Point cardinal

Couverture du livre « Point cardinal » de Léonor De Récondo aux éditions Sabine Wespieser
Résumé:

Sur le parking d'un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille méticuleusement, tristement. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, volait... Voir plus

Sur le parking d'un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille méticuleusement, tristement. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, volait quelques instants de joie et dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable. Laurent, en tenue de sport, a remis de l'ordre dans sa voiture et dissimulé dans le coffre la mallette contenant ses habits de fête. Il s'apprête à retrouver femme et enfants pour le dîner.
Petit garçon, Laurent passait des heures enfermé dans la penderie de sa mère, détestait l'atmosphère virile et la puanteur des vestiaires après les matchs de foot. Puis il a grandi, a rencontré Solange au lycée, il y a vingt ans déjà. Leur complicité a été immédiate, ils se sont mariés, Thomas et Claire sont nés, ils se sont endettés pour acheter leur maison. Solange prenait les initiatives, Laurent les accueillait avec sérénité. Jusqu'à ce que surviennent d'insupportables douleurs, jusqu'à ce qu'il ne puisse plus réfréner ses envies incontrôlables de toucher de la soie, et que la femme en lui se manifeste impérieusement. De tout cela, il n'a rien dit à Solange. Sa vie va basculer quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois chez eux. À son retour, Solange trouve un cheveu blond...
Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d'une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il lui faut laisser exister la femme qu'il a toujours été. Et convaincre son entourage de l'accepter.
La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants - Claire a treize ans, Thomas seize -, l'incrédulité des collègues de travail : l'écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides, des mots simples et d'une poignante justesse, elle trace le difficile chemin d'un être dont toute l'énergie est tendue vers la lumière.
Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d'être soi.

Donner votre avis

Articles (2)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Malgré toutes les éloges faites à la sortie de ce livre, il n’est passé dans mes mains que maintenant pour une lecture pour le comité de lecture.

    J’ai vu eu vent de l’intrigue donc pas une révélation pour moi : je savais ce qu’il contenait me restait à découvrir l’écriture mais aussi le...
    Voir plus

    Malgré toutes les éloges faites à la sortie de ce livre, il n’est passé dans mes mains que maintenant pour une lecture pour le comité de lecture.

    J’ai vu eu vent de l’intrigue donc pas une révélation pour moi : je savais ce qu’il contenait me restait à découvrir l’écriture mais aussi le traitement du sujet et la construction du récit.

    Roman court, rapide, comme l’est la décision de Laurent, trahi par un cheveu blond. On suit sa transformation sur une année. Le chemin qu’il parcourt avec l’aide de Cynthia, son amie transsexuelle qui, elle aussi, a passé toutes les étapes, est périlleux car il risque de perdre sa femme qu’il connaît depuis le lycée mais aussi ses enfants Thomas 16 ans et Claire 13 ans ainsi que son travail et ses amis.

    Il a tout pour être heureux : une famille, un travail, une maison mais ressentait qu’il n’était lui que lorsque Malthida était là.

    Parce que le bonheur, ça ne dit rien, ça se tait. (p23)

    Laurent a dû se cacher depuis des années mais comprend qu’il refuse d’avouer une vérité qui lui saute aux yeux désormais et j’ai suivi sa démarche, admirative de sa volonté d’en finir avec une situation qui était fausse, levant le voile sur ses angoisses passées, ses espoirs futurs.

    L’auteure a décidé que Laurent, quoiqu’il arrive, assumait et imposait, une fois mis au pied du mur, son choix à son entourage, bouleversant sa famille qui doit l’accepter. La description du chemin parcouru par Laurent/Mathilda est clair, sans équivoque, cela devient une question de survie.

    Grâce à l’écriture précise et délicate on partage toutes les pensées de Laurent, la douceur des mots et des pensées, les ressentis de cette femme dans un corps d’homme pour tout ce qui touche le monde féminin, il passe du Il au Elle progressivement, à Elle ses pensées à Il le monde extérieur.

    La vague de plaisir qui le submerge secoue son corps. Une extase qui le transporte, cœur battant, au centre de sa chair, en son point cardinal, là où Mathilda pousse un cri. (p93)

    Il faut reconnaître malgré tout que dans ce récit le personnage a eu la chance d’avoir un entourage globalement « positif ». Peu de réactions négatives ou violentes une fois passée l’annonce (je ne veux pas entrer dans les détails afin de ne pas révéler le contenu aux futurs lecteurs). Il ne rencontre pratiquement qu’acceptation et encouragement….. Je ne suis pas sûre que dans la réalité des faits cela se passe ainsi. Peut-être un peu trop idéaliste pour moi mais cela n’enlève rien à la qualité du récit, de sa construction parfaite, je le prends comme un témoignage d’une situation. C’est le choix de l’auteure et je le respecte.

    Le couple que forment Laurent et Solange tient dans la force du lien qui les lie depuis l’adolescence, amour-amitié. Après la colère, l’incompréhension vient le respect.

    Mon seul petit bémol : l’exposé au lycée par les enfants pour expliquer la transsexualité…. Un peu cliché je trouve, un peu idyllique, je ne pense pas que cela se passerait toujours aussi bien….

    Ce que j’apprécie dans certains sujets c’est qu’ils nous portent à une réflexion, à comprendre certaines situations, faits de société etc, et je pense qu’à travers ce récit, Léonor de Recondo nous révèle que le chemin parcouru est aussi un chemin semé d’embûches, long, douloureux où tout peut être perdu mais qu’il devient vital pour ceux qui le suivent.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Léonor de Récondo nous livre dans "Point Cardinal" un magnifique roman sur la transformation d'un homme en quête de sa réelle identité.

    Le sujet est parfaitement maitrisé par Léonor de Récondo, le style est délicat et poétique mais aussi cru sur certains passages.

    Léonor de Récondo a...
    Voir plus

    Léonor de Récondo nous livre dans "Point Cardinal" un magnifique roman sur la transformation d'un homme en quête de sa réelle identité.

    Le sujet est parfaitement maitrisé par Léonor de Récondo, le style est délicat et poétique mais aussi cru sur certains passages.

    Léonor de Récondo a écrit un roman puissant sur le thème de la transexualité qu'on voit peu abordé dans la littérature ; décrit avec des mots justes. Chacun change et se révèle au contact de la transformation du personnage principal: Laurent, de son acception en tant que femme.
    Point Cardinal est une réussite, c'est une histoire d'amour très puissantes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C’est un grand roman d’amour, d’une quête d’identité et sur la (re)naissance d’une femme enfouie qui se révèle enfin et qui ne peut plus faire semblant, après des années de mensonges.

    J’ai été émue par ce roman, d’autant que le sujet de la transidentité me touche particulièrement. C’est pour...
    Voir plus

    C’est un grand roman d’amour, d’une quête d’identité et sur la (re)naissance d’une femme enfouie qui se révèle enfin et qui ne peut plus faire semblant, après des années de mensonges.

    J’ai été émue par ce roman, d’autant que le sujet de la transidentité me touche particulièrement. C’est pour cela que j’ai été directement attirée par ce roman mais je ne me suis seulement décidée à le lire qu’à la suite d’une rencontre sympathique avec l’auteure en librairie. On y découvre Laurent qui, en fait, a toujours été une femme au plus profond de lui. Il vit pourtant avec une femme, Solange, et ils ont deux adolescents, Claire et Thomas. Surpris par sa femme en train de retrouver son apparence d’homme après avoir passé la soirée en Mathilda, il va arrêter de se mentir et entamer une longue quête d’elle-même en effectuant sa transition soutenue par sa femme. C’est donc aussi le roman d’un amour indéfectible.

    Habilement, l’auteure nous montre l’avancement de la transition à travers son écriture. L’auteure désigne son personnage principal d’abord par le « Laurent/Il » puis laisse la place au « Laurent/Elle » qui devient « Lauren/Elle » à la fin du roman. On comprend ainsi tout de suite quand a lieu son « coming out » et quand la transformation physique a commencé.

    Cette affirmation de soi provoque un séisme naturel dans la structure familiale et chacun reçoit la nouvelle de façon différente. Sa femme tente d’abord de le soigner avant de l’accompagner et de le soutenir dans sa démarche, sa fille essaie de le comprendre et même de sensibiliser les autres sur la question par la suite tandis que son fils le rejette complètement et a des paroles très dures à son encontre.

    Loin des clichés, l’auteure aborde le sujet de manière complètement décomplexée et décrit les étapes d’un parcours trans de façon très pudique. J’ai aimé cette justesse, cette façon d’écrire sans larmoiement et je pense que l’émotion n’en a été que plus forte pendant la lecture. J’ai également aimé le personnage de Laurent car il n’est pas du tout caricatural et on s’attache facilement à lui. Le seul bémol est sa transition trop rapide mais je pense que c’était nécessaire pour les besoins du livre. On ressent les difficultés du parcours, la souffrance de Laurent, l’intolérance et l’amalgame souvent fait avec une maladie mentale est présent mais toutes les étapes sont franchies un peu vite.

    En plus de réussir le fond, l’auteure parvient aussi à nous captiver avec la forme. Le roman se lit très rapidement grâce à une écriture simple, juste et lumineuse qui sublime le propos. Malgré un sujet difficile à aborder et peu exploité en littérature, l’auteure parvient à nous livrer un roman sincère et poignant exempt de voyeurisme qui mérite d’être lu. Je vous le recommande donc chaudement !

    Ma chronique sur le blog : https://thetwinbooks.wordpress.com/2018/05/02/point-cardinal-leonor-de-recondo/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une écriture simple, composée de phrases courtes, pour raconter l'essentiel : les émotions, les doutes, la volonté de changement, de transformation, les processus de cette transformation Laurent-Laureen, les conséquences sociales et familiales, la volonté d'être réellement soi-même. Un thème...
    Voir plus

    Une écriture simple, composée de phrases courtes, pour raconter l'essentiel : les émotions, les doutes, la volonté de changement, de transformation, les processus de cette transformation Laurent-Laureen, les conséquences sociales et familiales, la volonté d'être réellement soi-même. Un thème moderne , un drame familial. On est à la fois dans la tête de Laurent-Laureen, de sa femme et de ses enfants : Claire et Thomas. On comprend les motivations et on tente avec la famille et les ami-e-s la tolérance, la compréhension. Un beau roman . Mais à l'issue j'attends une suite car je me pose des questions : que devient ce couple Solange-Laurent ? Comment vont évoluer les sentiments de Thomas le fils ? ...ou peut être cette fin ouverte permet elle de montrer toute la difficulté pour les proches d'accepter .

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je ferme ce livre.

    Les mots me manquent. Pourtant, je vais tenter d'approcher un tout petit peu de ce petit bijou d'humanité.

    Ce livre parle d'amour.

    Ce livre parle du chemin pour arriver à soi.

    Ce livre devrait parler à chacun d'entre nous.

    Premières pages. Cinématographiques....
    Voir plus

    Je ferme ce livre.

    Les mots me manquent. Pourtant, je vais tenter d'approcher un tout petit peu de ce petit bijou d'humanité.

    Ce livre parle d'amour.

    Ce livre parle du chemin pour arriver à soi.

    Ce livre devrait parler à chacun d'entre nous.

    Premières pages. Cinématographiques. Une femme se change, se démaquille, à l'intérieur de sa voiture, jusqu'à devenir Laurent. Un homme donc.

    Puis Laurent deviendra Lauren. Après avoir lâcher sa bombe à femme, enfants, collègues de travail.

    Voilà pour le pitch. Après tout est belle littérature et grandeur d'âme.

    Léonor de Récondo nous transperce souvent le cœur dans le portrait de cette femme née dans la peau d'homme. Elle nous raconte cette "transformation" et les points de vue de chacun des protagonistes.

    Pas une once de cliché. Pas un mot qui tombe à plat. Le lecteur sera bouleversé par le parcours de cette famille qui s'aime, tout simplement.

    Un des grands livres de cette rentrée littéraire. Ne passez pas à côté.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans ce roman, Léonor de Récondo nous parle d’un sujet délicat : le changement de sexe.

    II est traité avec beaucoup de sensibilité et de pudeur. C’est très bien écrit, les phrases sont claires et limpides, sans superflues. Une histoire forte que l’on suit de page en page, la transformation...
    Voir plus

    Dans ce roman, Léonor de Récondo nous parle d’un sujet délicat : le changement de sexe.

    II est traité avec beaucoup de sensibilité et de pudeur. C’est très bien écrit, les phrases sont claires et limpides, sans superflues. Une histoire forte que l’on suit de page en page, la transformation psychologique et physique de Laurent avec les répercutions qui touchent sa vie et sa famille. Un chemin difficile commence pour lui afin de devenir enfin une femme.

    L’auteure aborde de questions essentielles sur la problématique de la transsexualité. Certains parlent de « tabou »… pour ma part, je ne trouve pas aujourd’hui, on puisse parler de tabou sur ce thème qui est maintenant largement connu. Peut-être parce que c’est un thème qui me touche et qui m’interpelle ! Ne pas être né avec le bon corps ! Naître avec le mauvais sexe, ce qui provoque à juste titre, un trouble de l’identité sexuelle. Il est temps qu’en France, on prenne conscience et qu’on accepte que cela existe. Beaucoup de souffrance et de non-dit dans notre société actuelle.

    Je n’ai pas été surprise par cette lecture, malgré cela, j’ai beaucoup aimé. Qu’est-ce que cela fait du bien de lire un récit écrit avec simplicité !! C’est-à-dire, simple par son envie de nous faire passer de l’émotion sans fioriture et cela fonctionne à merveille. Une fois commencée, difficile de le lâcher. Je vous invite vraiment à le découvrir, un roman qui se lit rapidement (232 pages).

    Je suis heureuse d’avoir lire un livre de cette auteure, et j’ai hâte de lire son roman Amours.

    La suite sur mon blog : https://leslecturesdeclaudia.blogspot.fr/2017/11/point-cardinal.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/10/22/35740480.html

    Laurent a tout pour être heureux : un travail satisfaisant, l’amour de sa femme Solange et de leurs deux adolescents. Mais Laurent se sent femme depuis toujours. Pendant longtemps, il a occulté ce désir, cette nécessité...
    Voir plus

    http://www.leslecturesdumouton.com/archives/2017/10/22/35740480.html

    Laurent a tout pour être heureux : un travail satisfaisant, l’amour de sa femme Solange et de leurs deux adolescents. Mais Laurent se sent femme depuis toujours. Pendant longtemps, il a occulté ce désir, cette nécessité d’être une femme. Il finit par se travestir en cachette. Quand Solange découvre le pot aux roses, Laurent doit affronter le regard des siens… mais cela lui ouvre aussi la liberté de choisir sa vie, de passer le cap de la transformation définitive. Ainsi, nous suivons le parcours difficile, courageux et émouvant de sa transformation progressive en Lauren mais aussi le cheminement de son entourage. Les réactions familiales et professionnelles sont diverses, parfois violentes. Chacun vit à sa manière les fameuses étapes du deuil : ils passent du choc au déni, de la tristesse à l’acceptation et la reconstruction.

    Laurent lui aussi passe par plusieurs étapes psychologiques. Après des années de silence, il aborde le processus avec sérénité mais aussi avec un enthousiasme débordant pouvant, par inadvertance, blesser son entourage. Enfin, en filigrane, Léonor de Récondo évoque un autre thème, celui de la paternité, des relations père-enfants et notamment père-fils : « Mais, il y a autre chose que je veux que vous sachiez. Une chose dont je n’ai jamais douté. Si je ne me suis jamais senti homme, je me suis toujours senti père », dit Laurent à sa famille.

    Léonor de Récondo nous offre un saisissant court roman, qui va à l’essentiel sans occulter les différentes étapes et les sentiments de chacun. La psychologie des personnages est très travaillée. La seule chose qui me fait un peu tiquer c’est que, par moment, tout me semble un peu trop « facile »… peut-être que j’ai tort, mais je trouve que l’acceptation est un peu rapide pour tout le monde.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://lillyandbooks.wordpress.com/2017/10/23/%E2%9D%82-point-cardinal-leonor-de-recondo-%E2%9D%82/

    L’auteure nous plonge dans le quotidien de Laurent, que l’on découvre sous son visage féminin, autrement dit Mathilda. Dès les premières pages, on sent le poids qui pèse sur les épaules de...
    Voir plus

    https://lillyandbooks.wordpress.com/2017/10/23/%E2%9D%82-point-cardinal-leonor-de-recondo-%E2%9D%82/

    L’auteure nous plonge dans le quotidien de Laurent, que l’on découvre sous son visage féminin, autrement dit Mathilda. Dès les premières pages, on sent le poids qui pèse sur les épaules de cette personne qui se déleste de son maquillage. On découvre petit à petit sa femme, Solange, et ses enfants, Claire et Thomas ; une famille ordinaire et idéale, en apparence.

    Les apparences, justement, un thème central dans cette oeuvre : sommes-nous vraiment ce que l’on parait être ? Tout tourne autour de cette question, qui semble pourtant simple. Laurent se sent femme, Solange à l’air heureuse, Estelle, une collègue de Laurent semble être l’amie parfaite. Et pourtant…


    J’ai été très troublée pendant la lecture. Leonor de Recondo utilise avec justesse et délicatesse chacun des mots employés, et nous fait comprendre aussi bien l’envie d’être soi de Laurent, mais aussi la colère de sa femme et celle de ses enfants… On ne peut tout simplement pas choisir de camp, même si, pour moi, il est essentiel de se sentir à l’aise avec soi-même, que l’on soit homme ou femme.

    J’ai admiré Laurent. Il possède une force de caractère, avec ses doutes et ses failles, mais ne flanche pas, sait qui il est. Et finalement, il est Lauren. Et on la voit naître vraiment. J’ai aussi été très émue par Solange. Je me suis identifiée plusieurs fois à elle, et j’ai été touchée par l’amour et la tendresse qu’elle porte à celui (ou celle) qui partage sa vie depuis toujours…

    On ne tombe jamais dans le cliché, bien au contraire. Tout est écrit de manière à nous plonger dans un réel sûrement plus proche que ce que l’on peut penser. J’ai vraiment eu la sensation d’être plongée dans un quotidien, comme si l’on me racontait une anecdote, une histoire vraie. Tout cela participe à nous plonger dans un univers où les sentiments se mélangent et se bousculent, jusqu’à trouver le point sensible.

    Je vous conseille ce très beau roman, une ode à l’identité, et à l’affirmation de soi. Soyons ce que nous voulons être !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Point Cardinal est l’histoire d’une métamorphose. Celle de Laurent, homme en apparence épanoui tant dans sa vie de famille (il est l’époux parfait de Solange et l’heureux père de deux ados), que dans sa vie professionnelle. Un homme ordinaire dans un milieu ordinaire en somme. Sauf...
    Voir plus

    Point Cardinal est l’histoire d’une métamorphose. Celle de Laurent, homme en apparence épanoui tant dans sa vie de famille (il est l’époux parfait de Solange et l’heureux père de deux ados), que dans sa vie professionnelle. Un homme ordinaire dans un milieu ordinaire en somme. Sauf que…

    Sauf que Laurent , depuis aussi longtemps qu’il s’en souvienne, se sent femme, se sent emprisonné dans ce corps et ce sexe masculins.

    « Comment réunir ma peau d’homme avec la femme que je suis à l’intérieur, ses formes, son esprit, ses désirs ? »

    Alors, Laurent, en silence, en secret, a fait naître Mathilda, une superbe femme, tout en sachant qu’il « n’est pas » elle. Il étouffe cette souffrance jusqu’au jour où Solange découvre tout. Ce sera alors pour lui le début d’un nouveau chemin,à la rercherche du point cardinal, celui qui permet de se diriger de s'orienter, puisqu’il va décider d’aller jusqu’au bout de lui-même, et de devenir Elle.

    « Rien n’arrête ce qui grandit, ce qui envahit ma peau comme une explosion sourde ».

    Il faudra affronter Solange, leurs enfants et leur compréhensible incompréhension (peut-on à la fois être père et femme ? Est-ce que le fait d’être une femme fait de lui un mauvais père alors même qu’il a voulu s’accomplir dans cette paternité ? ). Il faudra faire face au regard des amis, des collègues, des parents.

    Il se confondra avec Elle , pour devenir complètement Lauren. Le récit commence au masculin, mêle les genres (« Laurent est fatiguée ») et s’achève au féminin.: le roman se compose de trois parties : dans la première , Laurent est "Il" . Dans la seconde , "Il" alterne avec "Elle", et dans la troisième, "Elle" est omniprésente . C'est une évidence, que vient conforter l'absence du mot "transexuel".

    « Tout ce qui compte pour moi aujourd’hui, c’est d’être celle que je suis. Il n’ y a aucune frontière entre elle et moi. Nous sommes une. Ce n’est qu’une question de genre ».

    Avec ce cinquième roman , Léonor de Récondo signe un magnifique appel à la tolérance. Evitant l’écueil du voyeurisme, du pathos, elle aborde le sujet avec pudeur , avec finesse, sans jugement aucun, et invite le lecteur à faire de même, avec l’amour et le respect d’autrui comme seuls fils conducteurs. La psychologie de chacun des personnages est brillamment étudiée, comme de l'intérieur, pour chacun d'eux.

    Ceci dit, je mettrais un petit bémol tout de même : en effet, j'ai trouvé que de manière globale, une fois le choc passé, le changement était plutôt bien accepté, un peu trop rapidement peut-être... Mais je me dis aussi que quand on aime une personne, on l'accepte telle qu'elle est, que ses choix importent peu, car on aime une âme, et non un corps. C'est en tout cas une très belle leçon d'amour, et c'est ce que je retiendrai de cette lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « on ne sait jamais d'où viennent les coups, et les pires viennent souvent des proches. »



    Mathida, son amie Cynthia, le zanzibar, la musique, la douceur de la soie, faux cils, lèvres pulpeuses.

    Laurent, sa femme Solange, Claire et Thomas ses enfants, le vélo deux fois par semaine, le...
    Voir plus

    « on ne sait jamais d'où viennent les coups, et les pires viennent souvent des proches. »



    Mathida, son amie Cynthia, le zanzibar, la musique, la douceur de la soie, faux cils, lèvres pulpeuses.

    Laurent, sa femme Solange, Claire et Thomas ses enfants, le vélo deux fois par semaine, le match de foot avec Thomas.

    Mathilda et Laurent sont une seule et même personne, juste un corps qui n’est pas le bon.Il n’a pas le courage de se regarder en face, le désordre intérieur, le mensonge. Qu’est-ce-que ça change, est-ce que cela fait de lui un mauvais père, un salopard. Il doit consulter, se convaincre que le sexe dont il est doté est le sien. Lutter contre soi-même. Tout est contradictoire en lui. Il a longtemps cru qu’être père lui suffirait pour rester homme.Le traitement aux hormones, l’intervention chirurgicale en Belgique pour devenir enfin qui il est vraiment : Lauren.

    Ce beau roman aborde un sujet délicat, un homme qui se sent femme et qui va devenir femme, mais avec une écriture limpide, des mots simples, Léonor de Récondo aborde cette histoire avec beaucoup de tact, de douceur et de compassion. Un roman troublant sur l’identité sexuelle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.