Par le vent pleuré

Couverture du livre « Par le vent pleuré » de Ron Rash aux éditions Seuil
  • Date de parution :
  • Editeur : Seuil
  • EAN : 9782021338553
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Dans une petite ville paisible au coeur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.

1967 : le summer of love. Ligeia débarque... Voir plus

Dans une petite ville paisible au coeur des Appalaches, la rivière vient de déposer sur la grève une poignée d'ossements, ayant appartenu à une jeune femme. Elle s'appelait Ligeia, et personne n'avait plus entendu parler d'elle depuis un demi-siècle.

1967 : le summer of love. Ligeia débarque de Floride avec l'insouciance et la sensualité de sa jeunesse, avide de plaisirs et de liberté. C'est l'époque des communautés hippies, du Vietnam, de la drogue, du sexe et du Grateful Dead. Deux frères, Bill et Eugene, qui vivent bien loin de ces révolutions, sous la coupe d'un grand-père tyrannique et conservateur, vont se laisser séduire par Ligeia la sirène et emporter dans le tourbillon des tentations. Le temps d'une saison, la jeune fille bouleversera de fond en comble leur relation, leur vision du monde, et scellera à jamais leur destin - avant de disparaître aussi subitement qu'elle était apparue.

À son macabre retour, les deux frères vont devoir rendre des comptes au fantôme de leur passé, et à leur propre conscience, rejouant sur fond de paysages grandioses l'éternelle confrontation d'Abel et de Caïn.

Donner votre avis

Articles (2)

Avis(21)

  • Sylva, petite bourgade des Appalaches, on retrouve par hasard les restes de Ligeia, disparue 46 ans auparavant de façon inexpliquée alors qu'elle avait 17 ans. Elle a séduit les deux frères Matney : Bill ,l'aîné, 18 ans, promis à un bel avenir de chirurgien et Eugène, 15 ans, mal dans sa peau, à...
    Voir plus

    Sylva, petite bourgade des Appalaches, on retrouve par hasard les restes de Ligeia, disparue 46 ans auparavant de façon inexpliquée alors qu'elle avait 17 ans. Elle a séduit les deux frères Matney : Bill ,l'aîné, 18 ans, promis à un bel avenir de chirurgien et Eugène, 15 ans, mal dans sa peau, à l'ombre de son frère. Les deux garçons ont perdu leur père et sont élevés à la dure par un grand-père tyrannique, autoritaire, sans aucune empathie, qui les écrase ainsi que leur mère, effacée. L'arrivée de Ligeia, qui ne s'interdit aucun plaisir (sexe, drogue, alcool, mensonges) leur fait découvrir un monde inconnu, interdit. Si Bill résiste à ces plaisirs, Eugène, quant à lui, va plonger dans l'alcool, le sexe, la drogue et le vol. Il ne se remettra pas de cette période et sa vie d'hommene ne sera qu'échec comme écrivain, mari et père et déchéance, rongé par l'alcool.
    Le roman alterne le passé des années 60-70 et le présent, racontés par Eugène. La relation très forte entre les deux frères, la jalousie rampante d'Eugène adoucie par son amour pour Bill marquent profondément ce roman. Bill, l'aîné, joue le rôle du père disparu et essaye de protéger, à l'adolescence mais également à l'âge adulte, son frère, fragile, paumé, méprisé par son grand-père.
    La famille n'est pas ici le lieu où on se réfugie, où on vient chercher du réconfort mais c'est un lieu de conflits, tensions, lutte entre fortes personnalités.
    Ce roman dresse également le portrait de l'Amérique des années 60-70 dans un bled perdu, les excès d'une jeunesse qui decouvre ou croit découvrir la liberté sexuelle, les bonheurs artificiels.
    Très belle écriture d'un auteur que je ne connaissais pas où la mélancolie, les regrets affleurent à chaque détour de phrase. Un beau moment de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • L’été 69, Eugène et son frère Bill rencontre Ligeia envoyée par sa famille à Silva, petite ville isolée du monde et de ses nouvelles tendances durant la guerre du Viêt-nam, afin de l’éloigner des ses mauvaises fréquentation. Ligeia demandent aux garçons de lui procurer de l’alcool et des...
    Voir plus

    L’été 69, Eugène et son frère Bill rencontre Ligeia envoyée par sa famille à Silva, petite ville isolée du monde et de ses nouvelles tendances durant la guerre du Viêt-nam, afin de l’éloigner des ses mauvaises fréquentation. Ligeia demandent aux garçons de lui procurer de l’alcool et des médicaments trouvés dans le cabinet de leur grand père. Bill rencontre régulièrement cette fille si marginale pour cette ville loin des tendances hippies.
    46 ans après cet été, les os de Ligeia sont retrouvés. Eugène bouleversé tane son frère pour apprendre la vérité sur le jour où il devait la déposer à la gare pour qu’elle quitte la ville. EUgène, déjà rongé par l’alcool est tourmenté par ce qu’il doit faire dénoncer ce frère qui l’a soutenu, aidé toute sa vie, qui est maintenant chirurgien et sauve des vie. Toutes les bonnes actions de son frère est son métier peuvent-ils justifier de laisser un crime impuni?
    J’ai adoré le personnage de Bill grand frère protecteur poussé vers la carrière de chirurgien par un grand père autoritaire qui subvient à leurs besoins après la mort de leur père. En contre partie c’est lui qui prend les décisions pour Bill, Eugène et leur mère.
    Un style très poétique, une très belle relation fraternelle, un roman qui se lit très bien, on ne voit même pas les pages défiler.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre de Ron Rash pour la rentrée littéraire 2017 ? Lu mais pas publié ma chronique....

    Dans « Par le vent pleuré », un polar dont le titre est tiré d’un ouvrage de Wolfe, Ron Rash passe à un autre thème, celui de la jeunesse.
    Si le livre est court et très vite lu (une soirée), il ne peut...
    Voir plus

    Un livre de Ron Rash pour la rentrée littéraire 2017 ? Lu mais pas publié ma chronique....

    Dans « Par le vent pleuré », un polar dont le titre est tiré d’un ouvrage de Wolfe, Ron Rash passe à un autre thème, celui de la jeunesse.
    Si le livre est court et très vite lu (une soirée), il ne peut que nous toucher avec son sujet.
    En introduction, un court chapitre : « Elle attend. Chaque printemps les fortes pluies arrivent, et la rivière monte, et son cours s’accélère, et la berge se désagrège toujours davantage…. (…) Des fragments d’os se rassemblent dans un remous, forment un bref collier. Le flot poursuit sa course vers la mer »..

    Puis on passe à la première partie où Eugène est le narrateur. Il vit avec son frère, Bill, dans les Appalaches, sous la coupe d’un grand-père tyrannique et font la connaissance d’une jeune fille, Ligeia (qu’ils comparent à une sirène), qui les emporte dans un tourbillon de sentiments. Elle tente aussi de leur faire connaître la drogue. C’est une jeune fille qui va tout bousculer dans leur petite vie si tranquille, eux qui ne connaissent rien de la révolution du « summer of love ».
    Cela ne va durer que le temps d’une saison mais Bill et Eugène vont en rester marqués et Ligeia disparaît aussi vite qu’elle est apparue.
    Quand elle réapparaît, c’est sous une forme macabre et les deux frères vont se remémorer leur passé, le bouleversement de leurs vies.

    C’est une histoire de jeunes gens, certes, avec leurs tourments, leurs épreuves, leurs réminiscences sur l’enquête menée, le tout dans des paysages grandioses, avec la Panther Creek, la rivière Tuckaseegee…. Mais c’est une jolie histoire.

    On peut dire que là, Ron Rash a vraiment changé de registre (mais à noter qu’il y a encore une rivière : cf La Tamassee), ce qui ne m’a pas gênée grâce au talent de l’auteur.
    D’ailleurs, voici une critique entre plusieurs, celle du Washington Post : « Rash est un conteur envoûtant, qui fait monter avec brio la tension entre le passé et le présent de l’histoire. Une histoire fondée sur le contrôle, le Mal et la nature même du pouvoir, celui de sauver comme de tuer ».
    Ce fut donc un bon moment de lecture, un peu court mais prenant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • "PAR LE VENT PLEURÉ" de Ron Rash
    Traduit par Isabelle Reinharez

    Éditions du Seuil (GF)
    Éditions Points (poche)

    Deux frères, Bill et Eugene, grandissent sous la coupe de leur grand-père après le décès de leur père.

    Le grand-père, médecin généraliste, est un tyran antipathique auquel...
    Voir plus

    "PAR LE VENT PLEURÉ" de Ron Rash
    Traduit par Isabelle Reinharez

    Éditions du Seuil (GF)
    Éditions Points (poche)

    Deux frères, Bill et Eugene, grandissent sous la coupe de leur grand-père après le décès de leur père.

    Le grand-père, médecin généraliste, est un tyran antipathique auquel personne ne peux s'opposer, ni ses patients, ni le shérif et encore moins la mère de Bill et Eugene. Sa devise est "dans la vie, on fait des choix et il faut accepter les conséquences de ces choix".

    Le seul moment où les deux garçons peuvent échapper pour quelques heures à la bride du grand-père, c'est pendant leurs parties de pêche du dimanche, après la messe... Mais l'ombre du grand-père rôde toujours auprès d'eux puisqu'ils doivent lui ramener les truites qu'il adore manger.

    Et c'est là que Bill et Eugene font la connaissance de Ligeia, une adolescente qui flirte avec la délinquance.

    J'ai adoré "Par le vent pleuré".

    A travers cette histoire, Ron Rash nous montre comment les deux frères se construiront émotionnellement. Si Bill, qui est le plus fort de caractère des deux, acceptera les conséquences de ses choix, il en sera autrement pour Eugene qui portera le poids de la culpabilité sur ses épaules...

    Un livre conseillé et mis à l'honneur au mois de novembre dans le #PicaboRiverBookClub pour une lecture commune intitulée "le poche du mois"

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions