Piège conjugal

Couverture du livre « Piège conjugal » de Michelle Richmond aux éditions Presses De La Cite
Résumé:

Alice, ancienne rockeuse reconvertie en avocate, et Jake, psychologue, s'aiment, l'avenir leur appartient. Pour leur mariage, un riche client d'Alice leur offre un présent singulier : l'adhésion au « Pacte ». Le rôle de ce club très select ? Garantir à ses membres un mariage heureux et pérenne,... Voir plus

Alice, ancienne rockeuse reconvertie en avocate, et Jake, psychologue, s'aiment, l'avenir leur appartient. Pour leur mariage, un riche client d'Alice leur offre un présent singulier : l'adhésion au « Pacte ». Le rôle de ce club très select ? Garantir à ses membres un mariage heureux et pérenne, moyennant quelques règles de conduite : décrocher systématiquement quand le conjoint appelle, s'offrir un cadeau tous les mois, prévoir une escapade trois fois par an... mais surtout, ne parler du Pacte à personne. Alice et Jake sont d'abord séduits par l'éthique, les cocktails glamour et la camaraderie que fait régner le Pacte sur leur vie... Jusqu'au jour où l'un d'eux contrevient au règlement. Le rêve vire au cauchemar. Mais, l'adhésion au Pacte, c'est comme le mariage : pour le meilleur... et pour le pire.

Suspense et tension psychologique constituent le carburant de ce roman au vitriol, qui décrypte les hypocrisies de l'institution matrimoniale et entraîne le lecteur dans une intrigue sombre, palpitante et jamais dénuée d'ironie. Publié dans trente pays, Piège conjugal est en cours d'adaptation pour le grand écran par la Twentieth Century Fox.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Pour tout avouer, je me demande encore comment diable me suis-je retrouvée dans la sélection pour cette Masse Critique privilégiée : je ne suis pas une grande lectrice de thriller ! J’aime bien en lire un de temps en temps, pour varier un peu mes lectures, mais ce n’est clairement pas mon genre...
    Voir plus

    Pour tout avouer, je me demande encore comment diable me suis-je retrouvée dans la sélection pour cette Masse Critique privilégiée : je ne suis pas une grande lectrice de thriller ! J’aime bien en lire un de temps en temps, pour varier un peu mes lectures, mais ce n’est clairement pas mon genre de prédilection … Même s’il faut bien admettre qu’à chaque fois, j’apprécie suffisamment ma lecture pour me dire « il faudrait vraiment que j’en lise plus », bonne résolution que je ne tiens jamais de moi-même. J’étais donc aussi surprise que ravie de recevoir cette proposition, que je me suis empressée d’accepter : j’avais un bon pressentiment vis-à-vis de ce livre, j’étais persuadée qu’il allait me plaire. Et mon intuition fut juste, j’ai énormément apprécié ce livre qui m’a accompagnée à Strasbourg pour mes partiels !

    Lorsqu’ils se sont rencontrés, Alice et Jack n’avaient pas grand-chose en commun, et nul ne pouvait deviner qu’ils allaient se marier quelques années plus tard. Parmi les dizaines de cadeaux reçus pour ce grand jour, celui d’un client d’Alice se démarque : ils viennent de gagner une adhésion au Pacte. Ils apprennent alors l’existence de ce club, très fermé, très secret, dont l’objectif est de garantir à chaque couple membre un mariage heureux et durable. Pour cela, un manuel leur impose certaines règles - qui vont de « offrir un petit cadeau tous les mois à son conjoint » à « organiser un voyage en amoureux chaque trimestre » en passant par « ne parler du Pacte à personne ». D’abord séduits par ce concept, nos jeunes mariés vont rapidement déchanter : chaque effraction au règlement est sévèrement puni, jusqu’à ce que les révélations d’une autre membre, ancienne collègue de Jack, leur fasse craindre pour leur vie …

    Ne dit-on pas « l’enfer est pavé de bonnes intentions » ? Dans le cas du Pacte, le proverbe prend tout son sens : derrière le but noble qu’elle s’est fixé - aider les couples à être heureux ensemble et à tenir dans la durée -, cette organisation cache de bien sombres secrets. Alice et Jack ne pouvaient pas deviner qu’en signant cette adhésion - plus par jeu, d’ailleurs, que par réelle conviction -, ils ne pourraient jamais faire marche arrière. Car le Pacte ne vous laissera pas partir, le Pacte ne vous donnera pas d’autre choix que de rentrer dans le rang si, par malheur, vous désobéissez au manuel, si vous montrez des signes de rébellion, si vous doutez de sa mission. Le lecteur découvre l’ampleur des dégâts en même temps que les personnages : les moyens dont dispose le Pacte pour surveiller ses membres et réprimer la moindre incartade sont faramineux, et les méthodes utilisées sont tout simplement effrayantes. Au fil des chapitres, l’horreur va crescendo, jusqu’à ce que l’on se dise « ils ne peuvent pas faire pire ». Et pourtant si, ils peuvent. Pour briser la volonté des plus récalcitrants, pour décourager les déviances des autres membres, pour satisfaire également les envies les plus perverses des dirigeants de ce club sectaire, tous les moyens sont bons …

    Ce livre nous présente donc littéralement une vraie descente aux enfers : notre narrateur, Jake, va passer de l’euphorie du jeune marié à l’angoisse la plus primaire, en passant par la culpabilité la plus profonde et le désespoir le plus sombre. Jake, c’est un personnage lambda, tout ce qu’il y a de plus banal : il n’est pas terriblement intelligent ni admirablement courageux, il fait des erreurs, il doute, il n’est pas la bonté incarnée … et ça fait du bien, un personnage aussi « normal » ! Cela rend d’ailleurs l’intrigue bien plus crédible : franchement, quel intérêt y aurait-il à lire un thriller psychologique si le personnage principal se sortait miraculeusement de toutes les situations, même les plus inextricables ? Non, vraiment, j’ai beaucoup aimé ce pauvre Jake, on s’inquiète pour lui, on a envie de l’aider - même si on ne sait pas trop comment -, on se sent mal pour lui … et pour Alice, à la fois si impulsive et si perfectionniste, qui tente coute que coute de suivre ce règlement même si cela l’oblige à renier sa propre identité, sa propre personnalité. On se rend progressivement compte que les deux se sentent responsables de cette situation, et que du coup ils se sentent tous deux dans l’obligation de réparer leurs torts en protégeant l’autre … parce qu’ils s’aiment, cela ne fait aucun doute, en dépit de leur divergence de caractère. On va pas se mentir, c’est un peu la facette « mignonne » de ce roman atroce !

    Car l’auteur est douée, vraiment douée, pour faire monter la tension. Un rythme toujours plus effréné, avec toutefois des sortes de « parenthèses » un peu plus introspectives, qui ont visiblement pour objectif non pas de relâcher la pression mais bien au contraire de garder le lecteur sur des tissons ardents, pour l’inciter à aller toujours plus en avant dans le livre … C’est un roman qui se lit d’une traite, qui ne se lâche pas, un roman qui vous hante jusqu’à la dernière page : on attend l’apothéose, et le dénouement. On se demande comment tout cela va finir, on attend un drame, un vrai, une tragédie, on se dit que ça ne peut pas finir bien pour nos deux personnages, on attend le point de non-retour … Et, clairement, et c’est là le seul reproche que j’ai à faire à ce récit, j’ai été déçue par la fin. C’est atrocement banal, plat, limite incohérent avec le reste du récit tant ça fait artificiel en mode « il fallait une fin, j’ai pris la voie de la facilité ». C’est une de ses intrigues qui gagnent en puissance petit à petit et qui ne demandent qu’à exploser à la fin, en véritablement feu d’artifice d’émotions … et là, ce fut un flop. Une vraie déception pour cette fin, et c’est tellement dommage tant le reste était impressionnant !

    En bref, un thriller psychologique palpitant, haletant, une histoire cruelle qui vous prend aux tripes et vous serre la gorge tant vous angoissez avec les personnages … Une narration vivante, une intrigue tortueuse, des personnages simples mais attachants malgré tout … que du bon, que du bon ! Sauf cette fin, qui laisse le lecteur sur sa faim : c’est trop simple ! C’est vraiment dommage de nous proposer plus de 450 pages de suspense et de tension toujours plus forte pour ensuite nous laisser afin une fin aussi plate ! Malgré tout, c’est un roman que je conseille volontiers à tous les adeptes de thriller, mais également à ceux qui ne sont pas familiers du genre : une fois rentré dans ce récit, on n’en ressort pas avant d’avoir tourné la dernière page, et ça, c’est vraiment top !

    https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/10/piege-conjugal-michelle-richmond.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jusqu’où seriez-vous prêt à aller par amour et que seriez-vous prêt à sacrifier pour le bien de votre mari/femme ?

    Une question à laquelle Jack et Alice, jeunes mariés, vont devoir faire face à la minute où ils ont accepté de signer le Pacte, accord qu’ils découvrent grâce à Finnegan, un...
    Voir plus

    Jusqu’où seriez-vous prêt à aller par amour et que seriez-vous prêt à sacrifier pour le bien de votre mari/femme ?

    Une question à laquelle Jack et Alice, jeunes mariés, vont devoir faire face à la minute où ils ont accepté de signer le Pacte, accord qu’ils découvrent grâce à Finnegan, un client du cabinet d’avocats où travaille la jeune femme. Ce Pacte, basé sur le système judiciaire britannique, est destiné à faire du vœu pieux d’un mariage pour l’éternité, une réalité. Quitte pour cela à utiliser des moyens que nous pourrions qualifier de discutables… Alice et Jack vont d’ailleurs, petit à petit, découvrir l’horreur des moyens coercitifs mis en place pour les personnes ne respectant pas les très nombreuses règles du Pacte.

    La grande force de ce roman est de faire monter la pression et la tension de manière crescendo. Dès le départ, on sent qu’il y a quelque chose de bizarre derrière ce Pacte qui, en dehors du cercle restreint de ses membres, demeure inconnu du grand public. Il existe d’ailleurs un vrai culte du secret autour de ce dernier, un culte qu’il ne serait pas prudent de vouloir trahir… Mais comme les jeunes mariés, on se laisse porter par les événements en se disant qu’il s’agit certes d’un accord étrange et exigeant, mais qu’il leur suffira de revenir sur leur parole si les choses vont trop loin. Malheureusement, Alice et Jack vont assez vite comprendre que les choses ne sont pas si simples :

    « On ne quitte pas le Pacte et le Pacte ne vous quitte pas ».

    Cette phrase résume à elle seule l’impression que l’on peut ressentir à l’égard du Pacte : plus qu’un accord, il s’agit d’une entrée dans une organisation secrète et menaçante qui s’apparente presque à une secte… Et comme dans une secte classique, il est difficile de partir voire impossible surtout si l’on considère que tous les membres sont très influents et ont un pouvoir de nuisance très fort. C’est donc une vraie toile d’araignée, solide et asphyxiante, qui s’est construite autour de notre couple pour son plus grand malheur !

    Alors que l’idée de devoir suivre un certain nombre de règles destinées à préserver les liens sacrés du mariage plaît bien à Alice et Jack, les sentences accompagnant les infractions les laissent d’abord sceptiques avant de leur faire franchement peur. Il faut dire que les jeunes mariés ne sont pas vraiment les membres idéaux, et qu’ils sont donc assez rapidement sanctionnés, des sanctions qui se révèlent effrayantes et, somme toute, disproportionnées par rapport aux « crimes » commis. Le Pacte a comme leitmotiv de faire systématiquement passer son conjoint avant tout, travail prenant ou pas. Une idée assez plaisante, mais qu’Alice, passionnée par son travail d’avocate, va avoir des difficultés à respecter. Elle sera alors violemment rappelée à l’ordre et vivra même l’expérience désagréable de l’emprisonnement, un comble pour une avocate ! Jack, qui a la manie de poser trop de questions, ne sera pas en reste et connaîtra sa part de châtiments voire de tortures autant physiques que psychologiques…

    Ce qui frappe avec ce roman, c’est cette impression de danger omniprésent. C’est un peu comme si le couple vivait avec une épée de Damoclès au-dessus de sa tête et que la foudre pouvait s’abattre sur eux à chaque instant. Car le Pacte voit tout, le Pacte sait tout et le Pacte est partout ! Rien ne lui échappe, pour le plus grand malheur de ses membres, surtout ceux qui commencent à remettre en question les méthodes du Pacte pour préserver les liens sacrés du mariage. D’ailleurs, les mariages sont-ils tous heureux comme le Pacte veut le faire croire ou existe-t-il de sombres secrets que quelqu’un cherche à tout prix à cacher ? Une question que ne peut s’empêcher de se poser Jack depuis qu’il a rencontré une ancienne amie, également membre du Pacte, qui l’a mis en garde contre cette organisation et ses méthodes draconiennes pour faire respecter ses règles…

    Comme Jack, on finit par devenir paranoïaque, doutant de tout et de tout le monde. Et on reste parfois dubitatif devant le comportement d’Alice qui, si elle craint également le Pacte, semble moins s’y opposer que son mari. Il faut dire que ce dernier a éveillé en elle son esprit de compétition exacerbé. Fidèle à elle-même, elle désire ainsi, malgré ses craintes, briller que ce soit en connaissant par cœur les commandements du Pacte ou en arrivant à devenir la meilleure épouse possible, non pas par amour donc, mais pas pure volonté d’être la meilleure…

    C’est d’ailleurs ce que j’ai apprécié dans ce roman, l’ambivalence permanente des sentiments : le Pacte est basé sur un grand idéal, celui d’un mariage heureux pour la vie, mais il fait preuve de moyens dignes d’une dictature pour l’atteindre. Du coup, on oscille entre acceptation et révolte, et c’est émotionnellement très déstabilisant ! De la même manière, Alice et Jack redoutent ce Pacte, mais d’un autre côté, ce dernier leur permet de se rapprocher, notamment parce qu’il leur offre un ennemi commun à combattre. Grâce ou à cause du Pacte, Alice passe également plus de temps avec Jack, ce qui n’est pas pour déplaire à ce dernier, ce qui n’étonnera point les lecteurs. En effet, on se rend compte assez vite d’un certain déséquilibre dans ce mariage, Jack semblant redouter que sa femme finisse par s’apercevoir que son ancienne vie de rockeuse lui convenait mieux que sa condition d’avocate arriviste et mariée… Et ce sont certainement les doutes de Jack mêlés à ceux d’Alice et à son esprit de compétition qui les auront poussés à accepter l’offre de Finnegan… À cet égard, le Pacte peut s’apparenter à une thérapie de choc qui va leur montrer qu’ils n’ont pas besoin de suivre des principes édictés par d’autres pour être mariés ET heureux.

    J’ai aimé le choix de l’auteur de faire monter crescendo la tension en alternant présent et passé. Cette alternance dynamise le récit, mais rend surtout la lecture complètement immersive, stressante et quelque peu addictive. À mesure que l’on avance dans la lecture et qu’on apprend à connaître Jack et Alice, on ne peut que croiser les doigts pour qu’ils trouvent une échappatoire et que ce cauchemar prenne fin… J’avoue néanmoins avoir été un peu déçue par la fin avec cette impression que la tension retombe d’un coup comme un soufflé. Je n’aime pas les fins ouvertes, mais je pense, et ce n’est que mon avis, que l’auteure aurait pu faire l’économie de l’épilogue. Cela n’aurait pas rendu la fin plus remarquable, mais un peu moins fade. J’ai toutefois apprécié un retournement de situation que je n’avais qu’en partie deviné. Celui-ci nous prouve que l’âme humaine est décidément bien noire et que certains sont prêts aux pires atrocités pour toucher de près le pouvoir…

    Le Pacte, garantie d’un mariage heureux et durable ou piège tentaculaire qu’il vous sera impossible de fuir ? Une question qui vous tiendra en haleine et qui rendra toute tentative de lâcher votre livre vaine. À l’aide d’une narration dynamique et immersive, Michelle Richmond nous offre ici un récit à l’atmosphère particulièrement angoissante qui vous plongera dans un maelström d’émotions allant de la curiosité à la peur en passant par la franche révolte. Ce qui est certain, c’est qu’avec cette auteure, l’expression « se marier pour le meilleur et pour le pire » prend une tout autre dimension. Amateurs de suspense et d’histoires qui jouent sur l’ambivalence des sentiments, arrêtez-vous, vous avez trouvé votre prochaine lecture !

    Chronique sur https://lightandsmell.wordpress.com/2018/06/11/piege-conjugal-michelle-richmond/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est l'histoire du mariage de Jake et Alice et de leur découverte du Pacte via un de leurs invités. Ils se retrouvent prisonniers d'une loi particulière visant à protéger leur mariage, quitte à utiliser des méthodes de coercition très brutales.

    Sur le principe, l'histoire était prometteuse....
    Voir plus

    C'est l'histoire du mariage de Jake et Alice et de leur découverte du Pacte via un de leurs invités. Ils se retrouvent prisonniers d'une loi particulière visant à protéger leur mariage, quitte à utiliser des méthodes de coercition très brutales.

    Sur le principe, l'histoire était prometteuse. Les jeunes mariés se retrouvent pris au piège du Pacte sans en connaître vraiment la teneur et les implications. Au départ, ils sont amusés et plutôt emballés par les efforts à fournir pour être en conformité avec le Pacte. Cependant, ils prennent conscience que le Pacte est effrayant lorsqu'Alice se retrouve surveillée puis incarcérée parce qu'elle travaille trop. Il est alors trop tard pour quitter cette communauté qui s'apparente plus à une secte qu'à autre chose.

    Malheureusement, je n'ai pas cru une seule seconde à l'histoire, ce qui est vraiment problématique lorsqu'il s'agit d'un thriller. Le problème vient des personnages. Je les ai trouvés totalement illogiques. Le fait qu'Alice, qui est avocate, se laisse prendre au piège ainsi m'a rendue dingue. Quant au personnage de Jake, il m'a exaspérée du début à la fin. Ses motivations pour épouser Alice et ses réactions face aux méthodes horribles du Pacte m'ont fait enrager du début à la fin. Leurs réactions face aux événements m'ont paru terriblement incohérentes.

    J'attendais peut-être trop de ce roman. Là, j'ai trouvé que les problématiques étaient trop peu exploitées. Le côté droit autonome et particulier était vraiment intéressant. Cependant, je reste sur ma faim par rapport à l'aspect psychologique. Hormis la peur, toutes les conséquences psychologiques de l'appartenance à une secte sont passées sous silence. Pour moi, cela rend la fin difficilement compréhensible.

    Conclusion : ♥♥ Je n'ai pas été convaincue par cette histoire. Les personnages auxquels je n'ai pas réussi à adhérer et l'absence de certains éléments m'ont empêchée d'apprécier cette lecture.

    http://sweetie-universe.over-blog.com/2018/06/piege-conjugal-m.richmond.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Très intéressant le thème sa me tente de le decouvrir suspende en cours

    Très intéressant le thème sa me tente de le decouvrir suspende en cours

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com