Ne pleure pas

Couverture du livre « Ne pleure pas » de Kubica Mary aux éditions Harpercollins

3.25

8 notes

  • Date de parution :
  • Editeur : Harpercollins
  • EAN : 9791033900177
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Un auteur encensé par la presse, la blogosphère et les lecteurs avec son premier roman Une fille parfaite.

Chicago, en ville. Esther Vaughan disparaît du jour au lendemain. Inquiète, Quinn, sa colocataire, prend conscience qu'elle ne sait rien d'Esther: celle-ci a toujours refusé de parler de... Lire la suite

Un auteur encensé par la presse, la blogosphère et les lecteurs avec son premier roman Une fille parfaite.

Chicago, en ville. Esther Vaughan disparaît du jour au lendemain. Inquiète, Quinn, sa colocataire, prend conscience qu'elle ne sait rien d'Esther: celle-ci a toujours refusé de parler de sa famille, et laisse derrière elle un fouillis qui ne lui ressemble pas - en particulier une lettre qui instille le doute dans l'esprit de Quinn « sainte Esther », comme elle la surnomme, n'est peut-être pas la personne qu'elle croit...
Ailleurs, dans un petit port sur la rive du lac Michigan. Alex Gallo voit entrer une inconnue dans le café tranquille où il travaille. Le genre de jeune femme dont la beauté et le charme font qu'elle ne passe pas inaperçue et ne laisse pas indifférent. Alex a dix-huit ans; il se laisse envoûter en toute innocence...

Entre ces deux événements, Mary Kubica construit brique par brique une intrigue aussi époustouflante que celle de son précédent et excellent roman Une Fille parfaite. Sans effets superflus d'écriture et avec sobriété, l'air de ne pas y toucher... C'est une magicienne du suspense qui retourne comme un gant l'apparente simplicité des situations et des personnages. Elle vous attrape dès les premières pages, vous enveloppe dans le mystère, vous y égare, et vous laisse dans l'incertitude jusqu'à la fin. A quoi ressemblera le puzzle, une fois toutes les pièces assemblées? La réponse est juste avant le point final.

Donner mon avis

Les derniers avis

  • 0.15

    Ne pleure pas de Mary Kubica, c’est l’histoire de la disparition d’Esther, vivant en collocation avec Quinn. Sa disparition laisse derrière elle énormément de questions et présage de sombres secrets, des révélations inquiétantes…. Mais Ne pleure pas est surtout un roman avec un « suspense haletant » qui ne l’est pas vraiment ou vraiment pas, j’avoue que je n’arrive pas à me décider…

    Si j’ai bien aimé son premier roman, Une fille parfaite, malgré quelques longueurs, les différents points de vue ont rendu l’histoire intéressante et agréable à lire… Ici, malheureusement ce n’est pas le cas… j’ai même l’impression que ce roman ... je n’en garderai pas un souvenir impérissable…

    Avec le même procédé, celui de l’alternance des points de vue, Mary Kubica est censée construire une intrigue époustouflante, retournant avec facilité l’apparente simplicité des situations et des personnages… ce que je n’ai finalement pas trouvé tout au long de l’histoire…

    Si l’alternance des points de vue dans Ne pleure pas dynamise bien le récit, il y a malheureusement des points de vue qui m’ont moins captivée. Suivre Quinn a été plaisant car c’est elle qui détient la clé de l’intrigue, elle seule peut rassembler les pièces éparses du puzzle que représentent Esther et ce roman. Suivre Alex, ce jeune homme qui se retrouve intrigué, attiré par une mystérieuse jeune femme qui vient d’arriver en ville, a été moins prenant. Si cette jeune fille charismatique et mystérieuse arrive à casser la monotonie de la vie d’Alex, ce n’a pas été le cas de la mienne.

    Je ne dis pas que l’histoire n’est pas haletante – enfin si quand même, il faut l’avouer –. La tension monte vraiment tout – trop – doucement, à mesure que Quinn accumule les indices inquiétants sur sa colocataire. Mais pour une histoire qui se veut d’un suspense intense, à la limite incroyable, je n’ai pas su retrouver cette pression, cette tension… Quand il est question de disparition, il y a toujours une ambiance particulière qui se met en place, par exemple un effet « course contre la montre », une certaine angoisse quant à la finalité de l’histoire… cela rend malheureusement l’histoire assez plate.

    Ne pleure pas ou Mary Kubica – je vous laisse le choix – ne vous tiendra en haleine seulement dans les derniers chapitres. Oui, il m’aura fallu attendre la fin pour être surprise… et encore surprise est peut-être un grand mot… Je confirme que la réponse à ce puzzle se trouve juste avant le point final de cette histoire !

    Si Quinn croyait connaître sa colocataire, comme j’espérais passer un moment haletant avec le dernier roman de Mary Kubica, on se trompait tous les deux ! Ne pleure pas se lit très rapidement grâce à des chapitres courts. Si le mystère que représente Esther et ce roman, est plaisant à suivre, il n’est ni haletant, ni transcendant. J’aurai aimé que l’auteur nous livre une histoire beaucoup plus travaillé, plus machiavélique, moins prévisible finalement.
    http://hidesbouquine.blogspot.fr/2017/06/ne-pleure-pas-mary-kubica.html

  • 0.2

    Dans Ne pleure pas, Quinn découvre en se levant un matin que sa colocataire, Esther a disparu. Elle va d'abord penser qu'Esther va revenir, qu'elle est sortie en oubliant de la prévenir. Mais Quinn va très vite comprendre qu'Esther a vraiment disparu. Elle va alors signaler sa disparition, et voyant que la police n'a pas l'air de s'affoler de la disparition d'une adulte, elle va fouiller dans les affaires d'Esther essayant de trouver des indices qui lui permettront de retrouver Esther. Elle va ainsi se rendre compte qu'elle ne connait pas sa colocataire. Aidé de son collègue et ami, dont elle est secrètement amoureuse, Quinn va aller de révélations en révélations.

    Et puis, il y a Alex qui vit à 70 miles de là. Ce jeune homme de 18 ans mène une triste existence auprès de son père alcoolique depuis que sa mère les a quitté. Il travaille et assure à lui seul les besoins de la maisonnée. Un jour, alors qu'il est au travaille, une jeune femme entre et va le fasciner. Il ira jusqu'à la suivre, pour s'apercevoir qu'elle squatte la maison abandonnée en face de chez lui. Il va alors se lier d'amitié avec cette jeune femme mystérieuse.

    Comme pour ses 2 premiers livres, j'ai lu des avis mitigés sur Ne pleure pas. Et je dois avouer que j'avais un peur d'être déçue par ma lecture. Mais ça n'a pas été le cas. J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir la plume de Mary Kubica, son style et personnellement j'ai trouvé l'intrigue vraiment bien menée. Comme quoi les goûts et les couleurs hein ^^

    Les deux histoires se lisent en alternant chaque chapitre, et plus on avance dans la lecture, plus on se demande où l'auteure veut nous emmener. Plus j'avance dans la lecture et plus j'imagine des scenarii possibles. Qui est Esther ? Est ce la même fille que celle qui évolue aux côtés d'Alex ? Je ne comprends plus rien, et tout comme Quinn je ne sais plus où chercher. Mais un détail va tout faire changer, et alors dans les dernières pages, le rythme s'accélère pour un final en beauté ! Les pièces du puzzle vont se mettre à leur place et la vérité explose au grand jour.

    Une fois de plus, Mary Kubica m'a conquise. Ce n'est pas un livre d'action, mais c'est une intrigue psychologique qui vaut le détour. J'ai lu çà et là que l'intrigue était trop prévisible, que c'était cousue d'avance. Personnellement, j'avais ma petite idée, mais je me suis trompée, et la fin m'a surprise. Et c'est tout ce que j'aime dans un livre, qu'il me surprenne.

    A vous de juger ! En tout cas, moi j'ai passé un agréable moment de lecture.

  • 0.1

    Je remercie tout d’abord Lecteurs.com et les éditions Harper Collins pour l’envoi de ce roman.

    J’ai adoré Une fille parfaite, beaucoup aimé L’inconnue du quai donc… jamais deux sans trois n’est-ce pas?

    Et bien, non.

    Incompréhensible! Autant j’ai été captivée par les deux premiers romans de Mary Kubica, autant je me suis grave ennuyée avec Ne pleure pas!
    Vous êtes certains que c’est le même auteur? Parce que, franchement, c’est le jour et la nuit!

    La recette est la même pourtant: un roman à plusieurs voix sur fond de psychologie et de relations familiales, notamment entre sœurs. On retrouve le thème de la disparition d’une personne qui était déjà celui d’Une fille parfaite. Mais si nous retrouvons des ingrédients similaires, le plat est pourtant insipide et froid.

    Le côté thriller est très mal géré et lent, avec des révélations qui arrivent sur le tard et quasiment aucun indice pour mettre le lecteur sur la voie. Pour tout vous dire rien ne se passe avant les trente dernières pages! C’est dire si ma lecture a été poussive! De plus, le portrait psychologique des personnages est creux et sans émotion, exception faite pour Alex peut-être.

    Est-ce que cela tient à la jeunesse des personnages? Je ne pense pas car autant Alex est touchant, avec ses 18 ans, son dévouement envers son père, sa souffrance d’avoir été abandonné par sa mère et ses fantasmes maladroits envers la belle étrangère, surnommée Pearl, autant Quinn est… stupide et égotique!
    Par exemple, imaginer que sa coloc a effectué 1.500 dollars de retrait en trois jours pour se payer des cocktails… euh, c’est un peu léger sous ce crâne, non?!?
    Elle est agaçante, nombriliste et même si elle se soucie de rechercher Esther, elle n’apparaît pas très crédible dans sa fixation et sa paranoïa.

    L’action, si on peut parler d’action, se situe dans deux villes différentes, deux intrigues indépendantes qui ne se croisent qu’à la toute fin. Mais avant cette put… de fin, rien. Rien de rien. Aucune consistance, aucun fil conducteur même ténu.
    Si Mary Kubica ne met jamais l’accent sur le côté polar ou thriller de ses romans, elle m’a habituée à une étude psychologique poussée de ses personnages, une analyse créant l’empathie et l’attachement, l’envie de tourner les pages, de savoir.
    Mais dans ce dernier roman, je n’ai ressenti que du vide.

    Je n’ai même pas l’excuse d’une certaine lassitude pour son style en ayant enchaîné ses trois romans car si mes ressentis de lecture ont été publiés ces derniers jours dans l’ordre chronologique de parution, j’ai lu Ne pleure pas en seconde position.

    Franchement, je suis perplexe devant ce roman qui n’a rien d’abouti, au contraire de ses deux précédents.
    Par contre, je suis très intéressée par le prochain qui sera publié aux States en juin 2017 sous le titre Every last lie car le pitch est très prometteur.
    Donc j’espère que Ne pleure pas n’aura été qu’un petit incident de parcours car j’aime beaucoup la plume de cet auteur!

  • 0.2

    Un thriller Psychologique haletant et terriblement addictif.

    Au début du roman nous avons deux points de vue, et rapidement nous pensons comprendre ce qu'il se passe, mais il n'en est rien.

    On change d'avis tous les deux chapitres et c'est vraiment ce que j'ai aimé.

    Je conseille à deux mille pour-cent.

  • 0.15

    Ce thriller psychologique sur fond de drames familiaux est un peu long à prendre. Il faut arriver à la moitié du livre pour vraiment se mettre à tourner les pages en quête de réponses quant à notre mystérieuse colocataire disparue.
    Les personnages sont pourtant bien brossés et paraissent plus que plausibles, mais il manque un certain rythme au récit contrairement au "J.F. partagerait appartement" cité. Peut-être les deux premiers ouvrages de l'auteur, tout a fait captivants, ont-ils généré trop d'attentes pour cet opus somme toute divertissant.

  • 0.2

    Un polar haletant entre un jeune homme solitaire qu'une étrangère va bousculer dans sa vie et une jeune femme qui découvre qu'elle ne connait pas si bien sa colocataire lorsque celle ci disparaît.

    C'est bon livre malgré les premiers chapitres bourrés d'informations sur les Quinn et Alex et à travers eux sur Esther et "l'étrangère". Au fur et à mesure, Mary Kubica insère cette dernière dans la vie d'Alex et les découvertes de Quinn sur son amie.

  • 0.15

    Je remercie avant tout les éditions Harper Collins et Babelio de m'avoir proposé ce livre.

    La couverture est très intrigante car elle ne laisse rien présager de l'histoire.

    On arrive dans la vie tranquille de Quinn et Esther un peu comme des observateurs. Elles sont jeunes, dynamiques, on une vie sociale classique et vivent donc en colocation. Là où l'histoire prend un tournant troublant c'est au moment où Quinn se rend compte que sa colocataire a disparue. Elle ne semble pas particulièrement s'en inquiéter au début, après tout la colocation n'empêche pas de garder son jardin secret.

    Et puis malgré tout le doute commence à s'emparer de Quinn, et s'il était arrivé quelque chose à Esther ?

    En parallèle on suit aussi la vie d'un jeune garçon livré à lui-même qui va assister à l'arrivée d'une nouvelle personne. Dans sa petite ville tout le monde se connaît alors évidemment il se demande qui est cette femme, et va la suivre pour percer son secret !

    A chaque page je m'attendais à un rebondissement terrible mais finalement il m'aura fallu attendre la fin pour vraiment être surprise.

    Je ne dis pas que l'histoire est totalement plate mais l'intrigue se noue très lentement. Au fur et à mesure on sent monter la pression de Quinn mais je n'ai pas eu l'impression d'être dans une course contre la montre pour retrouver quelqu'un comme c'est le cas parfois dans les thrillers. J'ai voulu faire un lien entre les deux personnages que sont Quinn et Alex mais il m'aura fallu arriver vers les derniers chapitres pour comprendre ce qui les unit.

    L'intrigue n'est pas fade mais elle met du temps à être construite. Certains passages sont mêmes un peu long car après lecture complète on se rend compte qu'ils n'apportent pas beaucoup plus d'éléments sur l'histoire ou les personnages. Heureusement que les chapitres sont courts, cela m'a permis de trouver une certaine dynamique à la lecture.

    La fin a relevé l'ensemble du livre mais j'ai trouvé dommage que l'on soit tenu en haleine seulement sur les derniers chapitres.


    C'est une lecture qui a été agréable mais ce n'est pas un coup de cœur, j'en attendais surement trop !

Voir tous les avis

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre
Soyez le premier à en lancer une !

Widget

Code à intégrer dans votre page

Code à intégrer dans votre page

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Du même auteur

Une fille parfaite Kubica Mary HARPERCOLLINS

3.888888888

Voir tous les livres de Kubica Mary

Autres éditions

Ne pleure pas Kubica Mary HARPERCOLLINS

3.25

Voir toutes les éditions