Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Mamie Cascade

Couverture du livre « Mamie Cascade » de Paul Ivoire aux éditions Anne Carriere
Résumé:

Aucun résumé n'est disponible pour cet ouvrage actuellement...

Donner votre avis

Avis (2)

  • Une belle histoire.
    Tout de suite la couverture nous interpelle. On se demande ce qu'elle peut cacher avec ce titre énigmatique.
    Ne boudez pas les remerciements, ils sont un complément au roman.
    Les chapitres s’enchaînent naturellement. L'auteur a misé sur les sentiments et la solidarité...
    Voir plus

    Une belle histoire.
    Tout de suite la couverture nous interpelle. On se demande ce qu'elle peut cacher avec ce titre énigmatique.
    Ne boudez pas les remerciements, ils sont un complément au roman.
    Les chapitres s’enchaînent naturellement. L'auteur a misé sur les sentiments et la solidarité entre chaque personnage. L'écriture est facile à lire.
    Un roman qui se termine par un Happy end, mais pas seulement. Tout au long de la lecture, il y a un peu de suspense très agréable.
    Un bon moment de lecture, feel good, sans niaiserie. J'ai quand même préféré "A chacun son rêve"
    Ma chronique complète : https://vie-quotidienne-de-flaure.blogspot.com/2019/05/Mamie-Cascade-Paul-IVOIRE.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ancienne cascadeuse professionnelle, Marguerite Courbet a 80 ans. Veuve, délaissée par son fils unique et dépendante de son aide à domicile, elle songe sérieusement à en finir avec la vie. Sa spécialité, c’est la chute libre. Mais comment se suicider lorsqu’on est en fauteuil roulant et qu’on...
    Voir plus

    Ancienne cascadeuse professionnelle, Marguerite Courbet a 80 ans. Veuve, délaissée par son fils unique et dépendante de son aide à domicile, elle songe sérieusement à en finir avec la vie. Sa spécialité, c’est la chute libre. Mais comment se suicider lorsqu’on est en fauteuil roulant et qu’on habite dans un pavillon de plainpied ? Une proposition de film lui tombe du ciel : quelle plus belle fin imaginer que celle lors d’une cascade fatale?
    Marguerite est une professionnelle avisée : avant de mourir, elle doit honorer son contrat et réussir les autres cascades du film. Elle reprend donc contact avec Micka, son ancien mécanicien et sollicite son vieux médecin, à qui elle donne cinq mois pour « réparer » sa cheville blessée. De plus, elle embauche Gustave, 29 ans au compteur, traducteur de notices techniques, afin qu’il écrive ses mémoires. Contre toute attente, Marguerite va s’attacher à Gustave et à son entourage. Les discussions sont riches. Ils se livrent et se comprennent. Les certitudes de la cascadeuse vacillent. Le traducteur se découvre. Une profonde amitié naît. Et s’il suffisait d’une rencontre pour changer une vie ?

    Je remercie les éditions Anne Carrière pour l’envoi de ce roman que j’ai adoré+++++ et qui est l’un de mes coups de cœur littéraire de ce 1er semestre 2019. Un roman fort, humain, tendre dont les pages se tournent toutes seules. Marguerite est unique ! Pleine de pep’s, attentionnée mais au sacré caractère, elle est le personnage clef de voûte de ce roman. J’ai été littéralement prise par cette folle épopée. Mes émotions ont joué au yoyo et je me suis attaché à tous les personnages. Gustave, un peu ours s’est révélé avoir 1 cœur énorme, Océane est somptueuse d’humanité et de gentillesse, Micka est si dévoué. Paul Ivoire a réussi à faire transparaitre l’énergie de Marguerite au-delà des mots.
    Merci Paul Ivoire pour ce roman si beau et qui fait tant de bien. Un seul regret : il est trop court. Je rêve de lire son 1er roman maintenant....

    comment Commentaire (1) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.