Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Nicoleon, Roman

Couverture du livre « Nicoleon, Roman » de Serge Sautreau aux éditions Atelier Des Brisants
Résumé:

"Nous sommes en 2034. Moi, Nicoléon, quatre-vingts printemps, en retraite depuis deux ans après un quart de siècle à la tête de la Transe comme au sommet de l'Europe, je vous parle avec mes tripes, avec ma ferveur du pouvoir. Je rédige mon journal de bord dans la rage d'y revenir. C'est vrai, je... Voir plus

"Nous sommes en 2034. Moi, Nicoléon, quatre-vingts printemps, en retraite depuis deux ans après un quart de siècle à la tête de la Transe comme au sommet de l'Europe, je vous parle avec mes tripes, avec ma ferveur du pouvoir. Je rédige mon journal de bord dans la rage d'y revenir. C'est vrai, je suis obsédé. Obsédé d'histoire. Obsédé de pouvoir. Obsédé de stupre. Obsédé. Le pouvoir, c'est la contrebande du sexe, et la sulfureuse Zénaïde, avec sa bouche en feu et ses coulisses de ministère ivre, m'y aura initié. Dès 2007, j'ai mis le peuple au pas et mes calomniateurs à l'ombre. Je suis un héros libéral - que dis-je ? je suis Le héros libéral. Mon règne a fortifié la précarité perpétuelle, l'absolue liberté du commerce, la démocratie durable.
Grâce à moi, les entrepreneurs ont joui d'une marge de manoeuvre inégalée jusqu'alors, et l'ignoble cloaque salarial a été ramené à sa place : dans son cloaque, précisément. Je suis l'homme du Travail et de la Grande Concurrence. J'ai totalement privatisé l'économie. Le monde me doit ses bénéfices. Sans moi, il aurait coulé à pic dans la fainéantise. Rien ne saurait donc empêcher mon retour. Bientôt, sous peu, Nicoléon vous reviendra". L'essence du pouvoir dans le sang, par le sperme, jusqu'à l'os explose dans cette fable. Mais attention : la fable est la réalité même. Elle nous guette au prochain virage de la démagogie, à la prochaine escale de la domination. Nicoléon est là, tout près. Il n'attend que vous.

Donner votre avis