Olga

Couverture du livre « Olga » de Bernhard Schlink aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072799808
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

L'est de l'empire allemand à la fin du XIXe siècle. Olga est orpheline et vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits... Voir plus

L'est de l'empire allemand à la fin du XIXe siècle. Olga est orpheline et vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits pour la patrie. Amis d'enfance, puis amants, ils vivent leur idylle malgré l'opposition de la famille de Herbert et ses voyages lointains. Quand il entreprend une expédition en Arctique, Olga reste toutefois sans nouvelles.
La Première Guerre mondiale éclate, puis la Deuxième. À la fin de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qui lui est proche comme un fils. Mais ce n'est que bien plus tard que celui-ci, lui-même âgé, va découvrir la vérité sur cette femme d'apparence si modeste.
Bernhard Schlink nous livre le récit tout en sensibilité d'un destin féminin marqué par son temps. À travers les décennies et les continents, il nous entraîne dans les péripéties d'un amour confronté aux rêves de grandeur d'une nation.

Donner votre avis

Avis(5)

  • De la fin du XIXème siècle aux années 70, un très beau portrait de femme.
    Une femme courageuse et déterminée, confrontée aux vicissitudes de l'histoire, au désir d'aventure et de grandeur des hommes. Une femme qui aime malgré tout, et quoi qu'il puisse y avoir derrière ce "tout".
    Et un roman à...
    Voir plus

    De la fin du XIXème siècle aux années 70, un très beau portrait de femme.
    Une femme courageuse et déterminée, confrontée aux vicissitudes de l'histoire, au désir d'aventure et de grandeur des hommes. Une femme qui aime malgré tout, et quoi qu'il puisse y avoir derrière ce "tout".
    Et un roman à l'écriture sensible et élégante.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • un livre dont le résume vous décrit un peu l histoire d' une famille quand la première guerre mondiale éclate et découvrir se qui va se passer au milieu de cette famille et se que cache OLga quel mystère a lire avec plaisir

    un livre dont le résume vous décrit un peu l histoire d' une famille quand la première guerre mondiale éclate et découvrir se qui va se passer au milieu de cette famille et se que cache OLga quel mystère a lire avec plaisir

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Voilà le troisième roman de Benhard Schlink que je lis après "Le liseur" et "La femme sur l'escalier"; j'avais été séduite, pour chacun d'eux, par l'atmosphère qu'installe l'auteur et dans laquelle il est agréable de s'immerger en compagnie de personnages en apparence quelconques mais qui...
    Voir plus

    Voilà le troisième roman de Benhard Schlink que je lis après "Le liseur" et "La femme sur l'escalier"; j'avais été séduite, pour chacun d'eux, par l'atmosphère qu'installe l'auteur et dans laquelle il est agréable de s'immerger en compagnie de personnages en apparence quelconques mais qui cachent une grandeur que l'auteur ne nous dévoile que par petites touches subtiles.
    J'espérais une nouvelle atmosphère, un beau personnage de femme et je n'ai pas été déçue.
    On suit Olga de sa naissance à sa mort (fin 19ème siècle aux années 70) et on la découvre selon trois points de vue qui scandent le roman en trois parties : la description de la vie de Olga jusqu'à 50 ans, Olga vue par Ferdinand dont Olga a pris soin pendant son enfance et qui n'a jamais pu oublier cette femme qui lui a donné tant d'amour et lui a tant transmis et Olga au travers de sa correspondance avec l'homme qu'elle aime.
    Olga, est très vite orpheline, recueillie par sa grand-mère qui ne l'aime pas; elle se plonge dans les livres pour échapper à ce manque d'affection; elle joue avec les enfants d'un grand propriétaire industriel; la camaraderie, puis l'amitié qui l'unissent au fils, Herbert, se mue en amour. Elle accepte de vivre cet amour hors mariage devant l'hostilité de la famille d'Herbert; elle se bat pour devenir intitutrice. Herbert, toujours à la recherche d'infini, part faire la guerre en Afrique, puis fait de longs voyages pour finalement lancer une expédition dans le Groenland dont il ne reviendra pas. Olga ne cesse de l'aimer même si elle finit par admettre qu'il ne reviendra plus.
    Olga nous offre un beau portrait de femme déterminée, battante, résiliente, amoureuse; elle se bat toute sa vie contre les règles de la société qui imposent un double carcan aux femmes : celui de la classe dans laquelle elles naissent et dans laquelle la société les enferme et celui du statut de la femme à qui on refuse toute indépendance. Olga, même si elle ne le verbalise pas ainsi,veut faire évoluer la société en travaillant, en aimant un homme au-dessus de sa condition hors mariage et surtout en transmettant des valeurs plus égalitaires entre hommes et femmes à ses élèves mais aussi à deux enfants dont elle s'occupe particulièrement : Eik et Ferdinand.
    Olga prend ce que lui offre la vie, ne se plaint pas, donne de l'amour.
    Comme dans "Le liseur", l'histoire allemande offre une toile de fond qui interagit avec les personnages : guerres coloniales, 1ère et 2ème guerre mondiale, nazisme. La critique de l'Allemagne imprègne la vie et les propos d'Olga; elle lui reproche d'avoir toujours voulu être plus grande qu'elle ne l'était en réalité, d'avoir eu la folie des grandeurs depuis Bismarck qu'elle rend responsable. Un parallèle s'établit entre les rêves d'infini d'Herbert et les rêves de grandeur de l'Allemagne : les deux se fracassent face à la réalité du monde non sans avoir fait des victimes.
    Très beau moment de lecture grâce au style fin, délicat et fluide de l'auteur mais également à une sorte de suspens qui nous conduit avec habileté à découvrir qui était réellement Olga.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Olga est une enfant qui grandit sans parents, élevée par sa grand-mère dans la pauvreté. Une fillette solitaire, dévorée par une soif d’apprendre insatiable qui la conduira plus tard à l’enseignement. Puis, il y aura les jeux d’enfants avec Herbert qui, avec les années, se transformeront en...
    Voir plus

    Olga est une enfant qui grandit sans parents, élevée par sa grand-mère dans la pauvreté. Une fillette solitaire, dévorée par une soif d’apprendre insatiable qui la conduira plus tard à l’enseignement. Puis, il y aura les jeux d’enfants avec Herbert qui, avec les années, se transformeront en attirance mutuelle. Mais les barrières sociales font obstacle à leur amour. Et surtout, il y a l’obsession d’Herbert pour l’immensité. Des expéditions dans le monde qui se multiplient. Des rêves excessifs, insensés qui le conduiront à sa perte.

    Trois parties composent ce roman. Trois perspectives que Bernhard Schlink met en scène avec ingéniosité pour retracer le destin d’Olga tout au long du XXème siècle.

    Il y a d’abord les années qui défilent à un rythme effréné. L’auteur prend alors de la distance pour nous restituer l’histoire d’Olga et d’Herbert, marquée par le manque, l’absence, l’amour et la douleur.

    S’ensuit alors un nouveau départ pour Olga qui donnera naissance à une belle amitié et qui comblera les dernières années de la vieille dame.

    Enfin, viennent les lettres qui font resurgir le passé. Des mots qui dévoilent les non-dits, la peur, la colère et les angoisses d’une femme.

    Tout au long de cette lecture, l’émotion est palpable, la narration d’une grande maîtrise. Et derrière l’histoire d’Olga, il y a également l’Histoire de tout un pays que l’on traverse sur près d’un siècle. L’Allemagne, son passé colonial, ses deux guerres, ses aspirations écrasantes de grandeur et de puissance.

    Avec virtuosité, Bernhard Schlink allie dans ce roman simplicité et profondeur en nous dressant ce superbe portrait de femme. Le récit fascinant d’une vie. Une femme forte, intelligente qui a aimé et qui a bravé la solitude. Mais c’est aussi l’histoire d’une nation et d’un homme, victimes de leurs ambitions démesurées.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions