NCSM Montcalm ; le français dans la marine canadienne, 1923-2008

Couverture du livre « NCSM Montcalm ; le français dans la marine canadienne, 1923-2008 » de Christian Hebert aux éditions Pu Du Septentrion
Résumé:

Jusqu´à quelle époque est-il possible de retracer l´histoire du Service naval dans la ville de Québec ? En observant les coutumes et les traditions de la Marine canadienne, la réalité paraît évidente : elle est un calque de la Royal Navy. Il fallut en effet attendre au lendemain de la Première... Voir plus

Jusqu´à quelle époque est-il possible de retracer l´histoire du Service naval dans la ville de Québec ? En observant les coutumes et les traditions de la Marine canadienne, la réalité paraît évidente : elle est un calque de la Royal Navy. Il fallut en effet attendre au lendemain de la Première Guerre mondiale pour que se concrétise l´idée d´implanter un établissement côtier permanent à Québec.

Pour la première fois, le 21 avril 1923, fut mise sur pied une unité ayant pour mission de recruter, d´offrir un entraînement, ainsi que la possibilité d´y faire carrière. Il y eut bien sûr des précédents ailleurs au Canada, puisqu´une série d´initiatives avait mené à la création de la Marine royale canadienne, en 1910.

C´est dans un climat d´après-guerre qu´est créée la demi-compagnie de Québec de la Royal Canadian Naval Volunteer Reserve (RCNVR). L´unité de réservistes devint la division de Québec à l´automne 1935, rattachée au Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Montcalm lors de sa mise en service, le 13 novembre 1941. C´est avec la venue de ce bâtiment que les Canadiens français s´intégrèrent dans une marine typiquement britannique, de confession protestante et singulièrement unilingue anglaise.


Christian Hébert travaille dans le milieu maritime depuis 1996. Historien de formation, il a servi comme officier de navigation au sein de la Marine canadienne. Il est analyste pour la Compagnie d´arrimage du Saint-Laurent au port de Québec. Il préside l´Institut canadien des armes à feu, organisme de bienfaisance ayant pour mission d´exploiter un musée et d´offrir des services aux victimes souffrant d´actes commis avec des armes à feu, ce qui profite à la communauté. Il est également membre de l´Association pour le soutien et l´usage de la langue française, association qui s´efforce de défendre la qualité de la langue française au Québec.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions