• lien vers am chronique:http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/2014/06/moby-dick-herman-melville.html

    Le mot de la fin : Je suis rentrée très rapidement dans l’ouvrage notamment grâce au caractère des personnages, leur singularité et l’humour qu’utilise Melville. La rencontre et l’amitié d’Ishmael et son acolyte Queequeg sont décrits avec tant d’humour et de poésie qu’elle est tout simplement irrésistible. Dans un souci d’honnêteté, je dois avouer que le côté ultra-descriptif des passages qui relèvent plus d’un ouvrage de cétologie, m’a peu à peu fait perdre l’intérêt pour l’ouvrage. Après avoir lutté contre moi-même, je suis parvenue à la fin de l’aventure et ne le regrette pas. Ne vous méprenez pas, nous apprenons plein de choses sur les baleines l’ouvrage est très instructif et l’on s’aperçoit que l’auteur connaissait bien son sujet, mais les chapitres à rallonge sur par exemple les tableaux représentant les baleines sont quelque peu soporifiques, car trop rapprochés et manquant d’aventure et d’excitation entre chaque. Un livre qu’il fallait que je lise, pour la culture et je ne regrette pas de l’avoir fait !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com