en peignant des mots sur des toiles (la première était «Dire que») puis des textes plus longs, avant de passer à un premier roman sur papier. 2) Quel est le thème central de ce livre ? La culpabilité. Et surtout la culpabilité des enfants de divorcés, leurs déchirements intérieurs, suite aux multiples tensions qu'ils supportent de la part des parents quand un divorce se passe de façon... disons brutale. Un autre thème est la fraternité, l'importance du lien dans la fratrie, pour surmonter tout cela... 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? «Je me souviens de la voiture qui démarre, du bruit du moteur de la Renault 5, la mère qui tape un petit coup sur la vitre et toi qui regardes droit devant, qui fixes le bout de la rue, ton petit profil qui se découpe et, au moment où la voiture s'élance, ton pauvre sourire quand tu tournes la tête, l'esquisse d'un pauvre sourire, on t'emmène comme un petit paquet, un petit colis, un cadeau de Noël au milieu des marrons glacés et des chaussettes sales, alors que tu es mon petit frère, ma seule famille.» 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? «Amoureux Solitaires» de Lio (paroles Eli Medeiros, musique Jacno), pour les années 80. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? J'aimerais que la lecture de mon roman provoque chez le lecteur le même genre d'émotions qu'un très bon morceau de musique, parvenir avec les mots à rivaliser avec l'impact immédiat des notes et de la composition. J'aimerais partager ça, la musique des mots.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Articles (1)

Avis (10)

  • Sujet de divorce ,vie perturber et enfant aussi une jitoure de vie mais à comprendre et à decouvrir

    Sujet de divorce ,vie perturber et enfant aussi une jitoure de vie mais à comprendre et à decouvrir

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman polyphonique où la mère, le père et la fille prennent tour à tour la parole pour exprimer le coût du divorce. Non pas en termes financiers mais du côté de l'affectif, des regrets, des remords et de la vie à venir pour les enfants. Seule manque la voix de Tom, le cadet, le petit frère...
    Voir plus

    Un roman polyphonique où la mère, le père et la fille prennent tour à tour la parole pour exprimer le coût du divorce. Non pas en termes financiers mais du côté de l'affectif, des regrets, des remords et de la vie à venir pour les enfants. Seule manque la voix de Tom, le cadet, le petit frère que sa soeur a eu le sentiment de sacrifier. Ce n'est que sa parole d'adulte qui est recueillie par l'intermédiaire d'une lettre à sa soeur, à la toute fin du roman.

    Un roman poignant de justesse, suintant d'un chagrin incommensurable, qui, en peu de pages, retrace le parcours douloureux des "enfants de divorcés". Séparation, déchirements, adieu à l'insouciance, mais aussi mots d'amour pour un petit frère arraché à son enfance. Le roman de Carole Fives avec ses mots tout simples m'a chavirée de tristesse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre décrit les dommages collatéraux du divorce sur les enfants.
    Le portrait des adultes qui n'arrivent pas à faire la part entre leurs déchirements personnels et leur rôle de parents défaillants, de même que les ballottements liés aux vacances scolaires, n'ont peut être rien...
    Voir plus

    Ce livre décrit les dommages collatéraux du divorce sur les enfants.
    Le portrait des adultes qui n'arrivent pas à faire la part entre leurs déchirements personnels et leur rôle de parents défaillants, de même que les ballottements liés aux vacances scolaires, n'ont peut être rien d'original.
    En revanche, la place et la parole données aux enfants, et la façon dont ils vivent respectivement la séparation, est beaucoup plus singulière.
    Tout d'abord, l'aînée, dont le prénom n'est jamais dévoilé, s'exprime abondamment. Manipulée par une mère psychologiquement fragile, elle conduit son frère à vivre avec leur mère, alors qu'elle reste avec son père. A la séparation des parents, s'ajoutent donc la séparation des enfants et l‘abandon par la soeur de son frère. Elle s'en voudra d'ailleurs toujours.
    Reste le petit frère qui lui est nommé, Tom. Il subit en silence les choix des autres membres de la famille. Il ne s'exprime en effet pas dans ce livre, sauf en clôture de celui-ci, sous la forme d'une lettre adressée, adulte, à sa soeur. Il y dévoile qu'il a nié son enfance et opté une vie totalement libre, à la fois d'attaches familiales, et d'attaches de lieu.
    Une belle leçon, en 119 pages seulement, sur le lien fraternel et sur la force salvatrice de la liberté.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Laurent Blanc recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com

    Laurent Blanc recommande ce livre au micro d'Augustin Trapenard, dans Le Carnet du libraire, sur France Culture, en partenariat avec Lechoixdeslibraires.com

  • Les années 80 riment souvent avec musique disco, couleurs flashy et paillettes à gogo. Mais les années 80, c'est aussi une grande vague de divorce...

    Caroles Five nous laisse avec quatre narrateurs différents : le père, la mère, la fille et le fils. On dirait presque un jeu de 7 familles,...
    Voir plus

    Les années 80 riment souvent avec musique disco, couleurs flashy et paillettes à gogo. Mais les années 80, c'est aussi une grande vague de divorce...

    Caroles Five nous laisse avec quatre narrateurs différents : le père, la mère, la fille et le fils. On dirait presque un jeu de 7 familles, sauf qu'ici il ne s'agit que d'une seule famille, qui se verra disloqué par le divorce. La narratrice principale reste toute même la fille. Le fils interviendra seulement vers la fin, même si on parle énormément de lui tout au long de ce court roman.

    L'histoire ? Un homme et une femme se séparent et divorcent. L'annonce faite aux enfants. Les paroles blessantes sur la partie adverse. Les voyages du nord au sud. La décision de vouloir vivre avec l'un ou l'autre... Des décisions pas faciles à prendre, des choix que l'on regrette, des remords et des regrets...

    C'est un livre assez court mais fort en émotion. On se met rapidement à la place de cette fille qui retrace le divorce de ses parents et le choix qu'elle a fait pour elle et son frère. Les témoignages des parents nous donnent le ton et l'ambiance vécu à cette époque.

    Je ne pense avoir déjà lu de livres sur le sujet du divorce auparavant et je trouve que l'auteure s'en sort vraiment bien. Je dois dire que Carole Fives est une auteure du nord et que du coup ça m'a donné encore plus envie de lire son livre. Elle commence petit à petit à percer et je trouve cela fort bien !

    Le style et l'écriture donnent matière à reflexion. J'ai d'ailleurs noté plusieurs citations !

    Bref, un livre sur le divorce, un sujet pas forcément facile et attractif, mais qui se lit très bien et qui amène la réflexion !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Carole Fives vit à Lille et partage son temps entre les arts plastiques et la littérature. Pour "Quand nous serons heureux", elle a reçu le prix Technikart du manuscrit 2009, présidé par Alain Mabanckou.

    Ce premier roman nous plonge au cœur des années 1980 en France. En témoigne les...
    Voir plus

    Carole Fives vit à Lille et partage son temps entre les arts plastiques et la littérature. Pour "Quand nous serons heureux", elle a reçu le prix Technikart du manuscrit 2009, présidé par Alain Mabanckou.

    Ce premier roman nous plonge au cœur des années 1980 en France. En témoigne les nombreuses références culturelles (chansons, TV...) à commencer par le titre du livre qui est un extrait d'"Amoureux solitaires", une chanson des Stinky Toys.
    Le divorce est le thème principal de ce roman à plusieurs voix. Le père, la mère, la sœur nous livrent alors leur points de vue à tour de rôle. L'aînée est mal aimée par sa mère qui la considère comme le portrait craché de son père. Tom le cadet (il s'exprime seulement à la fin de l'ouvrage) est le préféré de la mère qui souhaite obtenir sa garde car elle ne peut se passer de lui.

    Ce court roman se lit vite en raison de son écriture simple et fluide. À la fois émouvant, triste et nostalgique, il nous montre les conséquences de la séparation, du divorce sur les parents mais aussi sur les enfants, victimes souvent oubliées.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Livre certes sincère écrit par une jeune femme ,fille de parents divorcés première génération,espérons que l'écriture lui a servi de thérapie et conforté des adultes ayant souffert de ces séparations,sinon aucun attrait littéraire

    Livre certes sincère écrit par une jeune femme ,fille de parents divorcés première génération,espérons que l'écriture lui a servi de thérapie et conforté des adultes ayant souffert de ces séparations,sinon aucun attrait littéraire

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman polyphonique très fort et très vrai où chaque personnage donne son point de vue sur sa façon de vivre la séparation d'une famille. On en ressent les affres à la place des personnages tellement l'auteur a su les rendre attachants avec un style très vivant et qui donne vie à chaque membre...
    Voir plus

    Un roman polyphonique très fort et très vrai où chaque personnage donne son point de vue sur sa façon de vivre la séparation d'une famille. On en ressent les affres à la place des personnages tellement l'auteur a su les rendre attachants avec un style très vivant et qui donne vie à chaque membre de la famille. Je suis moi même concerné de très près par ce sujet et j'ai été très ému et bouleversé à la lecture de cette œuvre intime et vraie, d'une grande force dans laquelle je me suis rretrouvé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions