Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Meurtres en Bretagne : les disparus ne le sont jamais vraiment

Couverture du livre « Meurtres en Bretagne : les disparus ne le sont jamais vraiment » de Stephane Pajot aux éditions Geste
  • Date de parution :
  • Editeur : Geste
  • EAN : 9791035318246
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Les disparus ne le sont jamais vraiment En pays de Brocéliande, le temps rime avec enchantement. Du haut de ses dix ans, Mathieu Leduc grandit entre l'âme errante de son grand-père, un cycliste acrobate et les apparitions de la Dame blanche, autant d'histoires que lui décrypte sa grand-mère Mâ,... Voir plus

Les disparus ne le sont jamais vraiment En pays de Brocéliande, le temps rime avec enchantement. Du haut de ses dix ans, Mathieu Leduc grandit entre l'âme errante de son grand-père, un cycliste acrobate et les apparitions de la Dame blanche, autant d'histoires que lui décrypte sa grand-mère Mâ, une joyeuse conteuse. Quand elle s'éclipse brutalement, l'horizon s'assombrit, l'univers de Mathieu, peuplé de mondes imaginaires, s'écroule. Confronté au fil de sa vie à plusieurs décès soudains, le jeune homme, devenu adulte, enquête sur les vélos fantômes, sur ces morts de la route qui lui rappellent étrangement les légendes de Mâ. Il traque alors les signes de l'autre rivage, d'un monde parallèle qu'il pressent. En Bretagne, les disparus ne le sont jamais vraiment. En Bretagne, Mathieu Leduc vit mal la perte de sa grand-mère. La succession de morts dans son entourage le pousse à sortir de son monde imaginaire.

Donner votre avis

Avis (1)

  • Stéphane Pajot est journaliste culture dans un quotidien du pays nantais, il connaît la ville, ses moindres recoins, ses personnages typiques, connus ou marquants, les anecdotes qui les entourent, les divers changements de la ville au cours des années qu'il traque avec sa collection de cartes...
    Voir plus

    Stéphane Pajot est journaliste culture dans un quotidien du pays nantais, il connaît la ville, ses moindres recoins, ses personnages typiques, connus ou marquants, les anecdotes qui les entourent, les divers changements de la ville au cours des années qu'il traque avec sa collection de cartes postales et dévoile sur ses divers comptes sur les réseaux sociaux. Stéphane aime semer dans ces livres les traces de tel ou tel personnage, ses acrobaties -car il aime les acrobates, les freaks, les chanteurs de rues, les clodos flamboyants...- décrire tel monument ou installation qui n'existe plus. Quand on connaît ses livres, on se plaît à chercher où il a pu les cacher, et quand on ne les connaît pas, ce qui entre nous est une faute impardonnable, ils donnent des couleurs, une ambiance.

    Pour ce roman, l'auteur quitte un peu Nantes pour la Bretagne profonde, celle de Brocéliande et de ses légendes. Mathieu Leduc a délégué à moins impliqué que lui les recherches qui vont assez vite flirter avec le fantastique, l'immatériel. Les âmes errantes des morts, les Dames Blanches... Et la forêt de Brocéliande, terre de légendes s'il en est -je m'y suis perdu une fois- et le typique village de Tréhorenteuc. 

    Stéphane Pajot écrit là un roman noir, un roman d'ambiance, de ceux qui laissent une présence longtemps après l'avoir lu : la force de l'imagination et de la visualisation. J'aime beaucoup les romans de l'auteur. Il sait, à chaque fois, se renouveler tout en gardant une voix personnelle reconnaissable.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.