Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nous les menteurs

Couverture du livre « Nous les menteurs » de E. Lockhart aux éditions Gallimard-jeunesse
Résumé:

Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs.

Un accident. Un secret. La vérité.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (27)

  • Ce roman est...différent. Non, pas différent, il est mystérieux et après l'avoir fini je ne l'ai toujours pas compris.

    On entre donc dans le quotidien de la prestigieuse famille Sinclair où l'entraide, l'amour est inexistant. La compétition, elle, est omniprésente. Il y a énormément de monde...
    Voir plus

    Ce roman est...différent. Non, pas différent, il est mystérieux et après l'avoir fini je ne l'ai toujours pas compris.

    On entre donc dans le quotidien de la prestigieuse famille Sinclair où l'entraide, l'amour est inexistant. La compétition, elle, est omniprésente. Il y a énormément de monde dans cette famille entre les filles et les petits-enfants et je me suis souvent repérée à l'arbre généalogique présent au début du livre. Au fur et à mesure que l'on avance et très rapidement on se concentre sur notre groupe de menteurs : Cadence, Gat, Mirren et Johny.

    Notre chère narratrice est Cadence et est victime d'un accident lors de ce fameux été quinze. Lors de la narration, nous sommes à l'été dix-sept où elle retourne à l'île de Beechwood. Le problème c'est qu'elle a tout oublié. Et en avançant dans le livre, on découvre ses souvenirs qui reviennent, sous forme de flashback. On en apprend un peu plus même si j'ai trouvé difficile de démêler le vrai du faux. Quand était-ce son imagination ? J'ai également eu du mal à me situer dans le temps. Quand était-on à l'été quinze ? A l'été dix-sept ?

    La construction du récit est selon moi parfaite. Ce livre monte crescendo. Les chapitres sont cours et le rythme est très fort. J'avais qu'une envie c'était de découvrir cette fameuse chute dont les critiques parlent tant et puis cette phrase du résumé : "Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer... " me donnait vraiment envie. J'ai compris pourquoi. J'ai vraiment été stupéfaite. J'ai imaginé beaucoup de choses mais pas cela. N'empêche cette fin m'a...surprise. Et j'ai été perdue. En fait, la meilleure façon de résoudre cette énigme serait de faire comme le résumé le demande : le relire.

    J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteur car elle a vraiment réussi à me faire rentrer dans la peau de Cadence. J'ai réellement eu l'impression d'être enfermée sur cette île comme un huit clos. Son style est très agréable et me correspond totalement.

    Pour conclure, c'est une excellente lecture ! J'ai vraiment aimé ce livre et je vous le conseille !

    thumb_up J'aime comment Commentaires (2)
    • Victoire 3 le 15/04/2016 à 20h00

      Oui, j'y réfléchis toujours d'ailleurs ! ^^ Je pense que ce mystère fait parti du charme de ce livre ;)

      thumb_up J'aime
    • Luuna Joly le 29/02/2016 à 21h33

      Je suis tout a fait d'accords avec toi lorsque tu dit que ce roman est mystérieux et moi non aussi, j'ai toujours du mal même après y avoir réfléchis a comprendre cette histoire ( le fait que ses cousins sont morts mais qu'elle les voient toujours et qu'elle passe toute les vacances avec eux) mais c'est aussi ce qui rends ce roman si attirant, si mystérieux !!! Et cela laisse aussi une partie de mystère où l'on peut imaginer ce qui c'est passer (pourquoi elle voit ses cousins alors qui sont morts )

      thumb_up J'aime
    • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com
  • "Nous les menteurs" est aux ados ce que "le livre des blatimores" est aux adultes.

    Cadence à 15 ans lorsque survient son accident. Elle était en vacances comme tous les étés sur l'île privée de son grand-père à Beechwood.
    Mais voilà, cette été là, elle a eu un accident provoquant un...
    Voir plus

    "Nous les menteurs" est aux ados ce que "le livre des blatimores" est aux adultes.

    Cadence à 15 ans lorsque survient son accident. Elle était en vacances comme tous les étés sur l'île privée de son grand-père à Beechwood.
    Mais voilà, cette été là, elle a eu un accident provoquant un traumatisme crânien, entraînant de terribles migraines et une amnésie partielle : notamment sur ces vacances d'été.
    Lors de l'été 17, comme elle l'appel : l'été des ses 17 ans, Cadence revient à Beechwood mais beaucoup de choses ont changées.
    Chacune de ses tantes, sa mère et son grand-père possèdent une villa sur l'île. Celle de son grand-père autrefois nommée Clairement a aujourd'hui disparue, laissant place à New Clairement.
    Ses cousins qu'elles appelle " les menteurs", se sont choisis une des villas pour y passer l'été.
    Toute la famille se montre très secrète vis-à-vis de l'adolescente.
    Celle-ci à 4 semaines pour découvrir ce qu'on lui cache, ce qui lui est arrivée, l'origine de l'accident.

    Toutes les critiques positives du livres sont justifiées. j'ai avalé ce roman. Complètement prise dans l'intrigue, au côté de cette famille Sinclair à la réputation mystérieuse.
    Le dénouement est imprévisible mais au combien réussi.

    L'écriture est travaillée. L'auteure utilise beaucoup de métaphores pour décrire les souffrances physiques et psychologiques de notre héroïne, ce qui rend le texte très intéressant mais difficile pour les plus jeunes.
    Je conseille ce livre à partir de 13 ans.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (1)
  • NOUS LES MENTEURS ( we were liars) de E. Lockhart( gallimard )
    Résumé Nathalie BullaT (26 01 2015)
    « Chez nous il n’y a pas de criminels. Pas de drogués. Pas de ratés ».
    J ai été attirée par le titre, par une critique unanime, et surtout par cette introduction qui annonce le sarcasme, et...
    Voir plus

    NOUS LES MENTEURS ( we were liars) de E. Lockhart( gallimard )
    Résumé Nathalie BullaT (26 01 2015)
    « Chez nous il n’y a pas de criminels. Pas de drogués. Pas de ratés ».
    J ai été attirée par le titre, par une critique unanime, et surtout par cette introduction qui annonce le sarcasme, et le secret de famille enfoui…en opposition avec une couverture délicatement voilée suggérant la mer, les vacances, l’insouciance.
    S’il s’agit bien de jeunesse(cet ouvrage est classé sous l’étiquette « youngs adults » !!! et oui çà existe !!) ne vous y fier pas, ce roman tout en élégance dérangera le lectorat adulte autant qu’adolescent …
    Dès les premières pages on comprendra qu’un drame a eu lieu sur une ile paradisiaque de la cote Est des USA où les cousins Sinclair, modèles des familles WASP américaines, beaux, blonds, sveltes, sportifs se retrouvent chaque été dans leurs majestueuses villas au large du Massachusetts; Avec eux il y a Gat si différent et Cadence,(Caddy)la narratrice. Elle souffre d’amnésie après le terrible accident qui a eu lieu l’été de ses 15 ans. Deux ans plus tard elle retourne sur son île, essaye de se remémorer les conditions du drame, comble les trous de mémoire à l’aide d’hypothèses mais n’obtient en réponse que des silences. Rien n’apparait avant la fin du roman.
    Pourtant l’auteure attise le suspens, en distillant au fil des pages des indices sous la forme de contes réécrits plusieurs fois.. déroutant et agaçant pour le lecteur..On s’interroge : est ce un simple roman d’amourettes adolescentes à la sauce guimauve ?? non n’en croyez rien.. c’est bien écrit, bien construit, poétique, déconcertant ! E.Lockhart joue avec les métaphores.
    Le vernis des Sinclair, famille si parfaite, va se fêler.. Le grand père, autoritaire, assuré de sa supériorité, manipule ses trois filles, jalouses les unes des autres, qui sans l’avouer croient aux « vertus des tranquillisants et des cocktails de début de soirée » Curieuses princesses de contes de fée ! et ce conte finira mal…
    Comme si elle sortait des poupées russes emboitées les unes dans les autres, Caddy va découvrir l Horreur..Le dernier chapitre dévoile la tragédie.. ce livre ne peut que donner le gout de la littérature à vos adolescents( à partir de 15ans ) et vous vous aurez envie de le relire.
    Citation :Mirren est le sucre la curiosité, la pluie ;
    Johnny c’est la vitalité, la persévérance, le sarcasme
    et Gat l’enthousiasme l’ambition et le café noir….et moi je souffre de migraines et ne peux souffrir les imbéciles. j’endure.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Je suis sous le choc. Mon cœur bat à cent à l’heure, mes mains tremblent. Vous l’avez compris, je viens de finir Nous les Menteurs.

    Je suis tellement… Pardonnez-moi l’expression, mais je suis « sur le cul ». Sincèrement. Je ne comprends plus. Je ne comprends pas ; que vient-il de...
    Voir plus

    Je suis sous le choc. Mon cœur bat à cent à l’heure, mes mains tremblent. Vous l’avez compris, je viens de finir Nous les Menteurs.

    Je suis tellement… Pardonnez-moi l’expression, mais je suis « sur le cul ». Sincèrement. Je ne comprends plus. Je ne comprends pas ; que vient-il de se passer ? J’avais beau avoir été prévenue, je n’en reviens pas.

    Bon. Essaie de mettre tes idées au clair, Léa.
    Vous avez certainement entendu parler de ce livre que – quasiment – tout le monde a aimé. Eh bien je voulais le lire avant la fin de l’été, et autant dire qu’il n’aura pas fait long feu. Quelques petites heures auront suffi pour le terminer.

    Tout d’abord, je dois dire que ce livre me faisait déjà de l’œil à sa sortie en VO ; la couverture est très belle, le résumé intriguant. Je me suis donc jetée dessus à sa sortie en VF, mais j’ai dû attendre pas mal de temps avant de lire, de plus que je voulais le faire pendant l’été…

    Je suis encore sonnée, donc désolée si mes pensées arrivent dans le désordre et ne sont pas toujours cohérentes.

    Il faut savoir que le livre est divisé en 5 parties, et qu’on commence le livre très normalement. Puis au bout d’un moment, on se rend compte que tout n’est pas normal, loin de là.

    Le suspense est insoutenable jusqu’à la fin. Personnellement, j’irai même jusqu’à qualifier ce roman de thriller psychologique. C’est vraiment un tour de maître qu’a ici réalisé E. Lockhart avec ce roman.

    Pendant toute ma lecture, je me suis creusé le cerveau. Quel était ce secret ? Que s’était-il passé pendant l’accident ?
    Car il est presque inutile de préciser que le suspense monte en crescendo. On aperçoit à l’occasion des bribes d’indices, des bribes qui pourraient éventuellement nous mettre sur la voie… Mais on ne prend que pleinement conscience du tout à la fin, à la toute fin.



    Les personnages de ce livre sont assez spéciaux. C’est une famille extrêmement riche et qui a donc le caractère qui va avec cette richesse, cette beauté etc. Même si j’ai bien aimé Cody, la narratrice, elle m’a quelque fois un peu agacée.
    Ensuite, le personnage pour lequel je suis le plus indécise est sans aucun doute sa mère. Je suis pile poile sur la frontière entre le dégoût et l’amour pour elle. Je n’arrive vraiment pas à me faire un avis concret sur ce personnage, et la fin m’a vraiment brouillée à son niveau !
    Et sinon, chose étrange, je ne me suis pas attachée à Gat. J’ignore pourquoi, mais je n’aime pas sa personnalité. Bon, avouons qu’après avoir fini le roman il est un peu dur de détester ces personnages, mais… Je ne sais pas, ça ne colle pas entre lui et moi.

    Je suis encore toute désorientée. J’ai vraiment été chamboulée, c’est fou !

    Parlons donc de la fin. La fin est le grand plus de ce roman. Enfin, tout le contenu est bien, car comme je le disais plus haut il y a énormément de suspense et il est donc extrêmement addictif, mais la fin est une fin tellement… explosive que c’est ce qui nous laisse bouche bée et avec une grande admiration pour l’auteure et son roman.

    Je ne me suis pas du tout attendue à ça. J’avais été prévenue bien sûr, tout le monde parle de cette fin. Mais là… WOW ! C’est… j’en perds mon latin.
    Non seulement elle nous fait remettre tout le livre en question, mais aussi tout ce qu’on en a pensé ; tout ce qu’on a ressenti face aux personnages, tout ce qu’on a imaginé… Et comme dit au dos du livre, une fois fermé, on veut juste retourner au début pour le relire une seconde fois.

    E. Lockhart, en plus d’avoir des idées de génie, a une plume extrêmement addictive. Je ne me lassais pas de ses mots, de cette histoire.
    Le suspense dure, dure et on a l’impression que c’est interminable, mais l’auteure dirige tout avec une main de maître, et au final on se retrouve à la fin en se rendant compte qu’on a littéralement englouti le livre.

    D’ailleurs, je ne doute pas que si j’avais pu je l’aurai lu d’une traite. Là, je l’ai lu en 2 fois en me l’arrachant presque des mains pour dormir.


    EN CONCLUSION, un livre plein de suspense avec une fin explosive ! Tous les bons avis que vous avez entendu sont vrais, ce livre est génial.
    E. Lockhart dirige tout d’une main de maître et on dévore le livre sans plus pouvoir s’arrêter.
    Un livre à lire absolument.

    [lien du blog : http://lectureavie.blogspot.fr/2015/09/nous-les-menteurs-e-lockhart.html]

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • C'est un livre qui ne laisse pas indifférent et un peu bizarre au début on ne sait pas vraiment où le livre va nous mener ni quels choix va faire l'auteur.
    J'ai vraiment apprécié ce livre que j'ai lu en une fois et dont la fin m'a ému c'est un livre qui au premier abord parait banal mais il se...
    Voir plus

    C'est un livre qui ne laisse pas indifférent et un peu bizarre au début on ne sait pas vraiment où le livre va nous mener ni quels choix va faire l'auteur.
    J'ai vraiment apprécié ce livre que j'ai lu en une fois et dont la fin m'a ému c'est un livre qui au premier abord parait banal mais il se distingue par son message qui est beau et des personnages qui pourrait paraitre superficiels mais qui ne le sont pas au contraire malgré leurs argents et leurs situations d'héritiers sont capables de comprendre le monde mieux que leurs parents qui ne se soucient que de l'argent.
    C'est difficile de décrire précisément ce livre qui est émouvant et par chaque partie découpé que j'ai trouvé judicieuse prend un tournant plus différent et nous amène vers la vérité.
    Après ce livre n'est pas un livre d'action plus de sentiments et d'humanités mais je ne suis pas du genre à être toucher facilement mais en sortant de ma lecture je suis toute retourné devant le drame raconté dans ce roman.
    Je le recommande mille fois je l'ai adoré jetez vous dessus le livre se lit d'une traite sans aucun soucis il est court mais on voudrait que ce soit plus long.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Nous les menteurs est un roman rempli de mystère. Le personnage principal, une jeune fille nommée Cadence, est amnésique suite à un accident qui a eu lieu 2 ans plus tôt. Dès les premières pages, le lecteur est donc au courant qu'il lui manque probablement des informations. J'ai tout de suite...
    Voir plus

    Nous les menteurs est un roman rempli de mystère. Le personnage principal, une jeune fille nommée Cadence, est amnésique suite à un accident qui a eu lieu 2 ans plus tôt. Dès les premières pages, le lecteur est donc au courant qu'il lui manque probablement des informations. J'ai tout de suite adoré cette ambiance emplie de doutes. Nous savons que tout ce qui est dit n'est sans doute pas la vérité, que des mensonges se profilent, mais il est extrêmement difficile de démêler le vrai du faux si bien que la seule personne à qui on accorde notre confiance est Cadence, à nos risques et périls...

    Cadence est une jeune fille, à l'apparence fragile et naïve issue d'une famille richissime. Je me suis tout de suite prise d'affection pour elle. Les autres personnages, bien que moins attachants que l'héroïne, ont également retenu mon attention. Je retiens les 3 tantes, souvent comparées à 3 princesses, qui paraissent parfaites en surface mais qui possèdent chacune une part d'ombre, le grand-père qui perd la tête et évidemment, les Menteurs.

    La partie introductive du roman est plutôt longue mais j'ai aimé découvrir les souvenirs de Cadence par les nombreux flash-backs . Je ne me suis donc pas ennuyée. Les vacances sur l'île m'ont fait rêver !

    Le cadre de l'histoire semble idyllique. Une île paradisiaque, isolée du reste du monde où le temps semble s'être arrêté. Une villa pour chaque famille, la plage en bas des falaises. Les vacances s'annonçait parfaites, et pourtant...

    Durant toute ma lecture - c'est à dire mon dimanche après midi et dimanche soir -, j'ai eu l'impression d'être prisonnière d'une bulle ensoleillée, coincée sur cette île. J'ai retenu mon souffle tout du long. Les pages tournaient d'elles mêmes car je voulais savoir ce qui c'était réellement passé durant cet été 15, comme on l'appelle dans le livre. Je savais que la vérité serait cinglante mais j'ai quand même eu du mal à y croire lorsque je suis arrivée à cette fameuse page. La page où j'ai compris. La vérité est dure. Cruelle. Frappante. J'ai alors réalisé pourquoi la 4ème de couverture nous incitait à recommencer une nouvelle fois le livre.

    Le style d'Emily Lockhart simple et épuré m'a immédiatement emportée. Les phrases sont courtes et efficaces. Le choc produit est d'autant plus fort. Les chapitres sont courts également mais ne cassent pas le rythme de lecture. Au contraire, ils nous incitent à continuer, encore et encore, jusqu'à la dernière page. D'ailleurs, la quatrième de couverture reflète parfaitement l'intérieur du livre et l'écriture de l'auteure.

    Le seul bémol que j'ai pu relever est que je n'ai pas compris pourquoi le groupe des Menteurs était appelé ainsi...

    Un roman sombre et lumineux à la fois qui nous relâche seulement lorsque la dernière page est tournée. Le dénouement m'a retournée comme jamais si bien que j'ai eu les larmes aux yeux. Une chose est sûre : Nous les menteurs n'est pas un livre que je vais oublier de sitôt.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre fait partie de mes favoris, et fait partie de ceux que j'ai le plus recommandé à mes amis!
    Le style d'écriture est vraiment original, tellement que certains diront qu'ils n'ont pas aimé lire le livre, mais pour ma part, j'ai trouvé que toutes ces métaphores et ces descriptions...
    Voir plus

    Ce livre fait partie de mes favoris, et fait partie de ceux que j'ai le plus recommandé à mes amis!
    Le style d'écriture est vraiment original, tellement que certains diront qu'ils n'ont pas aimé lire le livre, mais pour ma part, j'ai trouvé que toutes ces métaphores et ces descriptions rendaient le roman encore plus prenant et encore plus mystérieux.
    C'est ce genre de livre où il s'est passé quelque chose de grave, vous savez qu'il s'est passé quelque chose, mais vous ne pouvez dire de quoi il s'agit. E. Lockhart nous tient en haleine tout au long du livre, jusqu'aux dernières pages.
    Bref, un roman exquis, à lire et à relire!!

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une famille américaine richissime se déchire pour l'héritage du patriarche sur leur île privée jusqu'à ce qu'un drame survienne. Cadence, suite à ce dernier, a subi un traumatisme tel qu'elle en a perdu la mémoire et qu'elle souffre de graves migraines. L'été était pour elle le meilleur moment...
    Voir plus

    Une famille américaine richissime se déchire pour l'héritage du patriarche sur leur île privée jusqu'à ce qu'un drame survienne. Cadence, suite à ce dernier, a subi un traumatisme tel qu'elle en a perdu la mémoire et qu'elle souffre de graves migraines. L'été était pour elle le meilleur moment de l'année puisqu'elle retrouvait ses cousins et amis : ce gang d'adolescents appelé les Menteurs.
    Ce livre est réussi et l'auteur mène bien son intrigue. Dès le départ, je me suis méfiée, comme le suggérait le titre du roman, il ne faut pas prendre tout pour argent comptant. Cependant, je suis loin d'avoir tout devinée et je me suis plu à dénouer les fils jusqu'au bout.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com