Nos âmes, la nuit

Couverture du livre « Nos âmes, la nuit » de Kent Haruf aux éditions Robert Laffont

4.5

10 notes

Résumé:

Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir... Voir plus

Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure. Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble.
Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent. Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire ?

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.25

    Quand une septuagénaire demande à son veuf de voisin, de passer la nuit avec elle, on pourrait se dire " A quoi ça rime?". Puis on se laisse embarquer avec eux et on écoute leurs vies, comme si nous étions dans la chambre avec eux.
    Une très belle histoire, douce et poignante.

    Quand une septuagénaire demande à son veuf de voisin, de passer la nuit avec elle, on pourrait se dire " A quoi ça rime?". Puis on se laisse embarquer avec eux et on écoute leurs vies, comme si nous étions dans la chambre avec eux.
    Une très belle histoire, douce et poignante.

  • 0.25

    Dans une petite ville perdue du Colorado, deux septuagénaires décident d'unir leurs solitudes respectives de façon insolite en ne partageant que leurs nuits. Pourtant responsables de leurs actes, , ils vont devoir faire face à la réprobation de leur entourage qui les juge et ne les comprend...
    Voir plus

    Dans une petite ville perdue du Colorado, deux septuagénaires décident d'unir leurs solitudes respectives de façon insolite en ne partageant que leurs nuits. Pourtant responsables de leurs actes, , ils vont devoir faire face à la réprobation de leur entourage qui les juge et ne les comprend pas.
    Ce livre m'a profondément émue. J'ai ete tres touchée par le récit de ce bel amour empreint de tendresse et de délicatesse. Dans ce récit l'auteur aborde de façon originale le thème de l'amour chez les personnes âgées, de la solitude liée à l'âge et de la difficile vie privée des parents quel que soit leur âge. Un texte court, dans une écriture simple, mais un livre auquel on repense et qui donne à réfléchir. Un vision originale d'un thème universel

  • 0.2

    Le Colorado, le vaste Colorado. Dans la petite ville de Holt, une septuagénaire, Addie, veuve depuis des années, vit seule. Elle voudrait partager son passé et profiter des bons moments qui lui restent devant elle. La solitude lui pèse, surtout la nuit. Un jour, elle décide d’oser, c’est-à-dire...
    Voir plus

    Le Colorado, le vaste Colorado. Dans la petite ville de Holt, une septuagénaire, Addie, veuve depuis des années, vit seule. Elle voudrait partager son passé et profiter des bons moments qui lui restent devant elle. La solitude lui pèse, surtout la nuit. Un jour, elle décide d’oser, c’est-à-dire demander à son voisin Louis, lui aussi veuf et du même âge, de venir passer ses nuits avec elle... dans son lit. Pour discuter, bavarder, échanger des souvenirs. Bref, pour se tenir compagnie. Une proposition audacieuse mais que Louis accepte aussitôt. Et pour tous les deux, au diable le quand dira-t-on !

    C’est le début d’une belle histoire, celle des sentiments, d’une amitié et de l’amour qui s’en découle tout doucement. Mais rapidement les enfants respectifs d’Addie et Louis, Gene et Holly, ne voient pas forcément cette relation d’un très bon œil, voire pas du tout. Par peur des rumeurs sur un couple âgé « illégitime », par égoïsme, par cupidité aussi. Et que certaines blessures de l’enfance ne se referment pas, au risque même de les faire réapparaitre pour les autres une fois adulte.

    Pourtant qu’il est beau cet amour entre ces deux personnes matures parce qu’il n’y a pas d’âge pour aimer. Hélas, l’entourage ne le voit pas ainsi et ne se rend pas compte de la cruauté que de vouloir les séparer au nom de la morale ! Ce sont pourtant des personnages fictifs mais l’auteur raconte leurs histoires avec tant de simplicité et d’authenticité qu’on se prend d’affection pour eux et que l’on voudrait que ce nouveau cadeau de la vie soit éternel. Comme quoi un conte réussi peut dégager de l’empathie, c’est un peu la magie du livre…

    Parce qu’il y a un fil conducteur tout au long du roman, et, il est considérable ! Il s’appelle tendresse, le lecteur est environné de tendresse : par la relation entre Addie et Louis, par l’attention que porte Jamie, le petit-fils d’Addie, à sa nouveau copain Bonnie, un chien adopté par Louis dans un refuge, par la générosité mutuelle avec la voisine nonagénaire Ruth, par la contemplation de la nature, par les dialogues échangés entre les deux amants. Une tendresse infinie qui enveloppe de douceur ce roman coup de cœur.

    Pour sa dernière révérence Kent Haruf signe un livre en forme de leçon de vie avec une écriture légère comme le fait de savourer des instants heureux. Vivant, palpitant. Mais aussi avec un joli petit message en subliminal… qu’il ne faut pas s’arrêter aux préjugés et qu’avant de prendre des décisions pour les autres, se regarder soi-même. Et laisser la liberté de s’aimer. Car l’amour n’a pas de prix.

    Livre reçu grâce à la communauté lecteurs.com et aux Editions Robert Laffont

    http://squirelito.blogspot.fr/2017/08/une-noisette-un-livre-nos-ames-la-nuit.html

  • 0.25

    Je ne résumerai pas le livre ni la situation, cela a déjà été fait dans d'autres commentaires.
    Une histoire simple mais tout en sensibilité et en délicatesse. Une écriture dépouillée mais efficace. Un livre qui émeut. On ressent de l'empathie pour les personnages, très vrais. Des situations du...
    Voir plus

    Je ne résumerai pas le livre ni la situation, cela a déjà été fait dans d'autres commentaires.
    Une histoire simple mais tout en sensibilité et en délicatesse. Une écriture dépouillée mais efficace. Un livre qui émeut. On ressent de l'empathie pour les personnages, très vrais. Des situations du quotidien mais des réelles questions qui se posent dans le rapport à la famille, à l'entourage, les priorités à se donner, les choix à faire. Et ils ne sont pas les mêmes quand on vieillit.
    Un livre à ne pas manquer.

  • 0.2

    Le style est un peu sec, je dois l’avouer. Malgré l’histoire belle et prenante, je n’en ferai donc pas un coup de coeur.

    Mais j’ai aimé cette proposition d’Addie à Louis. L’arrivée du petit fils de cette dernière.

    Personne, dans leur entourage proche, ne les comprend, et surtout pas leurs...
    Voir plus

    Le style est un peu sec, je dois l’avouer. Malgré l’histoire belle et prenante, je n’en ferai donc pas un coup de coeur.

    Mais j’ai aimé cette proposition d’Addie à Louis. L’arrivée du petit fils de cette dernière.

    Personne, dans leur entourage proche, ne les comprend, et surtout pas leurs propres enfants.

    Malgré tout, les liens créés ne se défont pas si facilement.

    J’ai passée une très belle après-midi en compagnie de ces personnages.

    L’image que je retiendrai :

    Celle de la patte du chien Bonnie, estropié.

    http://alexmotamots.fr/?p=2427

  • 0.25

    Un jour, Addie Moore, soixante-quinze ans, veuve, rend visite à son voisin Louis Waters, veuf lui aussi et pas très jeune non plus. Elle a quelque chose à lui demander. Une chose toute simple. Il fallait juste oser. Elle l’a fait. Souhaitait-il venir chez elle de temps en temps pour dormir avec...
    Voir plus

    Un jour, Addie Moore, soixante-quinze ans, veuve, rend visite à son voisin Louis Waters, veuf lui aussi et pas très jeune non plus. Elle a quelque chose à lui demander. Une chose toute simple. Il fallait juste oser. Elle l’a fait. Souhaitait-il venir chez elle de temps en temps pour dormir avec elle ? Louis reste silencieux. Pas longtemps. Puis il accepte.
    « Et si je ronfle ? », « Alors vous ronflerez, ou vous apprendrez à arrêter. »
    Le lendemain, Louis va chez le coiffeur, se fait raser, mange léger, prend une bonne douche, se coupe les ongles des mains et des pieds, place son pyjama et sa brosse à dents dans un petit sac en papier et se rend chez sa voisine…
    C’est une très belle histoire qui commence, pas mièvre du tout, loin de là, pas simple du tout mais forte, puissante et qui nous prend vraiment aux tripes. Difficile de lire les dernières pages sans retenir ses larmes…
    Nos âmes la nuit est une œuvre empreinte de poésie et de sobriété qui évoque, sans gêne et, en même temps, avec beaucoup de pudeur et de douceur, le corps et la sexualité des gens un peu âgés, le regard des autres, les conventions, la solitude, la tendresse, la vie qui passe et dont il faut profiter.
    L’écriture dans son dépouillement et ses silences rappelle certains textes de Marguerite Duras. Elle acquiert parfois aussi une dimension théâtrale et l’absence de tirets ou de guillemets pour marquer les discours directs donne le sentiment que les paroles des protagonistes s’enchaînent très naturellement et avec une telle évidence que l’on sent naître entre eux une réelle et profonde complicité.
    Une histoire d’amour extrêmement touchante et lorsqu’on songe que ce livre est le dernier de Kent Haruf (1943-2014), on se dit qu’il s’agit là d’une jolie révérence et d’un bel hommage à la vie !

    http://lireaulit.blogspot.fr/

  • 0.25

    Jusqu'au bout, jusqu'au dernier chapitre, jusqu'au dernier mot, Kent Haruf aura su me surprendre et m'émouvoir.

    Avec Nos âmes la nuit, ce grand romancier américain tire sa révérence, nous livre une dernière histoire. Cette dernière fait d'ailleurs écho à ce message : il s'agit du récit de...
    Voir plus

    Jusqu'au bout, jusqu'au dernier chapitre, jusqu'au dernier mot, Kent Haruf aura su me surprendre et m'émouvoir.

    Avec Nos âmes la nuit, ce grand romancier américain tire sa révérence, nous livre une dernière histoire. Cette dernière fait d'ailleurs écho à ce message : il s'agit du récit de deux êtres au crépuscule de leur vie, deux êtres qui décident de vivre un dernier instant de bonheur, ensemble, la nuit. Si au début je trouvais le rythme très saccadé car le texte est principalement composé de dialogues courts, au final j'ai été vraiment conquise par l'intrigue.

    Comme une pièce de théâtre, le lecteur est témoin de tous les échanges des deux principaux protagonistes, des échanges qui vont devenir de plus en plus intimes et douloureux; des non-dits qui doivent sortir, un échange cathartique de fin d'existence. Pourtant si cela paraît triste de prime abord, Addie et Louis sont plein d'enthousiasme, d'amour dès qu'ils sont à deux. L'auteur met ainsi en avant la plus grande source de malheur lorsqu'on vieillit : le risque de solitude.

    Alors même si leur vie n'a pas toujours été merveilleuse, ces précieux moments à deux sont pour eux comme un baume au cœur, un pur délice et c'est tout ce qui compte. L'arrivée du petit-fils d'Addie -Jamie- ne fait qu'ajouter de la joie à l'ensemble. Ce sont de très beaux moments de partage. Malheureusement les rumeurs vont bon train dans la petite ville, les langues se délient et la question reste à savoir si cet amour pourra survivre au regard de l'autre ? Les dernières pages ont été terriblement déchirantes et très émouvantes, en moins de 200 pages, Kent Haruf bouleverse le lecteur avec une prose incomparable et poétique.

    En définitive, un très beau dernier roman, un roman court et intense !

  • Lechoixdeslibraires.com

    Dans une petite ville de l'Amérique profonde, Addie, une veuve de 70 ans, fait une proposition inattendue à son voisin Louis : venir passer toutes les nuits chez elle. L'idée pour elle est simple, être une compagnie bienveillante l'un pour l'autre, unir leurs deux solitudes. Mais dans une...
    Voir plus

    Dans une petite ville de l'Amérique profonde, Addie, une veuve de 70 ans, fait une proposition inattendue à son voisin Louis : venir passer toutes les nuits chez elle. L'idée pour elle est simple, être une compagnie bienveillante l'un pour l'autre, unir leurs deux solitudes. Mais dans une société où les préjugés et le regard des autres pèsent très lourd, mettre en action sa liberté de pensée n'est pas aisé. Une histoire magnifique, émouvante, profondément humaine, inoubliable. Grand coup de coeur !

  • 0.15

    Quand un écrivain américain raconte une histoire simple, cela donne souvent un roman parfaitement équilibré et doué d'une sensibilité que l'on trouve rarement ailleurs. "Sur la route de Madison" a fait merveille en librairie et au cinéma, c'est l'exemple étalon de ce type de romance. Celle qui...
    Voir plus

    Quand un écrivain américain raconte une histoire simple, cela donne souvent un roman parfaitement équilibré et doué d'une sensibilité que l'on trouve rarement ailleurs. "Sur la route de Madison" a fait merveille en librairie et au cinéma, c'est l'exemple étalon de ce type de romance. Celle qui frise le mélo, qui semble basculer vers la bluette, mais qui au bout du compte ne tombe pas dans le piège du roman de gare et devient en son genre un classique. "Nos âmes la nuit" fait partie de ce genre si particulier, avec l'histoire de deux septuagénaires veufs l'un et l'autre d'un mari et d'une femme dont l'absence pèse sur leurs vies et va les rapprocher dans une démarche assez innatendue et qui fait toute l'originalité du récit. Pas question d'en dire plus, si ce n'est que nous nous retrouvons de plus en plus proches de ces deux êtres et que nous les suivons dans leur parcours sans trop pouvoir lâcher le livre. Surtout ne pas se priver de ce genre de littérature. Elle a tout pour satisfaire un lecteur qui pourrait parfois être fatigué des introspections calibrées et des romans sans repères.

  • 0.25

    Je remercie
    Voir plus

    Je remercie <monsieur le libraire de Besançon pour son conseil de lecture

    Sonner chez son voisin et lui faire la proposition suivante « Je me demandais si vous accepteriez de venir chez moi de temps en temps pour dormir avec moi. », avouez que ce n’est pas banal. Et bien, c’est ce que fait Addie More, veuve depuis plusieurs années, à son voisin Louis Walters, veuf lui aussi. Elle ne lui a pas exposé sa demande de but en blanc, il y avait du trac, de la peur. Ce n’est pas une affaire de sexe, non, simplement, elle voudrait qu’il vienne dormir avec elle dans son trop grand lit pour discuter et passer le cap de la nuit.
    Addie pense que Louis « est un brave homme. Un homme bien » c’est pour cela qu’elle lui propose ce marché… Qu’il accepte. Pas facile de s’apprivoiser, alors un petit rituel se met en place. Elle boit un verre de vin et lui une bière. Cela ressemble au bonheur, à une bulle de bonheur.
    Dans cette petite ville, les rumeurs vont bon train, mais ils s’en moquent. Ils ne font pas ce que pensent les gens, ils parlent dans le noir avant de s’endormir, se racontent leur passé, leur mariage, la vie.
    Quand la file de Louis et le fils d’Addie paraissent, le cercle de famille ne s’agrandit pas, mais les ennuis commencent et la démission n’est plus loin. Arriveront-ils à faire comprendre à leur entourage cette peur de la solitude et le plaisir qu'ils trouvent à leur nouvelle vie ? Un roman délicat où sont évoqués l’amour entre personnes âgées, la solitude, les loupées de la vie, les chagrins, les douleurs, les petites arrangements avec la famille, les plaies que l’on croyait cautérisées et qui ressaignent encore et toujours…
    A la fin de ma lecture je reniflais et avais les yeux humides !
    Le seul bémol, et il est immense, Monsieur Haruf est décédé juste avant la sortie du livre aux USA. Je vais me faire le grand plaisir de remonter son œuvre.
    Ce livre est une petite perle de délicatesse. Un coup de cœur !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Les articles associés

Du même auteur

Colorado blues Kent Haruf ROBERT LAFFONT

Voir tous les livres de Kent Haruf

Autres éditions

Nos âmes, la nuit Kent Haruf ROBERT LAFFONT

4.5

Voir toutes les éditions

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com