Ma mère

Couverture du livre « Ma mère » de Emmanuelle Houdart et Stephane Servant aux éditions Thierry Magnier
Résumé:

« Ma mère a le coeur entre soleil et nuit. » Tantôt jardin, tantôt renarde, tantôt louve, cette femme mystérieuse et fascinante se dessine à travers l'enfant qui la regarde et la dit. La poésie du texte se prolonge dans d'impressionnants tableaux d'Emmanuelle Houdart, mettant en scène ce... Voir plus

« Ma mère a le coeur entre soleil et nuit. » Tantôt jardin, tantôt renarde, tantôt louve, cette femme mystérieuse et fascinante se dessine à travers l'enfant qui la regarde et la dit. La poésie du texte se prolonge dans d'impressionnants tableaux d'Emmanuelle Houdart, mettant en scène ce personnage multiple. Un album comme un chant d'amour aux mères.

Donner votre avis

Avis(1)

  • Le titre de l'album est si simple que l'on serait tenté de ne pas lui prêter attention, et pourtant...
    "Ma mère" n'est pas toutes les mères, elle n'est pas un fantasme de la maternité, elle n'est pas ce que l'on voudrait que soient les mères. C'est une mère unique et saisie dans ce qui la...
    Voir plus

    Le titre de l'album est si simple que l'on serait tenté de ne pas lui prêter attention, et pourtant...
    "Ma mère" n'est pas toutes les mères, elle n'est pas un fantasme de la maternité, elle n'est pas ce que l'on voudrait que soient les mères. C'est une mère unique et saisie dans ce qui la distingue.
    "Ma mère" n'existe que dans ce lien qui l'unit à moi, que dans cette histoire que je bâtis pour nous et à laquelle le père participe pleinement. Cela est tellement vrai que chaque lecteur rencontre dans cet album une mère différente. Elle est bipolaire pour les uns ("Ma mère a le cœur entre soleil et nuit"), abandonnique pour les autres ("Je ne peux m'empêcher de penser qu'elle ne reviendra peut-être jamais"), voire borderline ("Un tout petit rien qui fait son rire sauvage").
    "Ma mère" n'est pas le portrait d'une femme mais d'une mère, et cela change tout. Il ne s'agit pas d'une biographie mais de ce qui se noue et se dénoue dans le maternage. Une mère refuge ("entre ses pattes bien au chaud je me blottis"), qui sait être source d'angoisses et de réassurance tout à la fois :
    "Le chemin vers toi
    Jamais je ne pourrai l'oublier"

    Cet album est une formidable surface de projection. Rien n'y est imposé, le lecteur y trouvera un espace grand ouvert.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Ils ont lu ce livre

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum

Afficher plus de discussions