Moi, Anastasia

Couverture du livre « Moi, Anastasia » de Alona Kimhi aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070775835
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Ces quatre premiers textes d'Alona Kimhi annoncent l'originalité de l'oeuvre de la future romancière. Dans " Films ", un jeune couple un peu bohème s'ennuie. La narratrice passe ses journées à dormir ou à faire les boutiques. Son ami Shahar consacre des heures à sa console de jeux. Ensemble, ils... Voir plus

Ces quatre premiers textes d'Alona Kimhi annoncent l'originalité de l'oeuvre de la future romancière. Dans " Films ", un jeune couple un peu bohème s'ennuie. La narratrice passe ses journées à dormir ou à faire les boutiques. Son ami Shahar consacre des heures à sa console de jeux. Ensemble, ils ne font guère que visionner de vieux films, et la narratrice, se souvenant de leur frénésie sexuelle passée, est obsédée par le fait qu'ils ne font plus l'amour... La narratrice de " Moi, Anastasia " est une jeune fille de dix ans qui vient d'immigrer en Israël avec sa mère et son beau-père. Ce dernier la terrorise, et elle craint que sa maladresse ne le pousse à quitter sa mère. Alona Kimhi décrit avec beaucoup de justesse la fragilité de tout immigrant et la difficulté d'une préadolescente dans une famille recomposée. Dans " Journal de Berlin ", la narratrice a été internée après une tentative de suicide. C'est une jeune fille visiblement obèse, d'une grande agressivité, mais qui fait semblant de ne pas être concernée par ce qui lui arrive. Dans une langue très crue, elle nous livre des portraits tendres et féroces des autres internés. La dernière nouvelle, " Poème cauchemar, ou le sevrage inaccompli de Mori Elkabetz " est le récit d'une jeune femme boulimique. Mori est une photographe à succès, mais les apparences sont trompeuses : sa vie est une lente descente aux enfers, et la boulimie n'est que l'expression de sa solitude, de son incapacité à s'attacher à quelqu'un, de son désir d'être aimée. Le grand talent d'Alona Kimhi consiste à rendre ce désespoir presque drôle... Ici plus encore que dans ses romans, ses héroïnes sont au bord de la folie, mais l'humour, le style très coloré et l'émotion qui se dégage de ces nouvelles font du recueil une vraie réussite.

Donner votre avis

Les derniers avis

Ce livre n'a pas encore d'avis. Donnez le vôtre et partagez-le avec la communauté de lecteurs.com

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com