Mémé

Couverture du livre « Mémé » de Philippe Torreton aux éditions J'ai Lu
  • Date de parution :
  • Editeur : J'ai Lu
  • EAN : 9782290138892
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

P. Torreton dresse le portrait de celle qui fut le personnage central de son enfance. Dans les années 1970 et 1980, sa grand-mère vivait en Normandie. Il lui revient en mémoire les meubles en formica, les parties de dominos, la tendresse et la vie simple.

Donner votre avis

Articles (1)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Philippe Torreton a passé beaucoup de temps avec et chez sa grand-mère qu'il appelle Mémé. Une grand-mère à l'ancienne, née en 1914, qui a passé toute sa vie dans sa ferme normande, loin des villes. Mariée, divorcée, remariée, veuve, elle a élevé des enfants, a passé du temps avec ses...
    Voir plus

    Philippe Torreton a passé beaucoup de temps avec et chez sa grand-mère qu'il appelle Mémé. Une grand-mère à l'ancienne, née en 1914, qui a passé toute sa vie dans sa ferme normande, loin des villes. Mariée, divorcée, remariée, veuve, elle a élevé des enfants, a passé du temps avec ses petits-enfants, a continué à travailler dur à la ferme. Pas d'effusions, de grandes embrassades, ce n'est pas le genre, mais tout est dit dans un geste, un regard. C'est de là que viennent les racines terriennes de l'acteur, ses origines modestes et son goût des choses simples, même s'il dit bien que maintenant, nous sommes et il est, loin de ce mode de vie à la dure où rien n'est gâché, rien n'est perdu, tout est économisé, utilisé jusqu'au bout. Une grand-mère qui serait taxée aujourd'hui de locavore, d'écolo, de radine, voire de bobo si elle habitait les beaux quartiers... Parce que de nos jours, vivre comme le faisaient nos grands-parents, c'est tendance.

    Le portrait de Mémé est d'une tendresse infinie, d'un profond respect et d'un grand amour pour celle qui a marqué l'enfant, le jeune homme puis l'homme et qui ne le quittera jamais. Les mots sont justes, parfois durs ou crus, mais jamais déplacés. Beaucoup de pudeur, Philippe Torreton se dévoile et dévoile sa Mémé sans trop en montrer. On lit tout ce qu'elle lui a transmis, tout ce qu'il a voulu lui donner, tout le manque depuis qu'elle est morte. Et pourtant, Mémé était une femme simple, pas de ces héroïnes dont on parle partout.

    J'ai beaucoup aimé ce texte de bout en bout et les dernières pages, lorsque Philippe Torreton autorise sa Mémé à mourir, sont absolument magnifiques. Simples, fortes et tellement belles. Rien à dire de plus si ce n'est de lire Mémé si ce n'est pas encore fait. Merci à Nathalie, qui se reconnaîtra -j'espère- qui m'a fortement conseillé cette lecture lorsque j'étais en plein dans Jacques à la guerre du même auteur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Mémé, ce n’est pas seulement la robe à fleurs, mais le champ de coquelicots tout entier. Mémé, ce n’est pas uniquement le gâteau, le quatre-quarts moelleux et chaud, mais la pâte sucrée dans le saladier qu’on étale sur nos doigts pour mieux s’en délecter, jusqu’à la dernière goutte.
    On a tous...
    Voir plus

    Mémé, ce n’est pas seulement la robe à fleurs, mais le champ de coquelicots tout entier. Mémé, ce n’est pas uniquement le gâteau, le quatre-quarts moelleux et chaud, mais la pâte sucrée dans le saladier qu’on étale sur nos doigts pour mieux s’en délecter, jusqu’à la dernière goutte.
    On a tous une mémé. Peut-être l’appelons-nous autrement, car Mémé est d’un autre temps, d’un autre siècle : mamou, Grande-mamie, mamie, babou, mamounette…
    Torreton nous emmène en voyage, dans un pays merveilleux : l’enfance. Il nous cache dans les jupons de sa mémé. Il nous conte qu’à une époque, on se débrouillait d’un rien, on se contentait de peu, on jouait avec pas grand chose. Et si on ne pouvait pas, il suffisait de patienter, ça viendrait certainement plus tard.
    La plume de Torreton est aussi légère que Mémé peut être réservée. Elle fait. Point. La vie passe et les enfants l’arborent d’une joie candide, joyeuse et discrète aussi. Car on ne peut être qu’heureux quand Mémé est dans la pièce. Elle était là avant nous, elle en a connu des choses.
    Torreton déclare une flamme fraternelle, aimante, et affectueuse à sa Mémé. Peu importe son humeur, ses habits, la couleur de ses cheveux, qu’ils soient coiffés ou pas, elle est là, comme un roc, un socle, une racine indéfectible.
    Mémé, c’est un morceau de sucre qu’on laisse fondre sur la langue et dont l’arôme vient nous blottir de mille saveurs et de réconfort bien longtemps après que les cristaux ont disparu.
    Torreton nous livre sa mémé comme un long poème et j'en ai humé chaque mot comme une délicatesse précieuse.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Très bel hommage à sa grand mère. Ce livre m'a ému et rappelé bien des souvenirs.

    Très bel hommage à sa grand mère. Ce livre m'a ému et rappelé bien des souvenirs.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On l'imagine bien au fil des pages, la mémé normande de Philippe Torreton, chez qui il passait la majorité de son temps lorsqu'il était petit, la maman de sa maman qui se contentait du minimum et qui semblait être heureuse ainsi, la mémé avec sa famille recomposée, la mémé qui ne gâchait jamais...
    Voir plus

    On l'imagine bien au fil des pages, la mémé normande de Philippe Torreton, chez qui il passait la majorité de son temps lorsqu'il était petit, la maman de sa maman qui se contentait du minimum et qui semblait être heureuse ainsi, la mémé avec sa famille recomposée, la mémé qui ne gâchait jamais rien, quitte à faire manger le cochon d'Inde à ses petits enfants ... Il avait peur de la perdre quand il était enfant cette mémé, qu'il a finalement gardé jusqu'à ce qu'il atteigne ses quarante ans ... Il nous la raconte bien cette mémé qui n'était pas fidèle à son église, alors qu'elle était une parfaite chrétienne dans ses actes quotidiens ... Cette mémé écolo avant l'heure ...
    Un joli et touchant petit livre d'amour dédié à sa grand-mère maternelle, qui se lit comme on mange un gâteau à la crème !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Avec ce livre, on retourne en enfance.
    P.TORRENTON nous rappelle tout ce que nous ont apporté nos grands-mères , tous les souvenirs indélébiles qu elles laissent en nous.
    On se remémore des endroits, des odeurs...
    C'est un beau message d amour a sa mémé
    Ça m a donné envie d écrire aussi sur...
    Voir plus

    Avec ce livre, on retourne en enfance.
    P.TORRENTON nous rappelle tout ce que nous ont apporté nos grands-mères , tous les souvenirs indélébiles qu elles laissent en nous.
    On se remémore des endroits, des odeurs...
    C'est un beau message d amour a sa mémé
    Ça m a donné envie d écrire aussi sur ma mamie pou qu il en reste une trace un jour

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'aime bien, je me suis retrouvée chez ma Mémère à moi où je passais toujours mes vacances avec les cousins et les cousines. Trop de souvenirs! Merci monsieur Torreton!.

    J'aime bien, je me suis retrouvée chez ma Mémère à moi où je passais toujours mes vacances avec les cousins et les cousines. Trop de souvenirs! Merci monsieur Torreton!.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Merci à Philippe TORRETON qui a fait ressusciter ma mémé normande le temps d'un roman. Car effectivement tout le monde a eu une mémé approchante de celle décrite par l'auteur, mais une mémé normande avec les mêmes caractéristiques m'a fait penser qu'il était peut-être un cousin éloigné ignoré et...
    Voir plus

    Merci à Philippe TORRETON qui a fait ressusciter ma mémé normande le temps d'un roman. Car effectivement tout le monde a eu une mémé approchante de celle décrite par l'auteur, mais une mémé normande avec les mêmes caractéristiques m'a fait penser qu'il était peut-être un cousin éloigné ignoré et que nous avions partagé la même grand-mère. Que de fraîcheur, de drôlerie et d'amour que ce petit roman qui se lit pas si vite que cela, car j'ai eu envie de faire durer ce moment où je retrouvais les mêmes jeux, les mêmes gestes de cette grand-mère guère causante mais tellement aimante. Un livre qui fait chaud au cœur et qui relate un passé joyeux qui ne reviendra plus et que les nouvelles générations ne connaîtront jamais plus. Car Philippe TORRETON ne fait pas qu'évoquer sa "mémé", il nous parle d'un temps où tout était permis, un temps révolu où il faisait bon vivre, même avec pas grand-chose, mais où les sentiments étaient plus importants que le désir de posséder qui fait la société d'aujourd'hui. En quelques pages l'auteur ramène les choses à leur véritable valeur, une bouffée d'air frais, un vent vivifiant, un éloge à des gens simples qui ont œuvré toute une vie et dont on ne parlera jamais. Grâce à l'amour de son petit-fils, cette mémé est sortie de son anonymat pour notre plus grand plaisir.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'étais ravie de découvrir cet auteur grâce à Lecteurs.com. À peine reçu, je me suis dépêchée de le lire mais j'ai le regret de dire que ce livre m'a déçu... je m'attendais à autre chose. J'ai trouvé l'histoire trop plaquée, trop énumérative de souvenirs. J'ai pas réussi à rentrer dans la peau...
    Voir plus

    J'étais ravie de découvrir cet auteur grâce à Lecteurs.com. À peine reçu, je me suis dépêchée de le lire mais j'ai le regret de dire que ce livre m'a déçu... je m'attendais à autre chose. J'ai trouvé l'histoire trop plaquée, trop énumérative de souvenirs. J'ai pas réussi à rentrer dans la peau du personnage. J'en suis désolée pour l'auteur...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • On connait l'acteur, l'homme engagé, on connait peut-être moins l'écrivain, et pourtant... Le lire est aussi délicieux que de le voir incarner un personnage ou défendre une cause. Avec Mémé, Philippe Torreton rend un hommage tendre et bouleversant à sa grand-mère. Elle lui manquait tellement,...
    Voir plus

    On connait l'acteur, l'homme engagé, on connait peut-être moins l'écrivain, et pourtant... Le lire est aussi délicieux que de le voir incarner un personnage ou défendre une cause. Avec Mémé, Philippe Torreton rend un hommage tendre et bouleversant à sa grand-mère. Elle lui manquait tellement, qu'il a souhaité lui redonner vie par touches impressionnistes.

    Mémé, c'est le portrait amoureusement ciselé par Philippe Torreton de sa grand-mère Denise, une femme de peu de biens mais de beaucoup de cœur, une femme qui a mené une vie simple dans le bocage normand, une vie de labeur rythmée au gré des saisons, une vie loin de tout confort et de tout surplus. Mémé est tel un puzzle, chaque souvenir est un morceau de cette enfance perdue, qui mis bout à bout permet de reconstituer la vie simple de cette femme. Mémé c’est aussi la mémoire d’un enfant attaché à un lieu sans confort mais rempli d’amour, la maison où il passe tous ses week-ends.

    Il y a beaucoup de pudeur et de non-dits dans ce récit. Le portrait esquissé par Philippe Torreton de sa Mémé est bouleversant, percutant. Tendresse et dureté se mêlent. Sa Mémé est universelle, elle est semblable à toutes nos grand-mères. L'évocation de ses souvenirs, nous renvoient inévitablement au temps où nous portions des culottes courtes ou des couettes.

    Le style de Philippe Torreton est direct, abrupt, ses phrases sont courtes, sans aucune fioriture, pourtant l'émotion est omniprésente. Aucun doute, il sait écrire. On vit pleinement chaque moment dépeint. On ressent les courants d'air qui se glissent sous les portes, on suit du regard les gouttelettes d'humidité ruisselant sur les vitres, l'odeur de la gelée de groseilles nous chatouille les narines... Chaque souvenir est magistralement décrit. Tout est empreint de cet amour incommensurable que Philippe Torreton voue à cette femme.

    Mémé, même si Mémé ça ne se dit plus, est un peu notre madeleine de Proust. Ce récit a beau être court, il est de ceux qui sont inoubliables. A lire et à relire sans modération.

    Il me reste à remercier Lecteurs.com de m'avoir offert ce joli moment de lecture.

    Belle lecture !


    http://the-fab-blog.blogspot.fr/2017/03/mon-avis-sur-meme-de-philippe-torreton.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://livresque78.wordpress.com/2017/03/28/meme-de-philippe-torreton/

    Je connaissais Philippe Torreton, l’acteur, je découvre ici l’auteur.
    Il nous raconte avec poésie cette « Mémé », certains d’entre nous l’appellent ou l’appelaient « Mamie, mémère… », peu importe le nom qu’on lui donne,...
    Voir plus

    https://livresque78.wordpress.com/2017/03/28/meme-de-philippe-torreton/

    Je connaissais Philippe Torreton, l’acteur, je découvre ici l’auteur.
    Il nous raconte avec poésie cette « Mémé », certains d’entre nous l’appellent ou l’appelaient « Mamie, mémère… », peu importe le nom qu’on lui donne, elle est précieuse, un véritable trésor à notre cœur.
    Philippe Torreton nous parle de son trésor, une mémé qui nous amène forcément la larme à l’œil, elle nous rappelle forcément la nôtre…
    Un roman court, poétique et émouvant, car l’auteur ne fait pas que nous raconter son enfance en sa compagnie, il réfléchit à ce qu’a été sa vie, ce qu’elle n’a pas vécu, ce qui lui a manqué.
    Un roman que chacun devrait lire, tant il lui mettra du baume au cœur et lui rappellera la chance qu’il a eu de connaître sa grand-mère et de ce qu’elle lui a transmis, qu’il est ce qu’il est aujourd’hui en partie grâce à elle.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions

Récemment sur lecteurs.com