Moi, bouddha

Couverture du livre « Moi, bouddha » de Jose Freches aux éditions Xo
  • Date de parution :
  • Editeur : Xo
  • EAN : 9782845632271
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

­" Plus les mois passent et plus j'ai l'impression d'être un beau vase posé sur une étagère haute, condamné à toiser les autres. Mais ce que je sais déjà, c'est qu'un jour je quitterai cette étagère haute sur laquelle mon clan prétend que je dois rester posé.
­Je ne suis pas un vase... Voir plus

­" Plus les mois passent et plus j'ai l'impression d'être un beau vase posé sur une étagère haute, condamné à toiser les autres. Mais ce que je sais déjà, c'est qu'un jour je quitterai cette étagère haute sur laquelle mon clan prétend que je dois rester posé.
­Je ne suis pas un vase précieux.
­Je suis un être humain.
­Comme les autres. " ­Celui qui parle ainsi n'a que dix ans. Il s'appelle Siddârtha , il est l'héritier de l'illustre lignée des guerriers Gautama. Mais sa grande curiosité lui a déjà ouvert les yeux sur la réalité de la vie dans son pays, l'Inde : les castes, la misère, la maladie, la toute puissance des prêtres brahmanes...
­Malgré son esprit rebelle, Siddârtha se plie à son éducation de futur seigneur, excelle dans l'exercice des armes, se marie... mais un jour il décide de changer sa vie : il va partir dans le monde, à la rencontre des êtres qui souffrent, " à la recherche d'une Vérité que je pressens et que, le moment venu, je formulerai aux hommes. Après quoi, la vie deviendra plus facile pour chacun d'entre nous, car elle aura enfin un sens! " ­Siddârtha quitte tout, famille, palais, fortune, domestiques. Scandale dans les familles de haute caste...
­Vêtu comme un mendiant, il part sur les routes, avec son fidèle cousin Ananda. A pied, se nourrissant d'aumônes ­Siddârtha Gautama Bouddha a vécu vers le milieu du VIe siècle avant Jésus-Christ, au nord de l'Inde. Il prêchait pour les pauvres mais il fut écouté par de nombreux princes. Son apparence physique était celle d'un Indien ascétique aux cheveux bouclés, aux traits fins et aux yeux noirs, bien loin des représentations de moine ventru que l'on vénère dans les temples dorés de Thaïlande, du Vietnam, de Chine ou du Japon.
­Mais c'est aussi pour ça que Bouddha est passionnant à connaître. Jamais sans doute, un homme n'a été l'objet d'appropriations si différentes de la part de civilisations aussi éloignées les unes des autres.

­" Plus les mois passent et plus j'ai l'impression d'être un beau vase posé sur une étagère haute, condamné à toiser les autres. Mais ce que je sais déjà, c'est qu'un jour je quitterai cette étagère haute sur laquelle mon clan prétend que je dois rester posé.
­Je ne suis pas un vase précieux.
­Je suis un être humain.
­Comme les autres. " ­Celui qui parle ainsi n'a que dix ans. Il s'appelle Siddârtha , il est l'héritier de l'illustre lignée des guerriers Gautama. Mais sa grande curiosité lui a déjà ouvert les yeux sur la réalité de la vie dans son pays, l'Inde : les castes, la misère, la maladie, la toute puissance des prêtres brahmanes.
­Malgré son esprit rebelle, Siddârtha se plie à son éducation de futur seigneur, excelle dans l'exercice des armes, se marie... mais un jour il décide de changer sa vie : il va partir dans le monde, à la rencontre des êtres qui souffrent, " à la recherche d'une Vérité que je pressens et que, le moment venu, je formulerai aux hommes. Après quoi, la vie deviendra plus facile pour chacun d'entre nous, car elle aura enfin un sens! " ­Siddârtha quitte tout, famille, palais, fortune, domestiques. Scandale dans les familles de haute caste...
­Vêtu comme un mendiant, il part sur les routes, avec son fidèle cousin Ananda. A pied, se nourrissant d'aumônes ­Siddârtha Gautama Bouddha a vécu vers le milieu du VIe siècle avant Jésus-Christ, au nord de l'Inde. Il prêchait pour les pauvres mais il fut écouté par de nombreux princes. Son apparence physique était celle d'un Indien ascétique aux cheveux bouclés, aux traits fins et aux yeux noirs, bien loin des représentations de moine ventru que l'on vénère dans les temples dorés de Thaïlande, du Vietnam, de Chine ou du Japon.
­Mais c'est aussi pour ça que Bouddha est passionnant à connaître. Jamais sans doute, un homme n'a été l'objet d'appropriations si différentes de la part de civilisations aussi éloignées les unes des autres.

Donner votre avis

Les derniers avis

Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions