Moana blues

Couverture du livre « Moana blues » de Anne-Catherine Blanc aux éditions Au Vent Des Iles
Résumé:

Moana, 16 ans s'est noyé. Paulot, son beau-père, erre dans la maison en deuil. Il se sent étranger aux coutumes et aux réactions des siens, ces îliens dont il a choisi de partager la vie sans jamais y parvenir tout à fait. Sans autorité sur le déroulement des funérailles, privé de sa plongée... Voir plus

Moana, 16 ans s'est noyé. Paulot, son beau-père, erre dans la maison en deuil. Il se sent étranger aux coutumes et aux réactions des siens, ces îliens dont il a choisi de partager la vie sans jamais y parvenir tout à fait. Sans autorité sur le déroulement des funérailles, privé de sa plongée quotidienne dans l'océan - le Moana - il plonge en lui-même, affronte ses fantômes, ses doutes, ses remords pour finalement émerger de cette remise en question, purifié par la douleur qu'il ressent et la compassion qui l'entoure. Loin des clichés, un récit sur la confrontation des cultures, la difficulté d'être et l'accomplissement de soi.

Prix des étudiants de l'Université de la Polynésie française 2001

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Moana blues se passe le jour de l'enterrement de Moana et c'est le déroulement de la journée de Paulot, ses questions, ses pensées, ses réflexions qui nous expliquent son arrivée sur l'île, sa rencontre avec Malinda et avec ses enfants.

    Roman intérieur, très fort. L'emploi alterné des...
    Voir plus

    Moana blues se passe le jour de l'enterrement de Moana et c'est le déroulement de la journée de Paulot, ses questions, ses pensées, ses réflexions qui nous expliquent son arrivée sur l'île, sa rencontre avec Malinda et avec ses enfants.

    Roman intérieur, très fort. L'emploi alterné des deuxième et troisième personnes du singulier donne une proximité avec Paulot, avec son discours et ses émotions. Il est pudique envers les autres, mais dans ses réflexions intimes il se livre, se découvre. Un homme simple confronté à une douleur qu'il ne peut ni partager ni diminuer. Moana, était devenu son fils ; une vraie complicité et un vrai amour père-fils étaient nés. Trop vite arrêtés, puisqu'ils n'ont pu en profiter que quelques petites années, d'où une douleur encore plus vive.

    L'écriture de Anne-Catherine Blanc provoque des sensations, elle prend au ventre. J'ai compati -ce que je pouvais faire de mieux- à la douleur de Paulot et des autres membres de la famille, je me suis senti concerné et me suis même revu dans des circonstance analogues, ayant des pensées identiques à lui, des moments de solitude et des instants où j'avais l'impression de ne pas être à ma place.

    Un roman très beau, très fort sur les tourments d'un homme confronté au deuil de son récent-fils adolescent. Très différent du roman suivant d'A-C Blanc, L'astronome aveugle que j'avais également beaucoup aimé. Ce qui prouve que cette auteure a beaucoup de talent et qui me donne très envie de découvrir son prochain livre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions