Plateforme

Couverture du livre « Plateforme » de Michel Houellebecq et Alain Dual aux éditions Contrebandiers
Résumé:

Dans cette adaptation en livre graphique du roman de Michel Houellebecq, Plateforme, paru chez Flammarion en 2001, nous nous sommes attachés à l'histoire d'amour entre Michel et Valérie qui naît et se développe sur fond de problèmes de société de l'époque.

Lorsque la vie amoureuse est... Voir plus

Dans cette adaptation en livre graphique du roman de Michel Houellebecq, Plateforme, paru chez Flammarion en 2001, nous nous sommes attachés à l'histoire d'amour entre Michel et Valérie qui naît et se développe sur fond de problèmes de société de l'époque.

Lorsque la vie amoureuse est terminée, c'est la vie dans son ensemble qui acquiert quelque chose d'un peu conventionnel et forcé...
J'en suis maintenant convaincu : pour moi, Valérie n'aura été qu'une exception radieuse. Elle faisait partie de ces êtres qui sont capables de dédier leur vie au bonheur de quelqu'un, d'en faire très directement leur but. Ce phénomène est un mystère. En lui résident le bonheur, la simplicité et la joie ; mais je ne sais toujours pas comment, ni pourquoi, il peut se produire. Et si je n'ai pas compris l'amour, à quoi me sert d'avoir compris le reste ?

Donner votre avis

Le courrier des auteurs

Michel Houellebecq répond à nos questions ! (29/12/2014)

1) Qui êtes-vous ? ! C'est toujours une question à laquelle il est difficile de répondre. Je pourrais répéter que je suis juriste la journée et dessinateur la nuit, que j'ai ressenti cette double vie très tôt, enfin au moins depuis plus de 30 ans, et que l'une équilibre l'autre et vice versa. C'est d'ailleurs à cette époque, il y a trente ans, que j'ai pris ce pseudo DUAL. 2) Quel est le thème central de ce livre ? C'est avant tout une histoire d'amour, belle et triste. Il me semble d'ailleurs que c'est le thème de tous les romans de Michel Houellebecq. Ici, dans Platerforme, le contexte, largement évoqué, est l'idée de pousser le capitalisme au bout de ses "rêves" : établir le marché du sexe de façon mondialisée. 3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? Eh bien, deux me viennent à l'esprit : "Je n'aime pas le monde dans lequel on vit" et puis aussi "Dans la vie, tout peut arriver, et surtout rien". 4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? Cela dépend de la partie du livre. Pour la fin par exemple, je pense à un requiem. Pour le reste, une musique assez triste. Sauf pour les passages avec Valérie où là, on change de ton. 5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? Pour cette adaptation de Plateforme en roman graphique, avant de discuter du dessin, je continue à aimer parler des thèmes abordés par Michel Houellebecq, le thème de l'abandon chez la femme par exemple. 6) Avez-vous des rituels d'écrivain ou de dessinateur ? (Choix du lieu, de l'horaire, d'une musique de fond) ? J'ai besoin de place, d'une grande table pour y étaler mon matériel. La réalisation des 137 planches a duré deux années et tous les 6 mois, je tirai des copies que j'accrochais sur mes murs - je voyais défiler la BD, son rythme. Pour l'horaire, travaillant la journée, je dessinais à partir de 22 ou 23 heures, jusqu'à deux heures du matin parfois. 7) Comment vous vient l'inspiration ? Tout était déjà dans le roman; et en le relisant, tout venait facilement, le découpage, les plans, les décors. Pour le personnage de Michel, je le voulais presqu'obéissant, il prend peu d'initiatives, c'est comme ça que je l'ai senti. 8) Comment l'écriture, ou le dessin sont entrés dans votre vie ? Vous êtes-vous dit enfant ou adolescent «un jour j'écrirai des livres» ? Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours tenu un crayon dans la main et dessiné. Mais je n'en ai jamais fait ma profession. C'était un plaisir solitaire. Au début des années 90 j'ai commencé à exposer mes lavis. Ca devenait plus sérieux. L'adaptation de Plateforme est un tournant. 9) Vous souvenez-vous de vos premiers chocs littéraires (en tant que lecteur) ? Vers 16 ans, Nietzsche, vers 19 ans, Baudelaire, vers 24 ans, Céline. Avec un trio pareil, on est plutôt mal parti. Et ce sont des auteurs que je continue à lire ! 10) Savez-vous à quoi servent les écrivains ? ! Ils mettent, à votre place, des mots sur ce que l'on ressent. L'expression écrite, et plus largement l'expression tout court, est rarement une chose aisée. On peut ressentir un malaise (ou une grande joie) sans savoir pour autant l'exprimer, l'analyser ou le comprendre. L'écrivain trouve les mots. 11) Quelle place tiennent les librairies dans votre vie ? Presque tous les dimanches matin, je me rends à la librairie LE DIVAN dans mon quartier. J'aime y rester une petite demi heure, flâner, fureter, j'y trouve de la nourriture pour mon esprit.

Contenu proposé par lechoixdeslibraires.com

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com