Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Par la volonte du peuple - comment les deputes de 1789 sont devenus revolutionnaires

Couverture du livre « Par la volonte du peuple - comment les deputes de 1789 sont devenus revolutionnaires » de Timothy Tackett aux éditions Albin Michel
Résumé:

Près de deux siècles d'exégèse ont fini par rendre invisibles les acteurs des premiers mois de la Révolution française.
Qu'il soit le résultat d'une recomposition sociale favorable à la bourgeoisie ou celui de la rencontre entre des idéologies et les circonstances, il n'en demeure pas moins que... Voir plus

Près de deux siècles d'exégèse ont fini par rendre invisibles les acteurs des premiers mois de la Révolution française.
Qu'il soit le résultat d'une recomposition sociale favorable à la bourgeoisie ou celui de la rencontre entre des idéologies et les circonstances, il n'en demeure pas moins que cet événement central de l'histoire reste le fait d'hommes qui, députés aux Etats généraux, sont peu à peu devenus révolutionnaires. Quelle a été l'expérience individuelle et collective de ces hommes réunis dans la salle des Menus-Plaisirs ? Quels itinéraires furent les leurs ? Par quels jeux "d'interactions" les députés ont-ils donné naissance à l'Assemblée nationale ? A partir de quelle culture politique, de quel système de valeurs ? Hommes du concret, lecteurs pour certains des auteurs des Lumières, presque tous déjà partie prenante de la vie politique locale, ils ont tenté d'expliquer, dans leurs correspondances et plus tard dans des mémoires, par quel processus ils avaient fini par renverser l'Ancien Régime.
C'est en explorant cette masse documentaire, jamais exploitée par les historiens de manière systématique, que Timothy Tackett, professeur d'histoire moderne à l'université de Californie (Irvine), parvient à restituer la dynamique d'un apprentissage révolutionnaire. La recherche neuve, que propose l'auteur, ouvre comme " une troisième voie " à l'historiographie de la Révolution. Il s'agit de tenir constamment ensemble le politique, le social et le culturel, de ne pas considérer que le passé proche ou lointain (les fameuses " origines ") explique à lui seul le présent révolutionnaire, mais de laisser ce présent se déployer dans la force de son actualité.

Donner votre avis

Récemment sur lecteurs.com