Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB T.1

Couverture du livre « Moi René Tardi, prisonnier de guerre au Stalag IIB T.1 » de Jacques Tardi aux éditions Casterman
  • Date de parution :
  • Editeur : Casterman
  • EAN : 9782203048980
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Avec Moi, René Tardi, prisonnier de guerre - Stalag IIB, Jacques Tardi concrétise un projet mûri de très longue date : transposer en bande dessinée les carnets de son propre père, rédigés des années durant sur des cahiers d'écolier, où celui-ci tient par le menu la chronique de sa jeunesse, en... Voir plus

Avec Moi, René Tardi, prisonnier de guerre - Stalag IIB, Jacques Tardi concrétise un projet mûri de très longue date : transposer en bande dessinée les carnets de son propre père, rédigés des années durant sur des cahiers d'écolier, où celui-ci tient par le menu la chronique de sa jeunesse, en grande partie centrée sur ses années de guerre et de captivité en Allemagne. Après avoir, comme on le sait, énormément travaillé sur la guerre de 14 - 18, c'est la première fois que Tardi se penche d'aussi près sur la période de la Seconde Guerre mondiale. Ce faisant, il développe également un projet profondément personnel : en mettant en images l'histoire de son père militaire, Tardi explore rien moins que les racines, les origines et les ressorts de sa propre vie. Ce « roman familial » prend des accents d'autant plus intimes que Tardi a associé au projet deux de ses propres enfants, Rachel (qui assure la mise en couleur) et Oscar (documentation et recherches iconographiques). Cet ouvrage s'annonce d'emblée comme l'un des événements bande dessinée de la fin d'année. Jamais sans doute Tardi ne s'était autant livré dans l'un de ses albums.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Tardi parle de son père, René, conducteur de char, prisonnier de guerre de la première heure, en 1940. Un récit touchant, pétri de colère, de honte et d'impuissance. 1680 jours de captivité. Une face méconnue de la guerre sous le trait caractéristique de Tardi, noir et épais. Utile

    Tardi parle de son père, René, conducteur de char, prisonnier de guerre de la première heure, en 1940. Un récit touchant, pétri de colère, de honte et d'impuissance. 1680 jours de captivité. Une face méconnue de la guerre sous le trait caractéristique de Tardi, noir et épais. Utile

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com