Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Petite éloge de la jouissance féminine

Couverture du livre « Petite éloge de la jouissance féminine » de Adeline Fleury aux éditions Francois Bourin
Résumé:

Et puis un jour, j'ai joui. Tout mon corps, toute mon âme. Enfin !
Je n'ai pas honte de le clamer: j'ai joui pour la première fois à trente-cinq ans.
«Le désir sexuel est une mécanique, guère compliqué à mettre en branle», écrit Virginie Despentes. Le désir féminin est bien plus complexe. Car... Voir plus

Et puis un jour, j'ai joui. Tout mon corps, toute mon âme. Enfin !
Je n'ai pas honte de le clamer: j'ai joui pour la première fois à trente-cinq ans.
«Le désir sexuel est une mécanique, guère compliqué à mettre en branle», écrit Virginie Despentes. Le désir féminin est bien plus complexe. Car derrière le désir de l'autre se cache un enjeu crucia :
Le désir de soi, de se connaître soi-même.
Et d'accèder au savoir absolu. Je ne pouvais plus vivre ainsi, sans désir, sans souffle, sans voix.
Parce que je lui dois ma renaissance, la jouissance féminine mérite un éloge. Je pousse un grand cri, un grand cri d'amour.

Donner votre avis