Mer agitée

Couverture du livre « Mer agitée » de Christine Desrousseaux aux éditions Kero
  • Date de parution :
  • Editeur : Kero
  • EAN : 9782366582970
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Sur une plage désertée par les estivants, Jean se plonge dans l'eau glacée. Quel que soit le temps, il part nager, pour oublier son corps trop vieux, oublier son petit-fils Léo, enfermé dans sa chambre et replié sur lui-même depuis son retour d'Afghanistan. Léo qui crie la nuit, Léo qui lui fait... Voir plus

Sur une plage désertée par les estivants, Jean se plonge dans l'eau glacée. Quel que soit le temps, il part nager, pour oublier son corps trop vieux, oublier son petit-fils Léo, enfermé dans sa chambre et replié sur lui-même depuis son retour d'Afghanistan. Léo qui crie la nuit, Léo qui lui fait peur. À quel moment s'est envolé l'enfant rieur dont il était si proche ? Le jour où sa mère a disparu sans laisser de traces ? Ou lors de l'une de ses missions ?
Un soir, Léo, ivre, agresse une jeune fille. Il s'en tire à condition de présenter ses excuses. Mais quand une adolescente disparaît quelques jours plus tard, Jean va devoir affronter les gens du village qui voient en Léo un suspect idéal et deviennent de plus en plus hostiles. Lui-même commence à douter : et si ce petit-fils tant aimé avait commis l'irréparable ?
  Sur une presqu'île battue par les vents du Nord, un grand-père essaie de prouver l'innocence de son petit-fils, envers et contre tout. Christine Desrousseaux nous offre un roman prenant et émouvant, rythmé par les saisons et les marées.
 

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Aux alentours de Cherbourg,dans une petite ville côtière , Jean, veuf et solitaire, âgé de plus de 70 ans a pour principales occupations de se baigner de manière quotidienne quelque soit le temps et d'aller à la bibliothèque emprunter des livres.
    Marie, sa voisine, propriétaire d'un gîte et...
    Voir plus

    Aux alentours de Cherbourg,dans une petite ville côtière , Jean, veuf et solitaire, âgé de plus de 70 ans a pour principales occupations de se baigner de manière quotidienne quelque soit le temps et d'aller à la bibliothèque emprunter des livres.
    Marie, sa voisine, propriétaire d'un gîte et accessoirement gestionnaire de la bibliothèque et sa femme de ménage s'en inquiètent.
    Léo, son petit fils, dont la mère a disparu alors qu'il avait 6 ans et dont le père vit en Australie, de retour d'Afghanistan s'installe pour quelques temps chez lui.
    Un triste événement va survenir dans cette petite bourgade et chambouler son quotidien en l'isolant. Comment va-t-il gérer cette nouvelle situation ?
    Ce roman, écrit sous la forme d'un journal, nous parle de la question filiale, du poids des non-dits mais aussi des hommes et de leur réaction primaire, irréfléchie et précipitée quand ils sont touchés par quelques chose d'horrible.

    J'ai beaucoup aimé ce roman notamment pour le recul qu'il tente de faire prendre au lecteur et de nuancer chaque situation que l'on peut être amener à traverser.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jean, le grand père, et Léo, son petit fils sont les deux personnages principaux. le roman est écrit sous forme de journal de baignade de Jean, qui chaque jour rejoint la mer. Christine Desrousseaux nous fait ressentir les sensations de la mer sur le corps humains, avec une description des...
    Voir plus

    Jean, le grand père, et Léo, son petit fils sont les deux personnages principaux. le roman est écrit sous forme de journal de baignade de Jean, qui chaque jour rejoint la mer. Christine Desrousseaux nous fait ressentir les sensations de la mer sur le corps humains, avec une description des paysages, du changement de la mer a travers les jours.
    Mais, de troublants évènements se produisent dans le village de Jean, suite à l'arrivée de son petit fils Léo, qui revient de la guerre d'Afghanistan..

    Le journal des baignades de Jean sont entrecoupés par des passages d'une femme qui nous raconte une partie de soi, de sa vie, et pas la plus facile, on suit la journal de cette femme, qui est en réalité la mère de Léo, qui va faire basculer la vie de Léo et de son père.

    Christine Desrousseaux décrit avec brio et finesse la psychologie de chaque personnage par rapport a lors passé. L'écriture est belle, fluide, pleine de poésie, le suspense est bien présent, le roman est addictif jusqu'à la dernière page.

    Roman lu en tant que juré du prix des lecteurs Livre de Poche 2018 ; un très belle découverte pour ma part, car ce n'est pas un livre que j'aurai acheté et lu de mon plein gré. Je suis donc conquis par "Mer Agitée" de Christine Desrousseaux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman qui est écrit sous la forme d'un journal, écrit par Jean.
    Des personnages attachants et une intrigue policière bien ficelée, tout cela fait que l'on ne lâchera pas le livre avant de découvrir le fin mot de l'affaire.

    Un roman qui est écrit sous la forme d'un journal, écrit par Jean.
    Des personnages attachants et une intrigue policière bien ficelée, tout cela fait que l'on ne lâchera pas le livre avant de découvrir le fin mot de l'affaire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Presqu'île du Cotentin. Jean lutte pour sauver son petit fils Léo de la bourrasque qui l'emporte. De retour d'Afghanistan, il souffre de stress post traumatique et est rapidement accusé du meurtre d'une jeune fille dans le marais voisin. Mais est-il le véritable coupable?

    Les retrouvailles...
    Voir plus

    Presqu'île du Cotentin. Jean lutte pour sauver son petit fils Léo de la bourrasque qui l'emporte. De retour d'Afghanistan, il souffre de stress post traumatique et est rapidement accusé du meurtre d'une jeune fille dans le marais voisin. Mais est-il le véritable coupable?

    Les retrouvailles d'un grand père et de son petit fils. Un lointain passé qui remonte à la surface et qui s'éclaircit peu à peu. Un roman touchant, des personnages attachants avec en toile de fond les saisons qui se succèdent, la mer et ses marées changeante, surprenante et totalement imprévisible.

    Coup de coeur des bibliothécaires de la médiathèque de ma ville! Je suis conquise! Un très agréable moment de lecture!

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lecture dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche 2018

    Voilà typiquement le genre de bouquin que je n’aurais jamais acheté de moi-même. Un livre et un auteur qui me sont totalement inconnus, une quatrième de couv qui ne m’attire pas particulièrement. Erreur car j’ai fait une jolie...
    Voir plus

    Lecture dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche 2018

    Voilà typiquement le genre de bouquin que je n’aurais jamais acheté de moi-même. Un livre et un auteur qui me sont totalement inconnus, une quatrième de couv qui ne m’attire pas particulièrement. Erreur car j’ai fait une jolie petite découverte.

    Sur une presqu’ile isolée, Jean, retraité et veuf, sent son corps devenir vieux. Tous les matins il va se baigner, se frotter à l’eau froide de la mer. Drogué à l’immersion dans l’eau glacée, Jean tient, tel un fil rouge, le journal de ses baignades.
    Depuis quelque temps, son petit-fils de retour de mission en Afghanistan est venu le rejoindre dans ce bout du monde et rompre sa vie quasi monacale. Léo qui fut un enfant joyeux, est aujourd’hui un jeune adulte taciturne, mutique, inaccessible, à l’occasion violent. Le lien qui les unissait est détruit.
    Quand une adolescente disparait, les habitants de la presqu’ile ont vite fait de trouver en ce jeune homme un coupable idéal.
    Jean, malgré des doutes, des aveux, refuse que son petit soit l’auteur d’un acte aussi affreux.
    Il va falloir affronter la suspicion, l’acharnement des voisins, la rumeur.
    En contrepoint, une femme raconte autre chose. La mère de Léo, par petites touches, laisse pressentir le drame qui traumatisera son fils tout autant que son expérience de soldat.
    Au fil des pages le mystère s’épaissit.

    En entremêlant un journal de baignade, une histoire de filiation et une trame policière, Christine Desrousseaux construit un récit prenant d’une écriture maitrisée et fluide.

    Rythmé par les saisons et les marées, un roman battu par les vents et les vagues dans lequel j’ai littéralement plongé.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jean habite au bord de la mer, sur une presqu’île du Cotentin.

    Son petit-fils Léo, militaire meurtri par ce qu’il a vécu en Afghanistan, blessé au plus profond de lui par un traumatisme lointain, arrive chez lui lors d’une permission. Le grand-père découvre alors un jeune homme empli de...
    Voir plus

    Jean habite au bord de la mer, sur une presqu’île du Cotentin.

    Son petit-fils Léo, militaire meurtri par ce qu’il a vécu en Afghanistan, blessé au plus profond de lui par un traumatisme lointain, arrive chez lui lors d’une permission. Le grand-père découvre alors un jeune homme empli de colère, de peurs, de cicatrices.

    « Léo est juste un gosse qui souffre…une masse de tristesse ».

    Le roman de Christine Desrousseaux se déroule sous la forme d’un journal, celui de Jean. Il y raconte ses baignades, son quotidien avec Léo. Quotidien bientôt ravagé par le meurtre d’une jeune fille.. Pour les habitants du village, Léo sera bien sûr un suspect tout désigné, un monstre sanguinaire.

    Ecrit à la première personne, à l’exception des incursions dans le passé qui permettent de démêler l’écheveau du présent, le roman offre une place de choix à la mer, personnage à part entière, qui vibre au diapason de ce que Jean vit et ressent : elle est calme ou tempête, elle est claire ou sombre, elle est celle qui lave et purifie. Elle est marée basse ou haute. Elle est rassurante ou effrayante.

    « Mer agitée » évoque la réalité du stress post-traumatique dont souffrent de nombreux militaires à l’issue de leurs missions. La forme du récit lui donne un caractère intimiste, et plonge le lecteur au cœur de l’intrigue. Brillamment.

    J’ai été séduite par cette histoire, par ces personnages dont je me suis sentie proche, car ils sont somme toute ordinaires. Je n’ai pu que ressentir une immense empathie vis-à-vis de ce grand-père et de son petit-fils, si proches dans leurs souffrances, dans leurs quêtes d’amour, dans leurs solitudes. Ce huis-clos m’a emportée, des premières aux dernières pages, particulièrement époustouflantes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Très bon polar. Une jeune fille et son chien sont retrouvés morts dans un marais. Le petit fils de Jean, soldat en Afghanistan en permission vient se ressourcer au bord de la mer, dans la maison de son grand-père. Le jeune homme est psychologiquement assez perturbé et donc tout l’accuse. Une...
    Voir plus

    Très bon polar. Une jeune fille et son chien sont retrouvés morts dans un marais. Le petit fils de Jean, soldat en Afghanistan en permission vient se ressourcer au bord de la mer, dans la maison de son grand-père. Le jeune homme est psychologiquement assez perturbé et donc tout l’accuse. Une enquête est ouverte. Je n’ai pas lâché le livre. Hormis le suspense tendu de la 1ère à la dernière page, j’ai aimé la plume de Christine Desrousseaux pour son portrait sensible d’un jeune retraité, pour l’ambiance et le vécu d’un petit village de bord de mer, pour l’écho donné sur l’état psychologique des militaires revenant d’une opération commando dangereuse telle qu’en Afghanistan, pour faire vibrer force et faiblesse et pour son rapport à la mer en toutes saisons. L’espoir en l’humain se tient comme un fil conducteur inébranlable et l’histoire nous rappelle que nous sommes pleins de ressources face à la vie qui nous offre le choix de tant de directions différentes, tant de secondes chances. Très belle et bonne histoire, personnages attachants, bel écrit sur l'amour, la confiance, la ténacité : tout cœur pour 5 étoiles !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Si vous aimez la mer hors saison, Mer Agitée vous fera passer un très bon moment en compagnie de ce grand-père, plongé dans une solitude à peine troublée par l’irruption d’un petit-fils aussi silencieux que psychotique depuis la disparition de sa mère. Accusé d’un viol et d’un meurtre, ce...
    Voir plus

    Si vous aimez la mer hors saison, Mer Agitée vous fera passer un très bon moment en compagnie de ce grand-père, plongé dans une solitude à peine troublée par l’irruption d’un petit-fils aussi silencieux que psychotique depuis la disparition de sa mère. Accusé d’un viol et d’un meurtre, ce dernier continue à se murer dans le silence au grand désespoir de son grand-père.
    L’idée de bâtir le récit sur le journal lapidaire du grand-père qui trompe son angoisse et son isolement dans des bains de mer quotidiens, aussi solitaires qu’hivernaux, est la belle trouvaille de ce roman.
    On partage en même temps, l’humeur du baigneur, le temps qu’il fait et la couleur de la mer et c’est très agréable car remarquablement décrit. Ajoutez une histoire suffisamment mystérieuse pour retenir l’attention et un personnage attachant dans un cadre de bord de mer attirant et vous obtenez un très agréable moment de lecture…Venez donc vous baigner avec Jean !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un village de la Manche, pas si loin de Cherbourg, où vit Jean, veuf et retraité. Ses journées sont rythmées par les baignades qu'il va faire à la plage près de sa maison. Chez lui il y a son petit-fils, militaire en permission de retour d'Afghanistan, qui n'est pas revenu indemne...
    Voir plus

    Un village de la Manche, pas si loin de Cherbourg, où vit Jean, veuf et retraité. Ses journées sont rythmées par les baignades qu'il va faire à la plage près de sa maison. Chez lui il y a son petit-fils, militaire en permission de retour d'Afghanistan, qui n'est pas revenu indemne psychologiquement. Les jours passent, lentement, jusqu'au jour où une jeune fille, Mina, est retrouvée morte, assassinée. Se pourrait-il que Léo, le petit-fils de Jean, soit mêlé à la mort atroce de Mina?
    Cela aurait pu être un roman policier mais c'est mieux que cela. C'est une petite pépite. Ce roman est écrit sous la forme d'un journal écrit par Jean. On voit ainsi le point de vue du grand-père face aux évènements qui le touchent de près. Il y exprime ses sentiments, ses doutes, ses craintes, ses espoirs, ses interrogations. Le tout écrit avec délicatesse et subtilité, tout en fluidité. Tout ce qu'il faut pour lire ce court roman d'une traite.
    Le journal est entrecoupé par le récit d'une femme qui est liée très directement à Léo. Ce récit que l'on découvre au travers de courts chapitres nous éclaire au final sur des évènements qui touchent Léo même si il l'a oublié.... Tout cela rajoute au fait que j'avais envie de tourner les pages pour comprendre, deviner, découvrir le lien entre ces deux histoires qui au final peuvent n'en faire qu'une au travers de la vie d'un homme.
    Et enfin il y a les baignades de Jean que j'ai perçu comme des séances de purification, des pauses dans la vie, comme si l'eau devenait une bulle où le protagoniste allait se réfugier, loin du tumulte de la vie qu'il a pourtant déjà paisible.
    Je n'ose pas en écrire trop pour ne pas tout dévoiler. Je ne l'ai pas abordé comme un polar mais il y a tout de même une intrigue qui, pour ma part, m'a accroché dès le début. Un vrai plaisir de lecture.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Jean refuse de devenir un vieux monsieur gémissant sur les méfaits de l'âge.Il nage tous les jours et tient son journal des baignades dans lequel il note l'état de la mer,ses états d'âme,ses rencontres,son quotidien.
    Dès le début de l'histoire j'ai reconnu des sensations éprouvées,vu des...
    Voir plus

    Jean refuse de devenir un vieux monsieur gémissant sur les méfaits de l'âge.Il nage tous les jours et tient son journal des baignades dans lequel il note l'état de la mer,ses états d'âme,ses rencontres,son quotidien.
    Dès le début de l'histoire j'ai reconnu des sensations éprouvées,vu des images.
    "La mer est lisse et grise.Un miroir que je pourrais briser en y posant le pied.Le miroir se fend pour me laisser passer."
    "Deux anneaux de feu enserrent mes chevilles".
    L'auteur m'a fait aimer ce grand-père qui ne comprend plus très bien son petit-fils traumatisé depuis son retour d'Afghanistan.Il se sent trahi par un voisinage qui,jusqu'alors,semblait l'apprécier.Il veut croire que son petit-fils est innocent de ce dont on l'accuse.L'auteur s'attache à décrire les états d'âme de chacun des personnages dont aucun n'est vraiment secondaire.Elle sait nous entraîner dans les illusions,la frustration,les espoirs,les désillusions de chacun.On attend avec impatience de savoir ce qui s'est passé pour l'adolescente disparue,pour la mère dont on n'a pas compris la disparition autrefois.Je me suis surprise à ralentir mon rythme de lecture pour mieux savourer chaque avancée de l'histoire.
    Le style de l'auteur est excellent.Grâce à elle,j'ai voyagé,aimé,pleuré,souffert ressenti de la nostalgie en suivant ses personnages.Je suis vraiment conquise par sa façon de raconter une histoire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com