Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Pierre Jahan ; à l'ombre des rois, lumières et jeux de la photographie

Couverture du livre « Pierre Jahan ; à l'ombre des rois, lumières et jeux de la photographie » de Jean Ristat et Michele Chomette et Michelle Debat aux éditions Loco
  • Date de parution :
  • Editeur : Loco
  • EAN : 9782919507368
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

Dans l'oeuvre photographique de Pierre Jahan (1909-2003), c'est l'ombre qui se propose comme guide opérant, permettant de traverser l'éclectisme de sa production artistique.
Photographe, mais aussi illustrateur, dessinateur, peintre, contemporain de Sougez, Ronis, Doisneau mais aussi de... Voir plus

Dans l'oeuvre photographique de Pierre Jahan (1909-2003), c'est l'ombre qui se propose comme guide opérant, permettant de traverser l'éclectisme de sa production artistique.
Photographe, mais aussi illustrateur, dessinateur, peintre, contemporain de Sougez, Ronis, Doisneau mais aussi de Vigneau, Kertész, Landau, Steiner..., membre du groupe Rectangle puis de celui des XV, et représentant - pas toujours reconnu à sa juste place - de ce qu'est la photographie : un art du passage, un art de la traversée, mais aussi un art des écarts, un art où l'ombre peut être la muse d'un regard autre, la preuve d'une attention singulière à un état de vie, à un état d'âme, à un état de fait...
Et ce sont justement ces différents « états » qui inclinent à la diversité des photographies de Jahan allant de la série de l'Herbier surréaliste (1947) à celle des étranges Poupées (1942-45), des Études de nus (1945-49) aux reportages sur La vie Batelière (1938), ou le Paris [qui] chante sa nuit (1945)... aux travaux d'éditions (Le Dévot Christ (1934), La mort et les statues (1941-42), Les Gisants de Saint-Denis (1948), ou d'illustrations publicitaires (parfums Piguet, cristallerie Daum et arts de la table Christofle, laboratoires pharmaceutiques mais aussi Renault, Citroën...).
Cette monographie reprend les grands ensembles que Pierre Jahan a réalisés au cours de sa carrière :
- les Gisants de la Basilique Saint-Denis, - la série des nus de Plain-Chant, - la série La Mort et les Statues, - Paris chante sa nuit, - les puces, - la vie bâtelière, - la poésie du rail, - le travail du verre, - les études publicitaires, - les oeuvres surréalistes, - l'exposition surréaliste de 1938 (images inédites), - etc.
Et vient combler un manque éditorial sur le travail de ce photographe historique.

Donner votre avis