Nos rendez-vous

Couverture du livre « Nos rendez-vous » de Eliette Abecassis aux éditions Grasset Et Fasquelle
Résumé:

Ce roman d'une passion d'amour contrariée est aussi le roman d'une époque.
Charlotte et Stéphane se rencontrent, adolescents, à la Sorbonne à la fin des années 80. Dès cette scène de première vue, chacun ressent un coup de foudre sans oser l'avouer à l'autre : aucun des deux ne se sent « à la... Voir plus

Ce roman d'une passion d'amour contrariée est aussi le roman d'une époque.
Charlotte et Stéphane se rencontrent, adolescents, à la Sorbonne à la fin des années 80. Dès cette scène de première vue, chacun ressent un coup de foudre sans oser l'avouer à l'autre : aucun des deux ne se sent « à la hauteur », aucun ne fait le premier pas, aucun n'a la maturité de saisir son bonheur...
Il se donnent rendez-vous, la jeune femme est en retard : à quelques minutes près, ce jour-là, ce n'était pas un simple rendez-vous qu'elle ratait, c'était sa vie !
Il ne savent pas que la vie prend le dessus, qu'elle nous emporte malgré nous vers des destins que nous ne maîtrisons plus, nous fait prendre des bifurcations comme on emprunte des portes, puis des couloirs, de dix ans, de vingt ans, de trente ans, nous fait épouser des personnes que nous n'aimons pas vraiment, faire des enfants avec des êtres qui n'auraient pas même été nos amis, nous fait rester avec eux à cause des enfants, nous sépare d'eux à cause des enfants...
On suit en parallèle la trajectoire intimes et professionnelles de Charlotte et de Stéphane, et chaque fois que les hasards de l'existence les remettent en présence, ce n'est pas « le bon moment ».
Il leur faudra attendre presque trois décennies pour qu'enfin, vieillis, mûris, cabossés, ils puissent finir par s'avouer, et avouer à l'autre, qu'ils étaient faits l'un pour l'autre :
« Vingt-huit ans, trois mois et douze jours que nous nous connaissons... Des mariages, des divorces, des deuils, des enfants, des centaines de voyages, parfois au bout du monde, des succès, des échecs, des espérances déçues, des rêves d'enfance perdus, des enfances déchues... Vingt huit ans de rêves et de désir ».

Donner votre avis

Avis (6)

  • Un livre intelligent qui se lit avec beaucoup de plaisir. Oui, l'amour vrai n'est pas mort, même s'il est parfois difficile de le trouver à une époque où règnent le mensonge, le sexe, l'instabilité et la superficialité. L'être humain peut-il s'accomplir en profondeur sans rencontrer l'âme sœur...
    Voir plus

    Un livre intelligent qui se lit avec beaucoup de plaisir. Oui, l'amour vrai n'est pas mort, même s'il est parfois difficile de le trouver à une époque où règnent le mensonge, le sexe, l'instabilité et la superficialité. L'être humain peut-il s'accomplir en profondeur sans rencontrer l'âme sœur qui lui est destinée et l'accord profond dont il a besoin pour trouver son équilibre ? Impossible, et ce roman le dit avec humour et conviction profonde. On en est très reconnaissante à l'auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une romance d’aujourd’hui », cette chanson résonnait dans ma tête en commençant à rédiger ma chronique… En fait, c’est plus compliqué…

    C’est l’histoire d’une belle rencontre : leurs regards se sont croisés dans les couloirs de la...
    Voir plus

    « C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une romance d’aujourd’hui », cette chanson résonnait dans ma tête en commençant à rédiger ma chronique… En fait, c’est plus compliqué…

    C’est l’histoire d’une belle rencontre : leurs regards se sont croisés dans les couloirs de la Sorbonne, puis au secrétariat pour s’inscrire, ensuite ils ont discuté devant un café, puis dîner, et enfin, sont allés boire un verre, passant une partie de la nuit à se parler comme s’ils s’étaient toujours connus, alors qu’ils se rencontraient pour la première fois. Ils parlent de leurs auteurs préférés, Amélie regarde « Apostrophe », alors que Vincent préfère Michel Polac. Ils n’osent pas se toucher, ni s’embrasser, éducation rigide oblige…

    Ayant du mal à se quitter, ils se donnent rendez-vous pour le lendemain.

    Vincent arrive en avance, Amélie, qui manque de confiance en elle, tergiverse trop longtemps : rendez-vous raté, chacun va suivre sa trajectoire, se marier, avoir des enfants, se planter, mais se voiler la face.

    Ils vont ainsi se rencontrer plusieurs fois, en une trentaine d’années, choisir des vies qui ne leur conviennent pas. Ils pensent, régulièrement l’un à l’autre mais n’écoutent pas leurs cœurs, leurs destins sont scellés et le pire, c’est qu’ils les ont scellés eux-mêmes.

    Vincent s’est enfermé dans son travail, voyage beaucoup, gagne bien sa vie, mais l’argent…

    L’auteur fait une allusion aux attentats du 11 septembre, car Vincent est à New-York, pas très loin des tours jumelles.

    J’ai beaucoup aimé ce roman, plein de douceur et de tendresse, alors que Vincent et Amélie auraient peu devenir aigris, ils assument. Amélie a choisi le métier qu’elle voulait, elle a sa librairie, mais Vincent a dû faire le deuil de la musique pour obéir à un père intransigeant.

    Il faut se libérer de ses chaînes pour prendre sa vie en mains et ne pas laisser le destin décider à notre place. Ces chaînes, elles peuvent être extérieures, à cause de la rigidité familiale, et elles peuvent être intérieures, car ce n’est pas parce qu’on a mis de la distance géographique avec ses parents qu’on est libéré du carcan de l’éducation.

    Eliette Abecassis trace au passage un portrait de l’époque : celle de leur première rencontre, où on lisait beaucoup, les gens se parlaient, mais se perdaient plus facilement de vue, et l’époque actuelle, avec les réseaux sociaux, (on peut se retrouver plus facilement, c’est sûr !) les vies qui s’y étalent, les ventes de livres qui chutent car les gens ont les yeux rivés sur leur téléphone, smartphone et autres…

    Je n’avais pas encore lu un roman d’Eliette Abecassis, j’avais tenté « Qumran » il y a longtemps, mais il m’était tombé des mains. J’en avais conclu que ce n’était pas une auteure qui me convenait. Peut-être que ce n’était simplement pas le bon moment ou pas le bon roman.

    Je vais rattraper le temps perdu, c’est certain, car son écriture pleine de poésie m’a beaucoup touchée…

    Ce livre a été une bouffée d’oxygène après des lectures assez dures.

    Un grand merci à NetGalley et aux éditions Grasset qui m’ont permis de découvrir ce roman et de m’intéresser de plus près à son auteure.

    #Nosrendezvous #NetGalleyFrance

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un beau roman sur l'amour et la passion amoureuse. Deux personnes, Amélie et Vincent se rencontrent au cours de leurs études, se plaisent mutuellement mais la suite ne s'enclenche pas : se prendre la main, se revoir, s'embrasser .... C'est l’histoire de cette double vie parallèle entre ces deux...
    Voir plus

    Un beau roman sur l'amour et la passion amoureuse. Deux personnes, Amélie et Vincent se rencontrent au cours de leurs études, se plaisent mutuellement mais la suite ne s'enclenche pas : se prendre la main, se revoir, s'embrasser .... C'est l’histoire de cette double vie parallèle entre ces deux personnes qui se sont aimées instantanément mais qui vont prendre des chemins de vie différents pendant 30 ans sans jamais se perdre de vue.
    Le thème de l'amour contrarié ou impossible n'est pas nouveau en littérature mais ce récit est raconté avec délicatesse et sobriété, avec des situations et des dialogues de la vie courante. Des gens qui s'aiment plus ou moins intensément, qui construisent une vie et fondent une famille, connaissent des joies et des désillusions puis doivent changer de cap. C'est la vie et ce récit posent notamment trois questions : est-ce que les histoires d'amour doivent toujours finir mal ? L'amour dure-t-il un temps ? A-t-on véritablement un grand amour dans sa vie ?
    Un livre qui se déguste avec plaisir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Fin des années 80, à la Sorbonne, Amélie et Vincent se rencontrent et un amour qui ne dit pas son nom naît furtivement entre les deux jeunes gens qui n'en sont pas réellement conscients même si l'émotion est présente. Ils ne sauront pas le saisir malgré les rencontres qui émaillent leur vie...
    Voir plus

    Fin des années 80, à la Sorbonne, Amélie et Vincent se rencontrent et un amour qui ne dit pas son nom naît furtivement entre les deux jeunes gens qui n'en sont pas réellement conscients même si l'émotion est présente. Ils ne sauront pas le saisir malgré les rencontres qui émaillent leur vie pendant trente ans, par manque de confiance, par timidité, par peur. Ce n'est qu'après avoir vécu chacun leur vie, qu'au bout de trente ans, qu'ils se trouvent enfin.
    C'est le roman du temps qui passe, des désillusions, des attentes frustrées, des déceptions, des abandons, des échecs mais c'est aussi le roman de l'espoir puisque cet amour des rendez-vous manqués pourra finir par s'épanouir.
    Même si on peut s'identifier aux personnages, même si un souffle tendre traverse le roman, j'ai eu beaucoup de mal avec le style d'Eliette Abécassis; elle use et abuse des des énumérations, des anaphores, de l'association d'un mot et de son contraire rendant la lecture un peu lassante et monotone.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Elle se demanda s’il allait lui donner son numéro de téléphone, s’il désirait l’appeler, si elle lui plaisait comme il lui plaisait. S’il valait mieux le montrer ou le cacher, le taire tout à fait. Si elle était assez belle, ou s’il y avait un défaut rédhibitoire, quelque chose en elle qui ne...
    Voir plus

    « Elle se demanda s’il allait lui donner son numéro de téléphone, s’il désirait l’appeler, si elle lui plaisait comme il lui plaisait. S’il valait mieux le montrer ou le cacher, le taire tout à fait. Si elle était assez belle, ou s’il y avait un défaut rédhibitoire, quelque chose en elle qui ne lui conviendrait pas, son nez trop grand, ses pommettes trop hautes, ses cheveux mal coupés, son allure pas trop féminine. Elle fut impressionnée par sa façon de parler, sa mèche sur les yeux, son assurance, la beauté de son visage, l’intensité de son regard, sa voix chaude, profonde et pourtant fine, subtile. Un caractère affirmé mais doux, il était poli et bien éduqué, un peu distant mais sympathique. Un zeste de fantaisie, comme une folie douce. On le sentait parfois ailleurs, dilettante, rêveur. Il faisait de la musique, du piano, c’était ce qu’il aimait par-dessus tout. »

    Paris, fin des années 1980. Ils viennent de s’inscrire à la Sorbonne et engagent la conversation. Elle s’appelle Amélie, et doute qu’il puisse s’intéresser à elle ne serait-ce qu’une seconde. Lui s’appelle Vincent, et il est certain que cette fille, avec son air « innocent et malicieux à la fois », lui plaît. Du soleil couchant sur l’île Saint-Louis à l’étal d’un bouquiniste sur les quais de la Seine – Vincent offre à Amélie Lettre à un jeune  poète de Rilke, en échange duquel elle lui fait cadeau d’une édition originale de Belle du Seigneur d’Albert Cohen –, le ton se fait plus confidentiel et chacun y va de son secret. La magie de ce premier rendez-vous improvisé opère : ils conviennent de se revoir au café de la Sorbonne quelques jours plus tard. Vincent attendra une heure durant, Amélie ne viendra pas. Un oubli, un… rêve ? Il passe à autre chose, il a des projets, un tour d’Europe avec des amis. Tant pis… Ce n’était pas un oubli, Amélie a eu un « imprévu ». Elle est venue, mais trop tard. Et ce n’est pas seulement Vincent qu’elle a manqué ce jour-là…

    Dès lors, Amélie et Vincent n’auront de cesse de se croiser (des rencontres parfois provoquées), pour s’apercevoir qu’aucun des deux ne s’est accompli. De désillusions en échecs cuisants, de sourires de façade en duplicité, la résignation feinte donne au quotidien un goût amer. Jusqu’à l’impardonnable. Pour soi, pour les autres.

    Ce roman défile sous les doigts aussi vite que les années que survolent les personnages sans jamais réellement les vivre, tous deux embourbés dans des existences qui ne leur conviennent pas. Elle, la provinciale à l’éducation stricte, lui, né à Montmartre d’une famille aisée où l’on ne pouvait réussir à moitié, ont remisé leurs idéaux sous les conventions sociales et oublié la passion. L’évidence dans l’écriture, ce naturel, qui prouve qu’il n’est pas nécessaire d’en faire trop pour faire bien, donne à cette belle histoire des allures de conte moderne. Cette vision contemporaine du couple sonne infiniment juste et incite à prendre le temps de regarder autour de soi. En soi, aussi, pour saisir l’importance de nos choix, de nos propres rendez-vous manqués et de ceux, décisifs, qui nous ont menés là où nous sommes aujourd’hui. Un doux mélange de nostalgie, d’introspection et d’optimisme, à qui veut bien le voir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Amélie et de Vincent se racontent dans « Nos rendez-vous » d’Eliette Abecassis. Une vie presque entière pour accepter ce que les premières heures avaient suggéré.

    Dis ainsi, le roman ressemble à une romance! Bien sûr, il raconte l’amour et la tendresse mais aussi la vie comme elle passe, les...
    Voir plus

    Amélie et de Vincent se racontent dans « Nos rendez-vous » d’Eliette Abecassis. Une vie presque entière pour accepter ce que les premières heures avaient suggéré.

    Dis ainsi, le roman ressemble à une romance! Bien sûr, il raconte l’amour et la tendresse mais aussi la vie comme elle passe, les choix que l’on ne fait pas, le hasard qu’on subit, quoique subir n’est certainement le mot juste….

    C’est au temps des téléphones encore dans les cabines, des partages de colocation pour les seuls étudiants, du mariage comme engagement de fidélité, d’enfant comme amour absolu.

    Dis ainsi, le roman semble nostalgique! Il pourrait puisqu’il se situe dans cette seconde moitié du siècle dernier. Et, pourtant, le style d’Eiette Abecassis n’est jamais mélancolique
    +ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2020/01/02/nos-rendez-vous-eliette-abecassis/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions