Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mémé dans les orties

Couverture du livre « Mémé dans les orties » de Aurelie Valognes aux éditions Le Livre De Poche
Résumé:

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre - certains diraient : seul, aigri, méchant -, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui... Voir plus

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre - certains diraient : seul, aigri, méchant -, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son coeur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

Donner votre avis

Avis (64)

  • Excellent livre avec lequel on s'échappe avec joie !

    Excellent livre avec lequel on s'échappe avec joie !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Du bonheur et de la sensibilité pour ce roman feel good qui se lit presque sans pause. Bien sûr on s'attache à Ferdinand, à ses grandes qualités et ses tout petits défauts, et on se dit qu'on aimerait bien vieillir comme lui. De quoi nous réconcilier avec le temps qui passe ...

    Du bonheur et de la sensibilité pour ce roman feel good qui se lit presque sans pause. Bien sûr on s'attache à Ferdinand, à ses grandes qualités et ses tout petits défauts, et on se dit qu'on aimerait bien vieillir comme lui. De quoi nous réconcilier avec le temps qui passe ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre es rafraichissant et drole les personnages sont attachant. Un vrai plaisir et une belle leçon de vie

    Ce livre es rafraichissant et drole les personnages sont attachant. Un vrai plaisir et une belle leçon de vie

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Les histoires racontées par Aurélie Valognes sont adorables, rafraîchissantes et permettent une évasion de notre quotidien.

    Les histoires racontées par Aurélie Valognes sont adorables, rafraîchissantes et permettent une évasion de notre quotidien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Simplement écrit, mais terriblement raffraichissant, j'ai adoré cette auteure et j'ai eu un coup de coeur pour ses personnages très attachants !

    Simplement écrit, mais terriblement raffraichissant, j'ai adoré cette auteure et j'ai eu un coup de coeur pour ses personnages très attachants !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman est un délice !... Drôle, avec son pesant d'émotions, il est très agréable à lire. C'est un roman qui pourrait monter sur les planches.

    Au-delà du plaisir de le lire, le roman prend un sens plus profond et interroge sur la notion de cellule familiale dans notre société actuelle....
    Voir plus

    Ce roman est un délice !... Drôle, avec son pesant d'émotions, il est très agréable à lire. C'est un roman qui pourrait monter sur les planches.

    Au-delà du plaisir de le lire, le roman prend un sens plus profond et interroge sur la notion de cellule familiale dans notre société actuelle.

    Sans porter de jugement, il est un fait que les proches des personnes âgées sont souvent éloignées en raison d'impératifs professionnels, si bien qu'elles s'enferment dans leur solitude ou recréent, bon gré mal gré, parfois inconsciemment, la cellule familiale nécessaire à l'épanouissement de tout être humain. C'est en tout cas l'histoire de Ferdinand.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman feel-good. Les personnages sont hauts en couleurs, plein d'humanité et surtout d'humour. Ferdinand est attendrissant et révèle avec justesse la solitude ressentie par les seniors. L'arrivée d'une petite fille posée et un brin désinvolte...
    Voir plus

    J'ai passé un très agréable moment de lecture avec ce roman feel-good. Les personnages sont hauts en couleurs, plein d'humanité et surtout d'humour. Ferdinand est attendrissant et révèle avec justesse la solitude ressentie par les seniors. L'arrivée d'une petite fille posée et un brin désinvolte dans son immeuble va donner le courage et la force nécessaire au bougre qu'il est de renouer avec l'extérieur.

    La plume d'Aurélie Valognes est très fraîche, elle nous transporte dans un univers fictif mais ô combien proche de la réalité. Elle sait poser l'humour où il faut tout en donnant un caractère risible à son récit.

    En bref,Mémé dans les orties est un petit bonbon acidulé que l'on savoure avec plaisir pendant plus de 250 pages, nous laissant une agréable sensation de bien-être .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ferdinand Brun a 83 ans, sa femme l’a quitté pour le facteur. Il espérait qu’elle reviendrait vers lui, mais voilà, maintenant qu’elle est décédée, c’est fichu. Aujourd’hui, Ferdinand vit dans l’appartement de son ex-femme, qui appartient à Marion, sa fille installée avec son petit-fils à...
    Voir plus

    Ferdinand Brun a 83 ans, sa femme l’a quitté pour le facteur. Il espérait qu’elle reviendrait vers lui, mais voilà, maintenant qu’elle est décédée, c’est fichu. Aujourd’hui, Ferdinand vit dans l’appartement de son ex-femme, qui appartient à Marion, sa fille installée avec son petit-fils à Singapour.
    Dans l’immeuble il n’y a que des voisines et une concierge méchante à souhait qui fait tout pour pourrir la vie de Ferdinand. Il faut dire qu’il ne fait rien pour se faire aimer non plus. Il vit seul et cela convient parfaitement à ce solitaire, taiseux, ronchon. Depuis que Daisy, sa chienne adorée a disparu il n’a plus goût à rien. Il souhaite simplement en finir rapidement avec la vie.
    Mais un jour, une jolie petite Juliette, gamine surdouée et terriblement attachante, vient sonner à sa porte pour déjeuner avec lui, parce que là c’est tellement mieux qu’à la cantine. Puis Ferdinand a besoin de l’aide de Madame Claudel qui habite juste en dessous. Peu à peu, au contact de ses voisines, qui sait s’il ne va reprendre goût à la vie. Ce retour progressif à l’envie de vivre pour Ferdinand est un généreux moment de lecture.
    Plein de fraicheur, de gentillesse, de rires et de bonheur à partager entre les différentes générations, une lecture qui fait du bien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (1)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.