Meditations carnavalesques

Couverture du livre « Meditations carnavalesques » de Jean-Luc Giribone aux éditions Verticales
  • Date de parution :
  • Editeur : Verticales
  • EAN : 9782843352089
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Méditations carnavalesques est constitué d'une quarantaine de textes courts. Ce n'est ni un recueil de récits, ni la somme des « choses vues » ou vécues d'un journal intime, ni un essai fragmenté sur les « mythologies » du temps présent, ni le cabinet de curiosités d'un contemplatif solitaire,... Voir plus

Méditations carnavalesques est constitué d'une quarantaine de textes courts. Ce n'est ni un recueil de récits, ni la somme des « choses vues » ou vécues d'un journal intime, ni un essai fragmenté sur les « mythologies » du temps présent, ni le cabinet de curiosités d'un contemplatif solitaire, ni le carnet d'expérimentation psychédélique d'un amateur de LSD. Mais c'est un peu tout cela à la fois : une invitation au voyage dans un univers, urbain ou champêtre, toujours légèrement décalé, mouvant, presque anamorphique, peuplé de mots-clefs, de signes familiers, de postures sociales, de visages spectraux, comme autant de personnages allégoriques échappés des fantasmagories de
Lewis Carroll. Le défi premier de ce livre se résume à cela : conjuguer plusieurs écritures a priori inconciliables, celle de l'analyse introspective, de l'approche théorique (sociologique, urbanistique, ou linguistique), de la fable désenchantée, de l'inventaire à la Perec et de la satire swiftienne. Le
choix des titres chapeautant chaque texte illustre le fil du rasoir sur lequel l'auteur inscrit sa discrète transgression des genres : « Biographie d'un pronom personnel », « L'escargot de la vie sociale », « Radiographie d'une ville en moire », « Docteur Lambda », « Visage de femme sur fond urbain », « Réanimation d'une métaphore moribonde », « L'océan trouvé dans une bouteille », etc.
On est ici à la confluence de plusieurs regards sur le monde : le point de vue savant qui distingue les mots et les choses, la vision hallucinée qui jouit du dérèglement de tous les sens, le clin d'oeil parodique qui renverse la perception des ordres établis. D'où ces proses à la fois cliniques, poétiques et ironiques, parvenant à dépasser les clivages convenus entre raison et déraison, esprit de sérieux et mots d'esprit, joute conceptuelle et plaisir de la langue. D'autant que l'auteur n'hésite pas à mettre en scène ou en doute le « je » qui lui sert de narrateur intermittent qui rappelle, de loin en loin, un certain Monsieur Plume de Henri Michaux.
Bien plus qu'un exercice de styles insolite, ce livre s'aventure avec fragilité, humour et délicatesse sur un terrain peu fréquenté parce que miné, ce champ magnétique où littérature et sciences humaines convergent pour mieux court-circuiter nos verbiages, stéréotypes et lieux communs d'aujourd'hui.
D'évidence, ces Méditations carnavalesques doivent beaucoup à l'éclectisme de goût et au parcours intellectuel atypique de Jean-Luc Giribone. Pour preuve, ces trois pistes existentielles qui peuvent se deviner en filigrane dans l'ouvrage. L'auteur ne cache pas avoir été un amateur précoce de dérives psychiques (lié à un usage épisodique du LSD durant les années 70). Littéraire
de formation, il a d'abord fixé son attention sur Henri Michaux (objet d'une thèse jamais achevée), avant de rallier non sans maints détours la voie universitaire. Comme éditeur, il a côtoyé les oeuvres de Barthes, Lacan ou Bourdieu, et d'autres pionniers de la sociologie ou de la psychanalyse, sans se laisser figer dans aucune posture dogmatique ou carriériste.

Donner votre avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions