Nulle part sur la terre

Couverture du livre « Nulle part sur la terre » de Michael Farris Smith aux éditions Sonatine

3.833333333

12 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Sonatine
  • EAN : 9782355846090
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Les oubliés du rêve américain.

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se... Lire la suite

Les oubliés du rêve américain.

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n'a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.
Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d'arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C'est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l'attendent.
Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu'à un fil.

On a envie de comparer Michael Farris Smith à Sam Shepard ou à Cormac McCarthy, tant on a besoin de repères quand on assiste à la naissance d'un écrivain majeur. Ce serait faire erreur. Michael Farris Smith possède en effet un style et un talent d'évocation totalement singuliers qui vont droit au coeur du lecteur. Avec ces personnages qui s'accrochent à la vie envers et contre tout, il nous offre un magnifique roman sur la condition humaine, qui ne quittera pas nos esprits avant longtemps.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.2

    Un coup de coeur pour ce polar que je qualifierais plus de roman noir comme je les aime, sur fond de misère sociale avec l'Amérique profonde et pauvre comme décor. Les personnages de Russel qui sort de prison et Maben seule avec sa fille sont, à leur manière, des oubliés du rêve américain, des âmes paumés, abîmés par les épreuves de la vie sans perspective d'avenir. L'intrigue est peut-être un peu classique dans le roman noir mais c'est maîtrisé et passionnant.
    Au début, le roman alterne les histoires des différents personnages puis leurs destins se télescopent car ils sont liés par un événement ayant eu lieu onze ans plus tôt. Ainsi, le découpage du roman a fait que je voulais retrouver chaque personnage au chapitre suivant et voir comment ils allaient se rencontrer et s'en sortir. Il n'y a pas de sensationnalisme, de suspense haletant ou des rebondissements à chaque page mais des personnages consistants avec un vécu, des histoires de gens simples qui essayent de se construire ou de se reconstruire, de se venger ou de pardonner, tout est une histoire de choix dans ce roman. J'ai adoré cette ambiance, la tension qui monte doucement, mon attachement aux deux héros. de plus, dans cette noirceur, on y voit une lueur d'espoir, le livre se termine sur une note d'espoir et se révèle lumineux et touchant. le style n'est certes pas terrible mais j'ai réussi à passer outre et à être complètement immergée dans l'histoire. Un nouveau grand nom de la littérature policière américaine est né et je suivrai ces prochaines parutions avec plaisir.

  • 0.15

    « Nulle part sur la terre » est présenté comme un policier, je le comprends, il y a eu meurtre. Mais ce n’est pas le sujet qui est réellement abordé dans ce roman. Non, l’auteur se concentre sur les personnages, sur leurs vies, sur leurs angoisses, malheurs.

    L’âpreté de ces vies donnent un ton particulièrement dur, un brin d’espoir nous est quand même présenté. Les êtres cassés se rencontrent, tentent de s’aider, de ne pas tomber dans l’autodestruction.

    Les personnages existent, ils nous tordent le ventre avec leurs décisions quelquefois invraisemblable. A plusieurs reprises j’ai eu envie d’aller leurs prendre la main afin de tirer leurs nez du cloaque absolu dans lequel ils se vautrent !

    Mais…

    Mais ça n’est pas assez fort. Il manque, à mes yeux, une profondeur. Ou peut-être qu’il y a un manque car nous arrivons dans la vie de ces gens, nous savons qu’ils ne vont pas fort, nous avons quelques infos et puis c’est tout. Vivre, lire, la vie de Maben, sa fuite sur les routes, son écœurement ; celle de Russel, sa trouille de la prison, ce qu’il a pu y voir, y vivre ; la solitude de son père et celle de Consuela. Et puis l’angoisse de cette enfant, qui malgré son âge ressent des choses. Tout cela aurait apporté une profondeur, une sensation diffuse d’angoisse malsaine qui aurait certainement fait de ce bon roman un vrai coup de cœur.

  • 0.15

    https://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2017/10/nulle-part-sur-la-terre-de-michael_8.html

    J'ai lu ce roman noir américain dans le cadre du jury Elle, il a été sélectionné par le jury d'octobre.

    Cette histoire tourne autour de deux personnages, Maben et Russel.
    Maben est une jeune femme qui marche seule avec sa petite fille sur une route de Louisiane. Elle revient dans la ville qu'elle a quittée quelques années plus tôt. Complètement démunie, elle n'a nulle part où aller. Russel revient chez lui après avoir purgé une peine de prison de onze ans, il pense avoir réglé sa dette mais va se heurter au désir de vengeance de certains.
    Dans cette région désolée de l'Amérique, un meurtre va se produire, un policier est retrouvé tué par son propre révolver.

    Toute la première moitié du roman relate l'errance de ces deux êtres. Maben, jeune femme d'environ trente ans au visage marqué et aux joues creusées passe d'un relais routier à un foyer d'accueil à la recherche de moyens de survie pour elle et sa fille. Russel retrouve son père et roule sans but en buvant de la bière s'arrêtant de bar en bar. Le tout dans une ambiance assez glauque qui est très bien rendue par l'auteur mais qui prend quand même près de 200 pages... Le passé de Maben et de Russel nous sont révélés peu à peu, on apprend ainsi ce qui a conduit Russell en prison et les souffrances qu'il y a subies.

    Après avoir longuement attendu que les chemins de Maben et Russel se croisent, la rencontre entre ces deux êtres arrive enfin au milieu du récit donnant un peu de plus de perspective à l'histoire avec une tension qui monte, un suspense qui s'installe.

    Il ne s'agit pas d'un polar classique mais plutôt d'un roman noir assez dur. L'atmosphère un peu étouffante du sud des États Unis est bien décrite mais avec des passages trop longs et répétitifs, les personnages sont émouvants dans leur façon de ne pas baisser les bras, l'écriture est alerte mais assez ordinaire sans véritable envergure. Je suis restée sur un avis très mitigé en refermant ce roman dont la lecture ne m'a pas été désagréable mais qui, je pense, ne me restera pas longtemps à l'esprit.

  • 0.2

    Maben et sa petite fille Annalee en marche sur une route de Louisiane, dans le dénuement le plus total en route vers une destination d’où Maben est partie depuis plusieurs années.
    Russell lui sort de prison et revient dans sa ville natale, mais à peine descendu du bus qui le laisse à la gare routière qu’il se fait tabasser en souvenir du passé.
    Deux destins, deux vies cabossées parallèles et qui vont se croiser.
    C’est ce que découvre le lecteur qui peut deviner que chacun de ces personnages n’est pas sorti de l’enfer d’une vie en marge.
    Si l’histoire parait simple avec un suspens qui est distillé, les portraits sont dressés avec minuties. Les images se succèdent dans une atmosphère où rien ne semble enclin à la paix.
    Parfois une lueur d’espoir apparait comme la lueur des phares d’une voiture balaie le paysage de nuit.
    Le rythme narratif est celui de la marche que fait Maben qui d’errances en situations sordides essaie de protéger l’amour de sa vie, sa fille, afin qu’elle ne connaisse pas le même sort qu’elle.
    Russel a payé sa dette mais n’a visiblement pas droit à la paix.
    Deux êtres cassés vont se rencontrer, revenir chez eux c’est accepter de ne plus fuir, vont-ils pour autant construire leur résilience ?
    Les deux principaux protagonistes ne sont nulle part chez eux sur cette terre américaine qui les broie et les rejette. Vont-ils s’en sortir ? Entourés de flics véreux, d’amis vrais ou faux, poursuivis par la haine de certains, la seule chose de sûre c’est que la route sera longue et semée d’embûches.
    Le lecteur affronte une Amérique déshumanisée…
    Ce roman se passe dans le berceau du blues et comme cette musique, il y a quelque chose de si profond dans cette désespérance que c’est à la limite du supportable.
    C’est ce tempo et la justesse des portraits qui font toute la saveur de ce roman noir.
    Peut-on ne plus être poursuivi par son passé ?
    Emmenez-moi au bout de la terre
    Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil …
    Comme le chante si bien Charles Aznavour des deux côtés de l’Atlantique, mais dans cette histoire on peut dire que ce n’est qu’illusion.
    A savourer la belle traduction de Pierre Demarty.
    ©Chantal Lafon-Litteratum Amor 04 octobre 2017

  • 0.25

    Un très bon roman noir !!!
    Michael Farris Smith réussit admirablement à nous entrainer dans ce monde chaotique où même les émotions sont en contradiction. J’ai adoré sa plume et sa manière si forte de nous raconter ces deux personnages pour lesquels l’empathie se fait d’emblée. En déroulant leurs histoires respectives en alternance (dans de courts chapitres) l’auteur crée un rythme et une addiction très prononcée pour son récit. Ainsi même si l’action prend son temps, on ne ressent aucune lenteur. Au contraire, parce que l’auteur soigne ses descriptions et la psychologie de ses protagonistes, on a le sentiment de s’imprégner fortement des lieux et des habitants et on sa savoure ainsi les pages qui se chargent en émotions.

    http://libre-r-et-associes-stephanieplaisirdelire.blog4ever.com/michael-farris-smith-nulle-part-sur-la-terre

  • 0.05

    Un roman social noir made in US dont Hooper aurait pu peindre l’atmosphère, à l’écriture cinématographique mais qui m’a malheureusement laissée sur le bord de la route.

    Pour les amateurs du genre…

    Mon billet sur https://arthemiss.com/nulle-part-sur-la-terre-de-michael-farris-smith/

  • 0.2

    Maben. C'est une jeune femme qui n'a pas été gâtée par la vie. Une mère célibataire qui a tout tenté pour s'en sortir seule après la naissance de sa fille, Annalee, et qui a connu tout ce que l'errance et la rue ont de plus sordides. On la découvre en pleine détresse lors de son errance avec ses maigres affaires dans un sac poubelle et sa fille. Elles marchent depuis plusieurs jours essayant d'atteindre un ultime foyer lorsqu'un policier ripoux, la prenant pour une prostituée, l'oblige à lui faire des choses obscènes mais quand il appelle ses amis pour qu'ils le rejoignent elle prend son pistolet et le tue. Elle s'enfuit, alors avec Annalee.

    Russell. C'est un jeune homme qui rentre chez lui après avoir passé onze ans de sa vie en prison. Il a tout perdu: une partie de sa vie, sa fiancée Sarah qui a refait sa vie... pour un accident qu'il n'a pas voulu. Il se rend chez son père et Consuela sa nouvelle amie et renoue avec les plaisirs de la liberté. Mais ce qu'il ne sait pas c'est que Larry et Walt, les frères de celui qui a été tué lors de l'accident, l'attendent pour assouvir leur terrible vengeance.

    Jusqu'au jour, où le chemin de ces deux personnes vont se croiser. Une rencontre surprenante qui va les unir dans leur fuite et dans leur solitude. Deux inconnus pas si inconnus que l'on pourrait le croire. "-Vous n'avez vraiment nulle part où allait? Elle secoua la tête. -Si c'était le cas, j'y serais déjà." Mais, les choses sont compliquées et un agent de police les traque. Un seul objectif pour Russell: la rédemption. Vont-ils s'en sortir? Comment va se terminer cette histoire? Peut-on s'en sortir malgré les erreurs que l'on peut commettre dans le passé?

    C'est un livre bouleversant. L'auteur nous montre l'amour inconditionnel d'une mère pour son enfant dans cette Amérique où elle ne trouve pas sa place et qui ne lui donne pas sa chance, une critique ouverte de cette société américaine (esclavagisme, utopie du rêve américain,...). C'est un roman qui parle d'histoires de vies, deux vies qui basculent, deux adultes profondément seuls mais aussi une quête de pardon et de rédemption. C'est sombre mais en même temps il y a cette lueur d'espoir si infime soit-elle. L'écriture est assez spéciale, les phrases sont souvent longues, parfois sans verbes conjugués et il y a beaucoup d'énumération mais ça ajoute un côté unique à l'histoire et au rythme. Bref, c'est roman noir mais l'humanité qui s'en dégage nous fait réfléchir sur la condition humaine et notre propre condition.

    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2017/09/10/35659647.html
    Ma page facebook Au chapitre d'Elodie

  • 0.25

    Ce livre c'est l'histoire de deux personnes qui au départ ne sont pas censés se rencontrer. Tout semble les opposer. Ils n'ont pas grand chose en commun à part le faite de vouloir vivre, voir survivre. Ils ont tout les deux un passé très difficile.
    L'un sort de prison pour meurtre, l'autre tente de s'en sortir avec sa petite fille.

    Nous faisons d'abord la connaissance de Maben et de sa fille. Elles sont sur la route et veulent atteindre un lieu pour se reposer et essayer de commencer une nouvelle vie. On a pitié d'elles et on ressent très vite leur souffrance. Maben n'est pas une mauvaise mère, elle veut le meilleur pour sa fille même si elle doute de pouvoir lui offrir.

    Ensuite nous faisons la connaissance de Russel. Il sort tout juste de prison après avoir tué un jeune homme lors d'un accident de la route un soir où il avait trop bu. Il ne lui reste plus rien à part son père et une maison que son père a gardé pour lui. Mais Russel n'est pas débarrassé de son passé. Des personnes lui en veulent encore et veulent se venger. On sent qu'il n'est pas mauvais dans le fond. Il a fait une bêtise et il a payé pour cela.

    Un événement va faire se rencontrer Russel et Maben. Et à partir de là on va comprendre qu'ils ont quelque chose en commun. Ce quelque chose on ne pouvait pas l'imaginer.
    Sans en dire trop, ils vont s'aider l'un l'autre pour s'en sortir et tenter de vivre une vie tranquille en oubliant le passé.

    Le livre commence doucement pour bien cerner les personnages. On alterne entre les deux histoires de manière à garder l'attention du lecteur. Cette alternance est parfaite car à la fin d'un chapitre il y a toujours un événement important qui va se passer mais on doit attendre de retrouver le personnage en question pour connaître la suite.
    Il y a peu de dialogue parfois ou alors ils sont présentés d'une manière très intéressante. Les choses se disent en peu de mots parfois vu la relation de certains personnages entre eux. On est plus dans le ressenti dans personnages. C'est plus intéressant.
    La psychologie des personnages est très réussie. On est vite plongé dans ce qu'ils ressentent. Ils partagent tout avec nous. On va vite dans l'empathie à certains moments de l'histoire. Malgré ce qu'ils ont fait, ils sont touchants. Il y a toujours un espoir même petit. Leur humanité n’a pas disparu.
    Les histoires secondaires restent intéressante car elles s’incorporent à l’histoire de Maben et Russel. Elles sont plutôt abouties. L’une repose sur la vengeance et l’autre est difficile à définir. Elle concerne celui chargé de l’enquête. Cet homme est partagé entre son amitié avec Russel et ce qu’il lui cache.

    Ce livre n’est pas un gros coup de cœur mais c’est une lecture qui m’a touché. Je l’ai lu vite avec beaucoup de plaisir. La fin du livre est particulièrement réussie car on tremble pour ces personnages. On veut le meilleur pour eux. On veut que ce passé ne les hante plus et qu’ils avancent.

    C’est un livre que j’ai du mal à classer en temps que thriller mais plutôt en roman noir avec de la lumière, de l'espoir. Le rêve américain est ce que les personnages veulent mais pour l’atteindre il faut d’abord souffrir et faire la paix avec son passé pour entrevoir l’avenir.

  • 0.25

    Où fuir quand on n’a pas de famille et sa petite fille avec soi ; que l’on a tendance à se mettre dans le pétrin quoi que l’on fasse.

    Où aller quand on sort de prison et que l’on sait que les frères du jeune homme que l’on a tué n’attende que votre retour pour vous tuer.

    Ces deux personnages que tout oppose et qui n’ont nulle part où aller se retrouvent dans une petite ville de Louisiane qui brûle sous le soleil de l’été.

    J’ai aimé suivre ces deux âmes qui s’accrochent malgré tout.

    j’ai aimé le style si particulier de l’auteur, dont les phrases sont pleines de la conjonction et. C’est déroutant mais cela créé un vrai rythme.

    Un auteur américain à la voix particulière et au discours optimiste, malgré l’Amérique qu’il décrit.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de l’étang au bord duquel vit le père du personnage principal Russell et qui regorge de poissons qu’il nourrit.

    http://alexmotamots.fr/nulle-part-sur-la-terre-michael-farris-smith/

  • 0.2

    Russel et Maben sont deux êtres pour lesquels la vie n’a pas fait de cadeaux. Mauvais choix ou mauvaises rencontres, ces deux personnages paumés et malmenés vont voir leurs routes se croiser alors qu’un meurtre vient d’être commis.

    Si le rythme de ce récit est lent, il n’en est pas pour le moins captivant et l’intrigue est parfaitement maîtrisée. De plus, il est difficile de ne pas éprouver d’empathie pour les personnages dépeints par l’auteur, même pour les plus sombres.

    Ce qui fait la différence et que j’ai le plus apprécié dans ce roman, c’est l’ambiance pesante dans laquelle nous plonge Michael Farris Smith avec réussite.

    En dépit de la violence et de la fatalité qui dominent, une lueur d’espoir subsiste malgré tout. Une excellente lecture avec cette histoire de rédemption et de vengeance vraiment prenante.

    Michael Farris Smith réunit ici tous les ingrédients d’un bon roman noir américain avec cette superbe quête de rédemption. Impossible d’échapper à l’atmosphère sombre et pesante de ce récit addictif.

    https://mesechappeeslivresques.wordpress.com/

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Autres éditions

Nulle part sur la terre Michael Farris Smith SONATINE

3.833333333

Voir toutes les éditions