Nymphéas noirs

Couverture du livre « Nymphéas noirs » de Fred Duval et Bussi et Cassegrain aux éditions Dupuis
  • Date de parution :
  • Editeur : Dupuis
  • EAN : 9782800173504
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu'un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée... Voir plus

Dans le village de Giverny, où Claude Monet peint quelques-unes de ses plus belles toiles, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Tandis qu'un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D'autant qu'une rumeur court selon laquelle des tableaux d'une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus.


Quand la passion se mêle à l'art en un jeu de miroirs, Michel Bussi nous emporte dans un tourbillon d'illusions et de mystère, merveilleusement retranscrit par Fred Duval et mis en lumière par Didier Cassegrain, dont les atmosphères évanescentes rappellent l'empreinte impressionniste.

Bien plus qu'une adaptation, Nymphéas noirs est à la fois un hommage à l'un des mouve-ments les plus symboliques de la peinture moderne, un polar envoûtant à travers les époques et un superbe conte de fées empoisonné. À l'image de ces nymphéas, aussi sombres que sublimes.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis(3)

  • Un roman graphique que j'ai choisi de lire principalement pour le lieu de l'action Giverny que je rêve de découvrir en vrai un jour et Monet bien sûr. Ne lisant pas les romans de Michel Bussi, pour moi c'était une totale découverte de l'histoire et non pas de savoir comment avait été faite...
    Voir plus

    Un roman graphique que j'ai choisi de lire principalement pour le lieu de l'action Giverny que je rêve de découvrir en vrai un jour et Monet bien sûr. Ne lisant pas les romans de Michel Bussi, pour moi c'était une totale découverte de l'histoire et non pas de savoir comment avait été faite l'adaptation graphique.

    Je vais distinguer l'histoire des illustrations. Commençons donc par l'histoire : une enquête suite à la découverte à Giverny du corps d'un homme connu de tous, Jerôme Morval, médecin possédant une belle demeure dans le village, réputé comme coureur de jupons et amateur d'art.

    Nous suivons l'enquête menée par les deux policiers Laurent et Silvio et je dois avouer que la présentation du récit est intéressante : trois femmes : une vieille, une jeune et une enfant : la méchante, la menteuse et l'égoïste...... Pour le reste je vous laisse découvrir.....

    Cette présentation m'a intriguée et je me suis plongée dans cette lecture sans à priori mais au fil des pages, j'ai eu un peu de mal à suivre, à comprendre, les relations entre les différents personnages pour finir avec la résolution qui m'a obligée à revenir en arrière pour comprendre réellement qui est qui, quand, où et comment.

    Par contre j'ai beaucoup aimé le climat installé par les illustrations surtout ceux des paysages, de la nature, tout à fait dans l'esprit des impressionnistes, donc du lieu et de Claude Monet, propriétaire et auteur des nymphéas, un ensemble de 250 toiles peintes et les noirs, les derniers, sensés représentés pour le peintre la Mort. Un peu moins aimé les visages assez anguleux, froids et plaqués.

    Au final : enquête assez tarabiscotée, jolies illustrations adaptées au récit mais pas conquise plus que cela..... Je suis restée à distance de l'histoire, je me suis perdue plusieurs fois dans les personnages mais je ne peux vous en dire plus sans risquer de dévoiler l'intrigue.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fred Duval signe l'adaptation du polar de Michel Bussi, se déroulant à Giverny, avec en toile de fond les peintures de Monet bien évidemment !
    Didier Cassegrain assure brillamment les dessins, faisant revivre cette atmosphère particulière de ce village-musée bouleversé par ce meurtre...
    Voir plus

    Fred Duval signe l'adaptation du polar de Michel Bussi, se déroulant à Giverny, avec en toile de fond les peintures de Monet bien évidemment !
    Didier Cassegrain assure brillamment les dessins, faisant revivre cette atmosphère particulière de ce village-musée bouleversé par ce meurtre mystérieux, et de sa sensuelle institutrice !

    L'écriture de Bussi laisse cependant vite apparaître les procédés utilisés pour tenter de perdre le lecteur, et le rendre aussi accro, et la résolution du crime est très peu crédible et reste le gros point faible de la BD.

    On prend globalement plaisir à la lecture, grâce à la chaleur du dessin et au rythme du scénario signé Fred Duval. Pour l'aspect polar, on ira cependant chercher du côté d'un autre écrivain ...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il était une fois trois femmes, Stéphanie Dupin, la jeune et jolie institutrice du village, la vieille sorcière qui habite au moulin, et Fanette Morelle, une jeune fille très douée en dessin. Toutes trois vivent dans ce joli et champêtre coin de d’Eure. Joli, mais étouffant semble-t-il, car...
    Voir plus

    Il était une fois trois femmes, Stéphanie Dupin, la jeune et jolie institutrice du village, la vieille sorcière qui habite au moulin, et Fanette Morelle, une jeune fille très douée en dessin. Toutes trois vivent dans ce joli et champêtre coin de d’Eure. Joli, mais étouffant semble-t-il, car irrémédiablement figé au temps des impressionnistes. Trois femmes qui vont voir leurs vies bouleversées pendant quelques jours en mai 2010, parenthèses maudite entre la découverte du cadavre d’un notable du village, et un deuxième assassinat.

    Enquête, contre-enquête, l’auteur brouille les pistes avec une intrigue hors du temps, maniant avec dextérité les illusions. Le graphisme superbe, tout en douceur et en nuances, fait la part belle à la magie qui opère au fil des pages. C’est beau, étrange. Ce roman graphique aborde avec bonheur les codes des impressionnistes et les mêle savamment à ceux du roman noir ; on s’y laisse prendre, avec l’envie de tout reprendre à zéro quand on a enfin terminé, car la surprise finale est à la hauteur de celles dont sait nous gratifier Michel Bussi. Quel plaisir de lire et pourquoi pas offrir ou faire lire, cette BD particulièrement réussie.
    Lire ma chronique complète sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2019/04/08/nympheas-noirs-cassegrain-duval-bussi/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions