Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mapuche

Couverture du livre « Mapuche » de Caryl Ferey aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070784950
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Rubén, fils du célèbre poète Calderon assassiné dans les geôles de la dictature argentine, est un rescapé de l'enfer. Trente ans plus tard, il se consacre à la recherche des disparus du régime de Videla. Quand sa route croise celle de Jana, une jeune sculptrice mapuche qui lui demande d'enquêter... Voir plus

Rubén, fils du célèbre poète Calderon assassiné dans les geôles de la dictature argentine, est un rescapé de l'enfer. Trente ans plus tard, il se consacre à la recherche des disparus du régime de Videla. Quand sa route croise celle de Jana, une jeune sculptrice mapuche qui lui demande d'enquêter sur le meurtre de son amie Luz, la douleur et la colère les réunissent.
Mais en Argentine, hier comme aujourd'hui, il n'est jamais bon de poser trop de questions, les bourreaux et la mort rôdent toujours...

Donner votre avis

Articles (2)

  • La bibliothèque idéale de Frédéric Couderc
    La bibliothèque idéale de Frédéric Couderc

    "A la croisée des genres, voici mes dix titres indispensables... des textes dont les personnages m’inspirent et me bouleversent encore." Frédéric Couderc

  • Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de « l’autre façon de lire »
    Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de «l’autre façon de lire »

    Les récompenses ont été attribuées : le 28 novembre 2014 à la Maison de la Radio, Lire dans le noir a distingué pour la sixième année consécutive, les lauréats de l’année de publication 2014. Mapuche de Caryl Ferey, lu par Feodor Atkine (Gallimard, coll « Ecoutez lire »), est le gagnant en catégorie nouveautés. Parmi les classiques revisités cette année, c’est La Promesse de l’aube de Romain Gary, lu par Pierre Hervé pour le même éditeur qui remporte la palme. En catégorie « documents », la récompense est attribuée au biologiste Pierre-Henri Gouyon lisant son Evolution aux éditions De vive voix, une mise en questionnement de la théorie de l’évolution à la lumière des recherches scientifiques récentes. Enfin, le prix Lire dans le noir « jeunesse » est donné à Halb, l’autre moitié, de Sigrid Baffert, lu par Elsa Zylberstein publié aux éditions des Braques.

Avis (20)

  • Après « Zulu », lu il y a maintenant quelques années, « Mapuche » est mon second roman de Caryl Ferey, emporté pour mes vacances en Amérique latine. C'était pour moi une façon d'en savoir plus sur l'histoire de l'Argentine, des bébés enlevés durant la dictature, du rôle des « abuelas », les «...
    Voir plus

    Après « Zulu », lu il y a maintenant quelques années, « Mapuche » est mon second roman de Caryl Ferey, emporté pour mes vacances en Amérique latine. C'était pour moi une façon d'en savoir plus sur l'histoire de l'Argentine, des bébés enlevés durant la dictature, du rôle des « abuelas », les « grands-mères » qui sans relâche essaient de retrouver les disparus, parents et enfants. Et quoi de mieux que le roman dans cette fonction de découverte du monde ? D'autant plus que Caryl Ferey sait parfaitement mener son intrigue, à travers des personnages écorchés vifs et attachants (ici Jana, la jeune indienne Mapuche, et le détective Ruben Calderon, fils d'un poète enlevé et assassiné durant la dictature) et des décors sauvages du bout du monde. Tout comme dans « Zulu », il y a des scènes très violentes, mais on est pris dans l'intrigue, dès le début et on n'a pas envie de lâcher le livre !
    Un très bon roman, très bien mené et instructif : à lire !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'ai adoré ce thriller ! Je l'ai trouvé bien mené, bien écrit et surtout pleins de rebondissements. En effet, la mort de Luz un jeune travesti proche de Jana et Paula et la disparition de Maria amènent les deux personnages de Jana et Rubén à se rencontrer.
    Rubén : jeune détective vit toujours...
    Voir plus

    J'ai adoré ce thriller ! Je l'ai trouvé bien mené, bien écrit et surtout pleins de rebondissements. En effet, la mort de Luz un jeune travesti proche de Jana et Paula et la disparition de Maria amènent les deux personnages de Jana et Rubén à se rencontrer.
    Rubén : jeune détective vit toujours dans le passé et cherche les tortionnaires qui ont tué son père et sa soeur. Les deux personnages principaux sont dotés d'une haine et d'une certaine violence encrée en eux mais il y a aussi une certaine fragilité et une sensibilité très présente au sein de l'écriture.
    je vous le conseille car c'est un thriller qui nous fait vivre diverses émotions.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Cette histoire vous prendra aux tripes...une fois les premiers chapitres franchis. Il faut se donner la peine de lire ces premiers chapitres qui nous perdent un peu mais ont l'avantage de dresser l'intrigue et de présenter les personnages. Une fois ces difficultés passées, vous découvrirez une...
    Voir plus

    Cette histoire vous prendra aux tripes...une fois les premiers chapitres franchis. Il faut se donner la peine de lire ces premiers chapitres qui nous perdent un peu mais ont l'avantage de dresser l'intrigue et de présenter les personnages. Une fois ces difficultés passées, vous découvrirez une histoire prenante qui vous replonge dans les troubles de la dictature en Argentine et ses conséquences : le deuil impossible pour les familles, les disparus jamais retrouvés, les enfants volés. Tout en racontant une histoire fictive, l'auteur parsème son livre d'événements réels qui semblent tout droit sortis de l'horreur et des enfers. On se demande comment cela est possible. L'histoire est bouleversante, touchante, surprenante, la fin inattendue. Un livre que je recommande.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Si ce livre n’était que passionnant, haletant, émouvant, au suspense à peine supportable, ce serait un bon polar comme d’autres… mais Caryl Férey, avec "Mapuche", va bien au-delà. Il réussit une plongée indispensable dans ce que fut la dictature en Argentine, afin que l’oubli ne recouvre pas...
    Voir plus

    Si ce livre n’était que passionnant, haletant, émouvant, au suspense à peine supportable, ce serait un bon polar comme d’autres… mais Caryl Férey, avec "Mapuche", va bien au-delà. Il réussit une plongée indispensable dans ce que fut la dictature en Argentine, afin que l’oubli ne recouvre pas tous ces crimes, toutes ces abominations commises il n’y a pas si longtemps et dont les plaies ne cicatriseront jamais.

    Le Processus de réorganisation nationale - dénomination officielle d’une dictature qui a duré de 1976 à 1983, imitant ce que l’Uruguay avait fait auparavant, avec l’aval de Gérald Ford, Président des USA, et de son secrétaire d’État, Henry Kissinger - a causé 30 000 disparitions, érigé la torture systématique, bénéficiant des conseils de militaires français rôdés en Algérie, et volé à leurs parents plus de 500 bébés élevés dans des familles proches du pouvoir.
    La force de Caryl Férey est là : emmener le lecteur dans une histoire tendue, tenant le lecteur en haleine tout en rappelant régulièrement le contexte historique, politique, économique du moment dans un pays dont il donne précisément les caractéristiques géographiques. L’auteur ne résiste pas à nous rappeler la fameuse formule caractérisant bien l’Argentine : « Les Mexicains descendent des Aztèques, le Péruviens des Incas, les Colombiens des Mayas, les Argentins descendent du bateau. »
    Après une ouverture glaçante où des sbires appliquent encore les mêmes méthodes que durant la dictature pour éliminer les opposants ou, tout simplement, les gêneurs, nous faisons connaissance avec Jana, jeune sculptrice mapuche. Elle est la « fille d’un peuple sur lequel on avait tiré à vue dans la pampa… les chrétiens n’avaient pas fait de quartier… huit cent mille morts. » Son meilleur ami est Miguel Michellini, un travesti qui se fait appeler Paula, « sœur de misère et d’espoir. »
    Premier drame : le corps de Luz, un autre travesti, ami de Paula, est repêché dans le port. Entre alors en scène Rubén Calderón, détective privé, fils de Daniel, un poète victime de la dictature, comme sa petite sœur. En quelques pages, dans son "Cahier triste", il nous plonge dans l’horreur de sa détention, en pleine Coupe du monde de football 1978, en… Argentine ! Sa mère, Elena, fait partie des Abuelas, ces femmes qui ont défié le pouvoir sur la Plaza Mayor, à Buenos Aires, femmes qu’on a appelé folles alors qu’elles réclamaient simplement la vérité sur le sort de leurs enfants et de leurs maris.
    Jana et Rubén vont lier leur sort dans une quête folle parsemée de cadavres. C’est encore l’occasion de rappeler le sort des Mapuche : « tirés comme des lapins… livrés aux écoles religieuses… parqués, acculturés, appauvris, réduits au silence, mentant sur leur origine lors de rares recensements, oubliant par honte ou désœuvrement leur culture, les Mapuche avaient traversé le siècle comme des ombres. »

    Inutile d’en dire davantage. Il faut se plonger dans la lecture de Mapuche, traverser tout le pays, se rendre dans les Andes, batailler dans les marécages du delta du Río de la Plata, passer en Uruguay, retraverser le pays, découvrir les riches vignobles établis en spoliant les propriétaires pour voir Jana devenir Kulan, la femme terrible de la tradition Mapuche.

    Chronique à retrouver sur : http://notre-jardin-des-livres.over-blog.com/

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce roman, c'est un peu une grande claque toutes les 50 pages !
    Au propre comme au figuré !!
    Le cadre historique est un personnage à lui tout seul et on ne peut passer outre.
    Ruben Calderon est un Portenio pure souche qui a connu les prisons de la dictature, la torture et la disparition de...
    Voir plus

    Ce roman, c'est un peu une grande claque toutes les 50 pages !
    Au propre comme au figuré !!
    Le cadre historique est un personnage à lui tout seul et on ne peut passer outre.
    Ruben Calderon est un Portenio pure souche qui a connu les prisons de la dictature, la torture et la disparition de ses proches.
    Sa mère fait d'ailleurs partie de ces grand-mères de la place de mai qui tournent en rond tous les jeudi pour réclamer le retour de leurs proches ou des enfants enlevés à leur famille dans les années 1970.
    Que l'on connaisse ou non ces évènements, on apprend énormément de choses dans ce roman.
    Dans le fil du récit, les informations sont distillées petit à petit et le lecteur découvre les enlèvements, les tortures, les disparitions, le gouvernement militaire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • L'écrivain nous raconte l'histoire de Rubén, fils du poète Calderon assassiné en Argentine. Nous assistons à sa recherche des disparus du régime de Videla.
    Ce livre est un vrai choc et lorsque vous l'aurez terminé, vous resterez sonné. C'est l'impression que j'ai ressentie car l'écrivain, un...
    Voir plus

    L'écrivain nous raconte l'histoire de Rubén, fils du poète Calderon assassiné en Argentine. Nous assistons à sa recherche des disparus du régime de Videla.
    Ce livre est un vrai choc et lorsque vous l'aurez terminé, vous resterez sonné. C'est l'impression que j'ai ressentie car l'écrivain, un grand du polar français, sait nous maintenir en haleine pendant le récit de ce combat que représente la démarche de Rubén.
    C'est comme si le bien et le mal avaient disparu de l'Argentine.
    Caryl Ferey, né en 1967, écrivain, voyageur et scénariste, s'est imposé comme l'un des meilleurs auteurs du thriller français en 2008 avec ZULU, Grand Prix de littérature policière 2008 et Grand Prix des Lectrices de Elle Policier 2009 et MAPUCHE, prix Landernau polar 2012 et Meilleur Prix Polar français 2012 du Magazine Lire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Voilà un excellent thriller qui tient le lecteur en haleine et suspend son souffle entre chaque page...Tous les ingrédients pour maintenir un suspens de la première à la dernière page y figurent, avec en fond de texte des faits historiques sur l'Argentine des dictateurs et le travail des "Grands...
    Voir plus

    Voilà un excellent thriller qui tient le lecteur en haleine et suspend son souffle entre chaque page...Tous les ingrédients pour maintenir un suspens de la première à la dernière page y figurent, avec en fond de texte des faits historiques sur l'Argentine des dictateurs et le travail des "Grands -Mères " de la place de Mai...C'est plus qu'un conseil une véritable invitation voire même une obligation à lire ce livre remarquable ! A ne pas manquer !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.