Mémé dans les orties

Couverture du livre « Mémé dans les orties » de Aurelie Valognes aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253087304
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre - certains diraient : seul, aigri, méchant -, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui... Voir plus

Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre - certains diraient : seul, aigri, méchant -, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son coeur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

Donner votre avis

Les derniers avis

  • En deux-trois mots : Un petit roman léger, tout en simplicité, qui se lit facilement et rapidement.

    Tout s’enchaîne vite, trop vite même…! Ferdinant, le papy bougon du premier chapitre devient en quelques pages une sorte de papy « idéal ».

    Et puis il y a la jeune Juliette, qui a neuf ans...
    Voir plus

    En deux-trois mots : Un petit roman léger, tout en simplicité, qui se lit facilement et rapidement.

    Tout s’enchaîne vite, trop vite même…! Ferdinant, le papy bougon du premier chapitre devient en quelques pages une sorte de papy « idéal ».

    Et puis il y a la jeune Juliette, qui a neuf ans mais qui en fait trente… D’accord elle est surdouée et s’intéresse à tout, mais quand même…!

    Il m’a manqué quelque chose… Plus de cohérence, plus de liens…

    Ce fut malgré tout une lecture agréable et divertissante bien que prévisible… Une mignonnerie humoristique qui peut faire du bien entre deux lectures un peu plus prenantes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ferdinand, octogénaire et célibataire, pense que la malchance a élu domicile en sa personne, passe son temps à rendre dingue la concierge qui le lui rend bien.... La perte de son chien va lui briser le moral, jusqu'à l'arrivée d'une petite tornade prénommée Juliette, qui va complètement le...
    Voir plus

    Ferdinand, octogénaire et célibataire, pense que la malchance a élu domicile en sa personne, passe son temps à rendre dingue la concierge qui le lui rend bien.... La perte de son chien va lui briser le moral, jusqu'à l'arrivée d'une petite tornade prénommée Juliette, qui va complètement le bousculer et lui ouvrir les yeux sur ses voisines, sa famille et son grand coeur si fragile....
    J'avoue qu'au début je me suis un peu ennuyée mais à l'arrivée de Juliette, le roman prend un autre rythme. C'est drôle et les personnages sont attachants...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un petit roman sympathique, Ferdinant retraité, divorcé, aigri par la vie, se retrouve au pied du mur quand sa fille le menace de le placer en maison de retraite....
    Par la force des choses, il s'ouvre à ses voisins de palier, découvre que la vie est pas si moche que ça

    Un petit roman sympathique, Ferdinant retraité, divorcé, aigri par la vie, se retrouve au pied du mur quand sa fille le menace de le placer en maison de retraite....
    Par la force des choses, il s'ouvre à ses voisins de palier, découvre que la vie est pas si moche que ça

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Comme on dit « ça ne casse pas trois pattes à un canard ».
    Ah, c’est péjoratif. Bon, je reprends. C’est gentillet, voilà, sans plus.
    Un vieux retraité bourru dans un immeuble, pas très bien vu par les autres occupants.
    Et puis, l’arrivée de la petite Juliette….
    C’est frais et sympathique,...
    Voir plus

    Comme on dit « ça ne casse pas trois pattes à un canard ».
    Ah, c’est péjoratif. Bon, je reprends. C’est gentillet, voilà, sans plus.
    Un vieux retraité bourru dans un immeuble, pas très bien vu par les autres occupants.
    Et puis, l’arrivée de la petite Juliette….
    C’est frais et sympathique, mais j’ai eu plus d’une fois l’envie d’arrêter ma lecture.
    Et puis je suis allée au bout, par respect pour l’auteur, pour quand même connaître la fin.
    Tout ça est plein de bons sentiments, et, si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal non plus.
    Allez, voilà que je redeviens sarcastique ! J’arrête.
    C’est une petite récréation entre deux livres plus denses. Pas trop désagréable.
    Et vu le succès remporté, je me dis que tant pis pour les exigences littéraires, s’il a pu faire du bien à plein de gens, c’est toujours ça de gagné.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Sans intérêt. C'est une caricature et je me suis ennuyée.

    Sans intérêt. C'est une caricature et je me suis ennuyée.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • tellement drôle ce livre avec des expression qu'on a tous déjà eu une fois dans notre vie
    les personnage son drôle, je n'est pas arrêter de rire mais c'est aussi une histoire qui donne une bonne leçon de vie.

    tellement drôle ce livre avec des expression qu'on a tous déjà eu une fois dans notre vie
    les personnage son drôle, je n'est pas arrêter de rire mais c'est aussi une histoire qui donne une bonne leçon de vie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle réflexion…
    Ce livre est une belle leçon de vie. Les personnages sont attachants, pétillants et leur caractère est plus que bien tranché ! Page après page, on se met à réfléchir et espérer avec eux : quelle serait ma réaction devant toutes ces questions ? Quelle place je souhaiterai...
    Voir plus

    Une belle réflexion…
    Ce livre est une belle leçon de vie. Les personnages sont attachants, pétillants et leur caractère est plus que bien tranché ! Page après page, on se met à réfléchir et espérer avec eux : quelle serait ma réaction devant toutes ces questions ? Quelle place je souhaiterai avoir dans quelques années pour mes proches ? Comment vivrai-je lorsque je deviendrai senior ou comment vais-je accompagner mes parents ?
    Autant de question qu’Aurélie Valognes nous poussent à nous poser.
    En conclusion : il n'est jamais trop tard pour aimer...
    Un livre simple et frais qui se lit facilement mais auquel on s’accroche.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce roman se déguste comme un petit bonbon :) Une lecture idéale pendant les vacances de l'été, je me suis attachée à Ferdinand, ce vieux grincheux, à Juliette et à la mamie gook voisine de ce Mr Brun :) J'ai aimé détesté Mme Suarez et au final même si l'histoire parait simple et on se doute de...
    Voir plus

    Ce roman se déguste comme un petit bonbon :) Une lecture idéale pendant les vacances de l'été, je me suis attachée à Ferdinand, ce vieux grincheux, à Juliette et à la mamie gook voisine de ce Mr Brun :) J'ai aimé détesté Mme Suarez et au final même si l'histoire parait simple et on se doute de comment ça va finir, j'ai trouvé cette lecture vraiment fraiche et si je ne vois qu'un point noir c'est que le roman soit trop court...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • C'est le roman Feel good de l'année !
    Je suis toujours un peu méfiante des romans dont on parle beaucoup, partout.
    Mais ici le succès populaire est mérité.

    Un défilé de mémés aux cheveux couleurs gay pride, une petite fille toute mignonne et surtout, surtout un héro super attachiant.

    Un...
    Voir plus

    C'est le roman Feel good de l'année !
    Je suis toujours un peu méfiante des romans dont on parle beaucoup, partout.
    Mais ici le succès populaire est mérité.

    Un défilé de mémés aux cheveux couleurs gay pride, une petite fille toute mignonne et surtout, surtout un héro super attachiant.

    Un livre à offrir d'urgence à votre collègue qui à le blues du dimanche soir ou votre voisin un peu grincheux du genoux ;)
    Je ne vais pas en dire plus, faudrait pas pousser...

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ah, le vieux grincheux d'en face, la concierge qui surveille tout et qui n'économise pas sa médisance, les nouveaux venus, que personne n'aime, évidemment. Bienvenue en résidence.
    Tous les coups bas sont permis, surtout si le petit et fameux grincheux, Ferdinand, est un potentiel serial killer,...
    Voir plus

    Ah, le vieux grincheux d'en face, la concierge qui surveille tout et qui n'économise pas sa médisance, les nouveaux venus, que personne n'aime, évidemment. Bienvenue en résidence.
    Tous les coups bas sont permis, surtout si le petit et fameux grincheux, Ferdinand, est un potentiel serial killer, du moins, ce que aiment en penser ses voisines ennemies.
    Le tableau peut paraître simplissime et stéréotypé. Et pourtant, avouez que le voisinage, quelque soit sa génération, peut se peindre de la sorte.
    Quand on jacte sur les autres, c'est que votre vie commence à devenir moins intéressante, non ?
    Critiquer, c'est juger. Souvent sur ce qu'on n'a pas réussi nous-même à réaliser.
    ll semblerait que la nouvelle petite voisine, Juliette, bien en avance sur son âge, l'ait bien compris et veuille l'enseigner à sa manière.
    Aurélie Valognes a l'humour pinçant et affectueux.
    Mémé dans les orties nous rappelle que l'amour et le respect transgénérationnels sont possibles, suffit de ravaler sa fierté.
    Qu'il n'est jamais trop tard pour se rattraper du temps perdu, et en faire un nouveau, tout neuf.
    Qu'il n'y a pas d'âge pour aimer.
    Merci Aurélie Valognes.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions