Où bat le coeur du monde

Couverture du livre « Où bat le coeur du monde » de Philippe Hayat aux éditions Calmann-levy
  • Date de parution :
  • Editeur : Calmann-levy
  • EAN : 9782702167304
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

"Sa musique décrivait un coin du ciel, une façade éclaboussée de lumière, invisibles sans jazz. Il jouait et la joie se réveillait d'un rien et de partout.".
À Tunis dans les années trente, Darius Zaken est frappé de mutisme après la disparition brutale de son père. Élevé par sa mère Stella qui... Voir plus

"Sa musique décrivait un coin du ciel, une façade éclaboussée de lumière, invisibles sans jazz. Il jouait et la joie se réveillait d'un rien et de partout.".
À Tunis dans les années trente, Darius Zaken est frappé de mutisme après la disparition brutale de son père. Élevé par sa mère Stella qui le destine aux plus hautes études et sacrifie tout à cette ambition, il lutte pour se montrer à la hauteur. Mais le swing d'une clarinette vient contredire la volonté maternelle. Darius se découvre un don irrésistible pour cet instrument qui lui redonne voix. Une autre vie s'offre à lui, plus vive et plus intense.

De la Tunisie française aux plus grandes scènes du monde, en passant par l'Europe de la Libération et l'Amérique ségrégationniste, cette fresque est un magnifique roman d'initiation et d'émancipation, mené au rythme étourdissant du jazz.

Donner votre avis

Avis(5)

  • Où bat le coeur du monde est un roman rythmé par le jazz qui nous emporte en Tunisie, puis l'Europe et les Etats Unis.

    Un livre de qualité de part l'authenticité de la plume de Philippe-Hayat qui a su me transmettre beaucoup d'émotions à travers l'histoire de Darius dans lequel nous allons...
    Voir plus

    Où bat le coeur du monde est un roman rythmé par le jazz qui nous emporte en Tunisie, puis l'Europe et les Etats Unis.

    Un livre de qualité de part l'authenticité de la plume de Philippe-Hayat qui a su me transmettre beaucoup d'émotions à travers l'histoire de Darius dans lequel nous allons découvrir son enfance en Tunisie. Là où un terrible évènement va le rendre muet, ce qui va l'amener à trouver son chemin pour devenir un homme.

    Arrivé aux Etats Unis, Darius est plongé dans la misère, il a du mal à se faire une place dans le monde du Jazz, il perd confiance mais c'est à ce moment là qu'il va découvrir son véritable amour pour la musique qui va lui redonner sa voix. C'est cette partie du récit qui m'a le plus intéressé.

    Tous les personnages sont intéressants, surtout le lien qu'il entretient avec eux. Beaucoup de femmes autour de lui, j'ai aimé le portrait de sa mère, une femme touchante, inspirante par son courage et la force de son amour maternel

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Deuxième livre de la rentrée littéraire de septembre que je découvre en avant-première, "Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat, s’écoute tout autant qu’il ne se lit, tant le jazz y est présent dans ses moindres croches, riffs et autres glissandos.

    L’auteur nous raconte, en effet,...
    Voir plus

    Deuxième livre de la rentrée littéraire de septembre que je découvre en avant-première, "Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat, s’écoute tout autant qu’il ne se lit, tant le jazz y est présent dans ses moindres croches, riffs et autres glissandos.

    L’auteur nous raconte, en effet, l’histoire de Darius Zaken, fils de Sauveur, libraire, et de Stella. Ils vivent heureux à Tunis dans les années trente. Heureux jusqu’à ce que Sauveur soit tué dans sa librairie et Darius frappé de mutisme face à ce drame. Sa mère Stella, désormais seule pour l’élever, veut faire de lui un érudit et se bat pour que, malgré son handicap, il intègre de grandes écoles. C’est sans compter sur une clarinette écoutée un soir de concert..."… Au centre de l’orchestre, un homme se leva. Darius fixait l’instrument entre ses mains, un tube noir constellé d’éclats de métal évasé à l’extrémité, ni flûte, ni trompette… l’homme debout posa quelques notes. Son trait fut d’une telle douceur qu’il cloua Darius sur son siège. L’homme venait de fendre le silence et tout devint lumineux. L’émotion qu’il libéra submergea Darius."
    A partir de ce moment magique, la vie de Darius va changer…

    J’ai aimé l’écriture musicale, travaillée à l’extrême jusqu’au lyrisme qui fait à la fois danser, monter les larmes et battre le cœur plus fort. J’ai aimé la construction qui nous invite au voyage aux côtés de Darius, et tous les grands musiciens de jazz américains de Tunis à New-York en passant par l’Italie sous l’uniforme étoilé et Paris. Des musiciens dont j’ai aimé retrouver les notes, particulièrement Max Roach et ses solos de batterie. J’ai aimé l’étude toute en finesse des sentiments qui lient la mère et le fils, et le départ obligé du fils pour vivre sa vie d’homme et sa passion : une histoire d'envol.

    Une lecture passionnante, malgré quelques longueurs - de mon point de vue - dans les détails techniques développés à l’infini. Ces précisions multiples m'ont parfois ennuyée. Et cela, malgré la passion qui s’en échappait, et l’intérêt que j’y porte.

    https://memo-emoi.fr

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 Avis des 100 premières pages :
    Où bat le cœur du monde est un bain de musique et d’amour qui m’a séduite dès les premières pages.
    Il y a une sensibilité extraordinaire dans les mots de Philippe HAYAT, et son personnage de Darius le clarinettiste, dont...
    Voir plus

    Explorateurs de la rentrée littéraire 2019 Avis des 100 premières pages :
    Où bat le cœur du monde est un bain de musique et d’amour qui m’a séduite dès les premières pages.
    Il y a une sensibilité extraordinaire dans les mots de Philippe HAYAT, et son personnage de Darius le clarinettiste, dont il retrace tous les âges de la vie, est d’une telle grandeur qu’il traverse avec dignité les affres de la vieillesse, les démons de la drogue et les traumatismes de l’enfance.
    C’est émouvant, vibrant d’amour et cela diffuse en moi un sentiment de plénitude que peu de romans m’ont fait ressentir.
    Le plus difficile a été de mettre en sourdine ces airs de jazz enivrants, pour venir écrire, dans le silence, mes premières impressions.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Explorateur de la rentrée littéraire 2019 - Avis de la page 100

    Un roman choral qui commence en 2015, dans la loge d’une salle de spectacle parisienne, où Dinah aide Darry, clarinettiste, à se préparer pour son concert d’adieu …
    On les retrouve à New York en 1946, où Dinah nous raconte leur...
    Voir plus

    Explorateur de la rentrée littéraire 2019 - Avis de la page 100

    Un roman choral qui commence en 2015, dans la loge d’une salle de spectacle parisienne, où Dinah aide Darry, clarinettiste, à se préparer pour son concert d’adieu …
    On les retrouve à New York en 1946, où Dinah nous raconte leur rencontre dans un lieu improbable, avant que le chapitre suivant fasse un nouveau bond dans le passé pour nous ramener à Tunis en 1935, au moment où la vie de Darius a basculé …
    Au lu de ces cent premières pages, je découvre un roman aux personnages attachants, un héros cassé dont il me tarde de découvrir les ressorts cachés
    Un début qui laisse présager une histoire dense et précise qui m’éclairera surement sur la vie dans les différentes communautés de Tunis à l’orée de la seconde guerre mondiale …
    A suivre, bien vite !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions