Nation Pigalle

Couverture du livre « Nation Pigalle » de Anne Plantagenet aux éditions Stock
  • Date de parution :
  • Editeur : Stock
  • EAN : 9782234065079
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Vous êtes français(e) parce que (cochez la case correspondante) :
Vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né en France.
Vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né dans un ancien département ou territoire français.
Vous êtes né(e) en France et l'un... Voir plus

Vous êtes français(e) parce que (cochez la case correspondante) :
Vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né en France.
Vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né dans un ancien département ou territoire français.
Vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est français.
Vous n'êtes pas né(e) en France et l'un au moins de vos parents.

À Paris aujourd'hui, dans le quartier de Pigalle, une vieille dame met le feu à son appartement. Cet acte désespéré bouleverse la vie d'une foule de gens autour d'elle, de ses voisins d'immeuble à sa femme de ménage, en passant par son fils unique qui habite à quelques rues de là, et son épouse qu'il s'apprêtait à quitter pour une autre femme. Tous perdent leurs repères et découvrent une nouvelle facette, inattendue, d'eux-mêmes.
Entre sex-shops et poubelles de supermarchés, crèches familiales et anciens bordels, salles d'attente et commerces ruineux, Nation Pigalle, où l'on croise aussi bien des bourgeois essoufflés que des SDF éperdus, des enfants, des adolescents, des pieds-noirs, un professeur de piano russe, une couturière chinoise, des acrobates roumains, un volcan islandais, une Coupe du monde de football, un moulin rouge ou encore un poète fou, est la radiographie brutale d'une société de consommation malade, d'une France en quête d'identité, dont la vérité peut-être ne se trouve plus sur les passeports mais dans le chant débridé qui s'élève de ses rues.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • magnifique : une ambiance, un quartier de Paris, des familles, des couples, des gens, leur histoire, c'est superbement écrit

    magnifique : une ambiance, un quartier de Paris, des familles, des couples, des gens, leur histoire, c'est superbement écrit

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lechoixdeslibraires.com

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être...
    Voir plus

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être bouleversée par l'incendie criminel d'un appartement du quartier. De ce geste désespéré, découle un très beau roman foisonnant, servi par une très jolie plume....

  • Lechoixdeslibraires.com

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être...
    Voir plus

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être bouleversée par l'incendie criminel d'un appartement du quartier. De ce geste désespéré, découle un très beau roman foisonnant, servi par une très jolie plume....

  • Lechoixdeslibraires.com

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être...
    Voir plus

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être bouleversée par l'incendie criminel d'un appartement du quartier. De ce geste désespéré, découle un très beau roman foisonnant, servi par une très jolie plume....

  • Lechoixdeslibraires.com

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être...
    Voir plus

    Pigalle, quartier mythique au nom si évocateur... Ce bout de paris est le point commun entre tous les personnages du roman d'Anne Plantagenet. Comme une marionnettiste, l'auteure tire les ficelles et les fait se croiser même si c'est parfois sans se voir. Un beau jour, leur vie à tous va être bouleversée par l'incendie criminel d'un appartement du quartier. De ce geste désespéré, découle un très beau roman foisonnant, servi par une très jolie plume....

  • je n'ai pas pu aller au delà des 60 premières pages ; l'ennui fut trop pesant!

    je n'ai pas pu aller au delà des 60 premières pages ; l'ennui fut trop pesant!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • La bourgeoisie bohème marque l'actualité des arrondissements de Paris, envahissant notamment le 9e comme une marée au pied de la Butte. Ce roman bavard est sa chanson de geste, Anne Plantagenet son Saint-Simon, qui connaît le quartier comme sa poche - je le garantis, j'y ai habité...
    L'intrigue...
    Voir plus

    La bourgeoisie bohème marque l'actualité des arrondissements de Paris, envahissant notamment le 9e comme une marée au pied de la Butte. Ce roman bavard est sa chanson de geste, Anne Plantagenet son Saint-Simon, qui connaît le quartier comme sa poche - je le garantis, j'y ai habité...
    L'intrigue tenue est l'occasion de portraits successifs et de tranches de vie qui font le livre et son charme. Un charme agaçant par nature, soit la prétention toute parisienne un tantinet arrogante d'être le centre si ce n'est du monde du moins de la modernité hexagonale ; les mots du titre l'illustrent qui ne sont pas une ligne de métro. Agaçant encore par le style que je pourrais appeler branché si l'usage de ce mot géologique ne risquait pas de me faire passer pour un plouc archaïque. Pensez donc, je ne savais pas que ces bobos habitaient SoPi... South Pigalle ! Et moi qui en suis resté , comme l'un des personnages, à Saint-Germain-des-Prés... Il est vrai que Boris Vian fait son entrée à la Pléiade, que Juliette Gréco ressemble à sa momie et que la silhouette titubée de Blondin a disparu depuis vingt ans !
    Style branché, écriture tendance : transgression syntaxique, chapelets de mots, notices, manchettes de magazines féminins, recettes de cuisine, sexe, mots crus, psy, pub, name-dropping, etc. Agaçant comme une pomme verte... De celles dont on presse un jus gouleyant : la vie, avec son cortège inouï de comédies et de drames. De Pigalle à perpette !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Nation Pigalle aurait sûrement inspiré François Truffaut., avec l’histoire de Louise, Timothée, Vincent, Sandrine et les autres.
    Anne Plantagenêt évoque de manière à la fois simple et exigeante la vie de deux couples confrontés aux problèmes de la vie quotidienne, avec leurs ascendants,...
    Voir plus

    Nation Pigalle aurait sûrement inspiré François Truffaut., avec l’histoire de Louise, Timothée, Vincent, Sandrine et les autres.
    Anne Plantagenêt évoque de manière à la fois simple et exigeante la vie de deux couples confrontés aux problèmes de la vie quotidienne, avec leurs ascendants, enfants, âge et amours.
    Le microcosme parisien est décrit de manière à la fois rigoureuse et poétique avec moult détails sur le 9e arrondissement, les lignes de métro et de RER.
    Comment ne pas se reconnaître dans ces différents personnages, ne sommes-nous pas tous des exilés éloignés de nos racines, des angoissés de l’argent, de l’échec, de la vieillesse, de l’abandon ?
    Chacun est confronté aux cycles de la vie, aux cimes et aux plongées de l’existence, aux plaisirs plus ou moins intenses, plus ou moins sophistiqués, aux mensonges ?
    Le livre est à la fois un tourbillon et une balade qui interpelle chaque lecteur sur la recherche de l’autre avec ses différences et ses ressemblances.

    Anne Plantagenêt écrit avec son coeur et confidences pour confidences, son Paris est une belle terre d’asile dans un monde d’agression et d’oscillation permanente.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Deux couples, un quartier de Paris : Pigalle. On passe un bon moment avec nos quatre protagonistes même si on s’ennuie assez vite. C'est par la voix d'un narrateur inconnu, spectateur critique que chaque chapitre nous livre par le menu, la vie actuelle, les souvenirs, les espoirs, les angoisses...
    Voir plus

    Deux couples, un quartier de Paris : Pigalle. On passe un bon moment avec nos quatre protagonistes même si on s’ennuie assez vite. C'est par la voix d'un narrateur inconnu, spectateur critique que chaque chapitre nous livre par le menu, la vie actuelle, les souvenirs, les espoirs, les angoisses (surtout les angoisses) des personnages. On regarde d'un peu loin ces états d’âme bourgeois. Un producteur d’émission TV au chômage qui n'arrive pas à quitter sa femme, d’une traductrice sexaddict, d’un patron de magazine amoureux et une mère de famille complexé accro à internet... Chacun tour à tour heureux ou malheureux au milieu de ses névroses et ses velléités. Le tout est suffisamment bien écrit pour qu’on s’y intéresse mais cela manque de liens, pas d'histoires entre ces deux couples en dehors du lieu Pigalle. Cela donne un récit un peu haché dont on cherche le fil rouge. Un peu comme une recette qui détaillerait les ingrédients de façon magistrale mais en oubliant de parler du résultat. On reste réellement sur notre faim à attendre que quelque chose se passe et on finit par s'agacer de la répétition des angoisses de ces couples. Une certitude en refermant ce livre, la vie est vraiment trop chère à Paris !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions